La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 1 Comptabilité de gestion Référence H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Paris, Economica, 4 e éd.,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 1 Comptabilité de gestion Référence H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Paris, Economica, 4 e éd.,"— Transcription de la présentation:

1 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 1 Comptabilité de gestion Référence H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Paris, Economica, 4 e éd., août 2006

2 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 2 Plan Introduction : une comptabilité pour les managers Première partie : notions et principes fondamentaux Chapitre 1 : concepts de coûts pour la décision Chapitre 2 : modéliser la consommation de ressources Chapitre 3 : lorganisation et le fonctionnement de la comptabilité de gestion Deuxième partie : laide au contrôle stratégique Chapitre 4 : les enjeux stratégiques de la comptabilité de gestion Chapitre 5 : laide au pilotage coût-valeur

3 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 3 Première partie Notions et principes fondamentaux

4 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 4 Chapitre 2 Modéliser la consommation de ressources

5 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 5 Chapitre 2 1.Etablir une carte des consommations de ressources dans lentreprise 2.Allouer les coûts 3.Identifier les lois des coûts : conséquences du principe dhomogénéité

6 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 6 1. Une carte : les concepts de la méthode ABC

7 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 7 1. La démarche (ABC)-ABM Coût dune activité Fréquence de déclenchement de lactivité Consommations à chaque déclenchement INDUCTEUR DACTIVITE INDUCTEURS DE COÛTS Causes de linducteur dactivité MANAGEMENT DES COÛTS Finalités de lactivité Imputation de ses coûts au % de ses unités doeuvre Performances attendues de lactivité MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE ABC

8 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 8 Activité A B PRODUIT PROCESSUS ENTITE PROCESSUS 1. Lentreprise comme bouquet de processus

9 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 9 2. Allouer les coûts Le réseau danalyse des coûts en comptabilité de gestion Charges classées par nature (matières, salaires…) Charges classées par entités Charges classées par activités Charges classées par produits (puis clients, etc..) Les entités consomment des ressources Les entités fournissent des activités Les activités sont consommées par les produits

10 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 10 La comptabilit é de gestion mod é lise les flux Les entités consomment des ressources quelles allouent à des activités Que faire des consommations communes à plusieurs entités et/ou à plusieurs activités ? Ne pas les allouer Trouver une clé de répartition Les rendre « directes »

11 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 11 Le coût du contrôle qualité est formé de diverses charges élémentaires... A-t-on le droit de les traiter en bloc ? C est-à-dire de les imputer toutes de la même façon ? Salaires, loyers, fournitures, amortissement de matériels, entretien, chauffage, etc. Le faire, cest supposer que chaque contrôle coûte la même chose, donc se déroule de la même façon et mobilise les mêmes ressources. C est-à-dire supposer que les coûts de cette activité sont homogènes, en proportions stables entre eux

12 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 12 La loi fondamentale : les coûts homogènes Coûts homogènesCoûts non homogènes Ratio stable Ou encore : 1 A équivaut à 3 B A coûte 75 et B coûte 25. Calcul direct, ou en prenant lheure pour UO (coût horaire 25), ou A, ou le kg de fournitures. Ratio instable A coûte 45 et B coûte 55 Mais si on prend lheure pour UO (coût 25), on trouve que A coûte 75 et B 25 AB Coût Heures de MO Qté de fournitures /h 5/kg AB Coût Heures de MO Qté de fournitures /h 5/kg

13 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica Conséquences : comment définir le contour dune activité pour en imputer les coûts 1ère approche : exemple : conseiller les clients Mais cette activité nest pas effectuée à coûts homogènes Autres activités de lentité 2ème approche de la liste des activités Conseiller les professionnels Conseiller les particuliers Ensemble des tâches effectuées par léquipe ou la personne. Exemple : les vendeurs chez un distributeur de matériaux

14 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 14 Consommation de ressources Acquisition de ressources Blocs de ressources (loi : homogénéité) Charges directes On mesure la consommation Charges indirectes On compte les uo Coûts Produit A Produit B UO Principes fondamentaux

15 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 15 Les produits consomment les activit é s Imputer le coût dune activité au prorata des «unités d œuvre» quelle produit Exemple : imputer le coût de l activité «contrôle qualité des matières reçues» au prorata du nombre de contrôles effectués Le laboratoire coûte F par mois, son activité de contrôle qualité des réceptions coûte F. Il effectue 80 contrôles dans le mois. Chaque contrôle coûte donc F. Le contrôle du colorant X44, qui demande 28 tests, coûte donc 28 x = F.

16 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 16 L influence de la technologie sur la mod é lisation comptable Les tâches élémentaires forment des activités qui s articulent en processus lesquels sont appelés par les produits achetés par les clients Mettre au point la gamme de couleurs d un prospectus Réaliser un publipostage Assurer la promotion commerciale Du produit X dans la région Z Auprès des distributeurs de boissons non alcoolisées Tâche Activité Processus Produit Client Stable + ou - Stable Donc stable Stable D où les « blocs » de coûts homogènes Possibilité d option Sur mesures Ils induisent des processus plus ou moins stables Process costingMéthode UVA ABC PCG 1982 Job order pur FordTaylorArtisan

17 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 17 Une solution au problème de Detoeuf Coûts Kilos Droite dimputation rationnelle 3 F 15 kg 0,2 F/kg 2 F 0,3 F/kg 1 F 10 kg

18 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 18 Une typologie des coûts Coûts déclenchés par la demande dune activité Coûts engagés préalablement pour être capable de répondre à la demande Coûts variables volumiques Coûts variables indivis Coûts de capacité Coûts liés à la quantité du produit vendu Energie consommée par une machine Coûts liés à lorganisation des flux Coût matières dun test de qualité Salaire du laborantin Coûts liés à lexistence du produit Dépenses de publicité Salaire de la force de vente Coûts liés à lexistence des sites et structures Coûts de nettoyage sous-traité Loyer Types de lois économiques Types dinducteurs ou duo

19 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 19 Ne pas confondre unit é d œ uvre et inducteur Causes des coûts de lactivité Inducteurs dactivité : ex : la réclamation d un client Inducteur de coût Ex. : La capacité d apprentissage Unités d oeuvre Ex. : nb de ruptures de charge Ex. : nb de séries lancées Ex. : heures

20 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 20 L inducteur dactivité est lévénement qui déclenche lactivité (ex. : la remise d un colis à transporter). Il déclenche aussi les coûts variables de lactivité. Lunité dœuvre est la variable qui modélise le comportement des coûts de l activité dans le court terme, si ces coûts sont variables (volumiques ou indivis) ; dans le moyen ou long terme, sil sagit de coûts de capacité. Variables volumiquesVariables indivis Coûts de capacité Assurance Nombre de véhicules Même u.o. : facture d entretien Autre u.o. : péage d autoroute Km parcourus En bref

21 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 21 Lunité dœuvre peut être la même pour les trois catégories de coûts dune activité si ces trois catégories de coûts sont modélisées respectivement par des unités différentes mais liées de façon stable (ex. : nombre de km, nombre de départs, nombre de véhicules). Corollaire : un coût unitaire a un sens si le dénominateur est lié de façon stable avec les unités d œuvre qui entrent dans le calcul du numérateur (ex. : coût par voyageur dans un avion rempli en moyenne à 55 %). Pour les coûts variables indivis et les coûts de capacité, l imputation rationnelle est nécessaire pour obtenir un chiffre exploitable par le management. Linducteur dactivité est une unité dœuvre sil déclenche toujours la même séquence de tâches dans lactivité et si elles sont toujours effectuées de manière identiques, consommant les mêmes ressources. En bref (2)

22 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 22 Une unité dœuvre est une unité corrélée à un ensemble de coûts homogènes et qui permet donc de les imputer Une unité d œuvre na pas toujours la propriété dêtre la cause des coûts (inducteurs) Exemple : coût d entretien des véhicules des vendeurs Unité d œuvre : l heure de main-d oeuvre Inducteur d activité : les kms Inducteur de coût : la compétence des mécaniciens, etc.

23 Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 23 Comment agir sur les co û ts d une activit é (cost management) ? Inducteur d activité (activity driver) : lévénement qui déclenche l activité Exemple : activité « entretien des véhicules des vendeurs » : nombre de km Organisation Inducteur de coûts (cost driver) : la loi économique Exemple : économies déchelle, apprentissage... Pertinence de la stratégie Celui qui dépense nest pas toujours celui qui induit les coûts (cf.processus)


Télécharger ppt "Daprès H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Economica 1 Comptabilité de gestion Référence H. BOUQUIN, Comptabilité de gestion, Paris, Economica, 4 e éd.,"

Présentations similaires


Annonces Google