La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le rôle de l`alimentation dans l`étiopathogénie de la carie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le rôle de l`alimentation dans l`étiopathogénie de la carie."— Transcription de la présentation:

1 Le rôle de l`alimentation dans l`étiopathogénie de la carie

2 = la totalité des aliments et des boissons consommés par une persone quotidiennement = facteur de risque ou pronostic du risque dans la maladie carieuse. L`alimentationL`alimentation

3 Dans le déclenchement de la maladie carieuse un rôle important est aussi joué par l`alimentation, qui peut déterminer des modifications de l`écosystème de la plaque bactérienne. Les principes nutritifs constituent le substratum fèrmentable au cadre du métabolisme microbien. Un rôle importanté le long du temps la consomation en excès des carbohydrates raffinés, la diminution de la consistance des aliments et l`augmentation de la fréquence des repas. Dans le déclenchement de la maladie carieuse un rôle important est aussi joué par l`alimentation, qui peut déterminer des modifications de l`écosystème de la plaque bactérienne. Les principes nutritifs constituent le substratum fèrmentable au cadre du métabolisme microbien. Un rôle important a joué le long du temps la consomation en excès des carbohydrates raffinés, la diminution de la consistance des aliments et l`augmentation de la fréquence des repas. Le facteur alimentaire est un des facteurs externes les plus importants qui peuvent modifier le milieu de la plaque bactérienne pour devenir cariogène. Le SM synthétise des pricipes alimentaires, les polisacharides intra- et extracellulaires, à l`aide de la glucosiltransphérase, en ayant comme résultat des acides organiques qui diminuent le pH des fluides oraux et déclenchent la déminéralisation de l`émail. La sacharose est le plus cariogène carbohydrate, parcequ`elle favorise la colonisation de la plaque bactérienne avec des microorganismes cariogène, par sa fermentation se produsant une grande quantité d`acide lactique. Cet acide repr ésente le substratum pour la synthèse de SM des polisacharides extra- et intra cellulaires.

4 L`effect systémique est concludent seulement dans l`étape de formations des dents par l`altération de la résistance à la carie de l`émail à la suite des modifications structurales déterminée par des déséquilibres nutritionnels graves: 1. l`etape de la formation de la matrice organique de l`émail: -l`hypovitaminose A, C; -La diète hyperglucidique associée au defficit d`acides gras essentiels; -La diète hypoprotéique -Oligoéléments:F. -2. L`étape de minéralisation de la matrice de l`émail: -La carence grave de calcium et phosphore et la modification du rapport Ca/phosphate au dessus de 2/1; -La carence de vitamine D -Oligoéléments : F

5 Effet local -Est concludent pour la consommation excessive d`hydrocarbonates; -Représente un facteur de risque qui doit être corrélé avec les autre facteurs: -la plaque bactérienne, -la qualité et le flux de la salive; -la susceptibilité des tissus dentaires, -les affections générales et le traitement médicamenteux etc. Le rôle cariogène des glucides -utilisation préférentielle des glucides par les bactéries cariogènes, qui favorisent la sélection de celles-ci au cadre de la plaque bactérienne; - La production d`acides organiques par fermentation à l`interface bactérienne-émail, qui détermine la modification de l`équilibre ionique au niveau de l`interface en faveur de la déminéralisation de l`émail.

6 -La synthèse de polisacharides intra- et extracellulaires à rôle dans la survie des bactéries et dans l`adhésion bactérienne et l`épaississement PB. -la concentration de Ca et P dans PB diminue au fur et à mesure de l`augmentation de la fréquence de l`exposition à la sacharose. Les facteurs qui influencent le potyentiel inducteur cariogénique des polisacharides: -Le type du polisacharide -La forme physique de présentation -La quantité et la concentration -La fréquence de l`apport -L`association à d`autres pricipes nutritifs.

7 Le type du polisacharide: - La capacité de diffusion de PZ au niveau PB; -la capacité d`être dégradé dans l`acide (lactique, piruvique, acétique, étylique, formique, propionique); - Le degré d`utilisation par des bactéries comme nutrient et pour la synthèse de PZ extracellulaire (SM, A. viscosus) La sacharose A été longtemps considérée le carbohydrate le plus cariogène puisque: - produit par fermentation une grande quantité d`acides et représente le substratum unique pour la synthèse PZ extra et intra-cellulaire par SM; -c`est le substratum nutritif préféré par SM

8 La clasification OMS des carbohydrates alimentaires est: 1. Sacharides –monosacharides : le glucose, la galactose, la fructose, la tagatose - disacharides: la sucrose, la lactose, la tréchalose, la maltose 2. Oligosacharides : - maltooligosacharides(maltodextrine) - d`autres oligosacharides: rafinose, stacilose, fructo- oligosacharides, galacto-oligosacharides 3. Polisacharides – l`amidon: amylase, amylopectine - polisacharides non-amidon: cellulose, hémicelluloses 4. Carbohydrates hydrogénés (les polioles): - type monosacharides: sorbitol, manitol,xilitol; - type disacharides: isoémail, lactitole, maltitole; - type oligosacharides: sirop maltitole, amidons hydrogénés hydrolisés; - type olisacharides: polidextroses

9 Des études ont montré que l`administration fr équente du lait même au cas de l`alaitement à demande, sur des pérides plus longues d`un an ont déterminé la formation de caries dans certaines circonstances, en permettant la prolifération d`un grand nombre de SM et LB. La lactose représente l`un des glucides condidérés comme potentiellement cariogène réduit, grâce au fait que peu de bactéries ont l`équipement enzymatique nécessaire à sa dégradation.

10 L` amidone cru est faiblement ferment é par l`amylase salivaire, puisqu`il est protégé par une membrane cellulosique, qui se dégranule par bouillement et des dextrines qui peuvent être utilisée par les bactéries cariogènes. Le potentiel cariogène de l`amidone est approximativement 45% de celui de la sacharose. On considérait que l`amidon en association avec d`autres glucides potentie l`effet cariogène par la retention dans des sillons et des fissures. L`amidone préparé est hydrolisé en approx. 1 minute, mais sur les surfaces libres il est lavé de beaucoup plus rapidement, temps suffisant pour créer des conditions favorables à l`apparition de la carie dentaire. L`amidone favorise l`apparition des caries dentaires dans des sillons, les petits trous et les zones aproximales et moins sur de surfaces libres, où la sacharose semble promouvoir l`adhérence. Les différence de fermentabilité et acidogénité sont peu significatives au cas du glucose, de la fructose et maltose, donc dans les conditions d`une flore acidogène active, tout les mono- et disacharides peuvent exercer une action cariogène.

11 Le diamètre et la forme des particules é La Vascuosité ésivité L` Adhésivité é La Solubilité La texture Le goût La forme physique de présentation Le temps de clearance salivare é La durité Mastication rigoureuse ettoyageé N ettoyage m é canique Abrasion éé D é r é tentivisation L`augmentation du flux salivaire lavage Dilution é Tamponnement de l`acidit é Le Clearence salivaire Le Clearence salivaire: - 5 minutes pour les liquides; minutes pour les solides; - 40 minutes pour celles qui sont difficilement solubles La formation d`acide commence en 20 s de l`ingestion et peut durer 40 minutes!

12 Le potentiel cariogène Le Potentiel cariogène: >60g/jour pour les adultes et les adolescents >30g/jour pour les enfants prescolaires (Eurodiet Core Report, 2001). La concentration de glucides critique de 10% glucose ou sacharose est suffisante pour le potentiel cariogène. Les conseils diét étiques recomandent que plus de 55% de l`apport génétique quotidient provienne des carbohydrates, dune manière prédominate de l`amidone. Dans la diète européenne, le sucre fourmit 15-20% de l`énergie quotidienne. OMS recommandant que le sucre ne dépasse pas 10% des calories quotiidennes. Konig considérait que la pathologie dentaire ne nécessite pas de recommandations diététiques supplémentaires ou différentes par rapport à celles indiquées pour le maintien de l`état de santé générale.

13 La fréquence de l`apport de glucides Est plus importante que la quantité de sucre consommée= la base du conseillement diététique. Les habitudes alimentaires qui favorisent des épisodes fr équents de déminéralisation favorisent l`apparition de la carie, tandis que les attaques acides rares qui permettent des processus de réminéralisation ne permettent pas le développement des lésions.

14 La Carie dentaire est un processus dinamique Démineralisation vs Rémineralisation Mic dejun pranz Pauzacafea gustare cina gustare Miezul noptii 6 am periaj amiaza 6 pm Continut in minerale Pierdere neta

15 La fréquence critique est de 4 apports/jour. Le contexte mondial moderne a modifié les préférance alimentaires, en favorisant le dépassement de la fréquence critique. L`effet de la fréquence pourrait être spécifique sur le situs, en étant plus important pour l`apparition des caries en surface que pour les caries fissurales ou approximales. L`association de certains aliments. Peut augmenter ou diminuer la capacité cariogène de chacun à part soi. Potentiation Les boissons carbogaseuses douces où l`effet cariog ène de la sacharose est amplifié de pH < 3.

16 - Le questionnaire - l`enregistrement de l`apport alimentaire - le calcul du score de santé orale et de la diète (<56 – conseillement): -Le score des groupes alimentaires -Le score des nutrients carioprotectifs -Le score des sucreries - l`interview L`évaluation du facteur de risque alimentaire - l`évaluation du nombre de lactobacilles du fluide oral( 1000UFC/ml salive=sans risque cariogène; plus de UFC/ml salive =risque cariogène grand

17 La méthode d`enregistrement de la diète, où le patient écrit tout ce qu`il consomme, le type et la quantité des aliments sur une durée de 3 jours normaux et l`heure où ils ont ét é consommés. En utilisant cette méthode d`instruction directe du patient, on le déterminé d`enrégistrer excatement ce qu`il consomme. Il n`est pas nécessaire de faire une fiche type. A la suite de ces questionaires, on peut faire face au profil alimentaire du patient qui peut nous aider non seulement dans la maladie carieuse, mais aussi dans le maintien de l`état de santé orale. A l`aide des questionnaires alimentaires, le patient devient conscient sur la consomation d`aliments cariogène, sur la fréquence de ceux-ci et le médecin stomatologue peut lui inidquer les aliments qui doivent être éliminés de son régime pour réduire le risque cariogène.

18 Groupes de population où l`alimentation augmente le risque à la carie: L`àge:- Des enfants ( la carie de biberon) - Des jeunes gens - Des personnes âgées ; Femmes enceintes ; Professions qui supposent le goûter fréquent ou le programme irrégulier ; Maladies: Maladies psychiques Maladies:- Maladies psychiques ; - la dépendance de drogues; maladies qui induisent de la xerostomie - la maladies qui induisent de la xerostomie ; Maladies qui imposent des diètes sp - Maladies qui imposent des diètes spécifiques ; - ob ésité ; -maladie qui imposent de l`adminisrtration de sirop; Niveau socio- Niveau socio- économique bas. L`àge:- Des enfants ( la carie de biberon) - Des jeunes gens - Des personnes âgées ; Femmes enceintes ; Professions qui supposent le goûter fréquent ou le programme irrégulier ; Maladies: Maladies psychiques Maladies:- Maladies psychiques ; - la dépendance de drogues; maladies qui induisent de la xerostomie - la maladies qui induisent de la xerostomie ; Maladies qui imposent des diètes sp - Maladies qui imposent des diètes spécifiques ; - ob ésité ; -maladie qui imposent de l`adminisrtration de sirop; Niveau socio- Niveau socio- économique bas.

19 L`apparition des lésion carieuses nouvelles chez les adolescents et les adultes indique la nécéssité de l`investigation du facteur de risque alimentaire. Les rampant caries chez les patients sans maladies systémique graves, indiquent d`habitude de l`association de l`hygiène défecteuse à une diète tout à fait inadéquate. En tels cas, le conseillement diét étique représente une étape obligatoire du traitement étiologique.

20 La prévention ou l` écartement de la plaque bactérienne. l`inhibition du m étabolisme bactérien La stimulation de la salive L`assurance des substances pour la production des m étabolites alcalins La stimulation du catabolisme de l`acide lactique pour former des acides plus faibles Actions carioprotectives des aliments Actions carioprotectives des aliments:

21 Principes nutritifs carioprotectifs: - Ca 3 PO 4, NaPO 4 - ions de fluor, calcium - bicarbonate de sodium - prot é ines - tanin - lipides Aliments carioprotectifs: - lait, fromage - noise, noisettes - caf é, cacao,th é -vin, bière Inhibiteurs de la disolution de Inhibiteurs de la disolution de l` émail Naturels -Fitates de la farine int é grale -Cations du sucre non-raffin é -Cacao -Acide glycorisinique - écoree d`avoine -écoree de p é can Artificiels -Phosphates anorganiques -Poliphosphates -Phosphates organiques -Ions m é taliques

22 Les phosphates Les phosphates: - Sont présent naturellement dans les céréales non-raffinés ou peuvent être ajoutés sous forme de phosphate de sodium ou phospho-sacharé de calcium dans les aliments et les gommes à mastiquer; - Ont l`efficience diminuée grâce au clearence plus rapide que celui du sucre; - complications: le târtre dentaire et des distrophies calcaires. Graisses Graisses: -Forment un film sur la surface des glucides en empêchant la d égradation enzymatique et ranourcit le clearance; - Protègent l`émail; - Modifient les propriétes de membrane et le métabolisme bactérienne. Le lait et les fromages Le lait et les fromages: -contiennent du phosphat de calcium, de la caséine, des protéines, qui tampinnent l`acidité, inhibent la déminéralisation et stimulent la sécrétion salivaire.

23 - non-caloriques: aspartame; cyclamate; sacharine; ac é sulfamme de potassium; sucralose. -caloriques: - glucidiques (fructouse;,glucose, sucre inverti, sirop de maïs, m élange de polimère de glucose et fructose); - alcooliques (sorbitol, xilitol, manitol, lycasin). Les substituents de sucre

24 Substances,v é hicules et concentrations Sont disponibles dans beaucoup de substances. Ne sont pas anti – microbiens comme des autres agents, mais peuvent affecter partiellement les bact éries. On les trouve dans la forme à mastiquer, la pâte dentrifice; des substituents salivaires, des tablettes. C`est une combinaison de héxitoles et pentitoles des alcools du sucre contenu dans ces produits: 30-60% sont des alcools de sucre ( xylitol, sorbitol, manitol- gommes à mastiquer Orbit= Wrigley's xylitol, sorbitol- pâte dentrifice Pepsodent, Elida Fabergé). Effects locaux On discute une possibilité r ésistance à SM contre le xylitol si on le consomme à la long terme. Les produits sont laxatifs, le xylitol étant moins laxatif que le sorbitole (une consummation plus grande de 15 g sorbitol provoque de la dyar é e). Indications Chez les patients à hyposalivation sont indiqu ées la gomme à mastiquer ou les substituents salivaires en combinations avec des substances fluorurées.

25 Le Sorbitole peut être m étabolisé en niveau PD où il produit une diminution réduite du pH. Le sorbitole est utilis é à la fabrication des gomme à mastiquer des pâte dentrifice, des bonbons sans sucre, des dessets glacés. Il constitue l`edulcorante de base pour la préparation des aliments destinés à la nouriture des diabétiques. Le manitol s`extrait de la sève du bois de bouleau, des bananes, de l`avoine.

26 Les mécanismes cariopréventifs du xylitol L`inhibition compétitive de la glycolise par le cycle phospho- piruvate consommateur d` énergie La stimulation de la remin éralisation L`utilisation de la gomme à mastiquer au xylitole réduit le nombre SM; stimule la reminéralisation et arrête l`évolution des caries incipients. Agit directement sur les bactéries C`est un substituent pour la fructuose dans le cycle métabolique bactérien. Ne produit pas d`acide. Détruit les bactéries acidogène Assure un milieu favorable aux bactéries non-pathogènes Le nouveau biofilm bacytériene n`et pas tellemnet adhérent Agit d`une manière synergique avec d`autres thérapies de reminéralisation Pour combattre l`infection au cadre d`une famille dont les enfants ont des caries g/jour


Télécharger ppt "Le rôle de l`alimentation dans l`étiopathogénie de la carie."

Présentations similaires


Annonces Google