La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Trois Royaumes de Chine Trois Royaumes, pinyin : Sānguó désigne une période de lhistoire chinoise commençant en 220 après la chute de la dynastie Han et.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Trois Royaumes de Chine Trois Royaumes, pinyin : Sānguó désigne une période de lhistoire chinoise commençant en 220 après la chute de la dynastie Han et."— Transcription de la présentation:

1 Trois Royaumes de Chine Trois Royaumes, pinyin : Sānguó désigne une période de lhistoire chinoise commençant en 220 après la chute de la dynastie Han et se terminant avec létablissement de la dynastie Jin en 265. Durant cette période, les trois royaumes de Shu, Wei et Wu s'affrontèrent pour la domination de la Chine.

2 L'Histoire des Trois Royaumes pinyin : sānguó y ǎ nyì est un roman historique chinois sur la fin de la dynastie Han et la période des Trois Royaumes, ( ). Écrit par Luo Guanzhong au XIVe siècle d'après l'œuvre de Chen Shou écrite au IIIe siècle, cest lépopée la plus populaire de la littérature chinoise, mais son lectorat ne se limite pas aux Chinois. Ce livre a eu une grande influence culturelle en Asie du Sud-Est. pinyin : sānguó y ǎ nyì est un roman historique chinois sur la fin de la dynastie Han et la période des Trois Royaumes, ( ). Écrit par Luo Guanzhong au XIVe siècle d'après l'œuvre de Chen Shou écrite au IIIe siècle, cest lépopée la plus populaire de la littérature chinoise, mais son lectorat ne se limite pas aux Chinois. Ce livre a eu une grande influence culturelle en Asie du Sud-Est. Il est également le premier roman complet divisé en chapitres distincts à apparaître en Chine. Aucune autre œuvre de ce genre, toute époque confondue, n'a eu un impact aussi profond et étendu sur la société chinoise. Son titre en mandarin (Sanguo Yanyi) indique qu'il fait de la vertu son thème principal, qualité qui fut l'un des plus haut standard à une certaine époque de la Chine ancienne. Les épisodes variés du roman ont été transmis à toutes les couches de la société chinoise, que ce soit directement ou indirectement, entre autres par le théâtre, la chanson ou par d'autres facettes de la culture populaire, ce qui en fait une histoire connue dans tous les foyers du pays. Il est également le premier roman complet divisé en chapitres distincts à apparaître en Chine. Aucune autre œuvre de ce genre, toute époque confondue, n'a eu un impact aussi profond et étendu sur la société chinoise. Son titre en mandarin (Sanguo Yanyi) indique qu'il fait de la vertu son thème principal, qualité qui fut l'un des plus haut standard à une certaine époque de la Chine ancienne. Les épisodes variés du roman ont été transmis à toutes les couches de la société chinoise, que ce soit directement ou indirectement, entre autres par le théâtre, la chanson ou par d'autres facettes de la culture populaire, ce qui en fait une histoire connue dans tous les foyers du pays.

3

4 Bataille de changban Les cavaliers de Cao Cao rattrapent la procession de Liu Bei à Changban, dans le district de Dangyang, alors que Liu Bei fuit, galopant loin vers le sud avec ses proches généraux Zhang Fei, Zhao Yun et Zhuge Liang, tout en laissant sa famille et la population derrière lui. L'armée de Cao Cao capture alors toute son armée et ses biens. Xu Shu, un ami de Zhuge Liang, qui avait également servi Liu Bei dans le passé, a le malheur de voir sa mère capturée par les forces de Cao. Il demande donc à Liu Bei de revenir et de se rendre à Cao Cao. De plus, les deux filles de Liu Bei ont également été capturés par Cao Chun dans la bataille. Les cavaliers de Cao Cao rattrapent la procession de Liu Bei à Changban, dans le district de Dangyang, alors que Liu Bei fuit, galopant loin vers le sud avec ses proches généraux Zhang Fei, Zhao Yun et Zhuge Liang, tout en laissant sa famille et la population derrière lui. L'armée de Cao Cao capture alors toute son armée et ses biens. Xu Shu, un ami de Zhuge Liang, qui avait également servi Liu Bei dans le passé, a le malheur de voir sa mère capturée par les forces de Cao. Il demande donc à Liu Bei de revenir et de se rendre à Cao Cao. De plus, les deux filles de Liu Bei ont également été capturés par Cao Chun dans la bataille. Zhang Fei commande vingt cavaliers comme arrière garde. Il traverse la rivière Han et détruit les ponts. Le regard féroce en agitant sa lance, il s'écrie : "Je suis Zhang Fei, Venez me combattre jusqu'à la mort!" Aucun des hommes de Cao Cao n'ose s'en approcher, ce qui permet à Liu Bei de gagner du temps dans sa fuite. Zhang Fei commande vingt cavaliers comme arrière garde. Il traverse la rivière Han et détruit les ponts. Le regard féroce en agitant sa lance, il s'écrie : "Je suis Zhang Fei, Venez me combattre jusqu'à la mort!" Aucun des hommes de Cao Cao n'ose s'en approcher, ce qui permet à Liu Bei de gagner du temps dans sa fuite. Dans le chaos général, Zhao Yun disparaît vers le nord, laissant penser qu'il va se rendre à Cao Cao. Lorsque l'on rapporte cela à Liu Bei, ce dernier jette avec colère une hache et déclare : "Zilong n'aurait jamais dû m'abandonner". Cependant, Zhao Yun revient avec l'enfant de Liu Bei dans ses bras. Pour ce geste héroïque, Zhao Yun est finalement promu en tant que général. Dans le chaos général, Zhao Yun disparaît vers le nord, laissant penser qu'il va se rendre à Cao Cao. Lorsque l'on rapporte cela à Liu Bei, ce dernier jette avec colère une hache et déclare : "Zilong n'aurait jamais dû m'abandonner". Cependant, Zhao Yun revient avec l'enfant de Liu Bei dans ses bras. Pour ce geste héroïque, Zhao Yun est finalement promu en tant que général. Continuant en direction de l'est vers Changban, Liu Bei et les vestiges de ses forces traversent la rivière Han où Liu Qi, le fils aîné de Liu Biao, a toujours le contrôle du district de Jiangxia. Ils rejoignent la flotte de Guan Yu et plus de dix mille hommes, dirigés par Liu Qi à Hanjin. Ensemble, ils naviguent sur la rivière vers Xiakou. Continuant en direction de l'est vers Changban, Liu Bei et les vestiges de ses forces traversent la rivière Han où Liu Qi, le fils aîné de Liu Biao, a toujours le contrôle du district de Jiangxia. Ils rejoignent la flotte de Guan Yu et plus de dix mille hommes, dirigés par Liu Qi à Hanjin. Ensemble, ils naviguent sur la rivière vers Xiakou. Cao Cao ne poursuit pas immédiatement ses opposants. Le principal objectif de sa campagne dans le sud était la base de Jiangling, et il insiste donc vers le sud pour sécuriser cette base en premier lieu. Cao Cao ne poursuit pas immédiatement ses opposants. Le principal objectif de sa campagne dans le sud était la base de Jiangling, et il insiste donc vers le sud pour sécuriser cette base en premier lieu.

5 La bataille des falaises rouge La plus célèbre des bataille des trois royaumes est la célèbre bataille de la Falaise rouge Le site de la bataille se trouve à 36 kilomètres au nord-ouest de Puqi, sur la rive sud du Yangzi, en un lieu baptisé « passe de pierre », car, à cet endroit le fleuve est bordé par une imposante falaise. Cest un lieu de mémoire pour les Chinois. La roche porte toujours les deux caractères chinois (1,5 mètre de hauteur sur 1 mètre de large), bì « mur » et chì « rouge », que Zhou Yu, le stratège et général du royaume de Wu, y a fait peindre après la bataille, pour célébrer la victoire. La plus célèbre des bataille des trois royaumes est la célèbre bataille de la Falaise rouge Le site de la bataille se trouve à 36 kilomètres au nord-ouest de Puqi, sur la rive sud du Yangzi, en un lieu baptisé « passe de pierre », car, à cet endroit le fleuve est bordé par une imposante falaise. Cest un lieu de mémoire pour les Chinois. La roche porte toujours les deux caractères chinois (1,5 mètre de hauteur sur 1 mètre de large), bì « mur » et chì « rouge », que Zhou Yu, le stratège et général du royaume de Wu, y a fait peindre après la bataille, pour célébrer la victoire. Le pays wei contrôlé plus de homme à que les pays wu et shu contrôlé que hommes la bataille se fini par la victoire de wu et shu qui gagne par un attaque par le feu et par plusieurs stratégie visant a détruire la flotte de cao cao. Le pays wei contrôlé plus de homme à que les pays wu et shu contrôlé que hommes la bataille se fini par la victoire de wu et shu qui gagne par un attaque par le feu et par plusieurs stratégie visant a détruire la flotte de cao cao.

6 La légende de Lu bu Lu bu était un général puis un petit seigneur de guerre de lépoque de la fin de la dynastie Han. Lu Bu est principalement connu pour avoir trahi et tué ses deux pères adoptifs, Ding Yuan en 189 et le tyran Dong Zhuo en 192. Après avoir trahi le gouverneur Liu Bei par deux fois en 196 et 198 et pris possession de la province de Xu, il fut capturé par le seigneur de guerre Cao Cao. Ce dernier pensa un moment le garder à son service, mais après avoir considéré ses multiples trahisons, préféra l'exécuter par strangulation en 199. Lu bu était un général puis un petit seigneur de guerre de lépoque de la fin de la dynastie Han. Lu Bu est principalement connu pour avoir trahi et tué ses deux pères adoptifs, Ding Yuan en 189 et le tyran Dong Zhuo en 192. Après avoir trahi le gouverneur Liu Bei par deux fois en 196 et 198 et pris possession de la province de Xu, il fut capturé par le seigneur de guerre Cao Cao. Ce dernier pensa un moment le garder à son service, mais après avoir considéré ses multiples trahisons, préféra l'exécuter par strangulation en 199. Il y est présenté comme un guerrier invincible, maître de la hallebarde et de larc, chevauchant le cheval Lièvre Rouge capable de parcourir mille li en une journée. Selon un proverbe de l'époque : « Parmi les hommes il y a Lu Bu, parmi les chevaux, il y a Lièvre Rouge. » Cependant, il y est également dépeint comme une personne arrogant, fourbe et aisée à manipuler. Il y est présenté comme un guerrier invincible, maître de la hallebarde et de larc, chevauchant le cheval Lièvre Rouge capable de parcourir mille li en une journée. Selon un proverbe de l'époque : « Parmi les hommes il y a Lu Bu, parmi les chevaux, il y a Lièvre Rouge. » Cependant, il y est également dépeint comme une personne arrogant, fourbe et aisée à manipuler.

7 LES TROIS SEIGNEURS DES TROIS ROYAUMES LES trois seigneur était Wu, Wei et Shu LES trois seigneur était Wu, Wei et Shu Le seigneur Wu Sun Quan Le seigneur Wu Sun Quan Le seigneur Wei Cao cao Le seigneur Wei Cao cao Le seigneur Shu Liu bei Le seigneur Shu Liu bei

8 La bataille de Hei fei Suite à la demande de Liu Bei, Sun Quan, roi des Wu, mène son armée sur Hefei, place forte appartenant aux Wei. Suite à la demande de Liu Bei, Sun Quan, roi des Wu, mène son armée sur Hefei, place forte appartenant aux Wei. La défense de Hefei est menée par Zhang Liao et Li Dian pour l'extérieur et Yue Jin pour l'intérieur de la ville. La stratégie menée par cette armée de hommes contre celle des Wu composée de hommes consiste à faire traverser un pont par cette armée puis à le détruire pour isoler et couper le chemin de la retraite. La défense de Hefei est menée par Zhang Liao et Li Dian pour l'extérieur et Yue Jin pour l'intérieur de la ville. La stratégie menée par cette armée de hommes contre celle des Wu composée de hommes consiste à faire traverser un pont par cette armée puis à le détruire pour isoler et couper le chemin de la retraite. Pour ce faire, Yue Jin feint le repli, puis une fois isolées les unités de Li Dian et Zhang Liao surgirent pour prendre en étau l'armée des Wu et c'est ainsi que l'armée des Wei parvint à repousser celle des Wu. Le roi Sun Quan échappa de justesse à la mort, car il fut encerclé par Zhang Liao. Isolé de son armée, il fut sauvé par un soldat qui lui offrit son cheval, ce qui lui permit de sauter sur la berge opposée et d'observer calmement la déroute de son armée. Durant la bataille des renforts arrivèrent pour les Wu par l'intermédiaire du général Gan Ning mais cela ne permit pas aux Wu de l'emporter. Pour ce faire, Yue Jin feint le repli, puis une fois isolées les unités de Li Dian et Zhang Liao surgirent pour prendre en étau l'armée des Wu et c'est ainsi que l'armée des Wei parvint à repousser celle des Wu. Le roi Sun Quan échappa de justesse à la mort, car il fut encerclé par Zhang Liao. Isolé de son armée, il fut sauvé par un soldat qui lui offrit son cheval, ce qui lui permit de sauter sur la berge opposée et d'observer calmement la déroute de son armée. Durant la bataille des renforts arrivèrent pour les Wu par l'intermédiaire du général Gan Ning mais cela ne permit pas aux Wu de l'emporter. Historiquement on sait que l'armée des Wu souffrait de maladie, ce qui facilita la tâche des défenseurs de Hefei. Historiquement on sait que l'armée des Wu souffrait de maladie, ce qui facilita la tâche des défenseurs de Hefei. On raconte que les enfants des Wu pleuraient au nom de Zhang Liao, le considérant comme un monstre. On raconte que les enfants des Wu pleuraient au nom de Zhang Liao, le considérant comme un monstre. Cette bataille gagnée tant par la stratégie que par les attaques éclairs de Zhang Liao démontre sa supériorité et justifie son grade de chef des 5 généraux des Wei. Cette bataille gagnée tant par la stratégie que par les attaques éclairs de Zhang Liao démontre sa supériorité et justifie son grade de chef des 5 généraux des Wei.

9 La fin des Trois Royaumes À la mort de Zhuge Liang, le royaume du Shu ne dispose daucun stratège compétitif, hormis son disciple Jiang Wei, qui ne parvient pas à envahir le Wei contre lequel il luttait. Le royaume du Wu ne trouve aucun successeur convenable à Sun Quan : tous se révélaient être des tyrans sans vertu. La dynastie Cao du Wei fut destituée par les Sima, anciennement stratèges de Cao Cao et de ses fils. Larmée des Wei, au terme d'une longue marche, prend la capitale du Shu, Chengdu, qui se rend aux environs de l'an 265. La période des Trois Royaumes prend fin en 265, avec la fondation de la dynastie Jin par Sima Yan. Les Wu, qui navaient que peu de chance de résister aux Jin, furent conquis en 280. Ces événements sont relatés dans les Chroniques des Trois Royaumes, texte historique sur la période, et narrés dans le roman Histoire des Trois Royaumes, écrit à partir de ce dernier au XIVe siècle et qui a connu de nombreuses adaptations.


Télécharger ppt "Trois Royaumes de Chine Trois Royaumes, pinyin : Sānguó désigne une période de lhistoire chinoise commençant en 220 après la chute de la dynastie Han et."

Présentations similaires


Annonces Google