La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Gestion des Revenus Pétroliers Mauritanien Trésorerie de la Banque Mondiale Stephane Piot - Spécialiste Financier Principal - Couro Kane-Janus - Spécialiste.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Gestion des Revenus Pétroliers Mauritanien Trésorerie de la Banque Mondiale Stephane Piot - Spécialiste Financier Principal - Couro Kane-Janus - Spécialiste."— Transcription de la présentation:

1 1 Gestion des Revenus Pétroliers Mauritanien Trésorerie de la Banque Mondiale Stephane Piot - Spécialiste Financier Principal - Couro Kane-Janus - Spécialiste Financier- CEM - Nouakchott Jeudi 14, Novembre, 2006

2 2 « Le meilleur scenario » : Chinguetti, Tiof et Tevet: pétrole IMF projections Tous les chiffres sont en termes réels Le rendement du fonds peut remplacer à long terme le revenu pétrolier déclinant

3 3 3 questions clé pour les pays riches en pétrole –Epargne/investissements : créer un revenu permanent ou rente –Nivellement : éviter les fluctuations (booms et déclins) –Dépenses : Dépenser de façon efficace en investissements publics, opérations et transferts/subventions

4 4 Investissement domestique ou étranger ? Investissement basé sur le pétrole : attractif mais risqué –Hypothèses trop optimistes –Non diversification des risques –Lenteur dans la viabilité commerciale Investissements financiers à létranger –Permet au pays de diversifier sa source de revenu (de ne pas dépendre de lindustrie pétrolière) –Assure un revenu régulier i.e. évite de se soumettre aux incertitudes liées aux fluctuations du prix du pétrole

5 5 Les avantages dun fond pétrolier unique Les règles du fonds séparent les revenus pétroliers des dépenses budgétaires Permet la conversion de ressources non renouvelables en avoirs financiers rentables Une gestion transparente peut aider les circonscriptions a renforcer leur capacité de contrôle : la société civile, le parlement de même que les compagnies pétrolières Un fond unique doit contenir différentes tranches: –une tranche Liquidité pour le budget annuel –une tranche placement pour les investissements a plus long terme

6 6 Mauritanie Un Fonds pour le Futur

7 7 Objectifs Transformer lépuisement des réserves en sources de revenus permanents –Conservation du capital en terme réel –Devenir rentier : assurer un budget annuel basé sur les revenus du fonds Pourvoir des revenus pour une allocation budgétaire –Permet lexpansion des dépenses au fur et à mesure que la production de pétrole augmente –Stabilité des revenus provenant du fonds

8 8 Résultats Inadmissibles Lépuisement du capital du fonds dans une année donnée Un montant inacceptable des revenus du fonds alloué au budget Une fluctuation excessive des revenus du fonds

9 9 Décisions Décisionsinterdépendantes Dépenses Courantes Politique de Placement Dépenses Futures (Espérance de vie du fonds) Compromis Entre les dépenses présentes et futures (existence du fonds) Entre la politique de placement et les dépenses

10 10 Dépenses courantes versus futures n taux de rendement réel des actifs : 3.5% n prix réel du baril de pétrole : IMF source Pour atteindre les objectifs du fonds : Le taux dévolution des dépenses ne peut excéder le taux de rendement du fonds

11 11 Nivellement de la fluctuation des dépenses n Règle : le rythme dévolution des dépenses doit dépendre du taux de rendement du fonds n Conséquence : le capital ne sera pas épuisé mais… les dépenses peuvent trop fluctuer n Doù la nécessite dun mécanisme de nivellement t Basé sur la valeur boursière du fonds (nivellement) u La valeur boursière actuelle u La moyenne boursière de la valeur actuelle

12 12 « Le meilleur scenario » : Chinguetti, Tiof et Tevet: pétrole IMF projections Que faire en cas dimprévu Tous les chiffres sont en termes réels

13 13 Timing du flux monétaire Règle I : Dépenser un pourcentage basé sur la valeur boursière du fonds de façon à préserver le capital en terme réel –Le pourcentage reflète le rendement attendu Règle II : Dépenser un pourcentage basé sur la valeur boursière du fonds plus les réserves du gisement –Le pourcentage reflète le rendement attendu

14 14 Évaluation des règles de dépenses Les dépenses basées sur le rendement attendu du capital intégré du fonds peuvent aider à résoudre les problèmes liés au timing… …mais dépendent dhypothèses manipulables ou pouvant savérer fausses. Moins de transparence. n taux de rendement réel des actifs : 3.5% n prix réel du baril de pétrole : $35

15 15 Analyse de scénario pour lappréciation du risque revenu pétrolier et rendement du portefeuille incertains… Tester aux marges permet une meilleure appréciation des risques possibles n taux de rendement réel des actifs : 3.5% n prix réel du baril de pétrole : $50 Revenu pétrolier réel Rendement réel des actifs

16 16 n Faire Varier le prix du pétrole et le rendement du portefeuille Tester aux marges (stress-testing) n Chinguetti, Tevet and Tioff n Taux réel attendu de 3.5% avec 8% de volatilité, Taux de dépenses de 3.5% n La valeur moyenne du prix réel du brut IMF Projection

17 17 Mauritanie Gouvernance et Institutions Officielles

18 18 Objectifs Fonds National du Pétrole Revenu pétrolier Budget Mise en place dun fonds dinvestissement Pour fournir une source durable de devises Assurer des revenus au budget gouvernemental Le but de létude est de déterminer la structure et le montant à allouer au budget (montant annuel) pour accumuler et préserver le capital de fonds Finance

19 19 Gestion des revenus pétroliers: 2 périodes Période Transitoire Loi sur la gestion de revenus pétroliers Objectifs Liquidité, Transparence, Sécurité Liquidité, Transparence, Sécurité, Rentabilité Horizon des investissements Court termeMoyen - long terme Cadre juridique Délégation de pouvoir à la banque centrale en respectant la politique dinvestissements Loi prévoyant un comité dinvestissements (corps fiduciaires) Dépositaire Institution officielleDépositaire prive Investissements admissibles Dépôts ou obligations gouvernementales à court terme Portefeuille très diversifié entre pays, obligations et titres Limites sur le montant pour financer le gouvernement La loi budgétaire et pas plus que le montant dans le compte La loi budgétaire et pas plus quun maximum établi dans la loi sur la gestion de revenus pétroliers Contrôle et Audit du Compte Auditeur Externe de La BCM (Price Waterhouse) A préciser dans la loi

20 20 Période transitoire : Politique dinvestissement Répartition de devises –Exemple : USD, Euro, 50%/50% ? Transactions admissibles –Investissements –Opérations de change Transactions inadmissibles –Emprunts Paiements hors budget Préciser les Investissements admissibles Exemple : – Dépôts »Seulement avec le dépositaire (notation de crédit minimum) »Maturité maximum6 mois –Obligations »Obligations acceptables par le dépositaire mais en tout cas limite aux institutions officielles (gouvernementales ou multi- latérales)

21 21 Gouvernance : Création dun fonds permanent Loi sur la Gestion des Revenus Pétroliers Dépositaire (gardien des titres ) Gestionnaires de portefeuille Comité dinvestissement (agent fiduciaire) Conseiller Investissent les fonds tout en respectant les directives du comité dinvestissement Rapports Evaluation Implémentation et supervision de la politique dinvestissement Banque Centrale Contrôle et auditeur

22 22 Un fonds (compte) : deux tranches Fonds de Liquidité (100% dépôts et obligations à court terme) Fonds de Réserves Permanentes (Obligations à long terme et Actions) FNRH Le taux réel de rendement attendu Revenu Pétrolier Financement Rééquilibrer

23 23 Objectifs de la politique de placement Liquidité Placement à court terme Des actifs de haute qualité et peu de rendement/risque Rendement Placement à long terme Des actifs non pétroliers très diversifiés avec un rendement plus élevé et variable

24 24 Rendement Annuel de différents portefeuille Average Annual Real Return (Geometric) Annualized Standard Deviation of Return 100% US Cash (1-month)0.65%0.89% Typical Central Bank Portfolio (UST 0-3 years)0.98%1.24% Typical Pension Portfolio (60% stocks, 40% bonds)5.75%12.45% 100% US Stocks7.11%19.37% Based on data from Ibbotson Associates for

25 25 Stratégie dinvestissements : des obligations sans risque à court terme versus un portefeuille diversifié à travers actions et obligations

26 26 Stratégie dinvestissement : les obligations sans risque à court terme versus un portefeuille diversifié dactions et dobligations

27 27 Communication sur la volatilité des rendements Garder une stratégie a long terme, communiquer, éduquer Source NIB, rendement du Norway fund

28 28 Lépuisement des ressources naturels peut être remplacé par des avoirs financiers qui pourvoient un revenu national permanent. Des compromis sont nécessaires pour obtenir un revenu permanent à partir davoirs financiers: –Dépenses daujourdhui versus lépargne pour lavenir –Stratégie dinvestissementspour générer la richesse, il faut investir dans les compagnes diversifiées pour avoir (à long terme) un rendement plus élevé que les intérêts des dépôts –Diversification : Il est important dinvestir dans des compagnes internationales afin dobtenir des profits et revenus indépendants de la production pétrolière –On peut niveler la fluctuation extrême des revenus Il est critique de définir les objectifs de la politique et les résultats inadmissibles. – La modélisation financière et lanalyse de scénario aident à sassurer que les objectifs sont atteints et que le risque de résultats inadmissibles est contenu Les agents fiduciaires avec laide de conseillers et du personnel sont tenus daligner la répartition stratégique dactifs aux objectifs de la politique. En Résumé


Télécharger ppt "1 Gestion des Revenus Pétroliers Mauritanien Trésorerie de la Banque Mondiale Stephane Piot - Spécialiste Financier Principal - Couro Kane-Janus - Spécialiste."

Présentations similaires


Annonces Google