La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ASPECTS ETHIQUES ET THERAPEUTIQUES DE LISOLEMENT EN PSYCHIATRIE Séverine JEANNIN Maelle LESERGENT Frédérique MARTIN Jennifer RAMBELOSON Mohammed ZOUHIR.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ASPECTS ETHIQUES ET THERAPEUTIQUES DE LISOLEMENT EN PSYCHIATRIE Séverine JEANNIN Maelle LESERGENT Frédérique MARTIN Jennifer RAMBELOSON Mohammed ZOUHIR."— Transcription de la présentation:

1 ASPECTS ETHIQUES ET THERAPEUTIQUES DE LISOLEMENT EN PSYCHIATRIE Séverine JEANNIN Maelle LESERGENT Frédérique MARTIN Jennifer RAMBELOSON Mohammed ZOUHIR

2 PLAN Les pré requis Les objectifs Introduction Historique Limites de la loi Le protocole de la Mise en Chambre dIsolement (MCI) Les limites de la pratique Conclusion Bibliographie

3 Pré requis : La loi du 27 juin 1990, code de la santé publique, relative aux droits et à la protection des personnes hospitalisées en raison de troubles mentaux et leur conditions dhospitalisation : les différents modes dhospitalisation Circulaire ministérielle du 6 mai 1995, Charte du patient hospitalisé La loi du 4 mars 2002, code de la santé publique, relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé Le décret du 29 juillet 2004, code de la santé publique Lhistoire de la psychiatrie, Pinel, Esquirol Les situations de crise en psychiatrie Unité 4 : Mettre en œuvre le protocole thérapeutique adapté à la situation clinique dune personne Unité 5 : Mettre en œuvre les mesures appropriées en situation durgence ou de crise en référence aux protocoles existants Unité 7 : Informer une personne sur les soins en recherchant son consentement Unité 10 : Analyser la qualité et la sécurité des soins, et mettre en ouvre des protocoles adaptés

4 Objectifs : Savoir ce quest la mise en chambre disolement (MCI) en psychiatrie. Connaître la législation concernant la MCI, savoir qui prend la décision de la MCI et dans quelles conditions. Savoir depuis quand et comment cette pratique se déroule en France, quelles sont les indications, les contre-indications, le déroulement, la surveillance… Comprendre les questions éthiques que cette pratique suscite. Se positionner en tant que futur professionnel et pouvoir argumenter son point de vue.

5 Introduction : Isolement : Etat de quelquun isolé = être seul, à lécart, séparé des autres Définitions de lisolement en psychiatrie 1 : Mesure thérapeutique qui vise à soustraire le sujet de son milieu familial et social. = mesure thérapeutique 2 : Séparation dun individu des autres membres de la société. Lisolement des malades mentaux, lorsquils sont dangereux pour eux- mêmes a pour objet de les soustraire au milieu qui a pu provoquer ou qui peut entretenir leur état. Dans certains cas il sert aussi à protéger la société et le malade lui-même contre les risques que pourrait occasionner son état. = mesure sécuritaire

6 Lisolement en psychiatrie, parallèle avec les soins généraux protecteur pour le patient aplasie protecteur pour lentourageseptique Lisolement thérapeutique peut paraître antinomique quand on regarde les synonymes de chacun des mots : isolement : solitude, claustration, quarantaine, autarcie… isoler : détacher, séparer, abstraire, désocialiser, distinguer… thérapeutique : médical, soin, traitement, curatif, remède, médication…

7 Différentes situations de lisolement en psychiatrie : 1 : Aider le patient à se contenir = mesure thérapeutique 2 : Lisolement des malades dangereux pour eux- mêmes ou pour les autres = mesure sécuritaire … Complexité lidée pinélienne que lisolement est un acte thérapeutique en pratique, il divise les équipe, et se révèle être un acte sécuritaire Bref, lisolement ne fait pas lunanimité.

8 Historique Lantiquité : opposition entre Celse et Soranos Au Moyen Age : les patients souvent attachés pour les maintenir dans leur famille et leur environnement. … les moyens de contentions et lenfermement seront utilisés pour exclure les fous de la société. Au siècle des Lumières : plus la contention est douloureuse plus elle est efficace.

9

10

11

12 A la révolution Française : la déclaration des droits de lhomme supprime les lettres de cachets qui permettent les internements arbitraires et libère ainsi les aliénés La loi de 1838 qui définit les différents mode dhospitalisation La loi est revisitée par la loi du 27 juin 1990 Apparition de la 1 ère chambre disolement en 1983

13 Limites de la loi La loi du 27 juin 1990 ne parle pas de la MCI quand, comment, pourquoi on décide une MCI ? Pratique de la MCI non-conforme aux droits élémentaires du patient – Charte du patient hospitalisé Audit clinique de LANAES (Agence Nationale dAccréditation et dEvaluation en Santé) publié en juin 1998, appliqué à lutilisation des chambres disolement en psychiatrie. LANAES considère « que tout patient dans une chambre verrouillée est séparé de léquipe de soins et des autres patients, se trouve de ce fait en isolement ; cet isolement ne peut être quà but thérapeutique conformément à la mission de soin des établissements de santé »

14 Le groupe de professionnel qui a été réuni par lANAES a ainsi établi 23 critères de qualité constituant ainsi le premier référentiel de pratique sur lisolement en psychiatrie : pt 3 - La mise en chambre d'isolement est réalisée sur prescription médicale pt 5 - Le trouble présenté par le patient correspond aux indications de mise en chambre d'isolement et il n'y a pas d'utilisation à titre non thérapeutique pt 12 – Le patient reçoit les explications nécessaires. La nécessité d informer lentourage est examinée pt 13 – En cas de recours à la contention physique, celle-ci est réalisée avec les matériels adéquats, en toute sécurité et en tenant compte de son confort pt 16 et 17 - Le rythme programmé de surveillance de l'état psychique et de l'état somatique est respecté

15 Protocole MCI du CHD G. Daumezon, 20 avril 2007 Périodes où lincidence de MCI est la plus élevée Premiers jours dhospitalisation Moments où il ny a pas dactivité Lors des réunions déquipe Les indications A la demande du patient Prévention dune incidence imminente Prévention dun risque de rupture thérapeutique Prescription médicale peut-être prescrite oralement en urgence confirmation écrite au plus tard 2h après la MCI valable 24h, renouvelable après consultation médicale la durée de MCI ne peut pas excéder 7jours

16 Les bienfaits de la MCI permet de contenir une certaine anxiété, soulagement diminution des stimulations sensorielles (délire à thématique persécutive) parvient à maîtriser un petit espace Contre-indications (utilisation à titre non thérapeutique) utilisation à titre de punition réduire lanxiété de léquipe soignante utilisation liée au manque de personnel Les contre indications somatiques Affections organiques (insuffisance cardiaque) Prise de toxique et alcool En cas de surdosage médicamenteux

17 Description dune chambre disolement Double entrée, lit fixé au sol, fenêtre avec des barreaux, porte avec un juda, radiateur protégé avec une grille métallique, dans un sas : cabinet de toilette et placard Le passage en chambre disolement Le patient doit être informé de sa MCI La chambre ainsi que la tenue du patient doivent être vérifiées afin de présenter le moins de risque possible (cf feuille surveillance IDE) Informer le plus rapidement le bureau des entrées et le cadre de garde

18 La surveillance médicale Le patient doit bénéficier dune visite médicale quotidienne lors de lisolement La prescription médicale est alors renouvelée ou non La surveillance infirmière Surveillance constante pour vérifier que le patient supporte lisolement et que son état ne saggrave pas Le patient peut bénéficier de sorties ponctuelles (si MCI > 12h) sur prescription médicale

19 La surveillance infirmière (suite) Létat de la chambre est vérifié deux fois par jour Lhygiène du patient est assurée durant la durée de lisolement La sortie de la chambre disolement Evaluation du protocole Etudes faites par le groupe de travail sur la chambre disolement au sein des services pour vérifier la connaissance et le respect du protocole

20

21

22 Limites de la pratique de la MCI Dans un même lieu A troubles du comportement égaux A passages à lacte égaux certains seront isolés dautres non = variation du seuil de tolérance varie en fonction des équipes source de tensions dans les équipes - désaccords MCI difficile culpabilité confrontation au passé confrontation à ses limites, léquipe na pas tout fait ?

23 = MCI dans des situations contre-indiquées isolement-punition isolement du fait dun manque de personnel lisolement peut être évité Pose un problème éthique : définition : qui concerne les principes de la morale Comment faire pour « Bien faire » ? protocole quand ? Pas de réponse, chacun a ses limites comment léviter ?

24 Projet de soins institutionnel Définir une philosophie de soins en équipe pluridisciplinaire supervision tutorat formation continue : consolidation des acquis formation sur les entretiens infirmiers - entretien daccueil - entretien formalisé formation sur la violence activités individuelles et de groupe réunion de synthèse longitudinale = préparation écrite réunion communautaire créer un lien thérapeutique … savoir prendre des risques… si MCI cellule de crise

25 Conclusion Il est illusoire de penser une psychiatrie sans urgence et sans agressivité La MCI est une mesure de protection essentielle pour le patient, les autres patients et léquipe soignante La MCI doit être pratiquée avec prudence, avec une concertation déquipe Difficulté de légiférer la MCI Des protocoles ont été mis en place pour garantir le respect des droits du patient La MCI est une pratique qui demeure tabou. Réel intérêt thérapeutique ? Quel sera lavenir de lisolement avec la diminution du nombre de lits, le manque de personnel ?

26 Bibliographie Rencontre : Sylvie Bertuit, IDE, Membre du groupe de travail sur la chambre disolement, au CHD G. Daumezon et Pierre Camus, cadre de santé au CHD G. Daumezon Dominique Friard – Lisolement en psychiatrie, séquestration ou soin ?, Masson, 1996 Encéphale, 2004 Serpsy.fr Sante.gouv.fr Legifrance.fr


Télécharger ppt "ASPECTS ETHIQUES ET THERAPEUTIQUES DE LISOLEMENT EN PSYCHIATRIE Séverine JEANNIN Maelle LESERGENT Frédérique MARTIN Jennifer RAMBELOSON Mohammed ZOUHIR."

Présentations similaires


Annonces Google