La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Généralités – Dépistage et diagnostic Pr Jean FAIVRE Service dHépato gastroentérologie – CHU Bocage, Dijon Registre des Cancers Digestifs (INSERM U866)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Généralités – Dépistage et diagnostic Pr Jean FAIVRE Service dHépato gastroentérologie – CHU Bocage, Dijon Registre des Cancers Digestifs (INSERM U866)"— Transcription de la présentation:

1 1 Généralités – Dépistage et diagnostic Pr Jean FAIVRE Service dHépato gastroentérologie – CHU Bocage, Dijon Registre des Cancers Digestifs (INSERM U866)

2

3 Un cancer fréquent

4 Une incidence qui augmente * Remontet L, Estève J, Réseau Francim Evolution Nouveaux cas % Décès %

5 Un cancer qui peut être guéri Survie relative à 5ans (%) Nombre dannées de vie perdues Global56 Stade I941 Stade II783 Stade III597 Stade IV217 Arveux et al, Br J Cancer 1997

6 Un diagnostic souvent trop tardif Symptômes Sang dans les selles Modification du transit Douleurs abdominales Faux besoins Amaigrissement, anémie Complications Occlusion intestinale Perforation Métastases

7 Sujets à risque élevé ATCD personnel ou familial de polypes ou de cancer, Maladies inflammatoires Chroniques intestin (3-20%) 75 % 15 à 20 % 3 à 5 % 1 % Sujets à risque moyen Âge compris entre 50 et 75 ans Pas dATCD significatif (3-5%) Différents niveaux de risque PAFSyndrome HNPCC Sujets à risque très élevé = formes familiales (70-100%)

8 8 Population à risque moyen : sujets de plus de 50 ans

9 Des niveaux de risque différents chez les apparentés de sujets atteints d'un cancer colorectal Taux cumulé Nb estimé de cas ans par an en France Population générale 4% parents atteints 20% parent atteint < 45 ans 20% parent atteint ans 10% parent atteint > 60 ans 6% J Med Screening 2000

10 Le dépistage par coloscopie est justifié : A partir de 40 ans lorsque : 2 parents sont atteints 1 parent est atteint < 45 ans A partir de 45 ans lorsque : 1 parent est atteint entre 45 et 60 ans

11 Consultation génétique Recherche mutation délétère chez le sujet index et si +, chez les apparentés (avec accord) Sujets non porteurs : id population générale PAF : rectosigmoïdoscopie annuelle (puberté 40 ans) HNPCC : –coloscopie / 2ans après 25 ans –examen gynéco annuel + écho endovaginale à partir 30 ans Stratégies de dépistage dans les populations à risque très élevé

12 Alimentation: - légumes - protègent - ration énergétique élevée, viandes et charcuterie en grande quantité – favorisent Surpoids, obésité Effet protecteur de lexercice physique Tabac, alcool Facteurs génétiques Facteurs de risque

13 Risque de gros adénome selon la consommation d'alcool et de tabac chez l'homme

14 Apport calorique, antécédent familial et cancer colorectal Boutron 2001

15 Le cancer survient le plus souvent sur une lésion pré-cancéreuse AdénomeCancerAdénome >1 cm > 10 ans

16 Problème du dépistage du cancer colorectal nouveaux cas cancers colorectaux / an (2005) Parmi personnes + 50 ans, il y a 50 cancers colorectaux asymptomatiques dépistage en 2 temps * test simple, acceptable, sans danger, peu coûteux, efficace (Hemoccult) * coloscopie en cas de test positif

17

18 Le dépistage permet de diminuer la mortalité par cancer colorectal recul mortalité mortalité globale participants Funen 10 ans 18% 33% Nottingham 6,7 ans 15% 39% Bourgogne 10 ans 16% 33% Minnesota 13 ans - 32%

19 Retombées en santé publique (avec 2 autres études européennes) - Inscription du dépistage du cancer colorectal dans le code européen contre le cancer - Recommandations des experts cancérologues de lUE puis de la Commission européenne - Dépistage organisé tous les 2 ans, de 50 à 74 ans par un test validé de recherche dun saignement occulte dans les selles - Cahier des charges pour le dépistage en France - Mise en place progressive dune politique nationale en France

20 Phase médicale Phase postale tests faits tests faits 1ère camp 85% 34% Camp. 91% 28% ultérieures Participation en fonction du mode de proposition du test

21 Dépistage du cancer colorectal en France Sites pilotes Extension 2006 Extension 2007 Extension 2008

22 Participation à la 1 ère campagne de dépistage

23 Premiers résultats des programmes pilote ( Côte-d'Or, Haut-Rhin, Ille-et-Vilaine, Saône-et-Loire personnes 50 à 74 ans exclus (9,8%) personnes invitées tests faits (52,2%) positifs (2,9%) coloscopies (84,3%) 763 cancers2 623 adénomes (9,6%) (33,0%) Gut 2006 (Résumé)

24 Stade de diagnostic des CCR dépistés ( Côte-d'Or, Ille-et-Vilaine, Haut-Rhin, Saône-et-Loire) n % Tis 20125,6 Stade ,0 Stade ,6 Stade ,0 Stade ,7 Stade inconnu 48 6,1 785 JF Bretagne et al (à paraître)

25 - Le cancer colorectal est fréquent - Les groupes à risque commencent à être bien connus, ainsi que les caractéristiques de la séquence adénome-cancer, permettant de jeter les bases d'une stratégie de dépistage - Une consommation élevée de légumes diminue le risque, la sédentarité et un apport calorique trop élevé l'augmentent - Il est maintenant bien établi, dans les pays à risque élevé, qu'une organisation rigoureuse du dépistage de masse, reposant sur la recherche d'un saignement occulte dans les selles, permet de diminuer la mortalité par cancer colorectal Conclusion

26


Télécharger ppt "1 Généralités – Dépistage et diagnostic Pr Jean FAIVRE Service dHépato gastroentérologie – CHU Bocage, Dijon Registre des Cancers Digestifs (INSERM U866)"

Présentations similaires


Annonces Google