La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CN017 Enjeux médico-économiques de loncogériatrie Pr Isabelle Durand-Zaleski Unité de recherche clinique en économie de la santé DIle-de-France.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CN017 Enjeux médico-économiques de loncogériatrie Pr Isabelle Durand-Zaleski Unité de recherche clinique en économie de la santé DIle-de-France."— Transcription de la présentation:

1 CN017 Enjeux médico-économiques de loncogériatrie Pr Isabelle Durand-Zaleski Unité de recherche clinique en économie de la santé DIle-de-France

2 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Enjeux médico-économiques de loncogériatrie Pr Isabelle Durand-Zaleski

3 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Plan Les idées reçues Les données Les travaux à mener

4 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Les idées reçues Trop ou trop peu de soins pour les personnes âgées Hyperspécialisation qui nuit à une prise en charge globale Traitement moins invasifs Peu dessais pour valider les modalités thérapeutiques différentes

5 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Les données Les coûts de santé selon lâge Et la maladie Et les recours aux soins en France et à létranger

6 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Dépenses de santé, âge, décès HCAAM 2010 – Source : B.Dormont Délai avant la mort (en mois)

7 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Dépenses et fin de vie Les remboursements de la dernière année de vie sélèvent à en moyenne en 2008 dont pour lhôpital public. Ils diffèrent selon les causes médicales de décès environ pour les tumeurs malignes. Un effet négatif de lâge sur les dépenses de fin de vie est observé. Les dépenses de santé augmentent à lapproche de la mort, le dernier mois de vie correspondant à 28 % des remboursements de la dernière année. Parmi lensemble des remboursements de lassurance maladie en 2008, 10,5 % sont associés à la dernière année de vie. Revue d'Epidémiologie et de Santé Publique Volume 61, numéro 1 pages (février 2013)

8 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017

9 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Dépenses en fonction de lâge

10 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Coûts de la dernière année de vie Yabroff KR, Lamont EB, Mariotto A, Warren JL, Topor M, Meekins A, Brown ML Cost of care for elderly cancer patients in the United States. J Natl Cancer Inst May 7;100(9):

11 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Taux bruts et ajustés de recours aux urgences HCAAM 2010 Part des séjours hospitaliers en MCO pour lesquels les patients sont arrivés par les urgences 2008

12 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Les traitements en oncogériatrie Par maladie en fonction de lâge Pour les différents cancers chez les personnes âgées: Les coûts des traitements initiaux Les coûts du suivi Essai clinique et évaluation économique

13 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Coût moyen en des 7 ALD en France Source : A. Holly ECOSANTÉ France 2009

14 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Oncongériatrie et autres maladies Akushevich IAkushevich I, Kravchenko J, Akushevich L, Ukraintseva S, Arbeev K, Yashin AI.Medical cost trajectories and onsets of cancer and noncancer diseases in US elderly population. Comput Math Methods Med. 2011;2011: Kravchenko JAkushevich LUkraintseva SArbeev KYashin AI Comput Math Methods Med. Comparaison des coûts 1) du diagnostic 2) du traitement initial et 3) du suivi des pathologies liées au vieillissement, dont les cancers

15 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Changement déchelle

16 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Les données dessais cliniques erlotinib followed, after progression, by weekly chemotherapy (docetaxel 30 mg/m² for 6 consecutive weeks and gemcitabine 900 mg/m2 at weeks 1, 2, 4 and 5, followed by a two-week treatment-free period) (Arm A) reverse strategy (arm B). The primary endpoint was second-progression-free survival. Chouaid CChouaid C, Le Caer H, Locher C, Dujon C, Thomas P, Auliac JB, Monnet I, Vergnenegre A; GFPC 0504 Team Cost effectivenes of erlotinib versus chemotherapy for first-line treatment of non small cell lung cancer (NSCLC) in fit elderly patients participating in a prospective phase 2 study (GFPC 0504). BMC Cancer Jul 20;12:301Le Caer HLocher CDujon CThomas PAuliac JBMonnet I Vergnenegre AGFPC 0504 TeamBMC Cancer.

17 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Résultats This analysis showed no significant difference in patient outcomes between first-line erlotinib followed by chemotherapy after progression and the reverse sequence. However, the erlotinib-first strategy was less costly, and the ICER of the chemotherapy-first strategy relative to the erlotinib-first strategy was per QALY.

18 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Chouaid CChouaid C, Le Caer H, Locher C, Dujon C, Thomas P, Auliac JB, Monnet I, Vergnenegre A; GFPC 0504 Team Cost effectivenes of erlotinib versus chemotherapy for first-line treatment of non small cell lung cancer (NSCLC) in fit elderly patients participating in a prospective phase 2 study (GFPC 0504). BMC Cancer Jul 20;12:301Le Caer HLocher CDujon CThomas PAuliac JBMonnet I Vergnenegre AGFPC 0504 TeamBMC Cancer. Les données dessais cliniques ± and ±

19 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Lévaluation économique

20 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Que signifie ce schéma?

21 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 More costly, worse outcome Dominated Less costly, better outcome Dominant Increasing costs Improving outcome Less costly, worse outcome More costly, better outcome Are we ready to reduce quality in order to contain costs? How much is the better outcome worth? Adapted from Laupacis A et al. Can Med Assoc J 1992;146:473–81. NICE Guide to the methods of technology appraisal Available at Le plan coût efficacité

22 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Cost Effectiveness Too high Acceptable range Low 1 × per capita GDP per 1 QALY 3–5 × per capita GDP per 1 QALY Le ratio cout efficacité ou coût utilité en chiffres GDP, gross domestic product; ICER, incremental cost-effectiveness ratio; QALY, quality-adjusted life year Adapted from Laupacis A et al. Can Med Assoc J 1992;146:473–81. NICE Guide to the methods of technology appraisal Available at

23 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 More costly, worse outcome Dominated Less costly, better outcome Dominant Increasing costs Improving outcome Less costly, worse outcome More costly, better outcome Are we ready to reduce quality in order to contain costs? How much is the better outcome worth? Adapted from Laupacis A et al. Can Med Assoc J 1992;146:473–81. NICE Guide to the methods of technology appraisal Available at Le plan coût efficacité

24 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Lévaluation économique

25 Printemps de loncogériatrie 2013 CN017 Les axes de recherche À partir de lanalyse de parcours individuels Réduire : Les prescriptions et actes inadaptés (20% des hospitalisations seraient iatrogènes) Le recours aux urgences hospitalières Créer les incitations financières pour : Une organisation autour du patient, évitant la sur-spécialisation disciplinaire Rémunérer les actes coordonnés Faciliter les interactions entre secteurs HCAAM 2010

26 Printemps de loncogériatrie 2 e édition


Télécharger ppt "CN017 Enjeux médico-économiques de loncogériatrie Pr Isabelle Durand-Zaleski Unité de recherche clinique en économie de la santé DIle-de-France."

Présentations similaires


Annonces Google