La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DID3370 Projets : français et autres disciplines Christian Dumais 17 octobre 2008 1 Cours 6.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DID3370 Projets : français et autres disciplines Christian Dumais 17 octobre 2008 1 Cours 6."— Transcription de la présentation:

1 DID3370 Projets : français et autres disciplines Christian Dumais 17 octobre Cours 6

2 Saviez-vous que… les activités doral les plus pratiquées en classe sont : 1- Exposés: individuels (100%) équipe (92,3%) 2- Échange en grand groupe (92,3%) 3- Discussion (76,9%) 4- Compte rendu (61,5%) Lafontaine et Messier, 2008

3 3 Saviez-vous que… les activités doral les moins pratiquées en classe sont : 1. Audioguide (100%) 2. Entretien critique (92,3%) 3. Jeu de confrontation (92,3%) 4. Capsule radio (92,3%)

4 Les genres enseignés au fil des programmes au Québec 1980 Une seule activité doral : exposé oral informatif, expressif, argumentatif 1995 Plusieurs activités doral : discussion, exposés explicatif et critique, débat et 2007 Aucune limite à propos des activités doral. Aucune activité imposée pour une année scolaire donnée.

5 La notion de genre « Toute unité de production verbale véhiculant un message linguistiquement organisé et tendant à produire sur son destinataire un effet de cohérence » (Bronckart, 1997 dans Dolz et Schneuwly, 1998) Pourquoi utiliser le genre en enseignement ? Pour rendre possible la communication ; pour que les élèves aient un point de référence. d

6 GENRE = FORME DE CONVENTION. PERMET DÉTABLIR DES BALISES COMMUNES ET SUR LESQUELLES PRESQUE TOUS PEUVENT SE RÉFÉRER. QUAND ON PARLE DE DÉBAT, ON PENSE SOUVENT AU DÉBAT DES CHEFS, À CEUX DE LÉMISSION DE BAZZO, ETC. QUAND ON PENSE À LA DISCUSSION, ON PENSE À JANETTE BERTRAND, ETC. POUR LES ÉLÈVES, PRATIQUES POUR LESQUELLES ILS PEUVENT AVOIR UN MODÈLE. FACILE DINTÉGRER UN GENRE À UN PROJET : EX. LECTURE DUN CONTE À DES ÉLÈVES DE MATERNELLE, DISCUSSION AVEC DES ÉLÈVES DU MÊME CYCLE SUR LES NOUVEAUX RÈGLEMENTS DE LÉCOLE, ETC. 6

7 Exemples de genres Linterview radiophonique : « Genre journalistique de grande tradition qui rend compte dun entretien dun journaliste (interviewer) et un spécialiste ou une personne qui présente un intérêt particulier dans un domaine » (Dolz et Schneuwly, 1998, p.118). Entrevue, entretien, conversation, etc.

8 Exemples de genres Dimensions enseignables de linterview radiophonique : Rôles dans linterview : linterviewer et linterviewé (par exemple, pour linterviewer, réguler les échanges, réagir aux propos de linterviewé, etc.) Identification des contraintes de linterview (but, est-ce en direct ou en différé, etc.) Préparation des contenus (recherche dinformations, formulation de questions, etc.) Structure de linterview (tour de parole, procédés pour lenchaînement des questions, etc.) Types de questions (structure syntaxique des questions ouvertes ou fermées) Reprise de linformation (anaphore ; cohérence textuelle)

9 Exemples de genres Lexposé oral : « Discours qui se réalise dans une situation de communication spécifique (…) réunissant lorateur ou lexposant et son auditoire » (Dolz et Schneuwly, 1998, p.142). Conférence, discours, etc.

10 Exemples de genres Dimensions enseignables de lexposé oral : Caractéristiques du destinataire (parle-t-on à des élèves plus vieux, du même âge que nous, à un public adulte, à des personnes âgées, etc.) Structure de lexposé (les différentes phases : ouverture, introduction du thème, plan de lexposé, développement, etc.) Procédés liés au type dexposé (procédés explicatifs, précédés descriptifs, etc.) Emploi des marqueurs de relation et dorganisateurs textuels Comment faire une lecture experte (élaboration de supports visuels, de fiche avec des mots-clés, etc.) Comment capter son auditoire par divers éléments prosodiques (débit, rythme, voix, etc.)

11 Exemples de genres Le débat régulé : « Un débat régulé porte toujours sur une question controversée et fait intervenir plusieurs partenaires qui expriment leurs opinions ou attitudes, essaient de modifier celles des autres tout en ajustant les leurs, en vue, idéalement, de construire une réponse commune à la question initiale » (Dolz et Schneuwly, 1998, p.166). Discussion, etc.

12 Exemples de genres Dimensions enseignables du débat régulé : Les rôles dans le débat (médiateur, animateur, public, intervenant, etc.) Écoute des intervenants (reformulation dénoncés, réfutation, etc.) Procédés argumentatifs (formulation darguments, choix des arguments, etc.) Structure du débat (ouverture, relance, conclusion) Choix dun vocabulaire juste et de circonstance Registres de langue

13 Exemples de genres La lecture à dautres : « Activité langagière correspondant à des pratiques sociales et culturelles, [et qui consiste en une lecture de discours dans le but quun destinataire qui ne dispose pas de celui-ci se lapproprie] » (Dolz et Schneuwly, 1998, p.188). Lecture dun conte, dun rapport, des nouvelles, etc.

14 Exemples de genres Dimensions enseignables de la lecture à dautres : Éléments prosodiques (voix, intonation, débit, etc.) Compréhension du texte à lire (structure de texte, personnage, etc.) Les éléments non verbaux Marquage des différentes parties du texte à lire (comment faire des pauses, des transitions, lire des dialogues, etc.) Identification de stratégies pour faciliter lécoute

15 Autres genres -Pièce de théâtre -Film de fiction -Récital de poésie -Cercle de lecture -Table ronde -Jeux de rôles -Démonstration -Compte-rendu -Commentaire critique -Monologue -Audioguie -Capsule pour la radio ou Internet -Débat, Etc.

16 16 Séquence denseignement de loral (Lizanne Lafontaine, 2007) (Lizanne Lafontaine, 2007)

17 17 Loral médium denseignement Loral médium denseignement Loral objet denseignement Loral objet denseignement Un oral plutôt utilitaire et non enseigné pour lui-même. Il est toujours présent, cest lorsquon parle, mais pas de la parole. Pas de retour sur la façon de sexprimer. Lizanne Lafontaine, 2007 Un oral enseigné qui permet de fixer des objectifs dapprentissage. Cest travailler loral pour loral, cest le mettre en pratique, réfléchir au «comment» de loral.

18 18 1. Intention de communication Permet de connaître le but, de voir le fil conducteur du projet. Les élèves comprennent pourquoi ils font une communication orale. Fait appel aux connaissances antérieures et à la participation des élèves. Projet de communication 2. Situation de communication - Intégration des pratiques (établir des liens entre loral et lécriture ou/et la lecture) - Type de sujet présenté aux élèves (signifiant ou non signifiant) - Prise en compte des champs dintérêt des élèves (communication qui peut être réelle, lien avec le réel, vrai destinataire, équipe /seul) - Prise en compte de lauditoire (faire participer les élèves)

19 19 1.Production initiale 2. État des connaissances des élèves (objectifs dapprentissage) 3. Ateliers formatifs en communication orale et évaluations formatives 3. Activités doral planifié et intégré

20 20 -Modelage total par lenseignant ou lélève (dégager les forces et les faiblesses) -Apprentissage des rôles à jouer (animateur, médiateur, évaluateur, etc) -Apprentissage des types de pratique (connaître les caractéristiques de lactivité doral) -Apprentissage des faits de langue (variétés de langue, le verbal, le non- verbal, les silences, la prononciation québécoise, la différence entre loral et lécrit, etc.) -Apprentissage des techniques découte (enseigner la reformulation, la rétroaction, comment poser des questions, jouer des rôles dobservateur et dévaluateur) 3. Ateliers formatifs en communication orale et évaluations formatives

21 21 4. Impact sur lélève : prise en charge de sa communication orale 1.Production initiale 2. État des connaissances des élèves (objectifs dapprentissage) 3. Ateliers formatifs en communication orale et évaluations formatives 3. Activité doral planifié et intégré 4. Évaluation sommative

22 22 Lectures pour le prochain cours -Dans « Enseigner loral au secondaire » de Lafontaine (2007), lire chapitre 2 pages 22 à 34. -« Pour tenir compte de chacun : la différenciation pédagogique » pdf -« La différenciation pédagogique : quest-ce que cest ? »


Télécharger ppt "DID3370 Projets : français et autres disciplines Christian Dumais 17 octobre 2008 1 Cours 6."

Présentations similaires


Annonces Google