La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

JIQH 2006 – La Villette 27 &28 novembre 2006 Atelier 7: Le patient acteur ou sujet de lEPP? Évaluation de la prise en charge de la douleur somatique chez.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "JIQH 2006 – La Villette 27 &28 novembre 2006 Atelier 7: Le patient acteur ou sujet de lEPP? Évaluation de la prise en charge de la douleur somatique chez."— Transcription de la présentation:

1 JIQH 2006 – La Villette 27 &28 novembre 2006 Atelier 7: Le patient acteur ou sujet de lEPP? Évaluation de la prise en charge de la douleur somatique chez la personne âgée hospitalisée en psychiatrie Dr Catherine FAYOLLET, psychiatre, chef de service Institut Marcel Rivière – La Verrière (78)

2 INSTITUT MARCEL RIVIERE Dans les Yvelines (78) PSPH mono disciplinaire psychiatrique 240 lits et 40 places Secteur 78G15, unités intersectorielles, Visite de certification:18-22 septembre 2006

3 Évaluation des Pratiques Professionnelles Lévaluation de la prise en charge de la douleur somatique chez la personne âgée hospitalisée en psychiatrie

4 Évaluation des Pratiques Professionnelles Référence 46 : la prise en charge des pathologies et des problèmes de santé principaux fait lobjet dune évaluation: Les pathologies ou problèmes de santé publique seront choisis en fonction de la fréquence dans létablissement, faisabilité dune évaluation (existence de référentiels), amélioration possible, impact potentiel en terme de santé publique (prévalence, gravité, coût)

5 Réf 32 :la douleur est évaluée et prise en charge. 32 a:Une concertation est organisée entre les professionnels pour améliorer la prise en charge de la douleur selon les recommandations de bonne pratique. 32b: Le patient (résident - USLD) est impliqué et participe à la prise en charge de sa douleur, sa satisfaction est évaluée périodiquement.

6 Réf 32 :la douleur est évaluée et prise en charge (2) 32c:Les professionnels sont formés à la prévention, à l'évaluation et à la prise en charge de la douleur 32 d:La disponibilité des traitements prescrits est assurée en permanence.

7 Pourquoi ce choix? Un thème de santé publique: (Plan gouvernemental 1999 – 2002; 2002 – 2005; 2006 – 2010) Un contexte en 2005 Des enjeux

8 Un contexte (1) un comite de pilotage douleur national MGEN- Action Sanitaire et Sociale: une démarche qualité ancienne dans les établissements MGEN-ASS le projet 2006 : une action dEPP sur Lévaluation de la prise en charge de la douleur somatique chez personnes âgées * manuel V2: référence 32 référence 46 * une formation à lEPP

9 Un contexte (2) un CLUD à IMR depuis 2001 une unité de géronto-psychiatrie,à IMR, intersectorielle de 15 lits à orientation psychiatrie de la personne âgée: UPPA des médecins motivés une équipe soignante sensibilisée Une visite de certification

10 Des enjeux. 10 % de la file active de IMR âgée de plus de 65 ans dont 84 % en unité de psychiatrie de la personne âgée (15 lits- moyenne dâge 75 ans- DMS: 38 jours en 2005), A UPPA, la fréquence des co-morbidités psychiatrique et somatique, des plaintes douloureuses dans les troubles thymiques, anxieux,

11 Des objectifs Le dépistage précoce de la douleur somatique formulée ou silencieuse La mise en place dune prise en charge adaptée de la douleur somatique des patients accueillis

12 Préparation de lEPP à IMR Groupe de travail pluri- disciplinaire - 3 médecins, 2 cadres de santé,2 infirmières, 1 aide soignante, 1 agent de soins - dont 3 membres du CLUD

13 Préparation de lEPP à IMR Une revue de littérature Un questionnement: quels outils utiliser en psychiatrie de la personne âgée? La mise en place des outils de dépistage et de suivi Lélaboration dun guide de prise en charge de la douleur à UPPA Linformation et la sensibilisation des professionnels non formés

14 La revue de Littérature (46 c) Recommandations ANAES pour la pratique clinique, octobre 2000 « Introduction aux soins en gérontopsychiatrie », CHARAZAC 2001, DUNOD Ed « Psychopathologie du Sujet Agé », LE GOUES et FERREY, Masson Editions 2000 Les documents HAS sur lévaluation des pratiques professionnelles

15 Les instances Présentation du thème dEPP aux instances : CSS, Collège médical, CME et au comité de pilotage V2 Validation par les différentes instances

16 La méthode utilisée: audit clinique. 46b: Les processus et les pratiques liés à la prise en charge sont analysés

17

18 Réalisation de laudit clinique Le référentiel: 19 items Inclusion des patients hospitalisés à lUPPA douloureux et/ou sous antalgiques âgés de plus de 65 ans Étude transversale un jour donné de la semaine pendant 6 semaines jusquà 10 dossiers Sources et mode de recueil des données: dossier patient et entretiens avec les soignants

19 Laudit Clinique Présentation de la méthodologie de laudit clinique et du référentiel à la totalité de léquipe de lUPPA Le référentiel a été testé. Recueil des données par deux médecins et le cadre de santé- 24 mars au 19 mai 9 patients concernés (sur 18 ).

20 Les axes damélioration (1) 46 d: les objectifs d'amélioration sont définis et les actions mises en œuvre: Améliorer la traçabilité dans les dossiers notamment de la prise en charge non médicamenteuse Systématiser la prévention des actes douloureux. Intégrer la prise en compte de la douleur à la présentation en réunion de synthèse clinique

21 Les axes damélioration (2) Mettre à disposition des ordonnances sécurisées. Poursuivre les actions de formation sur la douleur débutées en Généraliser la prise en charge de la douleur à lensemble de létablissement par lintermédiaire du CLUD Les résultats et axes damélioration avec calendrier de suivi ont été présentés en CME et en staff clinique

22 Le Suivi 46e: Les données et indicateurs sont définis et permettent le suivi des actions d'amélioration. Le suivi sera assuré à un an à UPPA par un nouvel audit clinique utilisant le même référentiel Réalisation dun audit sur lensemble de létablissement en 2007.

23 Le Benchmarking 46f: Les processus de prise en charge et leurs résultats font l'objet de comparaisons Comparaison avec les résultats de laudit clinique réalisé à la Résidence Denis Forestier. Présentation des résultats de tous les établissements MGEN-ASS dans le cadre du comité de pilotage douleur national du 7 décembre

24 Les difficultés Des outils de dépistage pas totalement adaptés à cette population Un référentiel daudit pas toujours applicable à la psychiatrie : « une hétéro-évaluation a été réalisée à chaque modification du comportement de la personne évoquant la douleur » La disponibilité nécessaire

25 Les points positifs Lamélioration du niveau de satisfaction des patients Le dépistage systématique de la douleur somatique à lentrée et tout au long du séjour La mise en place et lappropriation des outils de dépistage et du protocole de prise en charge et de suivi

26 Les points positifs Amélioration de la prise en charge de la douleur ressentie, de sa prévention, de la compréhension psychopathologique Prise de conscience de lintérêt de la traçabilité

27 Les points positifs Une démarche déquipe sur le thème Une formation et une demande de formation complémentaire La référence 32 mieux renseignée Une appropriation de la démarche qualité et des outils de lévaluation des pratiques

28 CONCLUSION Une EPP sur un thème qui concerne les attentes du patient, la prise en charge du somatique en psychiatrie, un thème de santé publique et lamélioration des pratiques professionnelles Des difficultés certes mais aussi beaucoup dintérêt pour la démarche


Télécharger ppt "JIQH 2006 – La Villette 27 &28 novembre 2006 Atelier 7: Le patient acteur ou sujet de lEPP? Évaluation de la prise en charge de la douleur somatique chez."

Présentations similaires


Annonces Google