La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Le projet PATH-OMS de comparaison des performances : Exemple des pratiques dAntibioprophylaxie Dr Leïla Moret

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Le projet PATH-OMS de comparaison des performances : Exemple des pratiques dAntibioprophylaxie Dr Leïla Moret"— Transcription de la présentation:

1 1 Le projet PATH-OMS de comparaison des performances : Exemple des pratiques dAntibioprophylaxie Dr Leïla Moret Unité Qualité-Risques-Évaluation – PIMESP – CHU de Nantes JIQH 2008 – La Villette 8 et 9 décembre 2008 Atelier n°8 : Les indicateurs de la qualité des soins : lesquels, comment et pour quoi ?

2 2 PATH : un projet piloté par le bureau OMS de Barcelone-Europe … Objectifs : Évaluation et comparaison internationale de la performance des établissements au travers dune approche multidimensionnelle innovante Susciter des démarches de benchmarking entre établissements volontaires Favoriser lengagement des établissements dans des démarches pérennes damélioration des performances hospitalières

3 3 Les étapes du projet (1) 2003 : Phase de conception du modèle de mesure des performances hospitalières Modèle Global (6 dimensions, dont 2 perspectives transversales) Dynamique (interactions entre ces dimensions) : Phase dexpérimentation du modèle Test de la faisabilité du recueil de 23 dindicateurs Production de dashboards par luniversité de Montréal Dans 8 pays expérimentateurs (53 éts) dont la France Déclinaison du projet en France : 13 établissements volontaires Coordination par le laboratoire de santé publique du CHU de Nantes Traduction/adaptation des cahiers des charges des indicateurs Recueil, traitement des données, partage dexpériences

4 4 Bilan de lexpérimentation française Lombrail et al., Rapport dexécution de la convention DREES, mai 2006 Motivation des établissements et investissement remarquable des correspondants locaux Mise en place de stratégies de communication des résultats et dactions damélioration Projet complémentaire/utile pour la démarche de certification V2 Promotion des démarches de benchmarking entre établissements volontaires (levée de lanonymat ) Valeur dusage du modèle : satisfaisante Analyse dimplantation : plus facile dans les petites structures

5 5 Les étapes du projet (2) 2006 : Analyse dimplantation du projet en France Juin : 1ere conférence à Bruxelles Octobre : Workshop à Barcelone Préparation de la seconde phase de recueil Raffinement, ajout dindicateurs : 2nde phase de recueil des indicateurs 9 pays européens, plus de 150 établissements En France : Coordination par le laboratoire de santé publique du CHU de Nantes Des partenaires : CCECQA, GREQUAU, QUALISANTE44 48 établissements Traduction/adaptation des cahiers des charges des indicateurs Recueil des données :1er semestre 2008 Analyses, restitutions aux établissements en cours Site OMS-PATH: Aquitaine 21 éts Auvergne 10 éts Pays de Loire 12 éts EEE E E Autres 5 éts

6 6 Approche centrée sur le patient Sécurité Responsabilité envers le personnel Efficience Efficacité clinique Responsabilité envers la population locale Sécurité du patient - Conformité des pratiques d Antibioprophylaxie - Taux de chirurgie ambulatoire - Taux de réadm. après chirurgie ambulatoire - Taux de césariennes - Taux de retour en réa - Taux de réadmissions - Taux de mortalité Sécurité environnementale -Taux dallaitement maternel à la sortie - Délai denvoi du courrier au MT - Durées moyenne et médiane de séjour (traceurs) - Taux doccupation du BO Sécurité du personnel -Taux AES - Durée de travail excessive -Taux de fumeurs parmi les professionnels - Taux dabsentéisme de courte et de longue durée - Dépenses de formation professionnelle - Satisfaction du patient - Satisfaction vis-à-vis de la continuité des soins Schéma du modèle opérationnel PATH

7 7 Utilisation de lindicateur Pratiques dantibioprophylaxie Au CHU de Nantes

8 8 Contexte local Enquête de pratiques : PTH Audit clinique : 3 traceurs supplémentaires BPTM, RTUP, craniotomie PATH 1 : PTH et K colique PATH 2 : PTH, K colique, hystérectomie pontage coronaire Protocole commun ATBP PTH PTH : - pas de sous ni sur consommations - délai injection/incision trop court 46% - oublis de réinjections 83% K colique : - sur-consommation systématique 60% PTH : Hétérogénéité des pratiques Reminder réinjection logiciel Anesth. EPP Résultats Actions EPP V2 Commission des AB créée en 1992 MALABAR Nantes

9 9 Groupe de travail multidisciplinaire Maîtrisons Les AntiBiotiques en Anesthésie Réanimation Octobre 2007, réunions régulières 14 AR, 1 bactériologiste, 1 infectiologue, 1 hygiéniste État des lieux : Recommandations de la conférence de consensus non suivies Pas de protocoles écrits sauf pour la PTH Utilisation de laugmentin, association Flagyl Tibéral pour le K colique… Etat des lieux Groupe MALABAR Diffusion des Protocoles (version intégrale, par bloc, salle dop) + Plan de comm. Étude des Pratiques Recueil PATH2 + 4 traceurs (2007) Suivi des indicateurs Actions correctives Phase I 2007 Phase II 2008 Phase III 2009 Phase IV 2009

10 10 Méthode de recueil des indicateurs de pratiques dAntibioprophylaxie 70 dossiers par tirage aléatoire dans base PMSI 2007 pour 50 dossiers éligibles par acte traceur (PTH, CC, HYS, PAC) Critères dinclusion : absence de processus infectieux au niveau du site opéré, pas de risque dendocardite, pas dallergie aux bêta-lactamines, pas de portage de SARM Référentiel : conférence de consensus SFAR 1999 Indicateurs : conformité globale = compliance cumulative pour les 5 sous- indicateurs 1 - réalisation dune ABP : administration dun AB en période péri-opératoire 2 - conformité de la molécule : si administration exclusive dune molécule retenue dans la conférence de consensus 3 - sur-consommation : toute autre molécule que celle recommandée et/ou posologie et durée supérieure (réinjection inutile) 4 - sous-consommation : absence dABP et/ou posologie inférieure et/ou absence de réinjection pour la durée de chirurgie 5 - délai dinjection : strictement dans les 60 min précédent lincision

11 11 HYSTERECTOMIE CANCER COLO-RECTAL PTH % % % Taux de Conformité globale Réalisation de lABP avec molécule conforme, posologie conforme, injectée avant lincision, et durée conforme Quelques résultats (1) 26 établissements participants dossiers tirés au sort dossiers inclus (89%)

12 12 PTH % % % Taux de Conformité du Délai de première injection Dans les 60 min précédant lincision et strictement avant celle-ci Quelques résultats (2) HYSTERECTOMIECANCER COLO-RECTAL

13 13 Cancer colique Quelques résultats (3)

14 14 Conclusion (1) Suivi dindicateurs de performance en antibioprophylaxie pour la PTH bien ancré au niveau national et local Conformité globale élevée (95%) : réalisation ABP, molécule conforme, posologie adéquate, durée< 48H = 100% Actions damélioration : délai dinjection (95%) Écarts plus important pour les chirurgies propres- contaminées (cancer colique et hystérectomie) au niveau national et local Hystérectomie : Conformité globale à améliorer (63%) Actions damélioration : délai dinjection (69%), posologie adéquate (88%) Cancer colique : Conformité globale à améliorer (18%) Actions damélioration : conformité de la molécule (41%), délai dinjection (59%), posologie adéquate (32%)

15 15 Perspectives locales Formalisation et harmonisation des procédures dATBP pour Hystérectomie, K colique et les autres actes… Améliorer la conformité globale Le timing de la première injection est une action damélioration possible pour les 3 actes traceurs Interroge les organisations de travail Suivi des indicateurs dATBP (fin 2009) Perspectives nationales : Attente de la HAS (IPAQH) dindicateurs dATBP généralisables Groupe de travail CFAR/PATH/HAS en cours de création Valider les critères de conformité Expérimenter un recueil auprès dun panel déts Conclusion (2)


Télécharger ppt "1 Le projet PATH-OMS de comparaison des performances : Exemple des pratiques dAntibioprophylaxie Dr Leïla Moret"

Présentations similaires


Annonces Google