La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

I - LEUROPE ET LE MONDE AU XVIIIe SIÈCLE ( environ 25% du temps consacré à lhistoire) Thème 1 - LEUROPE DANS LE MONDE AU DÉBUT DU XVIIIe SIÈCLE CONNAISSANCES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "I - LEUROPE ET LE MONDE AU XVIIIe SIÈCLE ( environ 25% du temps consacré à lhistoire) Thème 1 - LEUROPE DANS LE MONDE AU DÉBUT DU XVIIIe SIÈCLE CONNAISSANCES."— Transcription de la présentation:

1 I - LEUROPE ET LE MONDE AU XVIIIe SIÈCLE ( environ 25% du temps consacré à lhistoire) Thème 1 - LEUROPE DANS LE MONDE AU DÉBUT DU XVIIIe SIÈCLE CONNAISSANCES Les grandes puissances européennes et leurs domaines coloniaux, les grands courants déchanges mondiaux au début du XVIIIe siècle. DÉMARCHES Létude sappuie sur des cartes et des tableaux au choix représentant une ville ou un port. CAPACITÉS Connaître et utiliser les repères suivants - Les grandes puissances politiques en Europe sur une carte de lEurope au début du XVIIIe siècle - Leurs empires coloniaux sur une carte du monde au début du XVIIIe siècle - Quelques grandes routes maritimes

2 Thème transversal au programme dhistoire : Les arts, témoins de lhistoire des XVIIIe et XIXe siècles Ce thème ne fait pas lobjet dun enseignement isolé ; le professeur choisit un itinéraire composé dau moins une œuvre et/ou un artiste significatif pour chacune des parties du programme. Les dimensions sensible, technique et esthétique, impliquent un travail conjoint avec les professeurs des autres disciplines concernées. CAPACITÉS - identifier la nature de lœuvre - situer lœuvre dans le temps et dans son contexte et en expliquer lintérêt historique - décrire lœuvre et en expliquer le sens - distinguer les dimensions artistiques et historiques de lœuvre dart EXTRAITS DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE QUATRIEME ( mise en œuvre en septembre 2011)

3 Vue de la foire de Beaucaire, gravure à leau forte de M. Libret daprès le dessin original de M. Cléric, milieu du XVIII ème siècle, Musée municipal Auguste Jacquet de Beaucaire.

4

5 Une gravure de taille importante, dédiée à lintendant du roi… POURQUOI LA FOIRE DE BEAUCAIRE EST-ELLE UN EVENEMENT ECONOMIQUE MAJEUR EN FRANCE AU XVIII EME SIECLE ?

6 1) Distinguez les éléments fondamentaux du paysage. La ville de Beaucaire Le Rhône Le champ de foire Le château de Beaucaire Le château de Tarascon Les remparts de Beaucaire

7 « Parmi les marchandises apportées, la première place appartient aux produits fabriqués, en premier lieu, draperies languedociennes ou « de France », soieries de Nîmes et de Lyon. Les matières premières sont loin dêtre absentes: laines de Provence et du Languedoc. Arrivent aussi les draps de Flandres et de Hollande, et, à la fin du siècle, les draps anglais, les toiles et les mousselines de Gand, de Naples, de Hollande, de Suisse. DAmérique, et surtout de ces précieuses Antilles, arrivent lindigo, le coton, le café, les sucres. Du Levant (lAsie occidentale) et de lOcéan indien, proviennent le poivre, les épices des Indes, venus par lintermédiaire des ports hollandais, café de Moka, produits de teinture, coton et riz, thé de lInde et de la Chine. Au-delà de la France, les produits vendus à Beaucaire sécoulent vers trois directions différentes : vers les pays de la Méditerranée dabord (Levant, mais surtout Italie et plus encore Espagne), puis vers lEurope centrale. Enfin, le marché des Îles ne cessera de prendre de limportance. » Daprès Pierre Léon, « Vie et mort d'un grand marché international. La foire de Beaucaire (XVIIIe-XIXe siècles) », in Revue de géographie de Lyon, Vol. 28 n°4, pp (voir larticle en ligne sur le site 2) Lisez le texte ci-dessous.

8 2) Indiquez par des flèches sur la carte les routes empruntées par les marchands pour parvenir à Beaucaire, indiqué par. Carte de G. de l'Isle ( ), 1702, Fonds Archives Nationales. Dautres marchands ont remonté le Rhône depuis le sud, depuis la Méditerranée, en provenance de Marseille, de Gênes, du Piémont, de Catalogne... Les marchands arrivent du nord de la France, dEurope du Nord (Suisses, Allemands, Hollandais...) ou centrale. Leurs marchandises ont descendu le Rhône depuis Lyon... Par la voie de terre, moins praticable, les marchandises arrivent de larrière-pays languedocien ou provençal ou du port de Bordeaux. Beaucaire est donc idéalement situé pour mettre en contact les marchands méditerranéens qui remontent le Rhône jusquà Beaucaire et ceux dEurope du Nord qui le descendent. Par leur intermédiaire, les produits dAsie et dAmérique parviennent sur les quais de Beaucaire.

9 3) Doù viennent ces marchands étrangers ? Et celui-là ?

10 4) Quels sont, outre les marchands, les différents métiers liés à la foire que le graveur a représentés ? Ribeyres et mariniers assurant les passages sur le Rhône Comédiens ambulants Taverniers et restaurateurs Porteurs de chaises assurant le déplacement des gens de condition Mais encore cordiers, Faïenciers, Loueurs de pied-à-terre, … Portefaix chargés de porter les marchandises Vendeurs de planches,

11 Sur la gravure ci-dessous, remarquez les barques de mer, au premier plan, avec les mats les plus hauts qui contrastent avec les barques de fleuve, en arrière du pont, plus petites. « Vue de la Foire de Beaucaire, de la ville et du château de Tarascon, dédiée à MM. les Négociants et Fabriquants de Lyon », par CM Morel, gravure de Jusky (1820).

12 5) Sur votre gravure, où sont situées les bateaux venus de la Mer Méditerranée, depuis le sud, et les barques de fleuve qui ont descendu le Rhône depuis le nord ? Les barques de fleuve en avant du pont Les barques de mer en arrière du pont

13 En arrière du pont, les plus grands bateaux sont les bateaux de mer… Tartanes felouques

14 Ces barques de mer ne doivent pas avoir un tirant deau trop important pour remonter le fleuve jusquà Beaucaire. Les cargaisons des plus gros navires sont transbordées à Marseille sur des felouques. Un navire de haute mer dans le port de Marseille, détail dune eau forte de C.-N. Cochin fils et J.-Ph. Le Bas, 1760, coll. Particulière. Chaque mois de juillet, une régate sengage entre ces barques de mer. Qui sera la première à atteindre Beaucaire ? Elles doivent remonter le fleuve en utilisant seulement leurs voiles et des rames. Le gagnant a droit à un tonnelet de vin, un sac de pain, un mouton gras… Mais le fond du fleuve est traitre : aussi faut-il alléger le plus possible ces embarcations en transbordant la marchandise sur des barques de fleuve qui les suivent.

15 Ce sont ces bateaux, plus petits et à fond plat, qui sont représentés au premier plan… Ils sont conçus pour la navigation fluviale. Les coches deau transportent à la fois des marchandises et des passagers qui peuvent regarder à travers les fenêtres de leur abri les berges du fleuve. Lallège dArles, fabriquée un peu partout le long du Rhône, sert à alléger le poids des lourds bateaux de mer pour leur permettre de remonter jusquà Beaucaire.

16 En 1758 : 123 bateaux venus de la mer et 190 venus du nord se rencontrent ainsi à Beaucaire. Le pont à bateaux, construit en 1688, est donc un point de rupture de charge, la limite au-delà de laquelle, vers le nord, seules les barques destinées à la navigation fluviale saventurent.

17 6) A partir de votre réponse précédente, vous complétez les cadres « vers le » par nord et sud. Vers le sud Vers le nord Rive située à lest Rive située à louest 7) Logiquement, complétez alors les cadres « rive située à … » par est et ouest (louest est toujours à gauche du nord).

18 8) Complétez selon la même logique la rose des vents sur la gravure ci- dessous. SUD NORD OUEST EST Que remarquez-vous ?

19 Sur notre gravure, Beaucaire est à lest, sur la gravure de 1820, à louest. Dans la réalité, Beaucaire est bien située rive droite, à louest du Rhône… Comment expliquer cette liberté prise avec la réalité dans notre image ? Cette estampe est une eau-forte. A lorigine est une plaque de métal (généralement du cuivre) recouverte sur ses deux faces dun vernis résistant à lacide. Laquafortiste (le graveur) exécute son dessin, à partir dun dessin original à laide dun outil, avec lequel il retire le vernis à certains endroits. La plaque est ensuite plongée dans lacide de façon à creuser les zones dégagées. Le vernis est ensuite retiré avec un solvant. La plaque est soigneusement encrée et recouverte par une feuille de papier préalablement humidifiée et ensuite recouverte de langes. Les rouleaux de la presse à taille-douce vont appuyer fermement sur la feuille et permettre ainsi le transfert de lencre. Le résultat final est inversé par rapport à limage gravée sur la plaque. (daprès wikipedia.fr) Ici, laquafortiste a-t-il reproduit loriginal sur la plaque de cuivre sans linverser ?

20 Cette image est célèbre et a donné lieu à de multiples reproductions de plus ou moins bonnes qualités. Elle a enrichi limagerie populaire. Cest le cas pour une reproduction conservée au Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée à Paris.une reproduction Cest une vue doptique qui permettait de voir limage en relief grâce à un zograscope. Comme quoi Avatar na rien inventé.zograscope

21 Limage nous informe donc sur la foire de Beaucaire au XVIIIème siècle… Mais ce nest quune représentation de cette réalité. Celle-ci est perçue, puis restituée donc transformée. Laquafortiste a ainsi inversé lorientation de lespace réel.

22 Ses choix esthétiques sont ceux des artistes de son temps. Regardez ce détail de la célèbre toile dAntoine Watteau ( ), Pèlerinage à l'île de Cythère (huile sur toile, 1717, Musée du Louvre). Watteau est le peintre par excellence de la Fête galante. Des aristocrates y sont représentés dans un cadre champêtre en train de sadonner aux joies de lamour et de la promenade. Ce thème est repris par de très nombreux artistes du siècle des Lumières. Le dessinateur, auteur de lœuvre originale, a aussi fait des choix.

23 9) Entourez les détails du premier plan de la gravure qui montrent que lartiste, Cleric, a sans doute aussi été inspiré par le thème de la Fête galante (Des aristocrates représentés dans un cadre champêtre en train de sadonner aux joies de lamour et de la promenade.)

24 « Les foires et les grands rassemblements populaires, lieux déchanges économiques, sont les foyers vivants des relations sociales. Cette source dinspiration vaut pour Watteau qui dans sa jeunesse a fréquenté ce spectacle urbain. » Lhistorienne de lart Dominique Piteux-Valin a ainsi rappelé à loccasion de lexposition Watteau et la fête galante limportance des foires comme lieux déchanges sociaux et intellectuels, au-delà de leur impact économique.lexposition Watteau et la fête galante A Beaucaire aussi les idées séchangent. En juillet 1793, par exemple, dans une petite auberge beaucairoise, des négociants méridionaux rencontrent Napoléon Bonaparte, un jeune capitaine alors inconnu, chargé dorganiser des convois de poudre pour larmée dItalie. Un dialogue sengage. En pleine révolution française, lofficier y fait part de sa conviction républicaine jacobine. Il rapportera ce dialogue dans Le souper de Beaucaire.Le souper de Beaucaire

25 Au cours de la première moitié du XIXème siècle, la foire décline peu à peu. Retrouvez dans cette gravure une des raisons majeures de ce déclin… Avec la Première Révolution industrielle, les chemins de fer se développent et concurrencent lautoroute fluviale. La ligne de chemin de fer Nîmes-Beaucaire est inaugurée en Deux ponts modernes facilitent la traversée du fleuve, mettant au chômage les mariniers qui assuraient les traversées. Le pont suspendu dit Pont Seguin (1829) Le pont de chemin de fer (1839)

26 La foire subsiste, mais son utilité économique est anecdotique. Elle devient une fête, qui reste un des temps forts de la vie beaucairoise. Cette période glorieuse a laissé des traces importante dans lurbanisme de la ville où subsistent des bâtiments prestigieux construits aux XVII ème et au XVIII ème siècle : Léglise Notre-Dame des Pommiers, un édifice aux dimensions exceptionnelles pour une population de 8000 habitants au milieu du XVIII ème siècle, mais adaptées aux à visiteurs des jours de foire… quil faut par ailleurs loger, source de revenus non négligeable…

27 Des hôtels particuliers comme lhôtel Marguailler et ses atlantes témoignent du réaménagement de la partie est de la ville, celle attenante au champ de foire, par les nobles et les bourgeois aisés.

28 Lhôtel de ville, où les marchands venaient récupérer les passeports de franchise qui leur permettaient de faire sortir leurs marchandises sans payer de taxe. Ce statut de foire franche est officiel depuis 1464.

29 Fin…


Télécharger ppt "I - LEUROPE ET LE MONDE AU XVIIIe SIÈCLE ( environ 25% du temps consacré à lhistoire) Thème 1 - LEUROPE DANS LE MONDE AU DÉBUT DU XVIIIe SIÈCLE CONNAISSANCES."

Présentations similaires


Annonces Google