La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lesions precurseur Lesions precurseurs = lesion precancereuse conditions anormalle qui precede chronologique le cancer, mais elles ne sont pas transformes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lesions precurseur Lesions precurseurs = lesion precancereuse conditions anormalle qui precede chronologique le cancer, mais elles ne sont pas transformes."— Transcription de la présentation:

1 Lesions precurseur Lesions precurseurs = lesion precancereuse conditions anormalle qui precede chronologique le cancer, mais elles ne sont pas transformes toujours dans le tumeurs malignes des modificationes histologiques qui sont associee aveque une risque eleve du cancer Lesions precurseur Lesions precurseurs = lesion precancereuse conditions anormalle qui precede chronologique le cancer, mais elles ne sont pas transformes toujours dans le tumeurs malignes des modificationes histologiques qui sont associee aveque une risque eleve du cancer

2 La progression des lesiones tisulaires

3 Lesions precurseur evolution des lesiones precancereuses du sein Lesions precurseur evolution des lesiones precancereuses du sein type lesion AHC lincidence du cancer invasif (% apres 20 annees) ADH (hyperplasie ductal atipique) LCIS (carcinom lobullaire in situ) DCIS (carcinom ductal in situ)

4 Lesions precurseur Babeş- Papanicolau Displazie - CIN Bethesda type I normalenormale type II inflammation type IIR atypie ASCUS/ AGUS type III atypie HPV LSIL dysplasie legere-CIN1 type IV dysplasie moyenne-CIN2 HSIL dysplasie severe-CIN3 carcinom in situ type V carcinom invasif

5 Lesions precurseur lhistoire naturalle des lesiones precurseures de cancer de col de luterus epithelium normal dysplasie CIS carcinom invasif lage < annees Lesions precurseur lhistoire naturalle des lesiones precurseures de cancer de col de luterus epithelium normal dysplasie CIS carcinom invasif lage < annees

6 Lesions precurseur tumeur maligne lesion precancereuse cancer du sein ADH/ LCIS/ DCIS cancer de col de luterus HSIL cancer de corp de luterus hyperplasie complexe de lendometre aveq des atypies cancer ORL hyperplasie muquese/ leukoplasie/ erithroplasie cancer du poumon metaplasie pavimenteuse cancer du lesophage dysplasie severe/ carcinom in situ cancer gastrique gastrite athrophique cancer colo-rectal polypose recto-colique/ rectocolite ulcereuse/ B. Crohn cancer de la vessie dysplasie severe/ carcinom in situ cancer de la prostate hyperplasie atypique adenamateuse/ intraductale cancer de la peau keratose actinique/ arsenique B. Bowen (carcinom spinocelulaire in situ) B. Paget (mamelon)

7 Lesions precurseur Lidentification des lesiones precancereuses: risque devolution malign asymptomatique reconnaissance - prendre linitiative des actionnes de la prophylaxie secondaire traitment eficace - modification de lhistoire naturalle - traitment pas invasif - raport cout/ benefice eleve - resultats > formes invasif Lesions precurseur Lidentification des lesiones precancereuses: risque devolution malign asymptomatique reconnaissance - prendre linitiative des actionnes de la prophylaxie secondaire traitment eficace - modification de lhistoire naturalle - traitment pas invasif - raport cout/ benefice eleve - resultats > formes invasif

8 PROPHYLAXIE DU CANCER Premises theoretiques : 1. Etiologie du cancer + groupes de risqué: 80-90% le cancer est le resultat du mode de vie de l`individu et est produit par des agents etiologiques du milieu ambiant PROPHYLAXIE DU CANCER Premises theoretiques : 1. Etiologie du cancer + groupes de risqué: 80-90% le cancer est le resultat du mode de vie de l`individu et est produit par des agents etiologiques du milieu ambiant

9 Facteur etiologique pourcent du total des deces (%) TabacAlcoolAlimentation Comportement sexuel Facteurs professionels Pollution Produits industriels Medicaments Facteurs geofisiques InfectionsInconnus <1 < ? 10? ?

10 L`identification des facteurs etiologiques permet de definires groupes a risque eleve de maladie – specifique pour certaines localisations: FR mineur = cc. en antecedents pathologique personnele autre que le sein/ autre relatifs avec cc du sein/ M 30 annnees/ menarche > 55 annnees/ lesions benignes mammares. RR = le raport entre l`incidence et la mortalite par cancer entre les personnes ayant des facteurs de risque et celles qui n`en ont pas Groupe de risque facteurs de risque (FR) risque relatif (RR) AbsentMinimeMoyenEleve pas de facteurs <50 annnees + 1 FR mineur 50 ans + 2 FR mineurs/>50 annnees + 1 FR mineur cc.du sein en APP/mere avec cc.du sein/>50 annnees + 2 FR mineurs 11,526

11 Tumeur FR connus FR modifiable Type de profilaxie Actions de prevention PoumonORLColuterinSeinColonPeauTesticuleouiouiouiouiouiouiouitabactabacalcoolcomportsexuelalimentationestrogenesrayonsalimentationrayonssolairescriptorhidiePrimairePrimaireSecondairePrimaireSecondairePrimaireSecondairePrimaireSecondairePrimaireSecondairePrimaireSecondaire Abandon du tabac Reduction de l`alcool examen ORL traitement de la leucoplasie modification facteurs de risque examen cytologique reduction des graisses+calories depistage de formes familialles reduction graisses et fibres depistage&chimioprofilaxiecremesprotectricesdepistage chirurgie de correction depistage

12 2. Histoire naturelle du cancer: les caracteristiques du fenotype malin - la proliferation, l`invasion locale ou la metastase – aparaissent relativement tardive au cours de l`histoire naturelle dans les phases initiales les lesions tissulaires evoluent lentement, sont precedees par des changements benins et peuvent etre gueries par des traitements mimimals l`evolution des lesions n`est pas toujours progressive vers la malignite et peut meme regresser spontanement

13 Histoire naturelle du cancer

14 La phase d`initiation - les effets genotoxiquese des divers facteurs peuvent etre prevenus par : moyens deviter le contact avec eux le bloquage des mecanismes d`action la stimulation des processus de reparation du ADN

15 La phase de promotion – characteristique des lesions tissulaires qui peuvent deja etre reconnues, est la possibilite de differentiation et regression avec retour au normal La phase de progression – la majorite des lesions produites evolue lentement, sous la forme des precurseurs ou des lesions precancereuses

16 phase preclinique phase clinique expose initiation diagnostique debut precoce clinique D 1 guerison _______ A __________________ B ________ C _______ D 2 complic tardif D 3 deces prophylaxie prophylaxie prophylaxie primaire secondaire tertiaire phase preclinique phase clinique expose initiation diagnostique debut precoce clinique D 1 guerison _______ A __________________ B ________ C _______ D 2 complic tardif D 3 deces prophylaxie prophylaxie prophylaxie primaire secondaire tertiaire

17 En fonction du but et du moment de lintervention les actions de prevention du cancer peuvent etre systematisees en 3 principales categories: la prophylaxie primaire = lidentification et le control des facteurs de lenvironement ou de lorganisme qui peuvent influencer lapparition du cancer eviter lapparition de point A

18 la prophylaxie secondaire = lidentification et la modification des signes et symptomes qui suggerent a grande probabilite lapparition dun cancer invasif deroule dans la phase preclinique de la maladie localisation du point B est different

19 la prophylaxie tertiaire = lidentification et la modification des consequences et des sequelles psychologiques, sociales, economiques et physiques associees au diagnostic, le traitement et la recuperation du malade oncologique

20 LA PROPHYLAXIE PRIMAIRE = lidentification et le control des facteurs de lenvironement ou de lorganisme qui influencent lapparition du cancer et contient les actions quune collectivite ou un individu peuvent entreprendre pour eviter le cancer but: reduir la incidence du cancer par la controle de FR LA PROPHYLAXIE PRIMAIRE = lidentification et le control des facteurs de lenvironement ou de lorganisme qui influencent lapparition du cancer et contient les actions quune collectivite ou un individu peuvent entreprendre pour eviter le cancer but: reduir la incidence du cancer par la controle de FR

21

22 UICC a formule 12 recomandations pour la prevention du cancer: 1. respecter un regime alimentaire equilibre et varie 2. eviter les regimes alimentaires uniformes avec respect aux memes mets; prendre avec prudence les memes medicaments pour des periodes longues de temps 3. eviter les exces alimentaires et en special les graisses 4. eviter l exces dalcool 5. abandonner le tabac 6. assurer chaque jour un apport optimum des vitamines A, C, E et inclure dans lalimentation des produits a haute concentration de fibres

23 7. eviter lexces d aliments sales ou enfumes et renoncer a ingerer des liquides tres chauds 8. eviter les aliments brules ou grilles 9. eviter les aliments qui ne sont pas intentionellement autrement prepares 10. eviter les expositions excessives au soleil 11. eviter le surmenage physique şi psychique et pratiquer regulierement les exercises physiques et le sport 12. utiliser frequement les douches et les bains 7. eviter lexces d aliments sales ou enfumes et renoncer a ingerer des liquides tres chauds 8. eviter les aliments brules ou grilles 9. eviter les aliments qui ne sont pas intentionellement autrement prepares 10. eviter les expositions excessives au soleil 11. eviter le surmenage physique şi psychique et pratiquer regulierement les exercises physiques et le sport 12. utiliser frequement les douches et les bains

24 LA PROPHYLAXIE PRIMAIRE education sanitaire (par ex. utilisation des cremes aveque facteur de protection solaire) normes pour la radioprotection mesures fiscale (les taxes pour alcool & tabac) restriction publicitaire restriction dutilisation de substance toxique (linterdit de fumer en places publique) LA PROPHYLAXIE PRIMAIRE education sanitaire (par ex. utilisation des cremes aveque facteur de protection solaire) normes pour la radioprotection mesures fiscale (les taxes pour alcool & tabac) restriction publicitaire restriction dutilisation de substance toxique (linterdit de fumer en places publique)

25 Cancer du sein Risque elevee: tt. hormonal de substitution (estrogen % progesteron) rayons ionisante obesite alcohol excesif Risque reduit: modulateurs selectif du receptor estrogenique inhibiteurs des aromatase mastectomy prophylactique bilateralle oophorectomy prophylactique les exercises physiques Cancer du sein Risque elevee: tt. hormonal de substitution (estrogen % progesteron) rayons ionisante obesite alcohol excesif Risque reduit: modulateurs selectif du receptor estrogenique inhibiteurs des aromatase mastectomy prophylactique bilateralle oophorectomy prophylactique les exercises physiques

26 Cancer de col de luterus Risque elevee: fumer actif/ pasif naissance multiple contraceptif oral Risque reduit: abstinence sexuell sex protege vaccin antiHPV Cancer de col de luterus Risque elevee: fumer actif/ pasif naissance multiple contraceptif oral Risque reduit: abstinence sexuell sex protege vaccin antiHPV

27 LA PROPHYLAXIE SECONDAIRE = lidentification et la modification par des actions propre des signes et symptomes qui suggerent a grande probabilite lapparition dun cancer invasif Contient: les actions de depistage et suivi des groupes a risque eleve pour certaines localisations le traitement des precurseurs tumoraux la chimioprohylaxie la modification du mode de la vie des personnes a risque LA PROPHYLAXIE SECONDAIRE = lidentification et la modification par des actions propre des signes et symptomes qui suggerent a grande probabilite lapparition dun cancer invasif Contient: les actions de depistage et suivi des groupes a risque eleve pour certaines localisations le traitement des precurseurs tumoraux la chimioprohylaxie la modification du mode de la vie des personnes a risque

28 1. Actions de depistage = screening = le processus de recherche active de la maladie pour les personnes asymptomatiques Conditions: - Que le cancer depiste represente un probleme important de sante publique - Que lhistoire naturelle du cancer soit connue et sufisament longue pour permettre le diagnostic en phase incipiente - Que le traitement soit efficace - Que la methode de screening soit simple et acceptee par la population - Que le benefice justifie le cout de lorganisation et du deroulement de laction de depistage 1. Actions de depistage = screening = le processus de recherche active de la maladie pour les personnes asymptomatiques Conditions: - Que le cancer depiste represente un probleme important de sante publique - Que lhistoire naturelle du cancer soit connue et sufisament longue pour permettre le diagnostic en phase incipiente - Que le traitement soit efficace - Que la methode de screening soit simple et acceptee par la population - Que le benefice justifie le cout de lorganisation et du deroulement de laction de depistage

29 Le cancer du col uterin = prototype pour le screening: le frotti Babeş-Papanicolau les lesions precancereuses avec traitements minimaux sont curables a 100% les pays ouest-europeens baisse de la mortalite avec 50% Roumanie hausse de la mortalite avec > 50% (derniers 40 annes) Le cancer du col uterin = prototype pour le screening: le frotti Babeş-Papanicolau les lesions precancereuses avec traitements minimaux sont curables a 100% les pays ouest-europeens baisse de la mortalite avec 50% Roumanie hausse de la mortalite avec > 50% (derniers 40 annes)

30 Screening debu: - 3 annes apres la debu de la vie sexuel - pas plus tard du 20 annes ! fin: - 70 annes linterval optimal: - chaque ane apres le debu - les fammes > 30 annees aveque 3 resultates negatif consecutives interval 2-3 annees Screening debu: - 3 annes apres la debu de la vie sexuel - pas plus tard du 20 annes ! fin: - 70 annes linterval optimal: - chaque ane apres le debu - les fammes > 30 annees aveque 3 resultates negatif consecutives interval 2-3 annees

31 Le cancer du sein autopalpation + examen clinique + mammographie EU: baisse de la mortalite avec 23% diagnostique precoce: 80% cas cu aisselle negative vs. 48% resultats positifs initiellement pour > 50 annees actuellementl baisse de la mortalite aussi pour >40 annees Le cancer du sein autopalpation + examen clinique + mammographie EU: baisse de la mortalite avec 23% diagnostique precoce: 80% cas cu aisselle negative vs. 48% resultats positifs initiellement pour > 50 annees actuellementl baisse de la mortalite aussi pour >40 annees

32 Screening risque normal: annees examen clinique a 1-3 annees autopalpation 40 annes examen clinique annuell mammographie annuelle autopalpation risque eleve: < 25 annees examen clinique annuell autopalpation 25 annees examen clinique a 6-12 mois mammographie annuelle autopalpation reduction de FR Screening risque normal: annees examen clinique a 1-3 annees autopalpation 40 annes examen clinique annuell mammographie annuelle autopalpation risque eleve: < 25 annees examen clinique annuell autopalpation 25 annees examen clinique a 6-12 mois mammographie annuelle autopalpation reduction de FR

33 Screening reduction de risque: chirurgical mastectomie soucutane bilaterale + reconstruction mammaire anexectomie bilaterale (mutation BRCA1,2) nonchirugical Tamoxifen/ Raloxifen Screening reduction de risque: chirurgical mastectomie soucutane bilaterale + reconstruction mammaire anexectomie bilaterale (mutation BRCA1,2) nonchirugical Tamoxifen/ Raloxifen

34 Screening cancer de la prostate risque normal: TR 50 annees PSA > 10 annees espoir de la vie risque eleve: TR AHC + PSA > 10 annees espoir de la vie Screening cancer de la prostate risque normal: TR 50 annees PSA > 10 annees espoir de la vie risque eleve: TR AHC + PSA > 10 annees espoir de la vie

35 les cancers digestifs: - resultats nonconcludents - exception le Japon pour le cc. gastrique par ex. barite 6 incidences - depistage cc. colon par test hemocult autres localisations: - cc. des poumons - MRF + ex. spute - cc. cutannes - Australia - cc. cavite buccale - India les cancers digestifs: - resultats nonconcludents - exception le Japon pour le cc. gastrique par ex. barite 6 incidences - depistage cc. colon par test hemocult autres localisations: - cc. des poumons - MRF + ex. spute - cc. cutannes - Australia - cc. cavite buccale - India

36 2. Le diagnostique precoce aux personnes asymptomatiques - lorganisation d actions pour des groupes selectionnes de population, tenant compte de lexistence des facteurs specifiques de risque - la conaissance des groupes de risque et des facteurs de risque individuels offre au medecin la possibilite dun diagnostique precoce pour les personnes asymptomatiques - les investigations de routine doivent etre orientees vers les organes susceptibles de faire un cancer et qui, en fonction de lage, sont repetees avec une certaine frequence - les individus a risque specifique du au mode de vie, a lheredite ou aux maladies deja presentes doivent etre surveilles specialement

37 * nullipaire/ obesite/ cycles anovulatoires/ metroragies/ traitements a oestrogenes ** examen de la thyroide, du testicule, de la prostate, ggl. lymphatyques, cavite buccale, peau examination Population Population sexe age frequence rectoscopie test hemocult touche rectal examen citologique vaginal& ginecologique biopsie de lendometre autopalpation sein examen clinique mammographie consultations periodiques & education sannitaire* M,F >50 apres 2 examens – a 1 ans repete a 3-5 annees repete a 3-5 annees M,F >50 annuell M,F >40 annuell F >18 apres 3 – repete a 2-3 annees F >18 apres 3 – repete a 2-3 annees F menopause pour femmes a risque eleve* F menopause pour femmes a risque eleve* F >20 mensuellement F >20 mensuellement F repete a 3 annees F repete a 3 annees F mammo de reference F mammo de reference annees annees >50 annuell >50 annuell M,F >20 a 3 annees >40 annuell >40 annuell

38 3. La chirurgie prophylactique =lexerese des lesions connues pour leur potentiel malign la correction de la criptorchidie la mastectomie bilaterale pour cc. lobulaire in situ lexerese des organes a risque aux individus a predisposition genetique (la colectomie pour la polypose colique familliale) 3. La chirurgie prophylactique =lexerese des lesions connues pour leur potentiel malign la correction de la criptorchidie la mastectomie bilaterale pour cc. lobulaire in situ lexerese des organes a risque aux individus a predisposition genetique (la colectomie pour la polypose colique familliale)

39 4. La chimioprohylaxie =la possibilite de prevention du cancer a laide des agents chimiques a action inhibitrice ou meme de reversion du processus de cancerogenese Levolution temporelle du processus de cancerogenese offre la possibilite pratique dintervention a differentes etapes: 1. eviter lexposition aux facteurs cancerigenes, initiateurs ou promoteurs 4. La chimioprohylaxie =la possibilite de prevention du cancer a laide des agents chimiques a action inhibitrice ou meme de reversion du processus de cancerogenese Levolution temporelle du processus de cancerogenese offre la possibilite pratique dintervention a differentes etapes: 1. eviter lexposition aux facteurs cancerigenes, initiateurs ou promoteurs

40 2. le bloquage de lactivite metabolique des initiateurs ou des promoteurs ou lorientation de la cellule vers des voies metaboliques a produits finaux moins toxiques 3. la capture du carcinogene actif avant dinteractionner avec l ADN cellulaire 4. la stimulation de la reparation de lADN avant que la cellule ne se divide pas 5. linhibition de lactivation des protooncogenes dans la phase de promotion ou le bloquage de leffet biologique de leur expression 6. la reversion du phenotype preneoplasique a letat normal

41 (1) precarcinogene (2) activation metabolique fenols, indols, C, E, A, NAC, selenium (3) aducts ADN (4) reparation ADN NAC, A, E NAC, selenium antioxidants (5) promotion A, selenium (6) progression A, retinoides cellule tumorale

42 Lacide ascorbic (vit. C) et alpha-tocoferol (vit. E) – antioxidants qui inhibent la formation des carcinogenes du groupe nitroso (cc. gastrique) Fenols – antioxidants inhibiteurs de la cancerogenese des poumons, de la peau., du foie, sein, colon Les indols – blocquent l action cancerigene des hidrocarbures aromatisees polycicliques Les retinoides – analogues naturels + synthetiques vitamine A impliques dans linduction de la differentiation cellulaire; les plus utilises agents chimioproteceurs ayant effet sur le sein, loesophage, appareil respiratoire pancreas, vessie urinaire

43 Les sels de selenium et calcium – effets protecteurs pour le tube digestif Les inhibiteurs de la protease – leupeptin/ riz, mais, cereales a action anticancerigene pour le sein, colon, prostate, cavite buccale et pharynx Antiinflammatoires non-steroidiens – indometacin inhibition des PG Hormones et antihormones – cancers hormono-dependents

44 Les etudes de chimioprophylaxie evaluent lefficacite des differents produits sur la prevention de lapparition du cancer ou des recidives a la population generale ou dans des groupes selectionnes – specialement pour les groupes de risque : predispositions genetiques mode de la vie activite professionnelle lesions precancereuses malades gueris dun cancer mais qui sont a risque pour une seconde localisation Les etudes de chimioprophylaxie evaluent lefficacite des differents produits sur la prevention de lapparition du cancer ou des recidives a la population generale ou dans des groupes selectionnes – specialement pour les groupes de risque : predispositions genetiques mode de la vie activite professionnelle lesions precancereuses malades gueris dun cancer mais qui sont a risque pour une seconde localisation

45 Les plus importants resultats: la baisse de la metaplasie du tissu bronchyque aux fumeurs et la diminution des recidives pour le cancer des poumons avec les retinoides la diminution des polypes du colon apres la vitamine C, betacarotene, vit. E, piroxicam, calcium lamelioration des dysplasies cervicales apres les retinoides Les plus importants resultats: la baisse de la metaplasie du tissu bronchyque aux fumeurs et la diminution des recidives pour le cancer des poumons avec les retinoides la diminution des polypes du colon apres la vitamine C, betacarotene, vit. E, piroxicam, calcium lamelioration des dysplasies cervicales apres les retinoides

46 la chimioprophylaxie du cancer du sein avec Tamoxifene, seul ou associe aux retinoides, aux femmes avec lesions benignes ou avec cc. du sein dans les antecedents la prophylaxie du second cancer pour les malades ORL avec retinoides + NAC la chimioprophylaxie du cancer du sein avec Tamoxifene, seul ou associe aux retinoides, aux femmes avec lesions benignes ou avec cc. du sein dans les antecedents la prophylaxie du second cancer pour les malades ORL avec retinoides + NAC


Télécharger ppt "Lesions precurseur Lesions precurseurs = lesion precancereuse conditions anormalle qui precede chronologique le cancer, mais elles ne sont pas transformes."

Présentations similaires


Annonces Google