La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Critères de qualité des soins palliatifs en EMS Maya Andrey, Psychologue FSP, Stiftung Diakonissenhaus Bern.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Critères de qualité des soins palliatifs en EMS Maya Andrey, Psychologue FSP, Stiftung Diakonissenhaus Bern."— Transcription de la présentation:

1 1 Critères de qualité des soins palliatifs en EMS Maya Andrey, Psychologue FSP, Stiftung Diakonissenhaus Bern

2 2 Linstrument dautoévaluatuion Mandat de CURAVIVA et Caritas Elaboré en allemand (2005) Groupe de travail (7 responsables dinstitutions et de soins) Critères de qualité2

3 3 Linstrument dautoévaluation Orientation de lEMS au niveau conceptuel Ressources humaines et compétences de lEMS Collaboration / réseau des spécialistes La résidente et le résident Les proches et les personnes de confiance Enregistrement et traitement des symptômes Léquipe dencadrement et la communication Critères de qualité3

4 Critères de qualité4 Les critères de qualité en EMS EMS Date Evaluation -- exigences non remplies - exigences partiellement/rarement remplies + exigences généralement remplies ++ exigenceremplies Critères de qualitéévaluations remarques Orientation de lEMS au niveau conceptuel 1. Linstitution a un concept de soins palliatifs 2. Les responsabilités, les processus et instruments relatifs à limplantation et au développement continu du concept de soins palliatifs sont définis. Ils sont régulièrement vérifiés et adaptés. 3. Les principes des soins palliatifs sont intégrés à la Charte de lEMS. 4. Les valeurs, les possibilités en matière de soins palliatifs sont régulièrement communiquées en interne et en externe. 5. Un processus institutionnel est défini pour la prise de décision interdisciplinaire. 6. Les dispositions de fin de vie (directives anticipées) sont intégrées dans le processus institutionnel et communiquées. 7. La culture institutionnelle favorise lexpression des adieux et promeut des rituels de deuil. 8. Linstitution sest clairement positionnée sur lassistance au suicide. Les procédures sont connues et communiquées ouvertement. 9. Les collaborateurs respectent la dignité et les droits des résidents, ainsi que de leurs proches.

5 Critères de qualité5 évaluations remarques Ressources humaines et compétences de lEMS 10. Des personnes ressources sont désignées et connues pour chaque EMS. Dans lidéal, ce groupe de spécialistes comprend au minimum un médecin, deux soignants et un aumônier. Au moins lune de ces personnes a une formation complémentaire en soins palliatifs. 11. Les ressources humaines sont adaptées aux besoins spécifiques des soins palliatifs. 12. Les instruments standardisés pour la saisie et le traitement des symptômes physiques et psychiques sont connus et utilisés de manière ciblée. 13. Léquipe dencadrement connaît les exigences relatives aux soins palliatifs et applique la démarche. 14. Des séances de formation continue sont régulièrement consacrées aux soins palliatifs. Selon les besoins, elles sont interdisciplinaires. 15. Les nouveaux collaborateurs sont initiés aux soins palliatifs. 16. Les spécialistes engagés ou mandatés par linstitution (médecins, aumôniers, physiothérapeutes, etc.) suivent régulière-ment les formations continues en soins palliatifs. 17. Léquipe peut demander une supervision. 18. Les conditions structurelles et le personnel requis pour discuter de certains cas au sein dune équipe interdisciplinaire sont réunis. 19. Les conditions structurelles et le personnel requis pour organiser des tables rondes et des entretiens individuels sans être dérangés sont réunis. Les critères de qualité en EMS

6 Critères de qualité6 évaluations remarques Collaboration / réseau de spécialistes 20. Parfois, le traitement et lencadrement requièrent une collaboration interdisciplinaire de divers spécialistes avec le rési-dent et ses proches : par ex. administration, aumônerie, diététique,, intendance, médecine – géronto- psychiatrie, physio-thérapie, psychothérapies, travail social, services à domicile, soins infirmiers, etc Les bénévoles oeuvrent auprès des personnes en fin de vie. 22. Lencadrement des bénévoles est clairement défini. Ils reçoivent une formation adaptée dans le domaine des soins pallia-tifs et du processus de deuil. Ils peuvent demander une supervision. 23. Léquipe dencadrement maintient des contacts avec des services extérieurs (par ex. oncologie ambulatoire, service palliatif, services daide et de soins à domicile, pompes funèbres, communautés religieuses, etc..), afin déchanger des in- formations et des expériences. 24. La rédaction de rapport et la communication au sein de léquipe dencadrement sont strictement réglés (cf. discussions du cas par léquipe interdisciplinaire, tables rondes). 25. Les rôles et fonctions de tous les participants sont clairement précisés et respectés. 26. La collaboration avec les réseaux régionaux de soins palliatifs est favorisée. Des rencontres sont organisées. Les critères de qualité en EMS

7 Critères de qualité7 évaluations remarques La résidente et le résident 27. Si des modifications ont été exprimées ou observées, on tient compte des souhaits et besoins du résident. 28. Le résident et/ou ses proches sont impliqués dans lélaboration des objectifs, ainsi que des plans de soins et de traitement. Ceux-ci sont régulièrement contrôlés. 29. La volonté personnelle ou présumée du résident est déterminante pour la planification du traitement et lorganisation de la journée. Le but est datteindre la meilleure qualité de vie possible de son point de vue, dans la situation du moment. 30. Il y a lieu daider les résidents à prendre des décisions en toute connaissance de cause. Cela vaut aussi pour les proches. 31. Les préoccupations personnelles relatives aux mesures de traitement, au mourir et à la marche à suivre en cas de décès sont abordées, fixées dans un document et régulièrement actualisées. 32. Les entretiens se déroulent dans une atmosphère calme et sans stress. On vérifie que le résident comprend bien le conte-nu des propos et les décisions. 33. Les souhaits et besoins individuels (repas préféré, contact avec des animaux, missions spéciales, notamment excur-sions/visites, dernières affaires, etc.) sont valorisés et dans la mesure du possible exaucés. 34. Linstitution prévoit, organise un lieu de recueillement. 35. Le soutien spirituel et/ou psychosociales sont accessibles en cas de souffrance psychique (peur de la mort, désespoir, solitude, crises de sens, pensées suicidaires, etc.). 36. Le résident se sent reconnu, en sécurité et en de bonnes mains. Il se sent choyé et bien entouré. On le questionne régu-lièrement à ce sujet.

8 Critères de qualité8 évaluations remarques Les proches et les personnes de confiance 37. Les proches sont perçus comme des partenaires importants du réseau social du résident. On sefforce dinstaurer une collaboration partenariale entre celui-ci, ses proches et les spécialistes impliqués. 38. Léquipe dencadrement et la personne de référence du résident (proches, conseil judiciaire, auxiliaire bénévole, mandataire) se connaissent. 39. Le résident, ses proches et léquipe dencadrement déterminent ensemble la prise en charge et les soins ainsi que la répar-tition des tâches. Les souhaits du résident sont respectés. 40. Les collaborateurs favorisent le dialogue avec les proches. Ils proposent des entretiens entre ceux-ci, le résident et les collaborateurs. 41. Les proches ont la possibilité de se restaurer et de se reposer dans le cadre de linstitution. 42. Les proches sont accompagnés et soutenus conformément à leurs besoins dans le processus de séparation et de deuil. Au besoin, il est fait appel à des spécialistes ou les proches sont orientés sur des services spécialisés. 43. Les mesures à prendre après le décès sont discutées et déterminées avec les proches. Les critères de qualité en EMS

9 Critères de qualité9 évaluations remarques Enregistrement et traitement des symptômes 44. les symptômes physiques et les troubles psychiques sont systématiquement enregistrés et évalués par léquipe dencadrement. 45. Les possibles péjorations sont anticipées et combattues à lavance (par ex. par la prescription, ladministration et ladaptation de médicaments de réserve). On applique pour ce faire des échelles standardisées et validées. 46. Les symptômes et douleurs que le résident ressent personnellement comme accablants sont soulagés au mieux, selon les connaissances scientifiques les plus récentes. 47. Le traitement et les soins durant le processus de fin de vie se basent sur des critères scientifiques actualisés. 48. La biographie, la situation sociale actuelle, les souhaits, les habitudes et les particularités du résident sont enregistrés et pris en considération pour le traitement et lencadrement. 49. Des médicaments visant à soulager rapidement des symptômes sont disponibles à tout moment. Les critères de qualité en EMS

10 Critères de qualité 10 Critères de qualitéévaluations remarques Léquipe dencadrement et la communication 50. Si létat du patient ou le pronostic médical laisse entrevoir la fin de la vie, léquipe dencadrement définit la situation avec le médecin. Cette évaluation est communiquée et régulièrement vérifiée. 51. La situation individuelle est réévaluée à intervalle régulier afin de vérifier le traitement et les processus de soins pour les réajuster en cas de besoin. 52. Les objectifs et les mesures de traitement sont définis avec le résident et ses proches (ou son interlocuteur compétent) dans le cadre des entretiens de bilan. Ils sont régulièrement évalués et au besoin adaptés. 53. Les décisions sont prises en concertation, en tenant compte des différentes alternatives. 54. Les entretiens de bilan sont proposés par un membre de léquipe dencadrement interdisciplinaire. Cest la personne de référence qui les prépare et les anime. 55. Les résultats des entretiens de bilan, ainsi que les décisions et arrangements qui en résultent avec le résident et ses proches, sont inscrits dans des procès- verbaux. 56. En cas de crise, derreur et après un décès, léquipe interdisciplinaire se réunit pour discuter du cas. 57. Si un changement significatif survient chez le résident, le soignant compétent en informe toutes les personnes impliquées dans lencadrement. 58. Dans la mesure du possible, les collaborateurs, ainsi que dautres résidents, ont la possibilité de prendre congé dun rési-dent en fin de vie (avec son accord) ou décédé et dexprimer leur deuil. Les critères de qualité en EMS

11 Critères de qualité11 Les critères de qualité en EMS Problèmatique / Action ObjectifsMesuresDélai Nom/s et fonction/s de la/des personne/s qui a/ont effectué le bilan: 1) ……………………………………………………………………………………………………………. 2) ……………………………………………………………………………………………………… ) ……………………………………………………………………………………………………………. 4) ……………………………………………………………………………………………………… Lévaluation a été effectuée en groupe/individuellement (souligner ce qui convient) Lieu, date:

12 Critères de qualité12 Les expériences Instrument pratique pour une analyse facile et rapide Provocation de réactions, Échange de perspectives, réfléxion Contrôle du progrès Motivation de progresser Besoins et buts de la formation Développement de lorganisation Important: définir projet, responsabilités et ressources

13 13 Contact par-acheverpar-achever sa vie offre de formation Marlène Messerli Caritas Suisse

14 Critères de qualité14 Formation continue Responsables: Résidence le Manoir Mme Valérie Müller-Altermath Infirmière Cheffe Place d`Affry Givisiez Tel: v. Foyer St Joseph M. Yves Gremion Directeur 1625 Sâles Tel: Lieux: Le Manoir, Givisiez St.Joseph, Sâles

15 15 Coordination avec palliative.ch Groupe de travail Qualité: Audits catalogue des critères en unités spécialisés Obtenir label Adaptation du catalogue des critères en établissements de long séjours: printemps 2010 Formation dauditrices Critères de qualité15


Télécharger ppt "1 Critères de qualité des soins palliatifs en EMS Maya Andrey, Psychologue FSP, Stiftung Diakonissenhaus Bern."

Présentations similaires


Annonces Google