La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un exemple de systèmes de cultures économes en intrants GAEC des Bergers Xavier et Jocelyn UZU 1 25-10-2011 – Journées AEI.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un exemple de systèmes de cultures économes en intrants GAEC des Bergers Xavier et Jocelyn UZU 1 25-10-2011 – Journées AEI."— Transcription de la présentation:

1 Un exemple de systèmes de cultures économes en intrants GAEC des Bergers Xavier et Jocelyn UZU – Journées AEI

2 Lexpérimentation CIVAM « Grandes Cultures Economes » 55 exploitations réparties entre 4 régions : Structures impliquées : BretagneCEDAPA CentreFR Civam Centre Pays de la Loire ADEAS-Civam Poitou- Charentes FR Civam Poitou-Charentes

3 3 Exemple du GAEC des Bergers Situation géographique : Nord-Ouest de la Sarthe, zone bocagère alternant vallons et plateaux - Zone Vulnérable Climat : environ 600 mm/an avec des sécheresses estivales Type de sol : argilo-calcaire Nombre dUTA : 2 Dates dinstallation : 1976 et 2003 ( Installation de Jocelyn en GAEC) SAU : 123 ha Productions principales : Grandes cultures = vente et autoconsommation Volailles de Loué (4 bâtiments de 400 m²) = poulets, canards, chapons, pintades, dindes Production secondaire : Ovins = production dune centaine dagneaux, dont 80% vendus au centre commercial Leclerc de Château-du-Loir (72) et 20% vendus sur le marché de Château-Gontier (53).

4 4 Un système de culture diversifié et en évolution 08 décembre 2010 – Rouez en Champagne

5 5 Un système de culture diversifié (suite) 08 décembre 2010 – Rouez en Champagne

6 Principale rotation

7 7 Système de cultures conçu dans une logique de production intégrée Élément clef = de longues rotations : (cf. diapos précédentes) lalternance cultures dhiver / cultures de printemps, combinée à la lutte mécanique, permet de réduire la pression en adventices le décalage des dates de semis (+ précoces pour le colza, + tardifs pour le blé) permet de réduire les pressions des attaques dinsectes et des maladies la pression fongique est réduite par lutilisation de variétés rustiques en mélange, tout en réduisant les densités de semis la suppression des régulateurs de croissance, linsertion de légumineuses dans la rotation, lapport de fumier et limplantation systématique de couverts végétaux hivernaux devant les cultures de printemps contribuent à la réduction des apports dengrais et lamélioration de la vie et fertilité des sols.

8 08 décembre 2010 – Rouez en Champagne Aucun fongicide appliqué sur Blé entre 2002 et 2007 Nouvelle impasse en 2010 car conditions climatiques peu propices au dvt des maladies (hiver froid et printemps sec) EMPLOI PESTICIDES IFT SAU 1,140,911,000,77 dont IFT herbicides 1,030,620,680,66 % IFT réf. régionale (1,55) 66%40%44%43% dont IFT hors herbicides 0,110,280,320,11 % IFT réf. régionale (3,27) 3%9%10%3% IFT Blé herbi. / hors herbi. 1,60 / 01,24 / 0,501,41 / 0,501,23 / 0 IFT Colza herbi./ hors herbi. 1,00 / 0,171,75 / 1,750,67 / 1,001,09 / 0 8

9 9 Blé Pois printe mps Féverol e hiver ColzaMaïs Tour- nesol Surface (ha)45,6010,809,8914,087,587,33120 ha de SAU 95 ha de sup agri IFT herbicide1,090,67 0,700,00 Moyenne 0,61 M SA 0,77 IFT hors herbicide 0,001,250,00 Moyenne 0,11 M SA 0,14 Les r é f é rences utilis é es actuellement dans le r é seau Ecophyto en Pays de la Loire en polyculture- é levage sont les suivantes : IFT herbicides = 1,10 IFT hors herbicides = 3,00 IFT de Xavier Uzu pour la campagne

10 Fertilisation : Vu les analyses de sols, les restitutions des cultures, les apports organiques et lassociation agriculture élevages, aucune fertilisation P et K minérale ! 10 FERTILISATION N Fertilisation N totale98 UN/ha89 UN/ha75 UN/ha Dont Fertilisation N minérale 62 UN/ha53 UN/ha75 UN/ha Fertilisation N totale sur Blé 135 U/ha Blé132 U/ha Blé130 U/ha Blé Fertilisation N totale sur Colza 232 U/ha Colza 158 U/ha Colza 100 U/ha Colza

11 En 2008, année pluvieuse, il a été fait le choix de refaire un passage de fongicide sur le Blé. Ce qui a permis daméliorer le rendement et par conséquent daméliorer la marge brute. Selon les conditions climatiques, labsence / limpasse de traitement fongique peut pénaliser le rendement en fin de cycle. Récolte 2006* Récolte 2007* Récolte 2008* (1)Rendement moyen Blé61 q/ha56 q/ha80 q/ha (2)Prix moyen de vente Blé153 /T173 /T153 /T (3) = (1) x (2) Produit Brut Blé933 /ha969 /ha1224 /ha (4) Charges Opérationnelles Blé = semences + engrais + pesticides 117 /ha193 /ha205 /ha (5) = (3) – (4) Marge Brute Blé816 /ha776 /ha1019 /ha 11 Résultats technico-économiques


Télécharger ppt "Un exemple de systèmes de cultures économes en intrants GAEC des Bergers Xavier et Jocelyn UZU 1 25-10-2011 – Journées AEI."

Présentations similaires


Annonces Google