La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CEPPRAL Coordination pour lEvaluation des Pratiques Professionnelles en Rhône-Alpes EPP MÉDICALE Dispositif National Méthodes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CEPPRAL Coordination pour lEvaluation des Pratiques Professionnelles en Rhône-Alpes EPP MÉDICALE Dispositif National Méthodes."— Transcription de la présentation:

1 CEPPRAL Coordination pour lEvaluation des Pratiques Professionnelles en Rhône-Alpes EPP MÉDICALE Dispositif National Méthodes

2 CEPPRAL - SMT 14 juin textes princeps définissent lorganisation de lEPP et de la FMC : Loi de santé publique du 9 août 2004 Loi de santé publique du 9 août 2004 : FMC Loi relative à lAssurance Maladie du 13 août 2004 (art. 14) Loi relative à lAssurance Maladie du 13 août 2004 (art. 14) : EPP Décret du 14 avril 2005 Décret du 14 avril 2005 : décret dapplication EPP Décision de la HAS du 12 juillet 2005 Décision de la HAS du 12 juillet 2005 : Validation de lEPP Décret du 2 juin 2006 : décret dapplication FMCDécret du 2 juin 2006 Arrêté du 13 juillet 2006 Arrêté du 13 juillet 2006 : homologation des règles de validation de la FMC EPP – Cadre législatif et réglementaire

3 CEPPRAL - SMT 14 juin Larticle L du code de la santé publique est ainsi rédigé : « Art. L La formation médicale continue a pour objectif le perfectionnement des connaissances et lamélioration de la qualité des soins et du mieux-être des patients, notamment dans le domaine de la prévention, ainsi que lamélioration de la prise en compte des priorités de santé publique. « La formation médicale continue constitue une obligation pour les médecins exerçant à titre libéral, les médecins salariés non hospitaliers ainsi que pour les personnels mentionnés à larticle L l.» Loi de Santé Publique du 09 août 2004

4 CEPPRAL - SMT 14 juin Larticle 14 précise : «Art. L L'évaluation individuelle des pratiques professionnelles constitue une obligation pour les médecins exerçant à titre libéral, les médecins salariés non hospitaliers ainsi que pour les médecins mentionnés à l'article L et les médecins exerçant dans les établissements de santé privés. Il est satisfait à cette obligation par la participation du médecin à un dispositif prévu par larticle L ou à un des dispositifs agréés dans des conditions fixées par décret.» Loi du 13 août 2004 relative à lAssurance Maladie

5 CEPPRAL - SMT 14 juin Le Décret n° du 14 avril 2005 modifiant le CSP précise le lien entre EPP et FMC «Lévaluation des pratiques professionnelles, avec le perfectionnement des connaissances, fait partie intégrante de la formation continue.» Décret du 14 avril 2005

6 CEPPRAL - SMT 14 juin Larticle 1 stipule que : «Lévaluation des pratiques professionnelles est acquise dès lors quun médecin a satisfait au cours dune période maximale de cinq ans à une action ponctuelle et à un programme dévaluation à caractère continu» Décision HAS du 12 juillet 2005

7 CEPPRAL - SMT 14 juin Le Décret n° du 2 juin 2006 modifiant le CSP précise la composition des CRFMC «« Art. R Le conseil régional de la formation médicale continue prévu à larticle L est composé de 12 membres nommés par le préfet de région. « Le conseil régional comprend : « 1- Trois membres désignés par le Conseil national de la formation médicale continue des médecins libéraux ; « 2- Trois membres désignés par le Conseil national de la formation continue des médecins salariés non hospitaliers ; « 3- Trois membres désignés par le Conseil national de la formation continue des personnels mentionnés à larticle L ; « 4- Trois membres désignés par le conseil régional de lordre des médecins. « Les membres sont désignés pour une durée de cinq ans, renouvelable une fois..» Décret du 2 juin 2006

8 CEPPRAL - SMT 14 juin Le conseil régional de la formation médicale continue examine selon les modalités prévues à larticle R les dossiers déposés par les praticiens qui dépendent de lui au titre de leur activité principale. 2. Chaque dossier comprend les certificats délivrés par les organismes de formation agréés, les éléments justifiant laccomplissement de processus de formation dans le cadre de lactivité du praticien, les éléments justifiant de la participation du praticien à des dispositifs dévaluation, notamment ceux mentionnés à larticle L Les formations prises en compte se répartissent en quatre catégories : les formations présentielles (catégorie 1), les formations individuelles et les formations à distance (catégorie 2), les situations professionnelles formatrices (catégorie 3) et les dispositifs dévaluation (catégorie 4). Arrêté du 13 juillet 2006 RÈGLES SUIVIES PAR LES CONSEILS RÉGIONAUX POUR VALIDER LE RESPECT DE LOBLIGATION DE FORMATION MÉDICALE CONTINUE

9 9 Médecin«engagé» Libéral Salarié en ES en ES Salarié hors ES hors ES EPP – le parcours du médecin

10 10 Médecin libéral Cabinet Établissement de santé sadresse à son URML qui loriente URML avec MH délivre OA MH délivre CME MH délivre Attestation adressée à lURML Certificat adressé au CRFMC Attestation quinquennale délivrée par le CDOM EPP – le parcours du médecin libéral

11 CEPPRAL - SMT 14 juin Praticien salarié ES public PSPH* … CME (public - PSPH) coordonne OA LOA délivreAutres EPP Certificat adressé au CRFMC Attestation quinquennale délivrée par le CDOM * Participant au service public hospitalier Médecin expert extérieur (ES public et autre) EPP – le parcours du médecin salarié en ES

12 CEPPRAL - SMT 14 juin Médecin salarié * Structure «ad hoc» ** Médecin «habilité autre» **Organisme agréé Attestation de participation Certificat adressé au CRFMC * * Médecin du travail, de lassurance maladie, des tutelles, des centres de santé, scolaire … ** ** En attente de textes réglementaires Attestation quinquennale délivrée par le CDOM EPP – le parcours du médecin salarié hors ES

13 CEPPRAL - SMT 14 juin agréés par la HAS cahier des charges. Les organismes qui concourent à lévaluation des pratiques sont agréés par la HAS conformément à un cahier des charges. Les dossiers sont examinés par la HAS après avis du Conseil National de Formation Médicale Continue. «Le premier agrément est valable 18 mois… En cas de décision de prolongation, lagrément est prolongé pour une durée totale de 5 ans (incluant les premiers 18 mois).» EPP – les organismes agréés (OA)

14 CEPPRAL - SMT 14 juin EPP : cahier des charges des OA (1/2) Le cahier des charges en précise : 1.les missions, 2.le fonctionnement : lorganigramme, la structure de gouvernance scientifique, la structure de gouvernance professionnelle, la structure du projet, les dispositions dévaluation.

15 CEPPRAL - SMT 14 juin EPP : cahier des charges des OA (2/2) 3.la description de la politique des ressources humaines et logistiques, 4.la description du budget prévisionnel, 5.la qualité des données scientifiques utilisées dans les actions/programmes dévaluation des pratiques, 6.la description des actions / programmes, 7.la production / utilisation des résultats-rapport dactivité.

16 CEPPRAL - SMT 14 juin EPP - Finalités LEPP mentionnée à larticle L (Loi du 13 août 2004) a pour but lamélioration continue de la qualité des soins et du service rendu aux patients par les professionnels de santé Vise à promouvoir la qualité, la sécurité, lefficacité et lefficience des soins et de la prévention et plus généralement la santé publique, dans le respect des règles déontologiques Décret du 14 avril 2005

17 CEPPRAL - SMT 14 juin EPP - Définition Démarche formelle et systématique visant à : Identifier des écarts à une pratique de soins considérée collectivement comme optimale, Concevoir et mettre en œuvre des mesures correctives Réaliser un suivi afin de sassurer que les mesures correctives sont effectives

18 CEPPRAL - SMT 14 juin La démarche EPP se définie par Son caractère ponctuel ou continu (audit vs suivi dindicateur) Son caractère individuel ou collectif (EPP médecins vs certification V2) La thématique choisie et les objectifs visés La méthode retenue Les recommandations de pratiques utilisées Son caractère confidentiel Son intégration à lexercice quotidien (acceptabilité/faisabilité ) La nécessité dun recueil de données illustrant les pratiques cliniques (validité/efficacité/disponibilité)

19 LES ÉTAPES COMMUNES À TOUTES LES MÉTHODES

20 CEPPRAL - SMT 14 juin Plusieurs méthodes proposées par lHAS et un modèle commun 1. Planifier - choisir un thème - fixer les objectifs – identifier le référentiel scientifique 2. Faire - observer la pratique 3. Analyser - comparer 4. Améliorer - réduire les écarts Améliorer Analyser Faire Planifier PDCA / Roue de Deming

21 CEPPRAL - SMT 14 juin Les étapes dune démarche dEPP Choisir et justifier la thématique Choisir le référentiel de pratique Choisir la méthode dévaluation Analyser lorganisation et les pratiques Identifier et comprendre les écarts entre la pratique et les textes de référence (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) Agir pour réduire ces écarts : plan dactions comprenant la définition dobjectifs damélioration et la conduite du projet damélioration Réévaluer : suivi des actions

22 LA THÉMATIQUE

23 CEPPRAL - SMT 14 juin Critères de choix de la thématique Potentiel damélioration des pratiques Actions correctrices réalisables et acceptables Fréquence de la pathologie ou de la situation clinique (impact de santé publique) Adhésion des professionnels (motivation) Priorité stratégique pour létablissement ou le service Variabilité des pratiques et la fréquence des écarts au texte de référence Gravité des écarts Coûts des écarts Disponibilité des référentiels scientifiques

24 LE RÉFÉRENTIEL SCIENTIQUE

25 CEPPRAL - SMT 14 juin Les textes de référence Recommandations professionnelles conférences de consensus recommandations pour la pratique clinique consensus formalisé dexperts Base scientifique des références utilisées Niveau de preuve des données et niveau de graduation des recommandations Niveau de preuve

26 LES MÉTHODES

27 CEPPRAL - SMT 14 juin Quelle méthode choisir ?

28 CEPPRAL - SMT 14 juin Approches Par comparaison Par processus Par problème Par indicateur Les différentes méthodes dEPP

29 CEPPRAL - SMT 14 juin Par comparaison AUDIT CLINIQUE (CIBLÉ) Approche par comparaison : Audit et Revue de pertinence REVUE DE PERTINENCE Objectif. : Réaliser le bilan ponctuel dune pratique par comparaison à un référentiel. ENQUÊTE DE PRATIQUE

30 CEPPRAL - SMT 14 juin Approche par processus : Chemin clinique Par processus CHEMIN CLINIQUE Objectif. : Maîtriser les risques et améliorer un processus de soins. AMDEC ANALYSE DE PROCESSUS

31 CEPPRAL - SMT 14 juin Approche par problème : Revue de Mortalité Morbidité RMM Objectif. : Traiter les dysfonctionnements - Analyser et traiter les évènements indésirables. Par problème MRP ANALYSE DES CAUSES

32 CEPPRAL - SMT 14 juin Approche par indicateur : Suivi dindicateurs et MSPS SUIVI DINDICATEURS Objectif. : Surveiller en continu un phénomène important (processus ou résultat de soins) et agir en fonction du résultat. MSPS Par indicateur

33 APPROCHE PAR COMPARAISON Laudit clinique La revue de pertinence des soins

34 CEPPRAL - SMT 14 juin L'audit clinique / ACC L'audit clinique est une méthode de diagnostic qui permet de mesurer les écarts entre la pratique professionnelle observée et la pratique attendue L'audit clinique peut porter: sur un segment ou sur l'ensemble du processus de prise en charge du patient, Sur un acte, sur un thème transversal (information du patient, dossier patient), sur l'organisation et les ressources de l'institution.

35 CEPPRAL - SMT 14 juin Principe de laudit clinique Référentiel de bonnes pratiques Pratiques cliniques observées Actions damélioration Pratiques cliniques observées

36 CEPPRAL - SMT 14 juin Les outils de laudit clinique Un protocole daudit Une grille de critères Un guide dutilisation Une grille de saisie Le rapport daudit

37 CEPPRAL - SMT 14 juin Audit clinique et ACC Méthode dEPP de première intention Laudit comprend 2 tours ! Méthode « ponctuelle » Envisager des méthodes continues par la suite Revue de Morbidité Mortalité Suivi dindicateurs

38 CEPPRAL - SMT 14 juin Prise en charge hospitalière des suicidants (TSU) Contention physique de la personne âgée (CPPA) Prise en charge de la douleur chez la personne âgée (DPA) Préparation de la sortie du patient hospitalisé (PSP) Évaluation de la surveillance du travail et de laccouchement par la tenue du partogramme (PARTO) Antibioprophylaxie en chirurgie de première intention (ATBP) Chambres à cathéter implantables (CCI) Pose et surveillance des sondes urinaires (SU) Exemples dACC (HAS)

39 CEPPRAL - SMT 14 juin Revue de pertinence des soins Méthode permettant dévaluer la pertinence de la décision médicale de comprendre les causes dune inadéquation Porte sur la pertinence dune hospitalisation, dun traitement (initiation ou poursuite), dune prescription paraclinique, dun acte Approche par comparaison à un ensemble de critères objectifs, prédéterminés, standardisés et validés (référentiels)

40 CEPPRAL - SMT 14 juin Comparaison à un référentiel Comparaison à des critères dévaluation définis et validés nécessité de disposer de référentiels Les critères sont présentés sous forme dune grille Si au moins un des critères est présent, le soin (ou lhospitalisation) est jugé pertinent

41 CEPPRAL - SMT 14 juin Rechercher et analyser les causes de non pertinence Hiérarchiser les causes Commencer par repérer les causes internes des causes externes à linstitution Repérer les causes organisationnelles liées au service (Possibilité daction rapide) Puis les causes organisationnelles dépendant dautres services ou de létablissement Puis les causes structurelles de létablissement

42 CEPPRAL - SMT 14 juin Exemples de revues de pertinence des soins Pertinence des admissions et hospitalisations Indications de mises en chambre disolement Indications de chirurgie pour prothèse totale de hanche

43 APPROCHE PAR PROBLÈME La Revue de Mortalité Morbidité

44 CEPPRAL - SMT 14 juin Approche par problème Analyser un problème ou un dysfonctionnement a posteriori Afin de trouver des solutions et de mettre en place des actions évitant son apparition En présence de professionnels concernés ayant pris en charge le patient ayant une expertise dans le domaine

45 CEPPRAL - SMT 14 juin Revue de Mortalité Morbidité (RMM) La RMM a pour objectif l'analyse de tous les décès et de certains événements morbides (chutes) survenus dans un service Régularité des réunions Choix des événements (ou near miss) Suivi : fiche de repérage, décisions, éventuelles actions engagées

46 CEPPRAL - SMT 14 juin Revue de Mortalité Morbidité (RMM) Lorganisation dune RMM est définie dans un document écrit qui, précise au minimum : la périodicité des réunions et leur durée le mode et les critères de sélection des cas les participants aux réunions les règles de traçabilité et darchivage des débats et des conclusions Explicite Formalisé

47 CEPPRAL - SMT 14 juin Revue de Mortalité Morbidité (RMM) Analyse structurée des événements Notion dévitabilité Identification des causes Causes immédiates Causes profondes Actions damélioration

48 CEPPRAL - SMT 14 juin Revue de Mortalité Morbidité (RMM) Accroître les compétences Partager, harmoniser les savoir faire et les organisations Vérifier lefficacité des actions engagées Évaluer les résultats de soins par les professionnels eux mêmes Action dEPP « continue » cycle d amélioration continue de la qualité des soins

49 APPROCHE PAR PROCESSUS Le chemin clinique

50 CEPPRAL - SMT 14 juin Chemin clinique La méthode du chemin clinique vise à planifier, rationaliser et standardiser la prise en charge pluridisciplinaire des patients présentant la même pathologie Cette méthode repose sur la description d'une prise en charge optimale et efficiente à partir des règles de bonnes pratiques

51 CEPPRAL - SMT 14 juin Chemin clinique Outil de planification quotidienne Permet de : Coordonner les intervenants Réduire la variabilité des pratiques Diminuer les erreurs, répétitions/oublis

52 CEPPRAL - SMT 14 juin Exemple de processus Patient IRC Consultation avec le néphrologue Poursuite de la démarche Pas de dialyse Consultation pré-dialyse Examens complémentaires Accueil dans lunité de soins Préparation Dialyse Non Oui Consultation avec le généraliste

53 CEPPRAL - SMT 14 juin Exemple 2: Processus de la phase préopératoire

54 CEPPRAL - SMT 14 juin

55 CEPPRAL - SMT 14 juin

56 SUIVI DINDICATEURS

57 CEPPRAL - SMT 14 juin Le suivi dindicateurs Le suivi dindicateurs en santé est une méthode basée sur le suivi chronologique d'indicateurs préétablis Cette méthode permet de suivre le comportement de ces indicateurs en analysant leur variation Représentation graphique spécifique

58 CEPPRAL - SMT 14 juin Définition dun indicateur Variable qui décrit une situation ou une évolution dun point de vue quantitatif ex. : taux dinfection nosocomiales Permet un suivi de la qualité dans le cadre dun système de recueil de données Les conditions de recueil et danalyse des données doivent garantir la reproductibilité au cours du temps des informations produites « Construction et utilisation des indicateurs dans le domaine de la santé », ANAES Mai 2002

59 CEPPRAL - SMT 14 juin Evaluation de la qualité des soins Typologie de Donabedian Evaluation des structures qualité et quantité des ressources (humaines, techniques …) Indicateurs de structures (de ressources) ex. : Places dhémodialyse Evaluation des procédures management du patient (pratiques cliniques) Indicateurs de processus ex. : Délai dobtention de rendez-vous Evaluation des résultats (état de santé des patients) Indicateurs de résultats ex. : Taux dinfections du site opératoire

60 AUTRES MÉTHODES

61 CEPPRAL - SMT 14 juin Des méthodes supplémentaires Les groupes de pairs (Peer review) Les réseaux de santé Les réunions de concertation pluridisciplinaires en cancérologie Les staffs protocolisés (Staff-EPP) Les visites académiques (outreach visit, academis detailing) Les suivis dindicateurs de performance

62 CEPPRAL - SMT 14 juin Le groupe danalyse des pratiques entre pairs - "Peer preview" Dans le secteur libéral et Médecine du travail Plusieurs médecins se réunissent 6 à 8 fois par an, pour analyser les problèmes soulevés dans leurs dossiers en comparaison à des données référencées

63 CEPPRAL - SMT 14 juin Les Réseaux de Santé Les réseaux déploient auprès des professionnels de santé et des patients une expertise clinique pluridisciplinaire au lit du patient, des outils de partage dinformation, des réunions pluridisciplinaires... La participation active à un réseau de santé permet de remplir son obligation dEPP.

64 CEPPRAL - SMT 14 juin La Réunion de Concertation Pluridisciplinaire en cancérologie La RCP est un lieu d'échanges entre spécialistes de plusieurs disciplines sur les stratégies diagnostiques et thérapeutiques en cancérologie. Les propositions thérapeutiques sont fondées sur des référentiels de pratique.

65 CEPPRAL - SMT 14 juin La Réunion de Concertation Pluridisciplinaire en cancérologie

66 CEPPRAL - SMT 14 juin Le Staff-EPP des équipes hospitalières Réunions régulières (tous les 2 à 3 mois environ) entre professionnels après une revue de dossiers associée à une revue bibliographique (ou vice-versa) Identification dun (ou des) enjeux damélioration à mettre en œuvre en intégrant les meilleures références disponibles, lexpertise des praticiens et les choix des patients

67 CEPPRAL - SMT 14 juin Le Staff-EPP des équipes hospitalières

68 CEPPRAL - SMT 14 juin Thème Revue de dossierSélection bibliographique Discussion lors du staff EPP: validité, applicabilité des references (EBM) Actions damélioration et de suivi: rédaction de protocoles, indicateurs, nouvelles prises en charge, enquête de satisfaction… 2 documents: Règlement intérieur Compte rendus écrits Action régulière dans un service (3 ou 4/an) Action intégrée dans lactivité clinique Staff-EPP

69 MERCI


Télécharger ppt "CEPPRAL Coordination pour lEvaluation des Pratiques Professionnelles en Rhône-Alpes EPP MÉDICALE Dispositif National Méthodes."

Présentations similaires


Annonces Google