La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE I. F. P. M. 3ème année 15 janvier 2008 Docteur Silvana LEO-KODELI.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE I. F. P. M. 3ème année 15 janvier 2008 Docteur Silvana LEO-KODELI."— Transcription de la présentation:

1 LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE I. F. P. M. 3ème année 15 janvier 2008 Docteur Silvana LEO-KODELI

2 DEFINITION EIR Effets indésirables pouvant survenir chez le receveur de produits sanguin labile pendant ou après une transfusion Produits sanguins labiles : –Concentré de globules rouges –Plasma frais congelé –Concentré de plaquettes Y compris autotransfusion

3 Effets immédiats –Hémolyse –Contamination bactérienne –Frisson- hyperthermie –Réactions allergiques –Surcharge volémique –Autres incidents Effets retardés ( 8 jours après) –Immunologiques RAI + GVH –Infectieux –Surcharge en fer

4 EFFETS IMMEDIATS

5 1-Accidents hémolytiques immunologiques - Physiopathologie Conflit antigène-anticorps impliquant les globules rouges et aboutissant à leur destruction 2 types de conséquences –Conséquences directes de lhémolyse Inefficacité transfusionnelle Hémoglobinémie Hémoglobinurie Hyperbilirubinémie Chute de lhaptoglobine Subictère ou ictère –Activation de systèmes biologiques interconnectés : complément, kinines, coagulation Collapsus, insuffisance rénale aiguë, CIVD

6 Hémolyse immédiate - Manifestations cliniques Très variables, de la forme totalement silencieuse au collapsus CV nécessitant une réanimation dès les premières minutes Choc (tachycardie, chute de la pression artérielle, polypnée) Sensation de chaleur, détouffement, dangoisse, de malaise, doppression thoracique Agitation, dyspnée Impression de brûlure le long du trajet veineux Frisson-fièvre +++ souvent le premier signe Douleurs lombaires Nausées vomissements Oligo-anurie Hémoglobinurie Syndrome hémorragique ++ au bloc

7 Les signes peuvent se limiter à une inefficacité de la transfusion : absence de remontée des globules rouges, qui peut être suivie dun ictère ou sub-ictère le lendemain

8 Hémolyse retardée Bonne tolérance et efficacité immédiate de la transfusion Chute secondaire de lhémoglobine quelques jours plus tard, avec ou sans ictère

9 Incident hémolytiques immunologiques - Etiologie 1 – incompatibilité ABO règles de prévention+++ 2 – conflit dû à un allo-Ac RAI +++

10 2-Les incidents bactériens Très graves : décès fréquent, surtout chez patients immunodéprimés ou sujets âgés Pendant la transfusion ou immédiatement après Mécanisme : contamination bactérienne du PSL, éventuellement aggravée par une mauvaise conservation

11 Les incidents bactériens - Manifestations cliniques Tableau clinique typique : choc septique avec signes digestifs –Frissons intenses –Fièvre –Angoisse, agitation –Douleurs abdominales, vomissement, diarrhée –Myalgies –Collapsus –Syndrome hémorragique

12 Tableau clinique atypique –Frisson fièvre isolé –Douleurs abdominales isolées –Angoisse, agitation –Myalgies isolées

13 3-Réactions frissons-hyperthermie Fréquentes et la plupart du temps bénignes pendant ou immédiatement après la transfusion Clinique : –Frisson –Fièvre (augmentation de température au moins égale à 1°) –+/- sueurs et troubles hémodynamiques

14 Réactions frissons-hyperthermie - Etiologies –Classique : anticorps anti-HLA –Réactions dues aux leucocytes dans le PSL déleucocytation systématique –Infection sous-jacente –Dans la plupart des cas : pas de cause retrouvée –Attention, peut être le premier signe de Hémolyse aiguë Contamination bactérienne

15 4-Réactions allergiques Fréquentes et bénignes Clinique –Urticaire –Prurit –Oedèmes visage et cou –Malaise –Gêne respiratoire –Crise dasthme –Choc anaphylactique

16 Réactions allergiques - Mesures spécifiques –Prémédication (anti-histaminiques+/- corticoïdes) 1h avant transfusion –Déplasmatisation, à réserver aux cas rarissimes de déficit en IgA avec Ac anti- IgA Aux accidents allergiques graves non contrôlables par une prémédication

17 5-Surcharge volémique Sujet à risque : –Nourrisson –Sujet âgé –Insuffisance cardiaque –Insuffisance rénale –Anémie chronique Survient pendant la transfusion ou quelques heures après

18 Surcharge volémique Surveillance : tension artérielle +++ Signes cliniques : œdème pulmonaire –Oppression thoracique –Angoisse –Toux –Dyspnée –Cyanose –Expectoration –Signes auscultatoires

19 Surcharge volémique Causes : défaut de surveillance Mesures spécifiques –Adapter le débit de perfusion –Fractionnement des volumes perfusés –Augmentation de la diurèse (diurétique)

20 6-Autres effets immédiats Syndrome de détresse respiratoire –TRALI (Transfusion related acute lung injury) –Dyspnée, hypoxémie, hypotension et fièvre + syndrome interstitiel radiologique –Anticorps anti-HLA ou anti-polynucléaires chez le donneurou chez le receveur Troubles de lhémostase Embolies Hémolyses non immunologiques –Médicamenteuses –Transfusion de GR lysés (choc thermique) Hypocalcémie (plasma)

21 Conduite à tenir en cas deffet indésirable immédiat 1- arrêter la transfusion, garder la voie veineuse 2- appeler le médecin responsable 3- Assurer les premiers soins auprès du patient 4- prévenir lETS 5- prélever les tubes pour effectuer le bilan prévu par le protocole défini dans létablissement 6- prévenir le correspondant dhémovigilance de l' établissement, dans les 8 H

22 EFFETS RETARDES

23 Effets retardés immunologiques Allo-immunisation –Anti-érythrocytaire apparition dun Ac à la RAI de contrôle Prévention : produits phénotypés –Anti-HLA Prévention : déleucocytation (systématique depuis avril 1998) CAT : Transfusion de plaquettes compatibilisées

24 Réaction du greffon contre lhôte - GVH –Gravissime –Chez immunodéprimé profond (greffe de moelle, déficit immunitaire) –Lésions tissulaires multiples dues à la prolifération des lymphocytes du PSL contre les tissus du receveur immunodéprimé –Atteinte hépatique (ictère et cytolyse), cutanée (syndrome de Lyell) et digestive (diarrhée, hémorragie digestive) –Prévention : irradiation du PSL

25 Effets retardés infectieux Maladies transmissibles par les PSL Hépatites virales –VHB –VHC Sida : VIH 1 et 2 HTLV 1 et 2 CMV, EBV, …

26 Maladies transmissibles par les PSL Paludisme Syphilis ATNC (Creutzfeldt-Jakob)

27 1947Syphilis 07/12/1971Ag HBs 01/08/1985Ac anti-VIH 15/04/1988Transaminases 01/10/1988Ac anti-HBc 01/03/1990Ac anti-VHC 15/07/1991Ac anti-HTLV 01/07/2001DGV pour VHC et VIH Tests effectués à chaque don

28 Suivi des transfusés Circulaire DGS/DH n°609 du Analyses recommandées : VIH, VHC, ALAT, RAI en pré-transfusionnel et 3 mois après la transfusion Sérologies virales supprimées par circulaire du 11 janvier 2006 RAI 1 mois après la transfusion

29 DECLARATION DES EFFTS INDESIRABLES - HEMOVIGILANCE

30 Législation Décret dhémovigilance du 24 janvier 1994 puis du 1er février 2006, suivi de 2 décisions de lAFSSAPS du 5 janvier et du 10 mai 2007: « Tout professionnel de santé qui constate ou a connaissance dun effet indésirable survenu chez un receveur de produits sanguins labiles le signale sans délai au correspondant dhémovigilance de létablissement de santé dans lequel a été administré le produit. » Décision du 7 mai 2007 Déclaration des incidents graves de la chaîne transfusionnelle susceptibles dentraîner des effets indésirables graves chez le receveur ou le donneur

31 Déclaration 1ère étape : déclaration au correspondant dhémovigilance ( CHV) –Par lIDE ou le médecin qui constate lincident –Dans les 8 heures –Téléphone ou Fiche de signalement

32 Déclaration 2ème étape : rédaction de FEIR par CHV Déclaration transmise au niveau national (AFSSAPS) et régional (CRH et CH EFS) par lintermédiaire dun réseau national internet Appréciation du degré de gravité –Grade 0 : transfusion dun PSL inapproprié sans manifestation clinique ni biologique –Grade 1 : pas de menace vitale immédiate ou à long terme –Grade 2 : morbidité à long terme –Grade 3 : menace vitale immédiate –Grade 4 : décès Exemplaire papier dans le dossier transfusionnel

33 DONNEES DE LHEMOVIGILANCE

34 Quelques chiffres PSL distribués par an patients transfusés prescripteurs potentiels en France 1800 Etablissements de Soins Transfuseurs 710 Dépôts de sang conventionnés 143 Sites de Distribution dépendant de 18 ETS Environ 7700 incidents transfusionnels déclarés par an

35 Evolution du nombre dincompatibilités ABO (rapport AFSSAPS-hémovigilance Tous PSL CG R

36 Accidents bactériens (culture du PSL positive)

37 Risque résiduel par nombre de PSL Calculé chaque année par lINVS Risque résiduel = taux dincidence x fenêtre sérologique/365 Estimations: avant DGV avec DGV* données actuelles VIH 1/ / / VHC 1/ / / VHB 1/ / / * DGV en minipool (Fenêtre sérologique VIH = 12 jours et VHC = 10 jours)

38 EIR au CHR d'ORLEANS 2006 = 45 Déclarations Total = 618 depuis 1995 Incidence FIT / PSL = 1/250 PSL = 4 0 /00 PSL Patients concernés F - 49 % (22) H - 51 % (23) Age - 63,6 ans (23-96 ans)

39 Délais / Transfusion Heure de survenue début - 2 % 8h-18h - 51 % milieu/fin de transfusion - 44 % 18h-8h - 42 % 30 min après - 31 % non class é s - 7 % 30 min - 2h après - 16 % 12 h après - 4,5 % 24 h après - 2 %

40 Type diagnostique RFNH - 49 % (22) R. allergiques - 31 % (14) Surcharge volémique - 9 % (4) Immunisation - 9 % (4) Inefficacité transfusionnelle - 2 % (1)

41 Commentaire RFNH - liés à l'infection sous-jacente - 54,5 % (12) - cause inconnue - 45,5 % (10) R. allergique - éruption cutanée - 64 % (12) - prurit isolé - 2 cas Surcharge volémique - pathologie cardiaque - 2 cas Immunisation - anti-HLA (3 cas) - réactivation danticorps anti-Jk-b (1 cas) Inefficacité transfusionnelle - pdt l'aplasie chimio-induite


Télécharger ppt "LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE I. F. P. M. 3ème année 15 janvier 2008 Docteur Silvana LEO-KODELI."

Présentations similaires


Annonces Google