La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prise en compte de la diversité linguistique en contexte scolaire

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prise en compte de la diversité linguistique en contexte scolaire"— Transcription de la présentation:

1 Prise en compte de la diversité linguistique en contexte scolaire
Françoise Armand Immigration et métropoles 7e conférence nationale Métropolis Montréal, le 28 mars 2004

2 Les points à l’étude Les programmes d’enseignement des langues
La place de l’éveil à la diversité linguistique dans l’éducation interculturelle La place de l’éveil à la diversité linguistique dans l’éducation à la citoyenneté

3 Analyser les programmes scolaires d’enseignement des langues pour observer la volonté de prise en compte et de valorisation de la diversité linguistique Les programmes officiels d’enseignement des langues secondes et étrangères: quelles sont les langues enseignées? à partir de quel âge? combien de temps est consacré à cet enseignement? Les programmes de maintien des langues d’origine: quelles langues? quels critères? quelle reconnaissance dans le cursus scolaire?

4 Allons plus loin… Y-a-t-il des liens entre les enseignements de la langue de scolarisation, des langues secondes ou étrangères, des langues de l’immigration? Une pédagogie intégrée de l’enseignement des langues (identification d’une terminologie commune, repérage de stratégies d’apprentissage identiques dans différentes langues, acquisition de connaissances générales dans le domaine langagier, etc.) est-elle visée?

5 En bref… Existe-t-il un tronc commun de connaissances à acquérir et d’habiletés à développer dans le domaine langagier dans les programmes officiels?

6 Pour un tronc commun des apprentissages langagiers inscrit dans les programmes officiels
Qu’est-ce qui est spécial dans le langage humain qui le distingue des autres systèmes de communication des animaux? Comment un jeune enfant apprend-il à parler sa langue maternelle? De quelle façon le langage oral et écrit diffèrent-ils? Comment apprend-on une langue seconde et étrangère ? Le bilinguisme rend-il idiot ?

7 (suite) Pour un tronc commun dans le domaine de la diversité linguistique
Qu’est-ce qu’une famille de langues ? Quelles sont les différentes familles de langues parlées à travers le monde ? Quels sont les différents systèmes d’écriture? Quelles sont les similarités qui existent entre les langues ? Quels sont les différences les plus remarquables ? Etc.

8 Apprentissages plus larges visés dans le tronc commun
D’une part, les apprentissages réalisés dans ce tronc commun sont susceptibles de permettre aux apprenants de développer des habiletés et des stratégies qui faciliteront leur apprentissage des langues en général. D’autre part, il s’agit d’éveiller leur curiosité sur la question des relations entre les langues et les locuteurs de ces langues sachant que celles-ci sont porteuses d’une réflexion sur l’Autre, ce qui constitue un thème abordé par l’éducation interculturelle. Nous présenterons maintenant la question de la place de l’éveil à la diversité linguistique dans l’éducation interculturelle

9 La place de l’éveil à la diversité linguistique dans l’éducation interculturelle
Ce questionnement fait partie intégrante du projet ELODiL: Eveil au Langage et Ouverture à la Diversité Linguistique (www.elodil.com) Projet développé au Québec et à Vancouver (subventionné par les centres Métropolis de Montréal et de Vancouver et par le CRSH/Patrimoine Canada)

10 La place de l’éveil à la diversité linguistique dans l’éducation interculturelle (suite)
Il s’agit, par la manipulation et le contact avec des corpus de différentes langues, de sensibiliser les apprenants à la diversité des langues et, à travers l’objet langue, de leur faire prendre conscience de la diversité des êtres qui les parlent. Il s’agit aussi d’aller plus loin et de les sensibiliser à la question du pouvoir des langues et des enjeux reliés aux représentations sur les langues.

11 Le pouvoir de la (les) langue(s)
Les niveaux de maîtrise langagière de la(les) langue(s), la présence d’un accent (comme les autres marqueurs « visibles » de la différence) sont des instruments de promotion sociale mais aussi des outils de discrimination fondée sur les représentations véhiculées sur ces langues et les locuteurs de ces langues

12 Éducation et représentations
L’éducation est susceptible d’avoir un effet sur la construction de ces représentations et doit susciter une prise de conscience de la valeur positive de la diversité culturelle et linguistique UNESCO (2003) L’éducation dans un monde plurilingue: il apparaît primordial « d’encourager la démarche qui fait de la langue une composante essentielle de l’Éducation interculturelle, en vue d’encourager la compréhension entre différentes populations et d’assurer le respect des droits fondamentaux » (p.33).

13 De la prise en compte de la(les) langues dans l‘éducation interculturelle
Tant au Québec qu’en Colombie Britannique, les programmes scolaires mettent l’accent sur la nécessité de favoriser le « vivre ensemble dans une société pluraliste ». Toutefois, la diversité linguistique n’a pas, à notre connaissance, constitué jusqu’ici l’objet des interventions dans le domaine de l’éducation interculturelle ou de l’éducation à la citoyenneté. En Europe, de telles approches ont été développées à travers la mise en place de programmes tels que Language Awareness et Éveil aux langues .

14 ÉVEIL AUX LANGUES Cette approche est apparue en Grande-Bretagne, au début des années 80, grâce à Eric Hawkins (1987) et James Garrett (1991), qui sont à l’origine du courant Language Awareness. Reprise en Europe: Programme Evlang (Candelier, 2004) Programme Eole (Perregaux et al., 2003) Leur objectif principal est de préparer les élèves à vivre dans des sociétés linguistiquement et culturellement diverses.

15 RÉSULTATS Espagne, France, Italie et Suisse (Evlang, 2004):
Émergence de représentations positives de la diversité des langues parmi les enseignants et les élèves; Effet favorable sur les aptitudes métalinguistiques des élèves.

16 Objectifs du projet ELODIL (implantation des projets Evlang et Eole en contexte canadien)
Développer des attitudes positives face à la diversité linguistique et culturelle; En contexte pluriethnique, faciliter la reconnaissance et la légitimation des langues d’origine des enfants immigrants allophones; Développer des connaissances et des capacités de réflexion sur la langue, les langues (capacités métalinguistiques); En milieu québécois francophone, favoriser la réflexion sur le rôle social et identitaire du français langue commune.

17 EXEMPLES D’ACTIVITÉS (voir le site www.elodil.com)
La pluie et le beau temps Qui cherche trouve

18 Module La pluie et le beau temps (activité A) Consigne : Identifie ce qui change dans la façon d’exprimer la négation Ce qui change (corrigé) Français Il fait beau Ajout des termes « ne » et « pas ». Malgache Tsara ny andro Ratsy ny andro Changement de terme, “Tsara” pour “Ratsy”. Créole haïtien Gen solèy  Pa gen solèy Ajout du terme « pa ». Espagnol Hace buen tiempo No hace buen tiempo Ajout du terme « no ». Il ne fait pas beau

19 MODULE Qui cherche trouve Consigne : Complète le tableau (corrigé)
Traduction Indice(s) compléter Région/ Pays Compléter Langue Coller l’étiquette Alphabet Le bouddha ne pardonne que trois crimes bouddha Japon japonais L’éléphant ne sera jamais lassé de transporter sa trompe éléphant trompe Afrique soso Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ours Québec français québécois Le jeune bambou remplace le vieux bambou bambou Viêt Nam vietnamien

20 Questionner les apprenants à l’issue de l’intervention…
Que penser d’un apprenant qui répond négativement à chacune des affirmations suivantes? : Toutes les langues sont égales Toutes les langues sont utiles Résistance à l’intervention ou réalisme, fondé sur des capacités d’analyse critique, développées dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté ?

21 La place de l’éveil à la diversité linguistique dans l’éducation à la citoyenneté
Les compétences civiques recouvrent une dimension politique qui englobe les compétences interculturelles La formation de futurs citoyens aptes à prendre leur place dans une société démocratique implique des capacités d’analyse et de compréhension des réalités sociales actuelles sur la question des langues et des représentations sur les langues et leurs locuteurs

22 Les représentations sur les langues
Calvet (2002) souligne l’existence, en contexte de mondialisation, d’un « marché aux langues » au sein duquel les langues peuvent se déprécier, être dévaluées ou, au contraire, gagner de la valeur Selon Moore (1994) : les langues sont loin de n’être que des instruments objectifs et socialement neutres, ne servant qu’à transmettre du son mais elles sont intimement liées à leurs utilisateurs, et en particulier au prestige qui leur est accordé et la nature du contact que l’on souhaite entretenir avec eux.

23 Les représentations sur les bilingues…
Les élections aux États-Unis Paru dans la Gazette, mars 2004

24 Vers l’éveil aux langues … critique
(Corson,1999, McLaren, 1989, Fairclough,1995) Nécessité de faire prendre conscience aux apprenants de : - La nature arbitraire du marché linguistique - De l’égalité/inégalité des langues Toutes les langues sont égales (Déclaration universelle des droits linguistiques, 1996), certes parce qu’elles sont des langues, mais en terme de valeurs, de fonctions et de représentations, elles sont, dans les faits, inégales.

25 Un air connu… Source: Courrier International, mars-avril-mai 2003, p. 28

26 En conclusion… Nécessité d’inscrire, dans les programmes officiels d’enseignement des langues, un tronc commun visant le développement de compétences dans le domaine langagier

27 Conclusion(suite) Nécessité, pour permettre la mise en œuvre de ce tronc commun dans le milieu scolaire, de développer et d’implanter à large échelle, des programmes d’éveil au langage et d’ouverture à la diversité linguistique en relation avec l’éducation interculturelle

28 Conclusion(suite et fin…)
Nécessité d’inclure dans ces programmes d’éveil à la diversité linguistique, le développement de capacités d’analyse critique sur les questions linguistiques Les citoyens de demain se doivent de connaître, de reconnaître « l’inégalité » des langues afin de définir les conditions qui permettront d’avancer, dans un monde de migrations et de plurilinguisme, vers l’égalité des hommes et des femmes face aux langues et à la communication.


Télécharger ppt "Prise en compte de la diversité linguistique en contexte scolaire"

Présentations similaires


Annonces Google