La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DERMATOLOGIE PEDIATRIQUE. PLAN Particularités de la peau du nouveau- né Erythèmes fessiers Pyodermites Gale Dermatite atopique Angiomes Naevi et soleil.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DERMATOLOGIE PEDIATRIQUE. PLAN Particularités de la peau du nouveau- né Erythèmes fessiers Pyodermites Gale Dermatite atopique Angiomes Naevi et soleil."— Transcription de la présentation:

1 DERMATOLOGIE PEDIATRIQUE

2 PLAN Particularités de la peau du nouveau- né Erythèmes fessiers Pyodermites Gale Dermatite atopique Angiomes Naevi et soleil

3 PARTICULARITES DE LA PEAU DU NOUVEAU NE La barrière épidermique: comparable à celle de ladulte pour le nn à terme mais diminuée chez le prématuré Amoindrie par humidité, occlusion, muqueuse, dermatose preexistante. Le rapport surface/poids est à son maximum à la naissance ce qui augmente le risque de toxicité des topiques Texture et épaisseur : augmente avec la maturation (graisse sous cutanée) Couleur : hyperpigmentation scrotale (asiatiques), périungueale (noirs), ictère Oedèmes (prématurés) Desquamation physiologique( post mature)

4 LES DERMATOSES NEONATALES TRANSITOIRES = Changements physiologiques accélérés pendant les premiers jours de vie : lanugo Vernix caseosa : sèche et se détache en quelques heures. Anomalies du tonus vasculaire : bébé arlequin avec vasodilatation dun hémicorps Crise génitale (sevrage hormonal maternel) hypertrophie mammaire, galactorrhée, oedème des OGE, Eruptions sudorales : sudamina Eruptions sébacées : milium, acné néonatale

5 LES DERMATOSES NEONATALES TRANSITOIRES Lésions traumatiques : bosse sérosanguine, ecchymoses, bulles de succion, griffure, Pustuloses transitoires : –ERYTHEME TOXIQUE –PUSTULOSE MELANIQUE TRANSITOIRE

6 ERYTHEME TOXIQUE De J4 à J10 Macules centrées par un point blanchâtre puis pustules Tronc (dos), racines des membres ( difference avec candidose congenitale sur paumes et plantes ) Dure 2 à 3 jours Expression du systeme de défense anti microbien ; pustules stériles Aucun traitement nécéssaire

7

8 MELANOSE PUSTULEUSE TRANSITOIRE BB noir Pustules puis macules pigmentaires qui restent quelques semaines

9 DERMATOSES IATROGENES Amniocentèse : cicatrices, fossettes Electrodes de monitoring : porte dentrée pour herpès et pyogènes ( abcès) Electrodes chauffantes : brûlures) Ponctions itératives des talons : nodules calcifiés Photothérapie :éruption purpurique

10 SOINS AUX NN HYGIENE : Débarbouillage du vernix Couper les ongles trop longs Désinfection de lombilic chlorhexidine 0.1% Changes fréquents (>20 mictions/j) Protection siège par oxyde de zinc Topique gras pour desquamation

11 LESIONS DERMATOLOGIQUES ELEMENTAIRES Macule Papule Nodule Pustule Vésicule Bulle purpura

12 MACULE

13 PAPULE

14 EXANTHEME MORBILIFORME

15 NODULE

16 PUSTULE

17 VESICULE

18 BULLE

19 PURPURA

20 LES ERYTHEMES FESSIERS

21 DERMITES DES CONVEXITES (en « W » ) Dermite dirritation Dermite de Sevestre et Jacquet Granulome glutéal Dermite de contact

22 DERMITE DIRRITATION Occlusion des couches avec macération, frottements. Un pH >8 potentialise lirritation Surinfection fréquente par bactéries (dermite de Sevestre et Jacquet) ou levures. A distance des plis, peau vernissée, dessine un « W »

23

24 traitement Changes fréquents. Ne pas savonner à chaque change. Si lésions sèches : crème barrière Si lésions suintantes : solution asséchante ( fluorescéine, éosine) ou Cytelium lotion

25 Granulome glutéal infantile Devenu très rare. Lié à lusage des dermocorticoïdes sous occlusion. Bénin mais spectaculaire. Une biopsie est parfois nécessaire ( si le contexte nest pas retrouvé) pour éliminer un lymphome.

26

27 DERMITE DE CONTACT Plus rare. Y penser quand rougeurs, vésicules, démangeaisons. Atteint lexterieur des fesses et les hanches Peut exacerber une dermatose préexistante. Sensibilisation à un topique : parfums, caoutchoucs,résine des adhésifs en néoprène, néomycine,baume du pérou, lanoline sont les allergènes les plus fréquemment retrouvés.

28 Introduction de lotions protectrices du siège dans la partie absorbante des couches Penser aux allergies par procuration (vernis à ongles de la mère)

29 TRAITEMENT Laisser à lair Toilette avec un surgras non parfumé Coto-couches Pâte à leau Eviction topiques sensibilisants

30 DERMITES DES PLIS ( en « Y » ) Macération Infection à candida albicans Anite streptococcique Dermite seborrheique Psoriasis des langes

31 MACERATION Liée à la chaleur et la rétention sudorale Favorisée par les laits de toilette, les serviettes humides Fond du pli erythemateux puis erosif

32 Candidose du siège Candida albicans : levure Infection peut être primitive ou bien compliquer une dermite dirritation. Elle est fréquente en cas dadministration dAB per os à lenfant ou à sa mère si elle allaite. Erytheme perianal et pustulettes en peripherie. Rechercher candidose orale Rechercher portage maternel des areoles mammaires si allaitement

33

34 traitement Antimycosiques locaux en émulsion, dautant plus fluides que les lésions sont suintantes. En crème si celles-ci sont sèches. Attention : les antimycosiques en solution sont alcoolisés. Changes fréquents. Sèche cheveux.

35 Anite streptococcique Fréquente avant 10 ans Anite érosive douloureuse et érythème péri-anal bien circonscrit, prurigineux Strepto pyogenes beta hemolytique Traitement : AB per os ( peni ou erythro) 15 à 21j et AB local

36

37 Dermite séborrhéique Apparaît chez le BB bien portant à partir de la 2eme semaine de vie Eruption érythèmatosquameuse débutant aux fesses et atteignant secondairement le visage, le cou et le cuir chevelu. Les lésions sont de couleur saumonée, couvertes d une squame épaisse grasse et jaunâtre, non adhérente. Peu ou pas de prurit. Avant 3 mois, peut être une forme débutante de dermatite atopique ou de psoriasis. Erythrodermie exfoliatrice de Leiner- moussous : confluence des lésions du siège et de la tête.

38 Traitement Forme bipolaire: bains quotidiens avec huile; creme cuivre et zinc, eventuellement antifungiques + ou - dermocorticoides. Leiner-moussous: spontanément resolutive ( ttt idem) sauf si évolue vers une dermatite atopique ( persiste apres 6 semaines de vie) en devenant très prurigineuse

39

40

41 PSORIASIS DES LANGES Apparaît après lâge de 6 mois Position assise Macarons erythemateux et squameux Commence dans les plis mais setend à labdomen 20% de ces enfants declarent un psoriasis avant 15 ans

42

43 LES PYODERMITES Infections bactériennes de la peau. Gravité variable. Classées selon la profondeur de latteinte plutôt quen fonction du germe. Peuvent constituer la porte dentrée à une autre infection ou à une septicémie.

44 PYODERMITES PRIMITIVES Impetigo Anite streptococcique Pyodermite froide

45 IMPETIGO La forme la plus superficielle Très contagieux Soit strepto A pyogene : vésiculo-pustules puis suintement MELICERIQUE puis croûte. Soit staph aureus : bulles peri-orificielles (portage nasal, périnéal), cuir chevelu.

46

47

48 TRAITEMENT DE LIMPETIGO Désinfection et détersion par antiseptiques moussants, bains.( peau et cuir chevelu) AB locaux ( ceux non utilisés par voie générale) pendant 5 à 7j Désinfection des cavités naturelles du nn Sous vêtements coton, éviter pansement AB généraux si étendu,ou si les soins locaux risquent de ne pas être faits correctement

49 PYODERMITES FROIDES = granulomes aseptiques du visage Chez le jeune enfant Sur joues et paupieres Aspect infection bacterienne mais prelevement toujours negatifs Guérison spontanée mais cicatrice

50

51 GALE Sarcopte scabei : –petit arachnidé (0.4 mm long) qui pénètre la peau –Parasite humain obligatoire –Survie en dehors de lhomme : 4j max. –Transmission interhumaine –Transmission par la literie et les vêtements moindre quavec contact direct –Les gales des animaux( chat, chien, porc) se transmettent à lhomme beaucoup plus rarement et guérissent en général spontanément

52 GALE PRURIT familial à recrudescence nocturne épargnant le dos et le cuir chevelu ADULTE ET ENFANT –Sillons entre les doigts et sur les poignets –Vésicules perlées entre les doigts –Nodules scabieux des OGE et des mamelons

53 GALE BB –Vésicules perlées sur les paumes et les plantes –Nodules scabieux sous les aisselles

54

55 TRAITEMENT DE LA GALE Traiter toute la famille le même jour, même si asymptomatique Désinfection des draps > 55° Désinfection de la literie et du linge porté 4 jours auparavant soit par lavage à > 55° soit par séjour de 24h avec poudre A PAR dans sac fermé puis lavage à la température requise

56 TRAITEMENT DE LA GALE < 15kg : traitement local par Sprégal si pas datcd de bronchiolite ou asthme ou par Ascabiol en badigeons. Laisser 8h puis savonner et rincer. Ne pas appliquer sur visage et sur cuir chevelu. Ne pas renouveler avant 3 semaines. >15kg IVERMECTINE (stromectol) cp –1 cp de 3 mg / 15kg de poids à jeun en prise unique –Ne dispense pas de la desinfection du linge –Entraine une exacerbation du prurit le jour même –Le prurit peut continuer dix jours apres

57 MOLLUSCUM CONTAGIOSUM

58 ACNE NEONATALE 20 à 30% des bb < 3 mois Comédons fermés et parfois papules et pustules Due au passage transplacentaire des androgènes maternels qui stimulent les glandes sébacées de lenfant Favorisée par les crèmes grasses Guerison spontanée par involution des glandes sébacées Émulsion antifungique améliore car surinfection par levure ( pytirosporum)

59 ACNE après 3 mois Plus persistante et polymorphe Peut être le signe dune acné pubertaire plus sévère si atcd familiaux Vérifier labsence de signes associés (avance staturale, obésité, pilosité précoce) afin déliminer une tumeur virilisante surrénalienne ou hypophysaire. Traitement local classique acné

60 ACNE NEONATALE


Télécharger ppt "DERMATOLOGIE PEDIATRIQUE. PLAN Particularités de la peau du nouveau- né Erythèmes fessiers Pyodermites Gale Dermatite atopique Angiomes Naevi et soleil."

Présentations similaires


Annonces Google