La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ludovic Thomas. Table des matières 1. Description Dessin – partie de son corps 2.Famille 3. Habitat a) quelle est sa maison b) son pays 4.Nourriture a)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ludovic Thomas. Table des matières 1. Description Dessin – partie de son corps 2.Famille 3. Habitat a) quelle est sa maison b) son pays 4.Nourriture a)"— Transcription de la présentation:

1 Ludovic Thomas

2 Table des matières 1. Description Dessin – partie de son corps 2.Famille 3. Habitat a) quelle est sa maison b) son pays 4.Nourriture a) régime alimentaire: carnivore – herbivore… b) que mange-t-il ? 5.reproduction a) période des amours b) accouplement – fécondation c) gestation d) mise bas e) soin aux petits 6. Dangers a) ennemis / dangers naturels b) comment fait-il pour se protéger, se défendre 7.Particularités 8.Bibliographie

3 Lhistorique du chien Les premiers mammifères apparurent il y a 200 millions d'années. Ils se nourrissaient d'herbe et peuplèrent la plus grande partie du globe. La diversification des espèces donna naissance, il y a 100 millions d'années, aux Créodontes qui, eux, se nourrirent de viande. Ce furent les premiers carnassiers. Les Créodontes évoluèrent à leur tour et, 50 millions d'années avant notre ère, ils laissèrent la place aux Miacidés, petits carnivores de la taille et de l'apparence de la belette. Ils colonisèrent l'Amérique du Nord puis l'Eurasie qu'ils gagnèrent par le détroit de Béring, non encore immergé à l'époque. C'était il y a 35 millions d'années. Pendant les 25 millions d'années suivantes cette famille de carnivores prit racine dans différentes régions, évoluant en fonction des climats, des terrains et des gibiers différents auxquels il durent s'adapter. Les Miacidés devinrent Cynodict Il y a 10 millions d'années, les individus retournés en Amérique du Nord, au hasard de leurs migrations, s'y fixèrent. Apparût alors le Canis Lépophagus, que l'on peut considérer comme l'ancêtre du Canidé moderne. A son tour, ce dernier repassa le détroit de Béring. En Amérique du Nord ses descendants seront le Chacal et le Loup Américain. En Eurasie le Canis Lupus Chanco et le Canis Lupus Pallipes. Ce dernier est à l'origine des Chiens dits primitifs, car leur domestication n'a jamais été réussie et leurs caractéristiques sont restées très proches du stade initial, comme par exemple le Dingo Australien, apparu il y a 12 à ans. En Europe le Canis Cipio engendrera le Coyote et le Canis Etruscus enfantera du Loup Européen.La période qui suit ne permet malheureusement pas de définir avec précision la filiation et l'évolution des différentes espèces. Qui, du Chacal, du Coyote ou du Loup, est le grand-père du Canis Familiaris, le véritable aïeul de notre chien moderne ? Les théories scientifiques actuelles, appuyées de récentes découvertes à l'occasion de fouilles, tendent à pencher pour le Loup. Aujourd'hui, on distingue deux branches issues de cette évolution : - Canis, qui comprend le Chien, le Loup, le Chacal, le Coyote et la Hyène. -

4 Vulpus, qui regroupe toutes les variétés de Renards. Les premières traces de cohabitation et de domestication du Canis Familiaris remontent à environ ans. L'Homme de l'époque vit en meute hiérarchisée, comme lui, chasse le même gibier et fréquente les mêmes territoires. Tous deux ont un fort instinct grégaire, synonyme de survie. Il est probable que cette promiscuité et cette concurrence aient donné lieu à de sanglantes rencontres, avant que quelques représentants canins, tenaillés peut être par la faim, se soient laissés tenter par la chaleur d'un foyer. Ce furent les premiers pas vers ce qui devait devenir une indissociable coopération. Très vite, l'Homme a compris les avantages qu'il pouvait retirer des fantastiques qualités de cet animal. Des sens plus aiguisés que les siens, des facultés physiques plus adaptées à la chasse, une endurance supérieure à la sienne et une socialisation rendue facile par la volonté d'intégration instinctive du chien. Dans chaque région, sous chaque climat et dans chacune des étapes de son évolution et de sa survie, l'Homme a pratiqué un élevage sélectif qui a affiné les caractères spécifiques du chien et a donné autant de variétés de cet animal qu'il y avait de situations différentes. A partir de l'emploi primitif de chasseur pour lequel il était utilisé, le Chien est devenu plus tard le gardien efficace des habitations sédentaires ou nomades de l'Homme, ainsi que celui des troupeaux qu'il élevait. En Egypte, avant notre ère, il incarna Annubis, gardien des morts, et fût momifié avec les Pharaons. En Grèce il devint Cerbère, aux portes de l'Enfer. En Chine, les Empereurs lui firent une place sur leur trône. Les romains l'initièrent à l'art de la guerre… Ce n'est qu'à partir de la fin du 19ème siècle qu'un nouveau rôle lui a été attribué, qui rend hommage à son intelligence, à son amour et à sa fidélité......celui de Compagnon de tous les jours.

5 chien Canis familiaris, type de la fam. des canidés, a été, dès la préhistoire, sinon le compagnon, du moins un commensal des hommes. Il aurait pour origine le loup. Fondamentalement carnivore, il sest habitué à un régime presque omnivore. Il a 42 dents, dont 4 crocs bien développés et 4 carnassières. Cest un digitigrade à griffes non rétractiles, trotteur infatigable, dépourvu de glandes sudoripares: le moindre effort le fait haleter et tirer la langue pour lutter contre lélévation de température de son corps. Son âge limite moyen est de 20 ans. La femelle met bas, en une portée, 3 à 10 petits après 60 à 90 jours de gestation. Les différentes races de chiens auraient pour origine commune le loup. Elles sont réparties sous les rubriques suivantes: chiens de garde et dutilité: chiens de berger, dogues, saint- bernard, etc.; chiens de chasse: terriers, chiens courants, chiens darrêt, lévriers, etc.; chiens de luxe et dagrément: caniches, pékinois

6 Lanatomie du chien : Sa tête :

7 Le corps du chien :

8 Le squelette du chien :

9 Système digestif : Lestomac Loesophage rectum colon rate jéjunum pancréas iléon

10 Sa famille Le chien na pas de famille spéciale; il vit avec lhomme mais il fait partie des mammifères.

11 L'habitat La maison, le jardin et la voiture doivent être préparés à larrivée du chiot. Vous allez devoir acheter un minimum déquipements spécifiques, dont certains sont chers. Il vous faudra peut-être réparer le clôture de votre jardin ou en poser une autour dun bassin, par exemple. Tout cela peut se révéler coûteux. La laisse un objet à ne pas oublier dacheter Un panier pour que votre chien puisse dormir Le chien na pas dorigine spéciale car il en existe de différentes races qui viennent de toutes sorte de pays

12 Lalimentation : Les chiots ont des besoins spécifiques quil est essentiel de respecter. Lachat dune nourriture de qualité sera vraisemblablement le second poste de votre « budget chien ». avez-vous mesuré ce que cela représente ? Un régime basé sur des restes de vos repas ou des aliments trops riches peut entraîner chez le chien un risque d'obésité, un dysfonctionnement du foie, une insuffisance rénale, des calculs urinaires, des troubles digestifs ou des problèmes osseux. Pour éviter les excès ou les carences alimentaires, il est conseillé d'utiliser les aliments préparés comme "Royal Canin", "Unisabi" ("Pedigree", "Canigou", "Cesar", "Frolic", Loyal" pour les chiens ou autres fabriquant d'aliments préparés pour chiens et chats. Ces produits sont adaptés à leurs besoins nutritionnels, ce sont des aliments complets, qui apportent à votre animal tous les éléments nutritifs en quantité et en qualités adaptées pour couvrir suffisamment ses besoins quotidiens. Plusieurs catégories d'aliments existent selon l'âge, la taille, et l'activité de l'animal. Selon l'état de santé de l'animal ou sa condition physiologique (chienne en période de gestation, chiot en pleine croissance, chien à forte activité...) les besoins nutritionnels varient également. Des animaux atteints par certaines maladies nécessitent parfois une alimentation particulière afin de favoriser leur traitement. Dans ce cas un apport diététique particulier est conseillé, sous suivi vétérinaire. Voici une marque de nourriture pour chien

13 Le reproduction : Une chienne a ses premières règles entre sept et quinze mois selon la race. La période des chaleurs, ou "feux", apparaîtra alors pour une durée de trois semaines et ce tous mes six mois durant toute sa vie (elle ne subit pas de ménopause). Une chienne peut être fécondée pour la première fois entre 6 mois (pour les petites races) et un an (pour les grandes races). Cependant il est préférable d'attendre deux ans avant la reproduction pour la femelle (18 mois pour les mâles, même s'ils peuvent procréer dès 6 à 8 mois). Les chaleurs ont lieu deux fois par an, à la fin de l'hiver et de l'été, et durent en moyenne trois semaines. Elles se manifestent par un gonflement de la vulve puis des pertes sanguines devenant de plus en plus claires : phase "pro-oestrus"avec les pertes sanguinolantes, pendant laquelle la chienne chasse, repousse le chien (environ 10 jours) phase "oestrus" avec des pertes moins abondantes, pendant laquelle la chienne accepte et recherche le mâle (10 à 16 jours) Il existe des méthodes pour prévenir ou interrompre la gestation (contraception ou stérilisation), consultez pour cela votre vétérinaire.

14 L'ovulation s'effectue normallement entre le 9è et le 14è jour des chaleurs. Pendant cette période, vers le milieu des chaleurs, la femelle accepte de s'accoupler avec un mâle. Après l'accouplement, s'il y a fécondation, la durée de gestation varie de 58 à 63 jours en moyenne (8 à 9 semaines). La gestation correspond à la grossesse chez la femme. A partir de la 5è semaine de gestation les foetus subissent une importante croissance en volume et en poids. Pendant cette période, l'alimentation joue un rôle primordial et doit répondre aux exigences particulières de la chienne gestante. Il est courant d'observer une baisse de l'appétit chez la chienne entre la 4è et 5è semaine. En fin de gestation, elle a besoin d'apports nutritionnels supplémentaires pour l'élaboration de la portée et la constitution de réserves pour l'allaitement. Administrez-lui deux à trois repas abondants par jour, constitués d'un aliment riche en graisses et en protéines. Le diagnotic de gestation peut se faire par : échographie (vers les 18è - 20è jour) palpation manuelle (vers le 20è jour) radiographie (vers le 40è - 45è jour)

15 La mise-bas s'annonce par un changement de comportement de la chienne, inquiète et sans appétit. Un jour avant la mise-bas, ses mamelles se gonflent de lait et sa température baisse de 1 à 1,5°C. Lorsque la poche des eaux est évacuée, les chiots naissent un par un, toutes les vingts minutes environ. Si l'écart est supérieur à une heure ou si les contractions diminuent, mieux vaut faire appel à un vétérinaire. Normalement la chienne s'occupe seule de ses petits. Si la elle ne le fait pas, enlevez les chiots de leur enveloppe foetale et coupez le cordon ombilical le plus près possible du ventre du chiot (1 à 1,5 centimètre) puis pincez-le pendant une bonne minute à l'aide d'un coton imprégné de teinture d'iode (Bétadine...). La lactation dure 7 à 8 semaines, au cours desquelles la chienne produit de 1,5 à 2 fois son poids en lait! Ainsi une chienne de 35 kilos avec une portée de huit chiots produira 84 kilos de lait pendant cette période, avec un maximum journalier de 3,4 kilos la 3è semaine de lactation! Si le lait n'est pas qualitativement ou quantitativement suffisant, ayez recours à du lait maternisé spécialement conçu pour les chiots (le lait de vache, trop sucré, trop pauvre en protides et en lipides, ne convient pas aux chiots et peut leur déclencher des diarrhées. Le lait de la chienne a une composition particulière à base de colostrum. Très riche en anti-corps, il assure la transmission de l'immunité maternelle au chiot. Les besoins nutritionnels de la chienne allaitante sont 2 à 3 fois supérieurs à la normale. Un aliment adapté est nécessaire, concentré, riche et servi à volonté.

16 A la naissance, un chiot se nourrit uniquement de lait maternel. Le sevrage doit se procéder progressivement, de la 4è à la 8è semaine. : c'est le passage d'une alimentation exclusivement lactée à une alimentation solide. Au sevrage des chiots, une diète de 24 heures peut être appliquée à la mère pour favoriser l'arrêt de sécrétion lactée LE SOINS AUX PETITS Les chiots qui naissent coiffés de leurs annexes doivent en être débarrassés, de préférence par la mère. Cette dernière nettoiera ses chiots et coupera le cordon ombilical. Si la mère est inexpérimentée ou nerveuse, et qu'elle ne fait pas son travail, vous devrez vous substituer à elle. Vous pouvez également désinfecter les cordons avec un peu de Bétadine diluée (1 volume pour 9 volumes d'eau). Si le chiot ne respire pas, il faut le frotter avec un linge propre, de façon énergique. La naissance des chiots doit se faire dans un environnement assez chaud (autour de 25°C), car ils sont incapables de faire augmenter leur température corporelle pour lutter contre le froid. Ils doivent bien sûr être à l'abri des courants d'airs. De nombreuses chiennes sont porteuses du virus Herpès, qu'elles transmettent à leurs petits à la naissance. Les chiots développent alors facilement la maladie si les conditions d'environnement ne sont pas favorables: on observe un affaiblissement des chiots, avec un retard de croissance, ou des mortalités subites. Il faut donc veiller à ce que la température de la pièce reste entre 22 et 27°C durant les 10 premiers jours de la vie.

17 Il est important que les chiots se mettent à téter rapidement après leur naissance. Le premier lait (le colostrum) apporte en effet des éléments indispensables à la défense de l'organisme du chiot contre les microbes. Le réflexe de succion (de tétée) et donc l'appétit est un signe de bonne santé chez le chiot nouveau-né. Il ne faut pas hésiter à aider le chiot à trouver la tétine de la mère. Les chiennes possèdent 8 ou 10 mamelles. Si la portée est très importante, il faudra allaiter les chiots avec du lait maternisé pour chiens. Il faut donner un maximum de repas par jours, jusqu'à 12 repas la première semaine. L'hygiène entourant la naissance est cruciale pour la bonne santé des chiots et de la mère. Le lieu de naissance doit comporter un sol facilement lavable, avec des journaux ou des linges propres. Au début, la mère lèche les parties génitales et l'anus de ses chiots afin de les nettoyer. Plus tard, les chiots s'éloignent davantage de la mère et celle-ci fait moins leur toilette; de plus, les excréments sont en quantité plus importante. Il convient donc de nettoyer plus régulièrement. Le lieu de naissance doit être de préférence clos, afin que les chiots ne s'éloignent pas trop. La mère est souvent fatiguée au tout début et ne doit pas faire sans arrêt la police pour récupérer ses petits. Elle doit pouvoir sortir librement, pour aller manger ou faire ses besoins. L'idéal est de construire une caisse de naissance

18 Les dangers : Il n'y a pas de danger spécifique car le chien est un animal "domestique" si ce n'est que les empoisonnements, les bagarres.

19 Les particularités : Léducation : Le chien vient au monde doué dun fort instinct de liberté, propre à sa qualité danimal de meute. Il va devoir sadapter à votre mode de vie. Lorsque vous ladopterez, vers 12 semaines, le monde des humains devrait déjà lui être familier. Mais il aura encore beaucoup à apprendre. Aurez-vous le temps et la patience nécessaires pour faire de lui un chien équilibré et sociable. Important : Ne laissez pas vos souliers ou autres objets à sa portée. Procurez-lui des jouets tels que balles, os en peau de buffle, patte, etc. Ainsi, vous pourrez lui dire « pfoui » (non), quand il voudra samuser ou ronger autre chose. Il doit toujours avoir de leau fraîche à disposition. Promenade en laisse : Pour la première fois, mettez-lui un collier assez léger que vous enlèverez aussitôt que la promenade sera terminée. Pour cette première sortie, laissez-vous conduire par un compagnon. Chaque jour vous pourrez laissez son collier un peu plus longtemps et, quand il sera habitué à la laisse (après 2 à 3 jours), ce sera à vous de conduire votre chien en le tenant toujours du coté gauche. Habituez-le aux voitures et aux bruits de la ville tout en lencourageant et lui parlant, en le caressant.

20 Entretien et soins Lorsque je vous remets votre chien, je le baigne avant. Vous pouvez ensuite attendre quil ait 5 mois pour lui donner son prochain bain, puis vous pourrez le baignez sans autre tous les un, deux ou trois mois. Les yeux Les yeux de votre chien chaque matin avec une serviette humide. Sa frimousse devrait être nettoyée après chaque repas, utilisez également une serviette humide et frottez bien sa moustache. Le poil doit être brossé chaque jour. On couche dabord le chien sur le dos et on peigne doucement son ventre et ses jambes. Le plus pénible est ainsi passé et vous pouvez brosser en toute tranquillité les flancs et larrière. Des poils éventuellement collés ou des nœuds seront prudemment défaits à laide du peigne. Si lon attend jusquau lendemain, les nœuds seront encore plus conséquents et plus difficiles à défaire. Cela vaut donc la peine de prendre chaque jour le temps nécessaires à faire la toilette de votre compagnon. Il se sentira bien et vos serez content de le voir prospérer. Noubliez pas non plus de peigner les pattes. Il se défendra certainement, mais cest à vous de lui faire voir qui est le maître. Vous pouvez faire sa toilette sur vos genoux ou sur une table recouverte dun linge éponge. Contrôle dentaire vers 8-9 mois. Les dents de lait doivent être arrachées. En lui donnant régulièrement des os vous éviterez tout cela Maladies Vous remarquez très vite que votre chien est peu bien. Lors de sa toilette journalière par exemple. Dans un tel cas, il faut dabord contrôler sa température. Introduire doucement le thermomètre dans lanus en ayant eu le soin de le graisser auparavant. Sa température normale est de 38,5 c. Au dessus de 39c, il faut faire appel au vétérinaire.

21 Il existe trois catégorie de chien différentes : 1ère catégorie: chien de garde Description du doberman Utilisation : chien d'accompagnement, de protection et d'utilité. Classification: Groupe FCI 2: pinscher et schnauzer, molossoïdes, chiens de montagne et bouviers suisses. Section 1: pinscher et schnauzer. Avec épreuve de travail. Bref aperçu historique: le doberman est la seule race allemande à porter le nom de son célèbre premier éleveur, Frédéric-Louis Doberman ( ). Malheureusement, nous ne possédons que peu d'informations sur sa personne et sa vie. Selon la tradition, il était recouvreur d'impôts, gérant d'un équarrissage et accessoirement également employé municipal légalement patenté pour le ramassage des chiens errants. Comme il ne manquait pas d'ennemis – qui n'en aurait eu en tant que recouvreur d'impôts se déplaçant par monts et par vaux… – il se décida à faire de l'élevage canin en choisissant pour cela des chiens au mordant particulièrement prononcé, pour ne pas dire exagéré, qu'il trouvait sans difficulté dans le stock des sujets récupérés lors de ses tournées de ramassage. Au sein de ce "réservoir", il découvrit sa chienne préférée, de couleur gris souris, qu'il baptisa "Schnuppe", pas vraiment chien de berger, ni même pinscher! Il accoupla cette femelle avec ce que l'on appelait à l'époque un "chien de boucher", du type rotacteur, déjà doté d'une robe noire et feu. Ainsi F.-L. Doberman obtint "sa race", un chien d'utilité non seulement vigilant, mais aussi un "chien de ferme et un chien de protection particulièrement résolu". Pour F.-L. Doberman l'aspect extérieur de "sa race" n'avait en fait pas tellement d'importance; seul importait pour lui l'efficacité de ses dispositions caractérielles. Son successeur, Otto Göller, devait reprendre le flambeau et c'est grâce à lui que la race doberman devait petit à petit obtenir, à l'époque de façon bien rustique encore, l'image que nous lui connaissons aujourd'hui. C'est également lui qui fonda, le 27 août 1899, le premier "Doberman Club Allemand" à Alpoda.. Aspect général: le doberman est de taille moyenne, construit en force et bien musclé. Par ses lignes élégantes, sa fière prestance, son caractère bien trempé et son expression résolue, il correspond à l'image idéale du chien. Taille et poids

22 Membres : les antérieurs et les postérieurs doivent être de forte constitution. Les cuisses doivent être bien musclées. Les pieds de l'avant et de l'arrière-main doivent être courts, bien serrés et cambrés (pattes de chat). Allures: la démarche est élastique, élégante, souple et la foulée puissante. Peau et couleur: parfaitement tendue et bien pigmentée. Le poil est court, rude et serré. Aucun sous-poil n'est admis. Les couleurs tolérées sont: noir et marron, avec des marques de couleur acajou bien prononcées et nettement délimitées sur certaines parties du chien. Défauts: tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. Défauts éliminatoires: renversement marqué des caractères liés au sexe. Œil jaune, yeux vairons. Denture: prognathisme supérieur ou inférieur, articulée en pince, nombre de dents n'atteignant pas celui exigé par la formule dentaire. Taches blanches, chien à poil trop long, poil nettement éclairci. Chiens peureux, nerveux ou agressifs. Taille: écart de plus de 2 cm en plus ou en moins par rapport au standard. Corps: doit être construit dans un carré. Chez la femelle, le rein peut être légèrement plus long pour faire place aux mamelles. La poitrine doit être bien descendue et de bonne largeur, bien développée vers l'avant (poitrail). En Suisse, depuis le 1er juillet 1997, la coupe de la queue est interdite. Elle doit être attachée haut, mais ne pas être portée en forme de tire-bouchon sur le sommet de la croupe. Tête : la tête est forte et en harmonie avec l'ensemble du chien; vue de dessus, elle a la forme d'un coin tronqué. Le profil du chanfrein est prolongé presque en ligne droite par celui du crâne – en imagé l'on parle du parallélisme. Chez le dobermann noir, la truffe est de couleur noire, chez le marron, elle est d'un ton clair correspondant. Les mâchoires supérieures et inférieures sont puissantes et larges. La denture est articulée en ciseaux avec 42 dents correspondant à la formule dentaire. Les yeux sont de grandeur moyenne, ovales, de couleur foncée. Chez le marron, une couleur légèrement plus claire est admise. En Suisse, depuis le 1er juillet 1981, la coupe des oreilles est interdite. On recherche donc une oreille de grandeur moyenne dont le bord antérieur est bien accolé à la joue.

23 Comportement/caractère : pour le doberman, on recherche un tempérament et un mordant d'intensité moyenne tout comme un seuil d'excitation également moyen. Le doberman, en matière de travail, doit être efficace, courageux et d'un caractère bien trempé. Taille: hauteur au garrot: mâles, cm. Femelles, cm. Pour les deux sexes, une taille moyenne est recherchée. Un écart par rapport au standard jusqu'à 2 cm en plus ou en moins sera pénalisé par une qualification moindre. Poids: mâles environ kg. Femelles environ kg.

24 2ème catégorie : chien de chasse Description du cocker américain. Allures: le cocker américain, quoique le plus petit du groupe des chiens de chasse à tir, a l'allure typique d'un chien de chasse. L'équilibre entre l'avant-main et l'arrière-main est la condition indispensable à une bonne allure. Le chien donne l'impulsion grâce à son arrière-main vigoureux et puissant; la construction correcte de ses épaules et de ses membres antérieurs fait qu'il peut développer le membre vers l'avant sans aucune contrainte, en une enjambée ample pour répondre à l'impulsion de l'arrière. Avant tout, ses allures sont coordonnées, régulières et faciles. Le chien, dans son action, doit couvrir le terrain, et il ne faut pas confondre le chien remuant et le chien aux allures correctes. Taille : la hauteur idéale au garrot chez le mâle adulte est de 15 pouces (38,10 cm) et chez la femelle adulte de 14 pouces (35,56 cm). La taille peut varier d'un demi-pouce en plus ou en moins (1,27 cm). Le mâle, dont la hauteur au garrot excède 15 ½ pouces (39,37 cm) et la femelle, dont la hauteur excède 14 ½ pouces (36,83 cm) seront éliminés. Proportions: le corps doit être d'une longueur suffisante pour permettre un mouvement dégagé, dans l'axe du corps. Le chien ne donne jamais l'impression d'être long et bas sur pattes Tête: pour que la tête soit bien proportionnée, c'est-à-dire en harmonie avec le reste du corps, elle réunit les qualités suivantes: Expression: intelligente, éveillée, douce et attachante. Crâne: arrondi, mais sans exagération; aucune tendance à être plat. Les arcades sourcilières sont nettement dessinées. Les structures osseuses sous les yeux sont bien ciselées et les joues ne sont pas saillantes.

25 Robe Poil: sur la tête, le poil est court et fin; sur le corps, il est de longueur moyenne avec suffisamment de sous-poils pour en assurer la protection. Les oreilles, la poitrine, l'abdomen et les membres sont bien frangés, mais sans excès afin de ne pas cacher les vraies lignes et le mouvement du cocker et de ne pas nuire à son aspect ou à sa fonction de chien de chasse au poil modérément fourni. La texture est des plus importantes. Le poil est soyeux, plat ou légèrement ondulé; sa texture facilite l'entretien. Le poil trop abondant, bouclé ou cotonneux doit être sévèrement pénalisé. L'emploi de la tondeuse électrique sur le poil du dos n'est pas souhaitable. Le toilettage qui consiste à mettre en valeur les vraies lignes du chien doit être effectué de façon à sembler aussi naturel que possible. Noirs: robe unicolore noire et également robe noire avec extrémités feu. Le noir doit être de jais. Les reflets marron ou foie dans la robe ne sont pas souhaitables. On admettra un peu de blanc sur la poitrine et/ou à la gorge. Le blanc en toute autre région sera éliminatoire. Toute autre couleur unie que le noir (ASCOB): toute couleur unie autre que le noir, allant de la couleur crème la plus claire au rouge le plus sombre, y compris le marron et le marron avec extrémités feu. La couleur doit être d'un ton uniforme, mais on admettra des franges plus claires. On admettra un peu de blanc au poitrail et/ou à la gorge. Le blanc en toute autre région sera éliminatoire. Pluri colores : deux couleurs unies ou davantage, bien réparties, l'une d'entre elles devant être le blanc; noir et blanc, rouge et blanc (le rouge pouvant aller du crème le plus clair au rouge le plus foncé), marron et blanc, et rouan, y compris n'importe laquelle de ces combinaisons avec les extrémités feu. Il est préférable que les marques feu soient localisées selon le même patron que chez les noirs et les «toute couleur unie autre que le noir». Les rouans sont classés avec les pluricolores et peuvent présenter n'importe lequel des patrons habituels du rouan. La couleur du fond de la robe couvrant 90% ou plus de la robe est éliminatoire. Marques feu : la couleur feu peut aller du crème le plus clair au rouge le plus foncé et ne doit couvrir au plus que 10% de la robe. Les taches feu couvrant plus de 10% sont éliminatoires. Chez les noirs et les «toute couleur unie autre que le noir» qui portent des marques feu, celles-ci seront localisées selon le schéma suivant: 1. Petite tache arrondie, nette, au-dessus de chaque œil 2. Marques sur les côtés du museau et sur les joues 3. Sur la face interne des oreilles 4. Sur les quatre pieds et/ou les quatre membres 5. Sous la queue 6. Sur le poitrail (facultatif: présence ou absence non pénalisée).. Membres antérieurs: les antérieurs sont parallèles, droits, fortement charpentés, musclés et disposés bien contre le corps, sous les omoplates. Les métacarpes sont courts et forts. On peut faire l'ablation des «ergots».. Pieds: compacts, grands, ronds et fermes. Ils présentent des coussinets durs. Ils ne sont tournés ni en dedans ni en dehors. Membres postérieurs: les hanches sont larges, et l'arrière-train bien arrondi et musclé. Vus de derrière, les membres postérieurs sont parallèles, en action comme en station.

26 Queue: la queue écourtée est attachée et portée en prolongement de la ligne du dos ou légèrement plus haut. Elle n'est jamais dressée comme celle d'un terrier ou basse au point de dénoter la crainte. Quand le chien est en action, la queue frétille. N.B. La coupe de la queue est interdite en Suisse. Il n'y a pas une description de la queue naturelle dans le standard. Poitrine: elle est haute et descend au moins au niveau des coudes. Les côtes sont bien descendues et bien cintrées. Dos: La ligne du dessus descend doucement et de façon régulière du garrot à l'attache de la queue. Cou: il est suffisamment long pour que le nez puisse facilement toucher le sol. Il est musclé et exempt de fanon. La sortie d'encolure est forte, puis le cou se galbe légèrement tout en s'amenuisant progressivement jusqu'à l'attache de la tête. Ligne du dessus: légèrement inclinée vers l'arrière-main musclé. Oreilles: pavillon fin, long en forme de lobe, bien garni de franges. L'oreille n'est pas attachée plus haut que le niveau de la partie inférieure de l'œil. Yeux: le globe oculaire est rond et remplit bien l'orbite. Les yeux regardent droit devant. Ils sont légèrement en amande. Ils ne doivent pas être ni trop petits ni globuleux. L'iris est de couleur marron foncé; plus il est foncé, mieux cela vaut. Lèvres: la lèvre supérieure a de la substance et elle descend suffisamment pour couvrir la mâchoire inférieure. Dents : fortes et sensibles, pas trop petites. Articulé en ciseaux. Museau: large et haut. Les mâchoires sont carrées, d'égale longueur. Pour que les proportions soient correctes, il faut que la distance du stop à l'extrémité de la truffe soit égale à la moitié de la distance du stop au sommet de la crête occipitale.

27 Museau: large et haut. Les mâchoires sont carrées, d'égale longueur. Pour que les proportions soient correctes, il faut que la distance du stop à l'extrémité de la truffe soit égale à la moitié de la distance du stop au sommet de la crête occipitale Truffe: de taille suffisante par rapport au museau et au chanfrein. Les narines sont bien développées, ce qui est typique chez un chien de chasse. La truffe est noire chez les cockers à robe noire, noir et feu et noir et blanc. Dans les autres couleurs de robe, la truffe peut être marron, foie ou noire, le plus foncé étant préférable. La couleur s'harmonise avec celle du pourtour des yeux. Aspect général: le cocker américain est le plus petit du groupe des chiens de chasse à tir. Le corps est robuste et compact. La tête, aux lignes pures, est finement ciselée. Le cocker doit présenter un ensemble parfaitement équilibré et une hauteur au garrot idéale. En station, il est bien relevé dans la région de l'épaule. Les membres antérieurs sont d'aplomb et la ligne du dessus descend légèrement vers l'arrière-main fort, musclé et modérément angulé. Le cocker est un chien capable d'atteindre une vitesse considérable tout en ayant beaucoup d'endurance. Par-dessus tout, il doit être dégagé dans ses allures, gai, solide, bien équilibré dans toutes ses parties et montrer un vif intérêt pour le travail. Le chien harmonieux dans toutes ses parties est préférable au chien dont les qualités et les défauts forment un contraste frappant. Caractère: d'un naturel égal et nullement craintif.

28 3ème catégorie: chien de luxe Description de l'Yorkshire Aspect général: chien à poil long; le poil pend parfaitement droit et de façon égale de chaque côté, partagé par une raie qui s'étend du nez à l'extrémité de la queue. Très compact et net dans ses lignes, il se tient très droit, ce qui lui donne l'air important. L'ensemble de ses formes donne l'impression d'un corps vigoureux et bien proportionné. Caractéristiques: terrier de compagnie actif et intelligent. Tempérament: plein d'entrain, d'un naturel égal. Tête et crâne: tête plutôt petite et plate, le crâne n'était pas trop proéminent ou rond, le museau n'étant pas trop long. La truffe est noire. Yeux: de dimensions moyennes, foncés, étincelants; ils expriment une vive intelligence; ils sont disposés de façon à regarder droit devant. Ils ne sont pas proéminents. Le bord des paupières est foncé. Oreilles : petites, en forme de V, portées droites, pas trop écartées, couvertes d'un poil court; leur couleur est d'un fauve soutenu et intense. Mâchoires: articulées en ciseaux parfaits, réguliers et complets, c'est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires. Les dents sont bien disposées et les mâchoires sont d'égale longueur. Cou: de bonne longueur et élégant. Avant-main: épaules bien obliques, avant-bras droits, bien couverts d'un poil fauve doré intense qui est un petit peu clair à lextrémité quà la racine et qui ne s'étend pas plus haut que le coude, sur les antérieurs Corps: compact. Les côtes sont modérément cintrées. Le rein est bien soutenu. Le dos est droit.

29 Couleur: bleu acier foncée (et non bleu argenté), s'étendant de l'occiput à la naissance de la queue, jamais mêlé de poils fauves, bronze ou foncés. Sur le poitrail, le poil est d'un fauve intense et brillant. Tous les poils fauves sont plus foncés à la racine qu'au milieu et ils deviennent encore plus clairs à l'extrémité. Poil: sur le corps, le poil est de longueur modérée, parfaitement droit (et non ondulé), luisant, de texture fine et soyeuse et non laineux. La garniture en tête est longue, d'un fauve doré intense, de couleur plus soutenue sur les côtés de la tête, à la base des oreilles et sur le museau où le poil doit être très long. La couleur fauve de la tête ne doit pas s'étendre jusqu'au cou. Absolument aucun poil sombre ou charbonné ne doit se mêler au poil fauve. Allures mouvements: allures dégagées avec une bonne impulsion. Antérieurs et postérieurs se portent droit devant. En action, la ligne du dessus reste bien droite Queue: elle porte un poil abondant, d'un bleu plus foncé que sur le reste du corps, surtout à l'extrémité. La queue est portée un peu plus haut que la ligne du dos.. Arrière-main: les membres postérieurs sont parfaitement droits quand ils sont vus de derrière. Le grasset est modérément angulé. Ils sont bien couverts d'un poil fauve doré intense qui est quelques tons plus clair à l'extrémité qu'à la racine et qui ne s'étend pas plus haut que le grasset, sur les postérieurs. Pieds: ronds. Les ongles sont noirs.

30 Jespère que vous avez aimé mon diaporama et encore merci de votre visite !


Télécharger ppt "Ludovic Thomas. Table des matières 1. Description Dessin – partie de son corps 2.Famille 3. Habitat a) quelle est sa maison b) son pays 4.Nourriture a)"

Présentations similaires


Annonces Google