La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Impact des habitudes alimentaires et du mode de vie dans le dépistage de masse du cancer colorectal. Est-il possible de cibler une population à risque.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Impact des habitudes alimentaires et du mode de vie dans le dépistage de masse du cancer colorectal. Est-il possible de cibler une population à risque."— Transcription de la présentation:

1 Impact des habitudes alimentaires et du mode de vie dans le dépistage de masse du cancer colorectal. Est-il possible de cibler une population à risque avec un score basé sur des facteurs prédictifs ? Etude IDYLIC Pr FX CAROLI-BOSC CHU ANGERS

2 POURQUOI IDYLIC ?

3 ETUDES EPIC / E3N European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition

4 1/ ALIMENTATION

5 GRAISSES VIANDES ET PROTEINES

6 Le risque est identique pour le colon et le rectum Le risque est identique pour le colon et le rectum Le risque augmente avec la consommation de viande rougeLe risque augmente avec la consommation de viande rouge La consommation de volaille na pas deffetLa consommation de volaille na pas deffet Le risque diminue avec la consommation de poissonLe risque diminue avec la consommation de poisson

7 RISQUE CCR SELON CONSOMMATION DE VIANDE POISSONS ET FIBRES Norat T et al. J Natl Cancer Instit 2005 >129H/85F g/j > 50 g/j > 26 g/j

8 SUCRES ET HYDRATES DE CARBONE RAFFINES OUI SURTOUT CONSOMMATION ELEVEE FRUCTOSE SUCROSE RR=1.37 HOMME Hill MJ et al. Eur J Cancer Prev 1999 Michaud DS et al. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 2005

9 VEGETAUX

10 LEGUMES = EFFET PROTECTEUR CONSTANT Quel que soit leur type (crucifères ou non)Quel que soit leur type (crucifères ou non) Etude EPIC: Association légumes + fruitsEtude EPIC: Association légumes + fruits DIMINUTION DU RISQUE DE CANCER OR = 0.76 p<0.01 Hill MJ Eur J Cancer Prev 2002 Van Duijnhoven FJ Am J Clin Nutr 2009 LEFFET PROTECTEUR DES FRUITS EST MOINS CONSTANT

11 FIBRES ALIMENTAIRES

12 LES FIBRES ONT UN EFFET PROTECTEUR CCR COLON G COLON D RECTUM RR Bingham SA et al. The Lancet g

13 EFFET PROTECTEUR QUELLE QUE SOIT LORIGINE CEREALESLEGUMESLEGUMINEUSESFRUITS RR Bingham SA et al. The Lancet 2003

14 CALCIUM ET VITAMINE D

15 LA CONSOMMATION DE LAIT DIMINUE LE RISQUE DE CANCER Kesse E et al. Int J cancer 2005

16 2/ ALCOOL ET TABAC

17 LALCOOL EST UN FACTEUR DE RISQUE (surtout si > 30g/j) Etude EPIC: HR = 1.08 pour le risque de CCR avec un HR plus élevé pour le rectum (HR = 1.12) que pour le colon particulièrement si consommation élevéeEtude EPIC: HR = 1.08 pour le risque de CCR avec un HR plus élevé pour le rectum (HR = 1.12) que pour le colon particulièrement si consommation élevée Etude EPIC: Bière (HR = 1.38) / Vin (HR = 1.21)Etude EPIC: Bière (HR = 1.38) / Vin (HR = 1.21) Ferrari P et al. Int J Cancer 2007 RESULTATS CONCORDANTS AVEC Netherland Cohort Study Bongaerts BW et al. Int J Cancer 2008 Méta-analyse de cohortes Moskal A et al. Int J Cancer 2007

18 LE TABAC EST UN FACTEUR DE RISQUE DE CCR Meta-analyse de 26 études observationnelles: -RR = 1.18 (fumeurs versus non fumeurs) -Effet-dose après 30 ans Botteri et al. JAMA 2008 Etude de la Harvard School of Public Health: - RR = Effet-dose après 40 ans Liang PS et al. Int J Cancer 2009

19 3/ ACTIVITE PHYSIQUE SURPOIDS

20 ACTIVITE PHYSIQUE Etude EPIC:Etude EPIC: Risque présent pour cancer du colon uniquement: - HR = 0.78 (actifs versus inactifs) p = HR = 0.63 (si BMI < 25) Fridenreich C et al. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 2006 Confirmé par méta-analyse:Confirmé par méta-analyse: - RR hommes = RR Femmes = 0.79 Wolin KY et al. Br J Cancer 2009

21 SURPOIDS Lobésité est fortement associée au risque de CCR chez lhomme et la femmeLobésité est fortement associée au risque de CCR chez lhomme et la femme Etude EPIC: 6.1 ans de follow-upEtude EPIC: 6.1 ans de follow-up - BMI < 25 RR-H = 1.55 RR-F = Tour de taille > 88 cm RR-H = 1.39 RR-F = Rapport tour de hanche/tour de taille RR-H = 1.51 RR-F = 1.52 RR-H = 1.51 RR-F = 1.52 Pischon T et al. J Natl Cancer Inst 2006 IMPORTANCE DE LA REPARTITION DES GRAISSES

22 Relations nutrition et CCR

23 Changement de niveau de preuve scientifique au vu des études publiées de 2007 à 2009

24 META-ANALYSE DE HUXLEY 2009

25 ETUDE IDYLIC

26 CHU ANGERS CAP SANTE 49 UREN PARIS INSERM U557/INRA U1125

27 OBJECTIF PRINCIPAL Mettre au point un questionnaire court simple à remplir et facile demploi Les consommations alimentaires seront évaluées grâce à un questionnaire de fréquence alimentaire adapté à la population française et validé par léquipe nutritionnelle associée au projet Définir le système de calcul dun score global dexposition en sappuyant sur la littérature internationale Evaluer la capacité discriminante de ce score pour le cancer colorectal

28 OBJECTIFS SECONDAIRES Déterminer la performance diagnostique du score pour les adénomes Quantifier limportance relative des facteurs de risques mis en évidence par la méta-analyse de Huxley et évaluer lintérêt dautres facteurs Evaluer lacceptabilité du questionnaire Estimer en termes de coût-utilité lapplication de cette stratégie de dépistage ciblé grâce au score dexposition

29 CRITERE DE JUGEMENT PRINCIPAL = CANCERS COLORECTAUX DIAGNOSTIQUES PAR COLOSCOPIE APRES TEST HEMOCCULT II POSITIF

30 CRITERE DE JUGEMENT SECONDAIRE = ADENOMES COLORECTAUX DIAGNOSTIQUES PAR COLOSCOPIE APRES TEST HEMOCCULT II POSITIF

31 SYSTEMES DE PONDERATION DU SCORE Utilisation des données de la méta-analyse de Huxley « Poids » de chaque facteur déterminé à partir dun modèle de régression logistique multivarié sur notre population détude

32 POLYPESCANCER VOUS OUI NON MERE OUI NON NE SAIT PAS PERE OUI NON NE SAIT PAS ENFANTS OUI NON NE SAIT PAS FRERES SOEURS OUI NON NE SAIT PAS ATCD PERSONNELS ET FAMILIAUX

33 CARACTERISTIQUES GENERALES Sexe: Age: Poids mesuré: Taille: Tour de taille: Variation de poids >5kg au cours des 5 dernières années oui: non: Statut tabagique: - Non fumeur - Ancien fumeur (arrêt >1an) - Ancien fumeur (arrêt 1an) - Fumeur (au moins 1 cigarette au cours du dernier mois) Prise de traitement au long cours: aspirine…

34 VALEUR RETENUE MOYENNE DE 2 MESURES

35 HABITUDES ALIMENTAIRES 7/J 4-6/J2-3/J1/J5-6/S2-4/S1/S2 à 3/M1 /MJ Lait Produits laitiers Pain et céréales Charcuterie Viande rouge Pâtes et riz Pommes de terre Légumes Légumes secs Fruits

36

37

38 HABITUDES ALIMENTAIRES Quand vous mangez du pain, il sagit de pain ou céréales riches en fibres ? Quand vous mangez des pâtes, il sagit de pâtes ou de riz complet ? Combien de portions de lait ou de produits laitiers mangez-vous par jour ? Au cours des 12 derniers mois, à quelle fréquence vous est-il arrivé de consommer… - Du vin ? - De la bière ? - Des apéritifs ou digestifs ? Avez-vous modifié vos habitudes alimentaires ou votre pratique physique au cours des 12 derniers mois/ OUI/NON

39 ACTIVITE PHYSIQUE DANS LE CADRE DES LOISIRS FORTE INTENSITE Au moins 10 INTENSITE MODEREE Au moins 10 AU TRAVAIL OU A LA MAISON FORTE INTENSITE Au moins 10 INTENSITE MODEREE Au moins 10 SE DEPLACER DUN ENDROIT A LAUTRE TEMPS PASSE ASSIS Nb moyen de JNb moyen dheures/J

40 CONCLUSIONS Mise en place dun outil informatique simple à disposition du MG Questionnaire simplifié Calcul automatique du score


Télécharger ppt "Impact des habitudes alimentaires et du mode de vie dans le dépistage de masse du cancer colorectal. Est-il possible de cibler une population à risque."

Présentations similaires


Annonces Google