La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Art roman: prestige artistique pour la cathédrale fortifiée Connaissances cognitives : identifier lart roman et connaître ses caractéristiques. Compétences:

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Art roman: prestige artistique pour la cathédrale fortifiée Connaissances cognitives : identifier lart roman et connaître ses caractéristiques. Compétences:"— Transcription de la présentation:

1 Art roman: prestige artistique pour la cathédrale fortifiée Connaissances cognitives : identifier lart roman et connaître ses caractéristiques. Compétences: décrire une église; lire un plan et utiliser léchelle dun plan; manipuler une frise chronologique. Convergences vers les mathématiques et la technologie/ histoire des arts

2 L'évêque Arnaud ( ) décide la reconstruction de cet édifice sur lîle de Maguelone : « Lévêque Arnaud rassembla (…) ses diocésains et les exhorta religieusement à contribuer par de fructueuses aumônes à la réédification de son église. (…) Le pieux évêque, avec le produit de ces aumônes et de ses biens propres fit solennellement bâtir non seulement l'église de Maguelone mais aussi les tours, les murs, les habitations nécessaires aux divers services, les moyens de défense ; l'ensemble de constructions que tout le monde voit là aujourd'hui ». (chronique dArnaud de Verdale, début XIVe s, trad. A. Germain, p. 509 à 511). DOCUMENT servant de base à toute la séquence Les réalisations

3 Dans une île totalement dépourvue de pierres!!! Photographie C.Landes

4 NEF= Allée centrale où prient les chrétiens TRANSEPT= Allée qui croise la nef pour former la croix de Jésus. CROISILLONS= Les deux bras du transept. CROISEE DU TRANSEPT= intersection de la nef principale et du transept CHŒUR = Partie semi-circulaire du plan, réservée aux prêtres et où se trouve lautel. ABSIDE = Extrémité de la nef, en forme de demi-cercle, au fond de laquelle se trouve le siège de lévêque. CHEVET= Extrémité de léglise, assimilée en plan à la partie supérieure de la croix où repose la tête du Christ (chevet venant du mot latin : caput, itis= tête). Les chevets sont construits sur plan polygonal, semi-circulaire ou rectangulaire. PORTAIL= Entrée de léglise souvent sculptée. Je place sur le plan (distribué en début de séquence), le nom des diff é rentes parties d une é glise catholique: En m aidant des d é finitions ci-dessous et de ce que je sais déjà: vocabulaire déjà vu Plan A.Garnotel

5 NEF CHOEUR CROISILLON TRANSEPT PORTAIL N correction Convergences avec les mathématiques : calcul avec léchelle: Quelle est la longueur de la nef? Sa largeur? Le longueur et la largeur du transept? La largeur minimale des murs? Leur largeur maximale? ABSIDE CHEVET Croisée du transept Siège de lévêque 4 m Plan A.Garnotel

6 2. L'évêque Galtier ( ) : Hic videns materiam veterem ecclesie Magalone, caput ecclesie, tres choros et turrim sancti Sepulcri a fundamentis edifficavit ) Voyant laspect vieillot de léglise de Maguelone, il construisit le chevet de léglise, les trois chœurs et la tour du Saint-Sépulcre depuis les fondations. 3. Son successeur, Raymond (…; ) " Turrim Sancti Sepulcri a muris superius consummavit et turrim Sancte Marie similiter muris superexaltavit (…)", Il suréleva la tour du saint-Sépulcre et la tour sainte-Marie, à savoir la construction des étages des tours des croisillons nord (deuxième niveau dit saint-Pancrace) et sud (non conservé) 4. Jean de Montlaur Ier ( ) semploie à la reconstruction de l'église, en la voyant menacer ruine. ( videns ecclesiam ruinam minari…). « Cette "ruine" ne peut être le chevet en cours d'achèvement. Il ne concerne que la nef, encore celle de la cathédrale vieille d'un siècle certainement perçue comme démodée. Rien n'interdit de penser que cette nef puisse tout aussi bien être en partie celle de la cathédrale paléochrétienne, l'évêque Arnaud ayant pu limiter ses travaux au chevet et aux tours nord et sud. » (A.Garnotel, archéologue) 1. Arnaud, évêque ( )(…) Consequenter construxit ecclesiam : hic turres fecit, hic muros undique fecit. Omnes officinas, quotquod erant ibi necessarie, ibi edificare fecit. (…) Ensuite, il construisit l'église : il fit les tours et les murs d'enceinte. Il fit construire tous les bâtiments qui étaient nécessaires ici. Extraits de la vieille chronique (…), ( cart. mag. XXIX, p. 45)

7 Larchéologue a mélangé ses plans montrant les constructions successives de la cathédrale. En taidant de la petite chronique de Maguelone, 1.Associe chaque plan au texte de la vieille chronique qui décrit létape de construction correspondante. 2. Replace sur la frise chronologique les différentes étapes de la construction de Maguelone A B C Texte: Textes: Texte: Plans A.Garnotel

8 étapesSiècles en chiffres romainsQuelles parties construites ? 1 Tour saint- Augustin et bâtiments conventuels dont le cloître (daprès les fouilles archéologiques) 2Chevet et transept 3 4Tour de lévêque tour de lévêque Tour St-Augustin Je complète le tableau et la frise pour retrouver lhistoire de la construction de cette cathédrale. Autre proposition Plan A.Garnotel

9 1. Quel est le rôle de lévêque dans la construction de la cathédrale de Maguelone? C'est l'évêque qui décide de construire la cathédrale. C'est lui qui choisit l'architecture. et les bâtiments à construire, symboles de leur pouvoir religieux : Il est le maître d'ouvrage. Les évêques qui se sont succédé, ont cherché à embellir cette cathédrale, symbole de leur pouvoir religieux. Version simple Version plus élaboré

10 Cul-de-four dans labside Voûte darêtes dans la 2 e travée de la nef Voûte en berceau Dans la 1 ère travée de la nef et dans la chapelle St- Augustin Voûte en berceau brisé dans le reste de la nef Tu es architecte de la cathédrale ou maître dœuvre et tu dois retrouver le nom des différentes voûtes construites à Maguelone; puis les replacer sur le plan. Voûte en berceau Voûte darêtes Cul-de-four Voûte en berceau brisé MODELES DE VOÛTES: Convergence avec les mathématiques: étude des volumes: cylindres

11 Voûte darêtes, XII e s Cul-de-four XII e s Voûte en berceau brisé fin XII e s Voûte en berceau, XI e s Voûte lombarde Plan A.Garnotel

12 Des murs massifs et très épais pour soutenir les voûtes… Les contreforts ne servent que pour le chemin de ronde à Maguelone La solution? Et des arcs doubleaux Convergence avec la technologie sur les propriétés mécaniques et esthétiques dune structure

13 Léglise romane est plongée dans la pénombre Pour soutenir les voûtes, les murs doivent être puissants… On ne peut y percer beaucoup douvertures Mais ces églises étaient éclairées de nombreuses chandelles et leurs murs étaient peints…. Des baies en plein cintre

14 Des végétaux inspirés du chapiteau corinthien antique Et de la feuille dacanthe qui pousse sauvage dans lîle de Maguelone Le chapiteau au-dessus des colonnes

15 Des bandes lombardes ou lésènes à lintérieur de labside Dents dengrenage Lésènes à lextérieur; St-Guilhem-le-Désert Lombardes: origine Lombardie (Italie)

16 Maguelone Moissac (1100) Chartres (XIII e s) Un portail historié tardif et remanié au XIII e s, proche des portails gothiques…par son arc brisé Un portail occidental historié: Un thème à succès: le christ en majesté Convergences avec les mathématiques: dessiner larc brisé de ce portail à partir de mesures donnés du terrain à transformer en fonction dune échelle donnée

17 ART ROMAN PERIODE DE CONSTRUCTION HAUTEUR DE LA NEF FENETRES OU BAIES (NOMBRE? FORME? TAILLE?) ECLAIRAGE DE LEGLISE ROMANE TYPE DE VOÛTE FORME DU PLAN VISIBLE DE LEXTERIEUR MURS ASPECT GENERAL ORIENTATION DE LEGLISE Du XIème au milieu du XIIIème siècles Nef peu élevée Baies en plein cintre, peu nombreuses et petites Église peu éclairée Voûte en berceau; voûte darêtes dans la nef et voûte en cul-de-four dans labside Plan en croix latine avec le croisement de la nef et du transept Très épais; renforcés par des contreforts simple VERS LEST. VERS JERUSALEM

18 (Zodiaque) Raoul Glaber:Histoires: « C'était comme si le monde lui-même se fût secoué et, dépouillant sa vétusté, eût revêtu de toutes parts un blanc manteau déglises »

19 Le pape Alexandre III est venu à Maguelone pour consacrer le grand autel de la cathédrale en lhonneur des apôtres Pierre et Paul, avant même la fin des travaux: vendredi 13 avril 1163: Rédige la visite du pape en décrivant létat des travaux, les nouveautés architecturales et les moyens financiers mis en œuvre. Ou imagine un récit de la rencontre entre le pape et lévêque de Maguelone qui lui fait la visite des travaux … Alexandre III/ wikepedia

20 Idée supplémentaire: pour évoquer lart gothique

21 Nouveau siège de lépiscopat en 1536 donc un nouveau style: le style gothique

22 Croisillon Nord du transept Croisillon sud Et à Montpellier : une autre étape dans lamélioration des techniques: la voûte gothique

23 Voûte dogives Murs peu épais et hauts et fines colonnes Hautes fenêtres : vitraux Arcs brisés des baies Clé de voûte

24 Arcs-boutants Contreforts des bas-côtés Clef de voûte

25 ART GOTHIQUE PERIODE DE CONSTRUCTION HAUTEUR DE LA NEF FENETRES OU BAIES (NOMBRE? FORME? TAILLE?) ECLAIRAGE DE LEGLISE GOTHIQUE TYPE DE VOÛTE FORME DU PLAN VISIBLE DE LEXTERIEUR MURS ASPECT GENERAL élancé ORIENTATION DE LEGLISE Du XIIème au XVIème siècles Nef élevée Baies en arc brisé, nombreuses et élancées: vitraux colorés Église lumineuse Voûte dogives avec clé de voûte Plan en croix latine peu marqué: transept à peine saillant fins; renforcés par des arcs-boutants VERS LEST. VERS JERUSALEM

26 Le clergé de Maguelone imprime sa présence dans le paysage par dimposants bâtiments sur son île lagunaire. Sa construction mobilise les énergies sur un temps très LONG et la mode architecturale du moment: à Maguelone, lart roman du XI e s au XIIIe s; puis à Montpellier, lart gothique.

27 Des visites sont proposées et conçues par le service éducatif :divers ateliers interdisciplinaires pour découvrir la cathédrale de Maguelone (mathématiques, histoire des arts, arts plastiques, technologie, histoire, géographie). Dans le cadre dune AET « collège et patrimoine » subventionnée par le Conseil Général de lHérault, ou dune AET « projet libre » (AET: Action Educative Territoriale) Contact: Sylvie CAZAUX, voir page web du rectorat: educatifs/copy9_of_patrimoine_se

28 P. BLANCHEMANCHE, « un étang et des paluds ». In Lattara 13, G.CHOLVY, histoire de Montpellier, Privat, 2001 A. GARNOTEL : lîle de Maguelone du Ier au XIIIe siècles. Thèse darchéologie inédite, université de Provence, Y. ESQUIEU, Autour de nos cathédrales, quartiers canoniaux du sillon rhodanien et du littoral méditerranéen; CRA 8, CNRS édition A.GERMAIN, Maguelone sous ses évêques et ses chanoines, Montpellier, 1869 Lévêché de Maguelone au Moyen Age, Actes de la journée détudes du 13 décembre 2001, Université de Montpellier III, Les cahiers de Fanjeaux, n°30, J. LUGAND, J.NOUGARET, R. SAINT-JEAN, Languedoc roman, Zodiaque, la nuit des temps, 43, J.ROUQUETTE, histoire du diocèse de Maguelone, 1921,réédition Lacour de1996.

29 Statuts capitulaires de 1331 de Jean de Vissec (édités par A.Germain 1869) Chronique dArnaud de Verdale, XIV e s. (société archéologique de Montpellier, 1881) Vieille chronique de Maguelone (société archéologique de Montpellier, 1911.) Cartulaire de Maguelone +Bullaire de Maguelone(édité par Rouquette et Villemagne, 1912)


Télécharger ppt "Art roman: prestige artistique pour la cathédrale fortifiée Connaissances cognitives : identifier lart roman et connaître ses caractéristiques. Compétences:"

Présentations similaires


Annonces Google