La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Programme de Terminale ES et L – Histoire Thème 2 : Idéologies, opinions et croyances en Europe et aux Etats-Unis de la fin du XIXe à nos jours Médias.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Programme de Terminale ES et L – Histoire Thème 2 : Idéologies, opinions et croyances en Europe et aux Etats-Unis de la fin du XIXe à nos jours Médias."— Transcription de la présentation:

1 Programme de Terminale ES et L – Histoire Thème 2 : Idéologies, opinions et croyances en Europe et aux Etats-Unis de la fin du XIXe à nos jours Médias et opinion publique Médias et opinion publique dans les grandes crises politiques en France depuis l'affaire Dreyfus Quelques pistes de mise en oeuvre

2 Le cadre fixé par les ressources officielles 5 heures environ pour traiter cette question Question qui peut faire l'objet d'une composition ou d'une étude critique de document(s) au bac 5 grandes crises politiques en France sont proposées comme support d'étude : l'affaire Dreyfus, le 6 février 1934, la crise liée à la défaite de 1940, la crise du 13 mai 1958, la crise de mai 1968 « … le professeur ne traite, dans le cadre de ce cours, que quelques exemples de son choix »... ouf ! Etudier les interactions entre médias et opinion publique au travers des crises d'un régime démocratique... … sans faire l'histoire des médias, de l'opinion publique ou de chacune des crises retenues

3 Une problématique possible, parmi d'autres... Comment les médias participent-ils à la fabrique de l'opinion publique ? Une problématique qui permet d'étudier les relations entre ces deux composantes de la vie politique à des moments particuliers. Elle permet également de mettre en évidence la formation et l'expression de l'opinion publique par les médias, mais aussi la façon dont les médias peuvent participer à l'encadrement de l'opinion publique. Elle autorise enfin une profondeur historique – quelles évolutions sur un siècle ? - et un questionnement très actuel – qu'en est-il de nos jours à l'heure des nouveaux médias numériques ? -

4 Un sujet intéressant mais complexe... Comment le rendre abordable pour des élèves de terminale ? L'imbrication « médias, opinion publique et crises » est très, très ambitieuse... La piste proposée est de simplifier cette imbrication : 1. En clarifiant les notions de médias et d'opinion publique dès l'introduction 2. En limitant le nombre d'ex. et en associant à chaque crise retenue un média : la presse avec l'affaire Dreyfus la radio avec la crise de 1940 la télévision avec celle de mai En utilisant un document du média concerné pour aborder la crise 4. En abordant pour finir une problématique très actuelle : nouveaux médias / nouvelle opinion publique ? les sondages ; le storytelling ou fabriquer des histoire pour formater les esprits ;

5 Ce qui pourrait être abordé en introduction... Définir rapidement les médias, leur évolution (par ex 1er quotidien français en 1777) et notamment l''importance du facteur technologique (pour le développement de chaque média mais également pour sa diffusion). Définir rapidement l''opinion publique, sa mise en place progressive, et particulièrement l'importance du XIXème siècle : le « triomphe » de l'opinion publique est fortement lié à la conquête des libertés d'expression, d'opinion, de presse, de réunion, d'association, eux-même indissociables du suffrage universel. Comment les médias participent-ils à la fabrique de l'opinion publique ? En quoi les crises politiques aident à mieux comprendre cette relation ?

6 L'affaire Dreyfus au travers de la presse Possible de partir d'un extrait de « J'accuse » d'Emile Zola paru dans L'Aurore le 13 janvier L'étude de ce document permet de d'aborder les principaux éléments de l'Affaire, de son contexte, et la place qu'y prennent les intellectuels. L'étude du support, L'Aurore, qui a cette occasion sera diffusé à exemplaires environ, offre la possibilité de faire le point sur ce média en pleine expansion notamment depuis la loi sur la liberté de la presse de 1881 = « âge d'or de la presse », avec une dimension très politique. L'Affaire = très bon exemple de ces joutes politiques, avec 2 camps et des opinions très tranchés. La presse participe ici au développement d'une conscience politique et au débat politique quasi quotidien. L'influence de la presse sur l'opinion reste cependant à nuancer.

7 La crise de 1940 au travers de la radio Possibilité de commencer avec un ou deux discours radiophoniques, par exemple celui de Pétain du 17 juin 1940 (1mn40 environ) Ou celui de De Gaulle du 22 juin 1940 (7mn environ) L'étude des documents permet de poser les principaux éléments de la crise et de ses acteurs. L'étude du support, la radio, donne l'occasion de présenter ce média, la place qui est la sienne, et celle qu'il prendra de 1940 à « La bataille des ondes » durant la guerre, mais qui débute dès avant 40, permet d'aborder l'importance accordée à ce média, notamment les questions de monopole et de propagande. Là encore, nuancer l'impact sur l'opinion : le nombre de postes récepteurs passe de 5 à,3 millions durant la guerre.

8 Mai 1968 à la télévision Possibilité de partir d'une ou deux allocutions télévisées, par ex le discours De Gaulle du 24 mai Ou les voeux, toujours de De Gaulle, du 31 décembre 1968 (tb passage sur sa lecture de mai 68 vers la 3ème minute) Ou dimages de mai 68, par ex la contestation : La semaine "des barricades" du 6 au 13 mai 1968 vue par les Actualités Françaises Létude du document permet de replacer les principaux éléments de la crise de mai 1968, les acteurs, le contexte. Létude du support permet de retracer la genèse de la télévision, la place quelle prend progressivement (62% des ménages en 1968). La TV, « instrument magnifique de soutien de lesprit public » (De Gaulle), et lutilisation qui en est alors faite, permet daborder les questions de monopole, de censure, etc

9 Nouveaux médias / nouvelle opinion publique ; sondages ; storytelling, un questionnement actuel, au choix... Nouveaux médias / nouvelle opinion publique : le développement d'une démocratie d'opinion, notamment avec internet, et la multiplication des opinions publiques (réseaux sociaux) – prog ecjs 1ère Les sondages, ou le besoin récurrent de connaître l'opinion des gouvernés : de la méthode des quotas (GH Gallup)... au plus de 390 sondages de la présidentielle Dès les années 30, idée que les sondages « pourraient » remplacer les élections, trop polluées par la propagande...(sic) par ex en partant d'extraits de l'histoire des sondages d'opinion – texte d'une 50aine de lignes très clair – publié par l'ENS : Le storytelling, la machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits : face aux médias 4ème pouvoir, le pouvoir politique cherche de plus en plus à influencer les médias ou à les contourner en créant de l'information : « ligne du jour » dès Reagan, « story du jour » dans les années 90, actuellement « les éléments de langage »... par ex avec des extraits de « Ashley's story », histoire construite par le camp de GW Bush pour les présidentielles US de 2004, raconté par Christian SALMON, Storytelling, Paris, La Découverte, 2007, pp. 111 à 113

10 Quelques éléments pour finir Il est nécessaire de faire des choix pour tenir ce chapitre. L'important me semble être dans les réponses à la problématique que l'on peut apporter pour chacun des moments retenus. Les questionnements transversaux principaux, que l'on peut retrouver dans chacune des parties sont : - les volontés officielles de monopole et de contrôle - de 1898 à nos jours, la libéralisation progressive des médias, très tôt pour la presse, beaucoup plus tard pour la radio et la tv (années 1980) - la multiplication des expressions donc des opinions Au plan pédagogique, comme la démarche des 3 premières parties est la même, il est possible dès la 2ème partie de mettre les élèves au travail en autonomie (par ex par 2). Ils peuvent alors répéter la démarche, sur des documents différents. Pour la 4ème partie, il est possible de choisir 2 des 3 thèmes proposés, d'en donner un à chaque moitié de la classe, et de faire une restitution en classe entière pour inciter à la discussion et à la prise de position sur des sujets qui s'y prêtent bien. L'évaluation pourrait plutôt porter, a priori, sur une composition. Mais il est naturellement possible de proposer une étude de 2 documents (du même type que ceux étudiés en classe) sur une des crises étudiée.


Télécharger ppt "Programme de Terminale ES et L – Histoire Thème 2 : Idéologies, opinions et croyances en Europe et aux Etats-Unis de la fin du XIXe à nos jours Médias."

Présentations similaires


Annonces Google