La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Productions Végétales & respect de lenvironnement Exposé AEVA 7 mars 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Productions Végétales & respect de lenvironnement Exposé AEVA 7 mars 2008."— Transcription de la présentation:

1 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Productions Végétales & respect de lenvironnement Exposé AEVA 7 mars 2008

2 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Usage important de pesticides Usage important dengrais de synthèse Rejets deffluents délevage Les produits en excès se retrouvent dans les eaux, les sols, les aliments, les autres organismes Gravités différentes selon les systèmes de culture, et les produits employés En quoi lagriculture est-elle néfaste à lenvironnement ?

3 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Les pollutions aux nitrates dans les nappes phréatiques des zones délevages porcins intensifs (Bretagne) Quelques exemples

4 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Les pollutions aux nitrates dans les nappes phréatiques des zones délevages porcins intensifs (Bretagne) Lintoxication des pollinisateurs par le Gaucho, un pesticide qui enrobe les semences de tournesol (sud-ouest de la France) Quelques exemples

5 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Les pollutions aux nitrates dans les nappes phréatiques des zones délevages porcins intensifs (Bretagne) Lintoxication des pollinisateurs par le Gaucho, un pesticide qui enrobe les semences de tournesol (sud-ouest de la France) La réduction des populations de certains rapaces (fragilisation des coquilles due aux organochlorés, surmortalité) Quelques exemples

6 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Les pollutions aux nitrates dans les nappes phréatiques des zones délevages porcins intensifs (Bretagne) Lintoxication des pollinisateurs par le Gaucho, un pesticide qui enrobe les semences de tournesol (sud-ouest de la France) La réduction des populations de certains rapaces (fragilisation des coquilles due aux organochlorés, surmortalité) Pollution des sols, des eaux, dautres organismes, par le chlordécone (Antilles françaises, Afrique) Quelques exemples

7 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Question de surfaces… Les milieux naturels ont été peu à peu défrichés pour laisser la place aux espaces cultivés Gravités différentes selon la taille des territoires En quoi lagriculture est-elle néfaste à lenvironnement ?

8 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Ou… comment en sommes-nous arrivés là ? Un peu de préhistoire Cueillette & chasseDéveloppement de lagriculture Révolution verte Milliards 2 Milliards 5 Millions

9 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Cueillette & chasse Gestion des ressources (gibier, végétaux sauvages) Nomadisme, faibles populations

10 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Développement de lagriculture Domestication progressive des animaux et des plantes Début de lamélioration génétique (sélection) Sédentarisation, augmentation des populations Début des problèmes liés à lintensification (épidémies, épizooties, conflits pour lusage des ressources (terres, eau…)

11 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Révolution verte Recours aux engrais et pesticides de synthèse Développement de variétés à forts rendements Mécanisation, irrigation Augmentation de la productivité, de la technicité Evitement des famines dans le tiers-monde

12 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Révolution verte Recours aux engrais et pesticides de synthèse Développement de variétés à forts rendements Mécanisation, irrigation Augmentation de la productivité Evitement des famines dans le tiers-monde

13 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Défrichements Désertification Consommation en eau, engrais, pesticides Pollutions et pertes de fertilité Dépendance de lindustrie agro-chimique Développement des biotechnologies Crises politiques & sociales (OGM, brevetabilité du vivant…) Perte des savoirs traditionnels Exode rural Erosion de la biodiversité … à double tranchantRévolution verte

14 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Après le sommet de Rio Quel rôle pour la recherche ? Accroître la production vivrière sans convertir à grande échelle les milieux naturels fragiles Conventions sur diversité biologique, changements climatiques et désertification Les pays du Sud doivent assurer en partie leur sécurité alimentaire Grande importance de la recherche tropicale

15 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Et la recherche en productions végétales dans tout ça ? Quel rôle pour la recherche ? Produire des connaissances sur les végétaux, les maladies, les insectes ravageurs Développer des méthodes de protection intégrée (lutte biologique, variétés durablement résistantes, pratiques culturales) Comprendre les interactions plantes, bioagresseurs, et autres facteurs Développer de nouveaux systèmes de culture, utilisant peu dintrants, adaptés aux contextes socio- économiques Conserver la biodiversité et la valoriser Centre de ressources biologiques (CRB) Approche générique, appropriable par le monde tropical humide en général

16 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Lutte biologique contre le charançon du bananier Des exemples concrets Travaux sur la communication chimique chez le charançon du bananier identification phéromone (années 95) Travaux sur lécologie des nématodes définition des conditions dutilisation en plein champ (années 2000) Expérimentation dun système de piégeage Phéromones + nématodes = contrôle du charançon aussi efficace que le traitement chimique (années )

17 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T CRB Plantes tropicales D é marche commune avec le CIRAD (Gpe, Mqe, Montpellier) Collections Ananas, Bananiers, Canne à sucre, Fleurs, Fruitiers, Ignames Conservation, caract é risation, diffusion Syst è me d information ouvert et partag é, s é curit é, tra ç abilit é Adoss é s à une expertise et/ou à des programmes sur l am é lioration g é n é tique et la diversit é Des exemples concrets

18 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T – 500 vari é t é s conserv é es in vitro et au champ –Essais au champ pour connaître leurs caractères agronomiques, morphologiques, dadaptation –Caractérisation moléculaire pour les identifier, relier ces caractères moléculaires à des caractères dintérêt agronomique et resituer la collection dans la diversité mondiale –Détection des maladies présentes dans la collection, et assainissement –Conception dune base de données sur internet, pour la diffusion des informations et du matériel CRB Ignames Des exemples concrets

19 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T – 500 vari é t é s conserv é es in vitro et au champ – Essais au champ pour conna î tre leurs caract è res agronomiques, morphologiques, d adaptation –Caractérisation moléculaire pour les identifier, relier ces caractères moléculaires à des caractères dintérêt agronomique et resituer la collection dans la diversité mondiale –Détection des maladies présentes dans la collection, et assainissement –Conception dune base de données sur internet, pour la diffusion des informations et du matériel Des exemples concrets CRB Ignames

20 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T – 500 vari é t é s conserv é es in vitro et au champ – Essais au champ pour conna î tre leurs caract è res agronomiques, morphologiques, d adaptation – Caract é risation mol é culaire pour les identifier, relier ces caract è res mol é culaires à des caract è res d int é rêt agronomique et resituer la collection dans la diversit é mondiale – D é tection des maladies pr é sentes dans la collection, et assainissement –Conception d une base de donn é es sur internet, pour la diffusion des informations et du mat é riel CRB Ignames Des exemples concrets ***

21 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T – 500 vari é t é s conserv é es in vitro et au champ – Essais au champ pour conna î tre leurs caract è res agronomiques, morphologiques, d adaptation – Caract é risation mol é culaire pour les identifier, relier ces caract è res mol é culaires à des caract è res d int é rêt agronomique et resituer la collection dans la diversit é mondiale – D é tection des maladies pr é sentes dans la collection, et assainissement –Conception d une base de donn é es sur internet, pour la diffusion des informations et du mat é riel CRB Ignames Des exemples concrets

22 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T – 500 vari é t é s conserv é es in vitro et au champ – Essais au champ pour conna î tre leurs caract è res agronomiques, morphologiques, d adaptation – Caract é risation mol é culaire pour les identifier, relier ces caract è res mol é culaires à des caract è res d int é rêt agronomique et resituer la collection dans la diversit é mondiale – D é tection des maladies pr é sentes dans la collection, et assainissement –Conception d une base de donn é es sur internet, pour la diffusion des informations et du mat é riel CRB Ignames Des exemples concrets

23 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T

24 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T

25 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T

26 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Résistance durables des ignames à lanthracnose Des exemples concrets Années 60 : intensification, apparition de lanthracnose prospections, introductions variétés résistantes, utilisation du benomyl Année 89 : perte defficacité du benomyl, contournement des résistances travaux pour lever les freins à la reproduction sexuée (90-95) approche de sélection classique ( ) Depuis 2004 approche résistances durables : combiner différents facteurs génétiques et mécanismes de résistance, déployer dans lespace et le temps les variétés créées, suivre la réponse de lagent pathogène, envisager les mélanges variétaux

27 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Résistance durables des ignames à lanthracnose Des exemples concrets Années 60 : intensification, apparition de lanthracnose prospections, introductions variétés résistantes, utilisation du benomyl Année 89 : perte defficacité du benomyl, contournement des résistances travaux pour lever les freins à la reproduction sexuée (90-95) approche de sélection classique ( ) Boutou Depuis 2004 approche résistances durables : combiner différents facteurs génétiques et mécanismes de résistance, déployer dans lespace et le temps les variétés créées, suivre la réponse de lagent pathogène, envisager les mélanges variétaux

28 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Résistance durables des ignames à lanthracnose Des exemples concrets Années 60 : intensification, apparition de lanthracnose prospections, introductions variétés résistantes, utilisation du benomyl Année 89 : perte defficacité du benomyl, contournement des résistances travaux pour lever les freins à la reproduction sexuée (90-95) approche de sélection classique ( ) Depuis 2004 approche résistances durables : combiner différents facteurs génétiques et mécanismes de résistance, déployer dans lespace et le temps les variétés créées, suivre la réponse de lagent pathogène, envisager les mélanges variétaux

29 A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T En guise de conclusion Accélération des phénomènes, temps de réponse longs Anticipation et prise en compte précoce des problèmes, adaptation continuels des objectifs compte tenu des contextes en évolution Nécessité daborder les questions par différentes disciplines animations nécessaires pour une compréhension mutuelle entre disciplines Complexité des questions et des objets détude nécessité dalliances avec dautres équipes


Télécharger ppt "A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Productions Végétales & respect de lenvironnement Exposé AEVA 7 mars 2008."

Présentations similaires


Annonces Google