La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Évolution de létablissement : lexemple des nouvelles technologies 06OP1 Pierre Ratinaud –

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Évolution de létablissement : lexemple des nouvelles technologies 06OP1 Pierre Ratinaud –"— Transcription de la présentation:

1 Évolution de létablissement : lexemple des nouvelles technologies 06OP1 Pierre Ratinaud –

2 Sommaire Introduction 1-Rapide historique des nouvelles technologies dans léducation nationale 3-Internet : le retour en force des TIC Historique dInternet : Construction technique – Élaboration symbolique PAGSI (plan daction pour la société de linformation) E-learning (programme européen) Réso2007 (pour une république numérique dans la société de linformation) 4-Létablissement et les nouvelles technologies La mise en place des E.N.T. (environnement numérique de travail) et des campus virtuels La mise en place des B2i, C2i et C2i « enseignant » TICE et les acteurs de létablissement : lexemple dInternet et des enseignants du secondaire 2-Enseignement / apprentissage et multimédia Conclusion

3 Établissements (écoles, collèges, lycées, universités…) Fonction administrative Fonction éducative Fonction pédagogique Environnement Numérique de Travail (E.N.T.) Préparer la jeunesse à la société de linformation B2I, C2I Utiliser les Technologies de linformation et de la communication pour lenseignement et lapprentissage Introduction

4 1-Historique des Technologies de lInformation et de la Communication dans lÉducation Nationale Il est communément admis que l'introduction de l'informatique dans l'enseignement général français trouve son origine dans le séminaire du Centre d'études et de recherches pour l'innovation dans l'enseignement (C.E.R.I. de l'O.C.D.E. créé en 1968) au Centre international d'études pédagogiques (C.I.E.P.) de Sèvres en mars 1970 sur le thème « l'enseignement de l'informatique à l'école secondaire » La circulaire ministérielle du 21 mai 1970 (BOEN n° 22 du 28 mai) dessine d'ambitieux objectifs : « l'informatique est un phénomène qui est en train de bouleverser profondément les pays industrialisés... (ses applications) en font un outil scientifique, technique et intellectuel unique. L'enseignement secondaire tout entier et dès la classe de 4e (sic) ne peut rester à l'écart de cette révolution. Il doit préparer au monde de demain dans lequel ceux qui ignoreront tout de l'informatique seront infirmes. Il doit apprendre la portée de cet outil pour éviter les enthousiasmes excessifs et les scepticismes étroits. Il doit profiter de la valeur formatrice de l'enseignement de l'informatique, de la rigueur et de la logique qu'elle impose. Il doit faire apparaître la portée économique du phénomène et faire savoir ce que l'informatique peut apporter à la vie professionnelle. Enfin, il doit préparer les consciences à affronter les responsabilités nouvelles créées par sa généralisation »

5 Expérience des 58 lycées Des enseignants reçoivent une formation longue en informatique (1 an) 58 établissements sont équipés en mini-ordinateur Mitra 15 (console) Mitra 15 (panneau) T Historique des Technologies de lInformation et de la Communication dans lÉducation Nationale

6 Plan micros L'informatisation de la société, rapport de Simon Nora et Alain Minc est remis en janvier 1978 au Président de la République qui, en novembre, demande au gouvernement d'élaborer un nouveau plan informatique pour accroître l'efficacité, la compétitivité du système économique. L'avènement des micro- ordinateurs et la télématique permettent une consommation informatique de masse, il faut développer la demande des utilisateurs. En février 1979, le Ministère de l'Industrie et la Mission informatique proposent au Ministère de l'Éducation nationale le financement dès 1979, du début d'un plan d'équipement visant à la généralisation des équipements des lycées en micro-ordinateurs ; micro-ordinateurs sont annoncés. On redécouvre l'expérience des 58 lycées, toutefois le rapport d'évaluation de l'expérience ne sera remis qu'en mai 1981 et diffusé en 1982 seulement. (Émilien PÉLISSET, 1985) Logabax LX 500 X1 Société occitane délectronique Micral Historique des Technologies de lInformation et de la Communication dans lÉducation Nationale

7 Dans les orientations du IXe Plan ( ), approuvé par le Parlement, lors de la session de printemps de 1983, figurent la modernisation de l'appareil industriel, les actions en faveur de l'innovation, la promotion du système éducatif. Pour l'Éducation nationale, cela conduit à l'annonce par A. Savary d'un plan nouveau selon lequel le système scolaire devra disposer en 1988 de micro-ordinateurs et de éducateurs formés à leur usage. En , enseignants doivent être concernés, l'équipement de tous les lycées s'achevant en 1986, celui de tous les collèges en Alors tous les élèves sortant de l'école élémentaire auront eu une « approche significative » de l'informatique. le plan « micro-ordinateurs et enseignants formés » Historique des Technologies de lInformation et de la Communication dans lÉducation Nationale

8 Préparé au troisième trimestre de 1984, il est présenté par le Premier Ministre le 25 janvier 1985 : Par l'équipement de tous les établissements publics d'enseignement, ce plan a pour objectif d'initier tous les élèves et les étudiants à l'informatique. Ces équipements seront accessibles à tous les citoyens. En 1985, micro-ordinateurs seront installés (fin 1985, le parc total des établissements publics d'enseignement sera de micro-ordinateurs), ateliers seront créés dans écoles, collèges, 350 lycées et 400 universités. Les autres écoles recevront un micro-ordinateur. En 1985, enseignants recevront une formation informatique (fin 1984 : ont reçu une formation d'un an et une initiation. M. Laurent Fabius conclut : « La formation est l'investissement le plus important de la Nation, la clef de voûte de la modernisation du pays. L'informatique va devenir de plus en plus une véritable seconde langue. L'objectif du Président de la République, le nôtre, est de faire de cette génération la mieux formée de notre histoire. Grâce à ce plan, la France va être, dès cette année, un des premiers pays du monde, probablement le premier, dans l'enseignement de l'informatique pour tous. » Le plan « Informatique pour tous » Historique des Technologies de lInformation et de la Communication dans lÉducation Nationale

9 Association E.P.I, (2002), Bref historique de l'informatique dans le système éducatif, PÉLISSET Émilien, (1985), Pour une histoire de l'informatique dans l'enseignement français, Système éducatif et révolution informatique, cahier de la F.E.N., BARON G.L., BRUILLARD E., (1996), Linformatique et ses usagers dans léducation, Paris : P.U.F. BURNIER M., (2000), Déchec en échec jusquau succès ? 35 ans de projets dEnseignement Assisté par Ordinateur, Terminal, n°83. Bibliographie DIMET Bernard, (2001), Contribution à létude de linformatique comme objet de formation à lécole obligatoire, Vers sa généralisation à lécole élémentaire et au collège?, Thèse de Doctorat, Université de Paris V. DIMET Bernard, (2003), Informatique : son introduction dans lenseignement obligatoire – , Paris : LHarmattan.

10 2-Enseignement/apprentissage et multimédia De lEnseignement Programmé par Ordinateur (E.P.O.) au sociomédia E.P.O : repose sur une conception béhavioriste de lapprentissage. (« Mise en ordinateur de programme skinneriens ou crowderiens » (Perriault, 1983) Décompositions des connaissances en éléments simples (frames) présentés un par un dans un ordre précis. « provoque une confusion entre information et connaissance qui se renforcera avec les TIC » (Legros et al., 2002) Questionréponse vrai faux Suite du programme explication

11 « Dans bien des écoles aujourdhui, « enseignement assisté par ordinateur » signifie que lordinateur est programmé pour enseigner à lenfant. On pourrait dire que lordinateur sert à programmer lenfant. Dans ma vision des choses, lenfant programme lordinateur et, ce faisant, acquiert la maîtrise de lun des éléments de la technologie moderne et la plus puissante, tout en établissant un contact intime avec certaines des notions les plus profondes de la science, des mathématiques, et de lart de bâtir des modèles intellectuels » (PAPERT, 1981, cité par BARON, BRUILLARD, 1996 : 45) E.I.A.O (Enseignement Intelligent Assisté par Ordinateur) : mise en application de méthodes qui relèvent de lintelligence artificielle (exemple : le langage LISP qui servira à la programmation de LOGO, basé sur une conception piagétienne dun apprentissage actif) De lEnseignement Programmé par Ordinateur (E.P.O.) au sociomédia 2-Enseignement/apprentissage et multimédia

12 Apparition des hypertextes et du multimédia : lhypermédia Les trois mythes de lhypertexte (DILLON, 1996) : « Le texte imprimé est linéaire et constitue un médium contraignant le réseau associatif de linformation est naturel, car il imite le fonctionnement du cerveau humain Un accès facile à une grande quantité dinformations manipulables facilite lapprentissage » (PUDELKO et al., 2002) De lEnseignement Programmé par Ordinateur (E.P.O.) au sociomédia 2-Enseignement/apprentissage et multimédia

13 De lEnseignement Programmé par Ordinateur (E.P.O.) au sociomédia Hypermédia dans un modèle dinteraction : le sociomédia Les fondements théoriques de cette approche se trouvent dans les théories piagétiennes et dans leur prolongement. « En décrivant les processus dassimilation et daccommodation, Piaget a pu montrer comment seffectue le développement cognitif. Lengagement dans lapprentissage dépend des conditions qui rendent possibles la réalisation de ce processus » (BRU, 1994). Mise en évidence du rôle des interactions sociales : conflit socio-cognitif (Mugny, Doise, Perret- Clermont, 1975). « Cest au travers de conflits de centrations que seffectue cette élaboration cognitive » (Doise, Deschamps, Mugny, 1991). Cohérente avec lapproche de Vigotsky qui insiste sur le rôle moteur de linteraction sociale dans la construction des connaissances. C.M.O. : Communication Médiée par Ordinateur A.C.A.O. : Apprentissage Collaboratif Assisté par Ordinateur

14 Bibliographie BRU M., (1994), Les variations didactiques dans lorganisation des conditions dapprentissage, Toulouse : Editions universitaire du sud. LEGROS D., CRINON J. (Eds), (2002) Psychologie des apprentissages et multimédia, Paris : Armand Colin. LEGROS D., MAÎTRE DE PEMBROKE E., TALBI A., (2002), Les théories de lapprentissage et les systèmes multimédias, in LEGROS D., CRINON J., (Eds) Psychologie des apprentissages et multimédia, Paris : Armand Colin. BORDELEAU Pierre, (1999), L'histoire des technologies informatiques et quelques-unes de leurs applications en éducation, ALAVA S., cours de licence – option « outils et média dans les situations pédagogiques,


Télécharger ppt "Évolution de létablissement : lexemple des nouvelles technologies 06OP1 Pierre Ratinaud –"

Présentations similaires


Annonces Google