La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Physiopathologie des accidents de la plongée en apnée CSAV le 28/03/2006 Dr Michel Marini.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Physiopathologie des accidents de la plongée en apnée CSAV le 28/03/2006 Dr Michel Marini."— Transcription de la présentation:

1 Physiopathologie des accidents de la plongée en apnée CSAV le 28/03/2006 Dr Michel Marini

2 Introduction – Il faut noter que cette physiopathologie spécifique conserve de nombreuses zones dombre. Les recherches en situation réelles sont difficiles à mettre en place et pas reproductibles à lidentique, de nombreux paramètres interviennent.la vérité médicale et physiologique ny sera quapprochée

3 Etat psychologique Sujet sains: La volonté et lambition font tenir lapnée de même que lémotion où la réaction de surprise en cas de danger pourra entrainer une cessation brutale ou distraire des réactions somatiques de fin dapnée. Favorisant la perte de connaissance hypoxique, lor dune compétition minimise influence des stimuli respiratoires Lanxiété latente chez le sujet jeune entraine des pertes de connaissances (signe du crachats dans le masque) Lalarme subconsciente : ne pas se mettre àleau si pas envie

4 Syncopes reflexes Déf: perte de connaissance soudaine avec relâchement des muscles posturaux, secondaire à une chute brutale de oxygénation cérébrale pendant 8 à 10 sec. Stimulation du sinus carotidien Récepteurs cutanés du trijumeaux à médiation vagale ( vas constriction périphérique, bradycardie et apnée réflexe. Le masque: réflexe oculo-cardiaque Environnement: eau froide (cryoallergie),hydrochoc thermo différentiel.(1/2 lt de sang ),congestion des cavités pneumatiques de la face (soleil). Thermogenèse Chez lenfant: immaturité du SNC et Végétatif, thermorégulation peu efficace, stock glycogène insuffisant et surface cutané masse corporelle favorise le refroidissement.

5 Appareil respiratoire 1.Facteurs physiologiques: Période de récupération suffisante. Car la dette en oxygène sadditionne et danger. Perte de connaissance toujours en rapport avec chute du taux de O2.Augmenté par le travail musculaire au cours des apnées. La pression à la remontée sinverse entrainant une diminution de lapport O2 au cerveau entrainant une hypoxie.

6 2.Appareil respiratoire et PC: 1.Hyperventilation: technique péjorative génératrice de syncope. 2.Sidération des centres bulbaires: 3.Syndrome dit de « tuyauterie » par gêne expiratoire. 4.Réflexe laryngoplégique par la présence deau au niveau de la gorge. 5.Essoufflement chez lenfant : volume pulmonaire moins important et ventilation efficace inversement proportionnelle au volume de lespace mort, toujours majoré par le tuba. 6.OAP: par « blood shift » 7.Asthme et apnée: thérapeutique grâce aux variations de position et de pression alternées.

7 Appareil cardio- circulatoire La quantité dO2 consommée par minute double ou triple lors dun effort Le besoin en oxygène qui sexprime par le besoin de respirer apparaît tardivement. Après inspiration forcée la pression intra pulmonaire devient franchement négative Bradycardie Hyperexcitabilité ventriculaire

8 Appareil digestif La position favorise la vidange gastrique Leau froide dautant que le séjour est plus long Prévention : éviter les sucreries et les fritures

9 Accident de décompression Plongées successives et avec remontées sur rythme rapide création de micro embols Utilisation de locoplongeur, effort musculaire important, parachute ascensionnel et ceinture largable.

10 Le laryngocele Hernie de la muqueuse laryngée Provoquée par entrainement répétitif avec manœuvres de Valsalva.

11 Conclusion A vous de voir Lun nempêche pas lautre


Télécharger ppt "Physiopathologie des accidents de la plongée en apnée CSAV le 28/03/2006 Dr Michel Marini."

Présentations similaires


Annonces Google