La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PHYSIQUE – CHIMIE NOUVEAU PROGRAMME DE 5ème RENTREE SCOLAIRE 2006-2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PHYSIQUE – CHIMIE NOUVEAU PROGRAMME DE 5ème RENTREE SCOLAIRE 2006-2007."— Transcription de la présentation:

1 PHYSIQUE – CHIMIE NOUVEAU PROGRAMME DE 5ème RENTREE SCOLAIRE

2 Horaire élève : 1,5 heure/semaine Constitution deffectifs allégés : (par exemple, 3 groupes avec 2 classes ) chaque fois que possible sans changer lhoraire élève. Mise en oeuvre

3 Idées directrices (à lire avec attention ) Démarche dinvestigation chaque fois que possible Démarche dinvestigation chaque fois que possible Susciter des vocations scientifiques Susciter des vocations scientifiques Raisonnement tant qualitatif que quantitatif Raisonnement tant qualitatif que quantitatif Former le citoyen consommateur Former le citoyen consommateur Sappuyer sur les acquis du primaire Sappuyer sur les acquis du primaire … Introduction générale aux programmes de Physique - Chimie

4 Programme de 5 ème A. Leau dans notre environnement. Mélanges et corps purs B. Les circuits électriques en courant continu. Étude qualitative C. La lumière: sources et propagation rectiligne 15 semaines 8 semaines 7 semaines

5 A. L eau dans notre environnement Mélanges et corps purs pH, molécules 15 semaines Ce qui change … concentration

6 B. Les circuits électriques en courant continu. 8 semaines Ce qui change … schémas normalisés, circuits série (ordre et nombre des dipôles), sens conventionnel du courant, circuit comportant des dérivations, court-circuit, sécurité.

7 C. La lumière : sources et propagation rectiligne Sources, ombres, pénombres, propagation rectiligne, système Soleil-Terre-Lune, système solaire 7 semaines Ce qui change …

8 Notions-contenus Exemples dactivités Compétences Présentation du programme A. Leau dans notre environnement. Mélanges et corps purs Durée conseillée : 15 semaines La finalité de cette partie de programme est daborder les notions de mélange et de corps purs..... Commentaires : Les essais de séparation de leau, à partir notamment de boissons conduisent à la question suivante : est-on sûr que le liquide incolore obtenu est de leau pure ? …

9 Notions - contenus Champs de connaissances concernés. Fiches connaissances

10 Fiche connaissanceNotions - contenus

11 Fiches connaissances Notions-contenus Champs de connaissances concernés. Interactions avec dautres disciplines

12 Interaction avec les SVT Interactions avec autres disciplinesNotions - contenus

13 Fiches connaissances Notions-contenus Champs de connaissances concernés. Interactions avec autres disciplines Thèmes de convergences

14 Thèmes de convergence Contenus : Notions-contenus

15 Compétences Socle minimal. Lien direct avec les notions à évaluer Compétences expérimentales Compétences

16 Exemples d activités Fil conducteur à démarche d investigation B2i Expérience de cours ou activité expérimentale Travaux de documentation

17 Lévaluation Lévaluation doit porter de manière équilibrée sur : les compétences les compétences les savoir-faire théoriques les savoir-faire théoriques de façon importante sur les activités expérimentales de façon importante sur les activités expérimentales Évaluation sommative : 10 % du temps

18 Lévaluation Aide pour une évaluation de compétences transdisciplinaires au collège à été mise en place par la Direction de la Programmation et du Développement. réaliser raisonner et argumenter Communiquer mobiliser ses connaissances préparer à la citoyenneté Banque doutils disciplinaires daide à lévaluation diagnostique

19 construire un graphique en coordonnées cartésiennes à partir dune série de données, les échelles étant éventuellement précisées par le professeur ; construire un graphique en coordonnées cartésiennes à partir dune série de données, les échelles étant éventuellement précisées par le professeur ; interpoler une valeur ; interpoler une valeur ; faire le schéma dune expérience ou dun montage déjà réalisé ; faire le schéma dune expérience ou dun montage déjà réalisé ; réaliser une expérience décrite par un schéma ou un protocole ; réaliser une expérience décrite par un schéma ou un protocole ; faire un schéma utilisant les symboles normalisés ; faire un schéma utilisant les symboles normalisés ; Noublions pas les compétences transversales

20 lire un texte simple contenant des données en liaison avec le programme et en extraire des informations pertinentes ; lire un texte simple contenant des données en liaison avec le programme et en extraire des informations pertinentes ; utiliser le conditionnel (si… alors) ; utiliser le conditionnel (si… alors) ; utiliser la conjonction « donc » de façon pertinente dans des argumentations ; utiliser la conjonction « donc » de façon pertinente dans des argumentations ;donc Noublions pas les compétences transversales

21 Explique en utilisant la conjonction donc dans quel état physique sont les glaçons - Les glaçons sont à létat solide donc ils ont une forme propre. Autre exemple : - Leau de chaux se trouble en présence de CO 2 donc le gaz est du CO 2. Réponses délèves

22 une expérience ayant été réalisée, imaginer ou reprendre une argumentation logique permettant de parvenir des faits à une conclusion ; une expérience ayant été réalisée, imaginer ou reprendre une argumentation logique permettant de parvenir des faits à une conclusion ; en réponse à une situation–problème (le problème scientifique formulé étant très simple), proposer un protocole expérimental à partir dune liste de matériel éventuellement en excès permettant de répondre à la question. Noublions pas les compétences transversales

23 A ces compétences, il convient dajouter celles relevant spécifiquement du Brevet Informatique et Internet [B2i] Noublions pas les compétences transversales

24 Séquences dinvestigation en sciences expérimentales Du questionnement à la connaissance en passant par l exp é rience

25 Questionnement des élèves sur le monde réel : phénomène vivant ou non vivant, naturel ou construit par lHomme. Ce questionnement conduit à lacquisition de connaissances, connaissances, compétences méthodologiques compétences méthodologiques savoir-faire techniques, savoir-faire techniques, à la suite dune recherche d'explication, investigation menée par les élèves investigation menée par les élèves guidés par le professeur. guidés par le professeur.

26 1.Le choix d'une situation - problème par le professeur Étape 1 Choix dune situation - problème ou situation déclenchante par le professeur : Le professeur choisit une situation issue du quotidien des élèves, une énigme à résoudre en fonction des objectifs quil souhaite atteindre.

27 Adapter le projet denseignement après avoir : 1.repéré les acquis initiaux des élèves 2.identifié les représentations, les difficultés persistantes (analyse d'obstacles et derreurs) 1. Le choix d'une situation - problème par le professeur

28 Exemple 1 : La distillation Comment rendre douce leau de mer ? 1. Le choix d'une situation - problème par le professeur

29 Exemple 2 : Ordre des dipôles dans un circuit série Faut-il mettre la résistance avant ou après la DEL ? 1. Le choix d'une situation - problème par le professeur

30 Exemple 3 : Le sens du courant Pourquoi les piles ont un sens de branchement dans les jeux électroniques ? 1. Le choix d'une situation - problème par le professeur

31 Exemple 4 : Propagation rectiligne de la lumière Quest-ce que ces traînées lumineuses ? 1. Le choix d'une situation - problème par le professeur

32 Exemple 5 : Système Soleil-Terre-Lune Pourquoi la Lune change - telle daspect chaque jour ? 1. Le choix d'une situation - problème par le professeur

33 2. Lappropriation du problème par les élèves Étape 2 Questionnement et appropriation du problème par les élèves : Un débat sinstalle dans la classe qui favorise lémergence du problème à résoudre. Étape 2 Le professeur aide les élèves à reformuler les questions, à les recentrer sur le problème à résoudre. Les élèves proposent des éléments de solution et confrontent leurs idées avec celles des autres élèves.

34 Exemple 1 : La distillation Quest-ce quune distillation ? 2. Lappropriation du problème par les élèves Comment rendre douce leau de mer ?

35 Exemple 2 : Ordre des dipôles dans un circuit série Quelle est l influence de lordre des dipôles dans un circuit série ? 2. Lappropriation du problème par les élèves Faut-il mettre la résistance avant ou après la DEL ?

36 Exemple 3 : Le sens du courant Le courant électrique a-t-il un sens de circulation ? 2. Lappropriation du problème par les élèves Pourquoi les piles ont un sens de branchement dans les jeux électroniques ?

37 Exemple 4 : Propagation rectiligne de la lumière Comment « matérialiser » la lumière ? 2. Lappropriation du problème par les élèves Quest-ce que ces traînées lumineuses ?

38 Exemple 5 : Système Soleil-Terre-Lune Comment expliquer les phases de la Lune ? 2. Lappropriation du problème par les élèves Pourquoi la Lune change - telle daspect chaque jour ?

39 3. La formulation des hypothèses explicatives Étape 3 Formulation des hypothèses explicatives et réflexion sur les expériences à réaliser. Étape 3 Le professeur s'assure que les consignes sont comprises par les élèves. Il conseille et guide les élèves en répondant à d'éventuelles questions. Il vérifie que les protocoles proposés par les élèves sont réalisables et ne présentent aucun danger pour la classe. Les élèves émettent des hypothèses puis élaborent des protocoles d'expérience afin de tester ces hypothèses..

40 - gestion par le professeur des modes de groupement des élèves (de niveaux divers selon les activités, du binôme au groupe classe entière) et des consignes à donner pour permettre un travail en autonomie - formulation orale dhypothèses dans les groupes - formulation orale (et/ou) écrite par les élèves de conséquences vérifiables - élaboration éventuelle de protocoles, destinés à valider les hypothèses - communication orale à la classe des hypothèses et des éventuels protocoles proposés

41 Exemple 2 : Ordre des dipôles dans un circuit série Quelle est l influence de lordre des dipôles dans un circuit série ? 3. La formulation des hypothèses explicatives

42 Exemple 3 : Le sens du courant Le courant électrique a-t-il un sens de circulation ? 3. La formulation des hypothèses explicatives

43 4. Linvestigation conduite par les élèves, en autonomie Étape 4 Linvestigation conduite en autonomie par les élèves : Les différents groupes tentent de résoudre le problème posé par lexpérimentation. Étape 4 Le professeur anticipe le besoin des élèves en matériel et documents. Il s'assure que la séance se déroule selon les règles préétablies et que les expériences sont menées avec sérieux, sans dangers pour la classe. Les élèves réalisent les expériences qu'ils ont imaginées en autonomie. A partir des résultats des expériences ils interprètent et concluent.

44 - moments de débat interne au groupe délèves : les modalités de la mise en oeuvre de lexpérience, élaboration de critères de réussite évaluables - contrôle de l'isolement des paramètres et de leur variation - description de lexpérience (schémas, description écrite) - réalisation de l'expérience - description et exploitation des résultats ; confrontation des résultats provoqués aux hypothèses explicatives - analyse critique et synthèse

45 Exemple 2 : Ordre des dipôles dans un circuit série 4. L investigation conduite par les é l è ves, en autonomie

46 Exemple 2 : Ordre des dipôles dans un circuit série 4. L investigation conduite par les é l è ves, en autonomie

47 Exemple 2 : Ordre des dipôles dans un circuit série 4. L investigation conduite par les é l è ves, en autonomie

48 Exemple 3 : Le sens du courant 4. L investigation conduite par les é l è ves, en autonomie

49 5. Lacquisition et la structuration des connaissances Étape 5 Les groupes confrontent leurs résultats avec ceux des autres et avec le savoir établi. Institutionnalisation des connaissances. Étape 5 Le professeur "reprend la main" pour rassembler toutes les conclusions es élèves, pour construire une synthèse et apporter d'éventuels compléments d'information. C'est la phase d'institutionnalisation des connaissances. Les élèves participent à cette phase en communiquant leurs conclusions et en les confrontant à celles des autres. Ils participent aussi activement à la synthèse de la séance.

50 - comparaison et mise en relation des résultats obtenus dans les divers groupes, dans dautres classes. - confrontation avec le savoir établi (autre forme de recours à la recherche documentaire), respectant des niveaux de formulation accessibles aux élèves - recherche des causes dun éventuel désaccord, analyse critique des expériences faites et proposition dexpériences complémentaires - formulation écrite, élaborée par les élèves avec laide du professeur, des connaissances nouvelles acquises en fin de séquence - réalisation de productions destinées à la communication du résultat (texte, graphique, schéma fonctionnel, maquette, document multimédia), évaluation des objectifs méthodologiques travaillés en terme de validation de compétences.

51 5. Lacquisition et la structuration des connaissances eau froide eau froide Distillat (Eau pure) Eau salée (eau et sel) Appareil de chauffage (On fait bouillir leau salée) Réfrigérant (on refroidit la vapeur)

52 5. Lacquisition et la structuration des connaissances Lordre des dipôles dans un circuit série na pas dinfluence sur le courant dans le circuit. Observation : les lampes ont le même éclat

53 5. Lacquisition et la structuration des connaissances Par convention, à lextérieur du générateur, le courant électrique va de sa borne positive à sa borne négative. Sens du courant DEL (sens passant)

54 6. Opérationnalisation des connaissances Étape 6 Le professeur s'assure que le nouveau savoir est acquis par les élèves en proposant des exercices ou des problèmes et des évaluations. Les élèves réinvestissent les connaissances et les compétences méthodologiques nouvellement acquises. Étape 6 Opérationnalisation des connaissances Réalisation d'exercices et de nouveaux problèmes permettant la mise en œuvre des connaissances dans de nouveaux contextes (réinvestissement). Évaluation des connaissances et des compétences méthodologiques.

55 la situation problème ou situation déclenchante 1 ère étape : la situation problème ou situation déclenchante A quelle température leau gèle-t-elle ? Questionnement et formulation du problème à résoudre 2 ème étape : Questionnement et formulation du problème à résoudre A quelle température leau gèle-t-elle ? La glace fond elle à la même température? Pertinence de la démarche (Mémoire de Céline GALANDIE, IUFM de Lorraine)

56 Consignes concernant les comptes rendus de séance Problème(s) à résoudre Problème(s) à résoudre Hypothèse(s) Hypothèse(s) Expérience proposée pour résoudre un problème et valider (ou invalider) une hypothèse (schéma et liste du matériel et des produits nécessaires) Expérience proposée pour résoudre un problème et valider (ou invalider) une hypothèse (schéma et liste du matériel et des produits nécessaires) Description, Observations Description, Observations Résultats Résultats Conclusion Conclusion

57 Hypothèse : Peut-être que leau gèle à -10°C Schéma de lexpérience: Formulation des hypothèses explicatives et réflexion sur les expériences à réaliser. 3 ème étape : Formulation des hypothèses explicatives et réflexion sur les expériences à réaliser.

58 Observation: La température de leau baisse. Conclusion: Leau a gelé à – 0.1°C. Linvestigation conduite en autonomie par les élèves 4 ème étape : Linvestigation conduite en autonomie par les élèves

59 Courbe de solidification de leau pure Courbe de solidification de leau pure Acquisition et structuration des connaissances 5 ème étape : Acquisition et structuration des connaissances Apparition premier cristal de glace Disparition dernière goutte deau

60 Impact de la démarche dinvestigation 5 ème "cours classique" 5 ème "investigation" Questions connaissances "théoriques" Test 1 - À quelle température leau gèle-t-elle ? - À quelle température leau fond elle ? 1.6/21.64/2 Test 21.7/21.76/2 Questions connaissances "pratiques" Test 1 - Propose une expérience qui permet de le vérifier. 0.83/31.64/3 Test 20.59/31.38/3 Total Test 12.4/53.28/5 Test 2 2.3/53/5

61 Pour conclure : On observe une plus grande implication dans la recherche et dans la réalisation dexpériences par les élèves. On observe une plus grande implication dans la recherche et dans la réalisation dexpériences par les élèves. Les élèves sont davantage acteurs de leur apprentissage, la connaissance ne se limitant pas à un exposé mais construite au fur et à mesure de la séance par eux-mêmes. Les élèves sont davantage acteurs de leur apprentissage, la connaissance ne se limitant pas à un exposé mais construite au fur et à mesure de la séance par eux-mêmes. Difficultés: gérer cette motivation des élèves, de savoir fixer des limites Difficultés: gérer cette motivation des élèves, de savoir fixer des limites

62 En moyenne, une séance construite à laide de cette méthode prend 1/3 de temps en plus quun cours traditionnel. En moyenne, une séance construite à laide de cette méthode prend 1/3 de temps en plus quun cours traditionnel. Méthode idéale en effectif réduit. Méthode idéale en effectif réduit. La démarche dinvestigation peut être réalisée en partie par les élèves. La démarche dinvestigation peut être réalisée en partie par les élèves. Un canevas sur plusieurs séances est envisageable (ex de létude des ombres) Un canevas sur plusieurs séances est envisageable (ex de létude des ombres) Une vidéo de M. Donadéi Une vidéo de M. Donadéi Pour conclure :


Télécharger ppt "PHYSIQUE – CHIMIE NOUVEAU PROGRAMME DE 5ème RENTREE SCOLAIRE 2006-2007."

Présentations similaires


Annonces Google