La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

A. HELALI Liste Modèle de lO.M.S des Médicaments Essentiels et desMédicaments Pédiatriques et des Médicaments Pédiatriques Séminaire sur les Politiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "A. HELALI Liste Modèle de lO.M.S des Médicaments Essentiels et desMédicaments Pédiatriques et des Médicaments Pédiatriques Séminaire sur les Politiques."— Transcription de la présentation:

1 A. HELALI Liste Modèle de lO.M.S des Médicaments Essentiels et desMédicaments Pédiatriques et des Médicaments Pédiatriques Séminaire sur les Politiques Pharmaceutiques Nationales. Genève 11 – 15 juin 2011

2 Pourquoi la sélection de médicaments essentiels est un élément de la politique pharmaceutique nationale ? La sélection des médicaments essentiels est un élément de la politique pharmaceutique nationale parce que elle vise à améliorer laccès aux médicaments essentiels par une meilleure disponibilité de médicaments efficaces tout en assurant leur innocuité, leur qualité et en encourageant leur usage rationnel. Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

3 Que faut-il faire alors pour améliorer laccès aux médicaments essentiels et donc favoriser une équité dans les soins ? Il faut sélectionner un nombre limité de médicaments essentiels qui assurent une bonne qualité de la prise en charge des malades, tout en assurant une disponibilité à des coûts qui sont en adéquation avec les revenus des malades. Il faut sélectionner un nombre limité de médicaments essentiels qui assurent une bonne qualité de la prise en charge des malades, tout en assurant une disponibilité à des coûts qui sont en adéquation avec les revenus des malades. Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

4 LME Disponibilité Générique Année détudes Pourcentage Amélioration de la disponibilité des médicaments génériques lorsque une liste existe ( Etude de Delhi, Inde, ) Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

5 Définition : Les médicaments essentiels sont ceux qui satisfont les besoins de santé de la population. Sélection : Ils sont sélectionnés en tenant compte des priorités en santé publique et sur la base des preuves scientifiques actualisées de leur efficacité, de leur innocuité et de leurs rapports comparés coût-efficacité. Finalité : Les médicaments essentiels devraient être disponibles à tout moment dans un système de santé, en quantité suffisante, de bonne qualité, sous des formes pharmaceutiques et des dosages appropriés, à des prix abordables par lindividu et sa communauté en général. Le paradigme des médicaments essentiels Mise en œuvre : Le concept de médicament essentiel est flexible, adaptable à différentes situations, le choix des médicaments essentiels est une responsabilité nationale. Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

6 Preuve: Rendre manifeste (Larousse), porter témoignage de quelque chose (à tord ou à raison daprès J.P Boissel in Linformation thérapeutique, Masson, Paris 2000,475 pages). Evidence en anglais: « able to be seen and noticied » (Longman) = Apport dun témoignage par une personne ayant autorité pour son établissement (cest dans ce sens dans ce cas). Preuve: Ce qui démontre et établit une vérité (Larousse) dans notre cas (DAS), cest à dire lacquisition dun savoir scientifique vérifié par une autorité qui peut justifier à tout instant, son choix dun médicament par rapport à un autre dans un même objectif thérapeutique. La sélection des médicaments essentiels doit reposer sur des preuves actualisées (DAS de la médecine factuelle) Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

7 La preuve en santé cest quoi au juste ? La preuve permet de faire un choix (parmi plusieurs options) à partir dinformations se trouvant dans un contexte propre qui est tout à la fois scientifique, médical, social, économique et politique, à un moment donné. Elle est donc, fortement entachées des courants de pensées prédominants à lépoque de son établissement. Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

8 De quelles preuves disposons-nous à lheure actuelle? La preuve issue du résultat dune approche empirique privilégiant lobservation, lexpérience et la déduction; La preuve issue du résultat dun raisonnement et dune logique formelle procédant de manière systématique, selon une méthode acceptée au moment de son établissement. Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

9 Sur quoi repose la preuve en thérapeutique? La preuve en matière defficacité thérapeutique dun médicament ou dune conduite thérapeutique ne peut reposer que sur une approche acceptant lessai clinique contrôlé (comparatif), randomisé en double insu comme étalon or. Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

10 Méthodologie : Mise en place dun plan dintervention (un modèle qui permettra dasseoir un jugement en vue dune prise de décision médicale) et qui minimisera par conséquent les biais, grâce au choix de critères rigoureux capables de nous faire atteindre lobjectif visé (résolution dune priorité en santé publique grâce à lappréciation objective de lefficacité, de linnocuité du médicament, tout en facilitant son accessibilité, sa disponibilité au meilleur coût) ; Clinique : Repose sur la nature de lhypothèse à vérifier et plus exactement sur le bénéfice clinique tiré par le malade qui reçoit le médicament (ou la thérapeutique) testé(e) ; Qualité : Choix rigoureux des critères (critères cliniques objectifs qui sont tangibles pour mesurer lamélioration de létat du malade), en double insu. Pour la preuve, quel « étalon or » doit-on retenir ? Séminaire sur les pratiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

11 Processus de sélection des médicaments essentiels Demande de médicament Revue par le secrétariat (expertise interne), publication dans le web Revue et expertise externe et commentaires Commentaires du département de lOMS Commentaires du public Revue par le comité dexperts + recommandations

12 Les médicaments essentiels sont inscrits en dénomination commune internationale sans aucune référence au nom de marque ou à celui du fabricant du médicament ; La liste principale ou centrale (= le noyau dur) est faite de médicaments nécessaires dans les activités de soins de santé, comprenant les médicaments les plus efficaces, avec une bonne innocuité et un bon rapport coût efficacité pour répondre de façon pertinente aux priorités en santé publique. La liste complémentaire est faite de médicaments nécessaires dans les activités de soins de santé, comprenant les médicaments les plus efficaces, avec une bonne innocuité et un bon rapport coût efficacité, mais qui ne sont pas forcément abordables financièrement, ou pour lesquels des compétences spécialisées ou des services particuliers sont nécessaires. Présentation de la liste modèle des médicaments essentiels Le symbole () annonce un médicament représentatif dune classe thérapeutique et dont les propriétés pharmacologiques sont généralement connues dans son indication principale. Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

13 Historique des médicaments essentiels 1977 : Première liste contenant 200 substances actives ; La liste est revue tous les 2 ans par un Comité dExperts ; 2002, une nouvelle procédure de sélection est approuvée par le D.G de lOMS ; 2007, 15 e Liste Modèle des Médicaments Essentiels, 340 substances actives et 1ere liste pédiatrique (voir 16e liste modèle des médicaments essentiels et la 1 ere de pédiatrie). 2009, 16e Liste Modèle des Médicaments essentiels….. Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

14 Médicaments essentiels pédiatriques Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

15 1 2 Médicaments essentiels pédiatriques Source: Meeting report, Joint WHO - Unicef Consultation on Essential Medicines for Children, 9-10 august 2006, Geneva Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

16 1 2 Médicaments essentiels pédiatriques Source: Meeting report, Joint WHO - Unicef Consultation on Essential Medicines for Children, 9-10 august 2006, Geneva Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

17 Médicaments essentiels pédiatriques Source: Meeting report, Joint WHO - Unicef Consultation on Essential Medicines for Children, 9-10 august 2006, Geneva Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

18 Médicaments essentiels pédiatriques Source: Meeting report, Joint WHO - Unicef Consultation on Essential Medicines for Children, 9-10 august 2006, Geneva Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

19 Médicaments essentiels pédiatriques Source: Meeting report, Joint WHO - Unicef Consultation on Essential Medicines for Children, 9-10 august 2006, Geneva Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

20 Problèmes posés par les formulations des médicaments pédiatriques Difficultés techniques de mise au point en galénique. Problèmes de stabilité des produits préparés. Problème de choix darome pour donner un goût acceptable par les enfants à la solution orale. Problèmes dacceptabilité de la préparation eu égard aux pratiques ou aux préjugés des parents à légard de certaines formes (suppositoires). Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

21 Problèmes posés par les formes liquides Stabilité limitée des poudres en solution Conservation au réfrigérateur Flaconnage et donc problème de fragilité et de volume des emballages Problème de poids lors du transport Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

22 Problèmes posés par les formes solides Poudres donnant des suspensions buvables : Sassurer que la suspension buvable est homogène La poudre se dégrade parfois si lhumidité est importante Granulés à mâcher : Prise par lenfant sachant mâcher (âge > 2ans) Variabilité de la quantité administrée de médicaments entre deux prises consécutives. Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

23 Problèmes posés lors du transport, stockage et préparation des formes pédiatriques Problème de volume (caisses = taille des flacons + cartonnage de protection). Problème de poids. Stabilité courte lors de préparations liquides. Nécessite une conservation dans le froid. Fragilité et risque de casse en cas de flacons en verre. Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

24 Recommandations du Comité OMS sur la promotion du médicament pédiatrique Promouvoir une coopération internationale dans lenregistrement des médicaments essentiels de qualité, à prix abordables, tout en assurant une sécurité dans leur utilisation, grâce à des méthodes innovatrices (en pharmacovigilance) ; Produire et diffuser des guides thérapeutiques et des informations actualisées par niveaux de preuves sur lefficacité et autres données sur linnocuité des médicaments essentiels pédiatriques ; Collaborer avec tous les professionnels de santé et les ONG pour promouvoir lusage rationnel des médicaments essentiels pédiatriques. Promouvoir laccès aux médicaments essentiels pédiatriques et encourager la production de formulations adaptées à ladministration à lenfant ; Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

25 Termes de références de la réunion du Sous Comité de sélection des médicaments essentiels pédiatriques Préparer une liste de médicaments essentiels pédiatriques qui tient compte des priorités édictées par la morbidité prévalente. Déterminer les formes et les dosages appropriés en pédiatrie tout en les mettant en adéquation avec les conditions existantes dans les PED. Etudier la faisabilité de nouvelles formulations plus appropriées dans certaines formes pharmaceutiques non adaptées aux enfants tout en prenant en ligne de compte les ressources limitées des PED. Identifier toutes les insuffisances qui rendent difficile certaines prescriptions ou de déterminer les posologies appropriées chez des enfants et qui ne facilitent pas lenregistrement des médicaments essentiels pédiatriques. Rapporter au prochain Comité dExpert de 2011, les recommandations attendues. Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

26 Etude de cas Commentez létude ci-après à propos de listes de médicaments essentiels dans 14 pays africains. Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

27 Bull World Health Organ 2009 ; 87 : Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012

28 Bull World Health Organ 2009 ; 87 : Séminaire sur les politiques pharmaceutiques, Genève juin 2012


Télécharger ppt "A. HELALI Liste Modèle de lO.M.S des Médicaments Essentiels et desMédicaments Pédiatriques et des Médicaments Pédiatriques Séminaire sur les Politiques."

Présentations similaires


Annonces Google