La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sylvie Rayna (Inrp - Université Paris 13)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sylvie Rayna (Inrp - Université Paris 13)"— Transcription de la présentation:

1 Sylvie Rayna (Inrp - Université Paris 13)
La coéducation en question Journée d’étude internationale, liée au 19eme congrès de l’EECERA Le Furet - Nouveaux paradigmes pour repenser l’éducation des jeunes enfants (Strasbourg, 25 août 2009) En guise d’ouverture … Sylvie Rayna (Inrp - Université Paris 13)  

2 Coéducation, diversité et nouveaux paradigmes
Cette journée a été construite - en lien avec le 19eme congrès de l’EECERA, organisé par le Furet (M. N. Rubio), sur le thème, capital aujourd’hui, de la diversité, - autour de la question de la coéducation, notion floue reliée à des enjeux . de qualité de l’éducation des jeunes enfants, . du développement parental, . du développement professionnel

3 - d’une part la recherche du Furet
Pour les organisateurs de cette journée, la question de la coéducation traverse : - d’une part la recherche du Furet sur les lieux d’accueil parents-enfants (H. Scheu et al.) (B. Van Leer, Fondation de France, CNAF, ACSE), espaces de frottements (entre parents, enfants et professionnels), instructifs à cet égard, - il en sera question aujourd’hui -,

4 et d’autre part la réflexion du réseau informel ‘Nouveaux paradigmes pour repenser l’éducation des jeunes enfants’, relié aux nouvelles visions politiques et éthiques de la petite enfance, qui développe des perspectives plurielles et accorde un intérêt particulier aux approches participatives dans la compréhension des phénomènes éducatifs (Brougère & Vandenbroeck, 2008).

5 Du phénomène multiforme et banal … à l’objet de prescription
Nous entendons, ici, le terme ‘éducation’ de façon large (soin, accompagnement, etc.), renvoyant au développement, à la socialisation et aux premiers apprentissages des enfants ; Et ‘coéduquer’, comme : éduquer ensemble …, un ‘ensemble’ qui renvoie à des réalités bien différentes !

6 La coéducation : un phénomène multiforme, aux modalités diverses (alternance, simultanéité ; continuité, discontinuité; division, partage; etc.), aux rôles et places de chacun variables aussi. Un phénomène banal, général : du point de vue de l’expérience relationnelle plurielle des jeunes enfants (dans les sociétés traditionnelles comme dans les nôtres)

7 Un objet de prescription actuelle pour les professionnels (dans l’idée d’impliquer les parents, de leur donner une place ), accompagnée de paradoxes, pouvant entraîner difficultés et résistances … Ceci, dans un monde complexe, incertain, aux mouvements migratoires sans précédent D’où la nécessité …

8 Déconstruire, discuter
… de déconstruire cette notion de coéducation, objectif de cette journée, par le croisement d’approches théoriques et paradigmatiques différentes et en la contextualisant. d’en discuter les formes, liées aux différentes conceptions de l’enfance (Rollet & Morel, 2000), aux divers rapports des parents aux structures (Moisset, 2005) et modalités d’implication parentale (Rayna & Bennett, 2005), etc., de croiser les regards qu’y portent les divers acteurs, et en particulier ceux de premières lignes, afin de dépasser les évidences, contester les discours dominants, inventer du nouveau face aux mutations sociétales, familiales, etc., contemporaines (Dahlberg & Moss, 2008 ; Tobin, 2008 ; etc.)

9 Inviter, proposer et d’en dégager les ingrédients majeurs,
en vue d’une éducation de qualité pour tous, à l’instar : - des conclusions de Starting Strong (OCDE, 2001, 2006), fondées sur la comparaison des politiques d’accueil et d’éducation de 20 pays, - ou de l’invitation, démocratique, à une politique européenne de la petite enfance, proposéeà la discussion par P. Moss et le réseau de revues Enfants d’Europe (www.lefuret.org), principalement, la participation et l’apprentissage mutuel .

10 Extraits du résumé des conclusions (OCDE, 2001)
« Des liens forts établis entre services, professionnels et parents permettent aussi de promouvoir la cohérence pour les enfants. » « … définir, garantir et contrôler la qualité devrait être un processus participatif et démocratique qui engage les personnels, les parents et les enfants.»

11 Extrait du 4ème principe de la proposition d’Enfants d’Europe
«  4- La participation comme valeur essentielle Les modes d’accueil devraient considérer la participation comme une valeur essentielle, car elle représente un moyen d’exprimer la démocratie et de combattre l’exclusion sociale. (…) Elle implique l’investissement actif de la communauté entière, c’est-à-dire de tous les jeunes enfants et les adultes (les parents, tous les professionnels travaillant dans ces services, et les autres citoyens). Elle permet à tous ces groupes de contribuer à l’élaboration d’un projet commun, et de contribuer à chaque aspect de la vie dans la structure. En effet la participation de ces groupes est capitale en ce qui concerne la gestion, les décisions et l’évaluation de cet accueil. »

12 Participer … apprendre
Du côté des adultes et des jeunes, nombre d’études démontrent aujourd’hui la valeur des apprentissages de la vie quotidienne qui tient au rôle majeur que joue la participation dans les activités et pratiques de tous les jours (Rogoff & al., 2008; Wenger, 2005 ; Brougère & Ulmann, 2009). Apprendre c’est participer, participer c’est apprendre (Brougère, 2009)

13 Chez les tout-petits, d’autres études, portant sur les
échanges ludiques mère-bébé (Bruner, 1983, etc.) ou entre très jeunes enfants (Stambak & al., 1983, 1990; etc.), dans leurs vies quotidiennes à la maison ou à la crèche ont également montré l’importance de la participation à des activités conjointes (jeux de coucou, etc.) et des processus sous-jacents d’imitation et de collaboration, dans le développement émotionnel, la construction des premières connaissances et l’entrée dans la culture.

14 Ainsi, dans les lieux fréquentés par les jeunes enfants, la participation (des enfants et des divers adultes) peut s’avèrer un moteur puissant de transformations et d’acquisitions : Ex. - participation des professionnelles aux recherches-action, aux évaluations, etc. - participation aux actions d’éveil culturel . à l’école maternelle : les mamans conteuses de Hem (Bréauté & al.,1997) . en Pmi, crèche, pouponnière, centre social : parents, professionnels, enfants (Baudelot, Bensa, Dalmar, 2008)

15 Equilibrer les relations
Dans et par la participation, le rapprochement des divers savoirs et pratiques de tous ceux qui interviennent (directement et indirectement) dans l’éducation des jeunes enfants, peut ainsi conduire à des apprentissages mutuels et réciproques, dans la coconstruction et le partage des significations, qui entraînent une certaine porosité dans les distinctions, dépassées : théorie / pratique ; savoirs experts / profanes, etc.

16 et s’accompagnent, d’une équilibration des relations interpersonnelles :
chacun, depuis sa place singulière et mobile (et non confiné dans celle qui lui est attribuée), avec ses identités multiples, gagne alors, dans et par la participation, savoir et pouvoir (Vandenbroeck, 2004, 2006, 2009).

17 Ecouter les enfants De cadre, ne sont pas exclus les enfants.
Ecouter leurs points de vue sur leur éducation dans les services qui les accueillent fait l’objet de travaux aux dispositifs souvent ingénieux (études des ‘children’s perspectives’) qui montrent les effets formateurs de la participation enfantine sur les adultes (innovations pédagogiques) et sur eux-mêmes (citoyenneté, etc.).

18 La participation des enfants (un des trois P de la CNUDE) les rend agents de la coéducation et non plus objets de cette dernière, et équilibre leurs relations avec les adultes, malgré la forte asymétrie de leurs statuts.

19 Quelles conditions ? Pour que la participation mène à l’apprentissage, au développement, à l’’empowerment’, … bref, ait une dimension éducative, il faut : - que les acteurs s’impliquent dans la dynamique participative - et que l’occasion soit là de pouvoir effectivement participer (Brougère, 2009)

20 Qu’en est-il de la coéducation au quotidien avec les parents, avec les enfants ?
- le désir de s’impliquer est souvent là par ex. chez les parents migrants, en dépit de certaines idées reçues (www.childrencrossingborders.org), - les situations le permettent-elles de le satisfaire ? Des dispositifs, outils, pratiques pour soutenir ce désir et favoriser cette participation se développent …

21 Apprendre les uns des autres
10 eme principe de la proposition d’Enfants d’Europe Apprendre avec et de ceux qui ont déjà avancé dans la réflexion, expérimenté de nouvelles pratiques favorables à la participation (une urgence pour réactualiser la formation) - Ex : la documentation : De Reggio Emilia (Rinaldi, 2004) à Pistoia (Galardini, 2009), Barcelone, Stockholm, etc. Un instrument puissant pour la construction collective d’une ‘culture de la petite enfance’, facilitant la communication, la collaboration, le recul réflexif, l’émergence de nouveaux projets

22 Ex : certains curricula : des cadres pour soutenir les initiatives …
de Berlin (Pressing, 2008) et son invitation aux parents, de Nouvelle-Zélande (Mitchell, 2009), fondé sur le principe du tissage, de Suède (Karlsonn-Lohmander) : l’influence de l’enfant Ex : la pratique démocratique coconstruction des projets éducatifs : dans les pays nordiques et au Danemark (Brostrom, 2000), - Et l’ensemble des dispositifs et aménagement formels et informels (Riera & Ferre 2007)

23 Apprendre en écoutant (Favarro, Mantovani & Musatti, 2009),
Apprendre en participant à des rencontres interprofessionnelles, voyages d’études (Bouve, 2009), et autres dispositifs d’accompagnement (Pirard, 2009)… Apprendre en écoutant (Favarro, Mantovani & Musatti, 2009), en faisant participer parents, enfants, en négociant, en expérimentant … ensemble!

24 Faire alliance Si une éducation de qualité pour tous dès la naissance est un droit des enfants, une alliance éducative n’est-elle pas une responsabilité de tous : parents, professionnels, décideurs, chercheurs … ? Dans et autour de lieux d’éducation de la petite enfance, des lieux hospitaliers où l’on apprend à rencontrer les autres et développer les rencontres (Jacquard, 2009; Bouve, 2009)

25 Références Bouve, C. (2009) Un enjeu de la coéducation : pour une éthique de la rencontre, in S. Rayna, C. bouve & P. Moisset (dir) Pour un accueil de qualité de la petite enfance: quel curriculum ? Toulouse: Eres. Bouve, C. (2009) Le voyage d’étude comme pratique auto formative des professionnels de la petite enfance, in in S. Rayna, C. bouve & P. Moisset (dir) Pour un accueil de qualité de la petite enfance: quel curriculum ? Toulouse: Eres. Brostrom, S. (2000) L'éducation préscolaire au Danemark et dans les pays nordiques : tradition et démocratie, in S. Rayna & G. Brougère (dir.) Traditions et innovations dans l’éducation préscolaire, Paris, INRP. Brougère, G. & Vandenbroeck, M. (dir.) (2008) Repenser l’éducation des jeunes enfants, Bruxelles, P. Lang. Brougère, G. & Ulmann, A. L. (2009) Apprendre de la vie quotidienne, Paris, PUF. Bruner, J. (1983) Savoir dire, savoir faire, Paris, PUF. CNUDE (1989)

26 Références Bouve, C. (2009) Un enjeu de la coéducation : pour une éthique de la rencontre, in S. Rayna, C. Bouve & P. Moisset (dir) Pour un accueil de qualité de la petite enfance: quel curriculum ? Toulouse: Eres. Bouve, C. (2009) Le voyage d’étude comme pratique auto formative des professionnels de la petite enfance, in in S. Rayna, C. bouve & P. Moisset (dir) Pour un accueil de qualité de la petite enfance: quel curriculum ? Toulouse: Eres. Bréauté, M. & al. (1997) Dynamiques autour du livre, in O. Baudelot & S. Rayna (dir.) Les bébés et la culture, Paris, INRP. Brostrom, S. (2000) L'éducation préscolaire au Danemark et dans les pays nordiques : tradition et démocratie, in S. Rayna & G. Brougère (dir.) Traditions et innovations dans l’éducation préscolaire, Paris, INRP. Brougère, G. & Vandenbroeck, M. (dir.) (2008) Repenser l’éducation des jeunes enfants, Bruxelles, P. Lang. Brougère, G. & Ulmann, A. L. (2009) Apprendre de la vie quotidienne, Paris, PUF. Bruner, J. (1983) Savoir dire, savoir faire, Paris, PUF. CNUDE (1989)

27 Dahlberg, G. & Moss, P. (2008) Au-delà de la qualité, vers l’éthique et la politique en matière d’éducation préscolaire, in Brougère, G. & Vandenbroeck, M. (dir.) Repenser l’éducation des jeunes enfants, Bruxelles, P. Lang. Galardini, A. L. (2009) Réseau et documentation : l’expérience italienne pour la qualité éducative, in S. Rayna, C. bouve & P. Moisset (dir) Pour un accueil de qualité de la petite enfance: quel curriculum ? Toulouse: Eres. Enfants d’Europe (www.lefuret.org) Favarro, Mantivani, T. & Musatti, T. (2008) Une crèche pour vivre ensemble, Toulouse, Eres. Moisset, P. (2005) La diversité des rapports parentaux à la crèche et ses déterminants, in S. Rayna & G. Brougère (dir.) Accueillir et éduquer la petite enfance, Lyon, Inrp. Mitchell, L. (2009) La diversité des services d’accueil en Nouvelle-Zéland, Le Furet, n°

28 OCDE (2006) Starting Strong, Paris, OCDE.
Rayna, S. & Bennett, J. (2005) Contribution de l’examen thématique de l’OCDE des politiques d'accueil et d'éducation de la petite enfance à l'étude des relations parents - professionnels, in S. Rayna & G. Brougère (dir.) Accueillir et éduquer la petite enfance, Lyon, Inrp. Rogoff, B. & al. (2008) développement des répertoires culturels et participation des enfants aux pratiques quotidiennes, in Brougère, G. & Vandenbroeck, M. (dir.) Repenser l’éducation des jeunes enfants, Bruxelles, P. Lang. Rollet, C. & Morel, MF. (2000) Des bébés et des hommes, Paris, A. Michel. Riera M. & Ferre, M. (2007) Les cadres de la relation avec les familles : vers la participation des parents, Le Furet, n°54. Rinaldi, C.(2005) In Dialogue with Reggio Emilia: Listening, Researching and Learning, London, Routledge. Scheu, H. & al. ( ) Lieux d’accueil enfants parents et socialisation (www.lefuret.org) Stambak, M. & al. (1892) Les bébés entre eux, Paris, PUF. Stambak, M. & Sinclair, H. (dir.) (1990) Les jeux de fiction entre enfants de 3 ans, Paris, PUF.

29 Stambak, M. & al. (1892) Les bébés entre eux, Paris, PUF.
Stambak, M. & Sinclair, H. (dir.) (1990) Les jeux de fiction entre enfants de 3 ans, Paris, PUF. Tobin, J. in Brougère, G. & Vandenbroeck, M. (dir.) Repenser l’éducation des jeunes enfants, Bruxelles, P. Lang. Vandenbroeck, M. (2004) Différents aspects de la diversité. Une perspective européenne Journal International pour l’équité et l’innovation dans le champ de la petite enfance, 1, 28, 2. Vandenbroeck, M. (2006) Eduquer nos enfants à la diversité, Toulouse, Eres. Wenger, E. (2005) La théorie des communautés, Sainte-Foy, PUL.


Télécharger ppt "Sylvie Rayna (Inrp - Université Paris 13)"

Présentations similaires


Annonces Google