La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Formation des chefs d'équipe de lEIP Atelier RBM-MERG sur la formation à lEIP, 6 au 9 octobre 2008, Dakar, Sénégal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Formation des chefs d'équipe de lEIP Atelier RBM-MERG sur la formation à lEIP, 6 au 9 octobre 2008, Dakar, Sénégal."— Transcription de la présentation:

1 1 Formation des chefs d'équipe de lEIP Atelier RBM-MERG sur la formation à lEIP, 6 au 9 octobre 2008, Dakar, Sénégal

2 2 [Ce document fait partie de la boîte à outils Enquêtes sur les Indicateurs du Paludisme » développée par le groupe de travail RBM-MERG, grâce aux contributions des partenaires suivants: Centre de Prévention et Contrôle des Maladies (Center for Disease Control-CDC), Institut Tropical Suisse, Université Johns Hopkins, La Banque Mondiale, Le Fonds Mondial de lutte contre le SIDA, la Tuberculose et le Paludisme, lEcole de Médecine Tropicale de Liverpool (Liverpool School of Tropical Medicine), MACRO International, Malaria Consortium, Malaria Control and Evaluation Partnership in Africa (MACEPA) – PATH, Malaria in Pregnancy Consortium Secretariat, MEASURE Evaluation, OMS,OMS-AFRO,RBM-PS, Université de Tulane, UNICEF et USAID PMI. Cette boîte à outils a également largement bénéficié de lexpérience des programmes nationaux ayant effectué une EIP.]

3 3 Introduction Les chefs d'équipe de l'EIP jouent un rôle très important. Ils assurent la liaison entre le coordinateur des opérations sur le terrain et les enquêteurs. À ce titre, ils doivent assurer à la fois le bon déroulement et la qualité du travail sur le terrain. Ils doivent donc avoir une parfaite connaissance de la structure du questionnaire.

4 4 Objectifs de l'EIP Objectifs de l'enquête sur le paludisme au [Pays] : 1.Collecter des informations actualisées sur la couverture des interventions principales définies dans le plan stratégique national de lutte contre le paludisme, afin de faciliter la planification et la mise en œuvre. 2.Évaluer la prévalence du parasite du paludisme d'après les recommandations du groupe de référence pour le suivi et l'évaluation du paludisme Roll Back Malaria (Faire reculer le paludisme) et les recommandations nationales. 3.Évaluer le statut d'anémie (sévère) au sein des populations cibles (enfants de 6 à 36 mois) selon les recommandations du groupe Roll Back Malaria. 4.Développer les moyens du ministère de la Santé et des partenaires locaux pour la réalisation d'enquêtes sur le paludisme.

5 5 Quelques questions... »Qui dirige cette enquête ? Quel est votre rôle dans cette enquête ? Vous êtes des professionnels et prenez part à cette étude parce que vous êtes habilités à représenter le ministère de la Santé dans cette mission. Dans quel groupe d'âge évaluons-nous la prévalence du parasite ? Dans quels groupes d'âge évaluons-nous l'anémie ? Quelles personnes seront soumises à des prélèvements de sang pour tous les tests sanguins ?

6 6 Responsabilités du chef d'équipe (1) Le chef d'équipe est responsable du bien-être et de la sécurité des membres de l'équipe. Il doit également vérifier que les tâches attribuées à l'équipe sont menées à bien et que la qualité des données est assurée. Il reçoit ses tâches de la part des coordinateurs et leur rend compte.

7 7 Responsabilités du chef d'équipe (2) Le chef d'équipe assume les responsabilités spécifiques suivantes : Préparation du travail sur le terrain Organisation et direction du travail sur le terrain Suivi des performances des enquêteurs en vue d'améliorer et de maintenir la qualité des données collectées Contrôle étroit des enquêteurs

8 8 Important La qualité des données collectées étant essentielle à la réussite de l'enquête, il est important que les chefs d'équipe fassent preuve de responsabilité et de sérieux dans l'exécution de leurs tâches. Cela s'avère particulièrement important au cours des phases initiales du travail sur le terrain, lorsqu'il il est possible de corriger chez les enquêteurs des erreurs qui ne sont pas encore devenues des habitudes.

9 9 Préparation du travail sur le terrain Le chef d'équipe doit : Obtenir la liste des ménages de l'échantillon et/ou les cartes des zones dans lesquelles son équipe interviendra. Se familiariser avec les zones dans lesquelles l'équipe travaillera et organiser au mieux les déplacements et l'hébergement. Entrer en contact avec les autorités locales, les informer sur l'enquête et obtenir leur soutien et leur coopération. Obtenir les avances financières, les fournitures et l'équipement nécessaires pour que l'équipe puisse mener à bien les entretiens dont elle a la charge.

10 10 Pendant le travail sur le terrain Le chef d'équipe doit : Répartir le travail entre les enquêteurs, en tenant compte de leurs compétences linguistiques et en veillant à ce que la répartition soit équitable. S'assurer que les tâches affectées sont exécutées. Tenir régulièrement (tous les jours) le bureau central informé de la position de l'équipe. Signaler les éventuels problèmes au coordinateur.

11 11 Pendant le travail sur le terrain (2) Prendre les dispositions nécessaires pour l'hébergement et la restauration de l'équipe. S'efforcer de développer un bon esprit d'équipe. Une atmosphère de travail harmonieuse, ainsi qu'un planning soigneusement établi et une bonne organisation des activités sur le terrain, contribuent à la qualité globale de l'enquête. Se charger du véhicule de l'équipe en veillant à ce qu'il soit maintenu en bon état de marche et utilisé uniquement dans le cadre de l'enquête.

12 12 Responsabilités du chef d'équipe pour contrôler les performances des enquêteurs : Observer au moins un entretien par jour (et au moins un test d'anémie). Corriger tous les questionnaires remplis sur le terrain. Le contrôle doit être effectué sur le terrain, avant de quitter une zone d'enquête. Mener régulièrement des entretiens de contrôle de manière aléatoire. Organiser régulièrement des réunions pour faire le point avec chaque enquêteur et le conseiller sur les problèmes identifiés. Classer les questionnaires remplis d'une même zone d'enquête et les préparer pour envoi au bureau central.

13 13 Préparation du travail sur le terrain Préparation du matériel pour le travail sur le terrain Organisation du transport et de l'hébergement Prise de contact avec les autorités locales Contact avec le bureau central Utilisation de cartes pour localiser les grappes Localisation des ménages sélectionnés

14 14 Organisation et contrôle du travail sur le terrain Les conseils suivants pourront aider le chef d'équipe à affecter le travail aux enquêteurs : Attribuer les tâches quotidiennement. Attribuer davantage d'entretiens qu'un enquêteur ne peut en effectuer en une seule journée. Répartir le travail de manière équitable entre les enquêteurs. S'assurer que chaque enquêteur dispose de toutes les informations et du matériel dont il a besoin pour effectuer correctement son travail.

15 15 Organisation et contrôle du travail sur le terrain Consigner quotidiennement les activités effectuées. Avant de quitter une zone d'enquête, s'assurer que tous les ménages sélectionnés et que toutes les femmes éligibles ont été interrogés. Le chef d'équipe doit s'assurer que les enquêteurs ont bien compris toutes les instructions qu'ils ont reçues et qu'ils respectent le calendrier établi.

16 16 Réduire le nombre de non- réponses

17 17 Type 1L'enquêteur ne parvient pas à localiser le ménage sélectionné Maison occupée inaccessible. Maison introuvable. Maison à caractère non résidentiel, vide ou démolie.

18 18 Type 2 L'enquêteur ne parvient pas à localiser la femme éligible pour l'entretien individuel Aucun membre du ménage présent au domicile lors de la visite. Personne temporairement absente.

19 19 Type 3 La personne refuse d'être interrogée Suggestions pour gérer les éventuels refus : Aborder la personne en adoptant son point de vue Reporter l'entretien à un autre jour Charger le chef d'équipe de mener l'entretien

20 20 Maintenir la motivation et le moral de l'équipe Pour développer et maintenir la motivation et le moral de l'équipe, le chef d'équipe doit s'assurer que les enquêteurs : Comprennent clairement ce que l'on attend d'eux Sont correctement encadrés et contrôlés dans leur travail Reçoivent des marques de reconnaissance lorsque leur travail est satisfaisant Sont incités à s'améliorer Travaillent dans un environnement serein et sécurisé

21 21 Quelques principes Au lieu de donner des ordres catégoriques, tenter d'obtenir un consentement volontaire. Sans perdre son autorité, tenter d'impliquer les enquêteurs dans la prise de décisions tout en faisant en sorte que la décision reste ferme. Signaler les erreurs avec tact, de manière amicale et en privé. Lorsque les enquêteurs ont des revendications, les écouter patiemment et s'efforcer de trouver une solution. Tenter de favoriser l'esprit d'équipe et le travail de groupe. Ne jamais favoriser un enquêteur vis-à-vis des autres. Tenter de créer une ambiance conviviale et informelle.

22 22 Observations et organisation du travail effectué – Quelles options s'appliquent ? Observer les entretiens Évaluer les performances de l'enquêteur Effectuer des entretiens de contrôle Corriger les questionnaires Classer les questionnaires pour envoi au bureau central Transmettre les questionnaires au bureau central


Télécharger ppt "1 Formation des chefs d'équipe de lEIP Atelier RBM-MERG sur la formation à lEIP, 6 au 9 octobre 2008, Dakar, Sénégal."

Présentations similaires


Annonces Google