La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE POINT SUR LES INTERACTIONS ENTRE INFECTION VIH PARASITOSES Oliver Bouchaud CHU Avicenne & U P13, Bobigny et IMEA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE POINT SUR LES INTERACTIONS ENTRE INFECTION VIH PARASITOSES Oliver Bouchaud CHU Avicenne & U P13, Bobigny et IMEA."— Transcription de la présentation:

1 LE POINT SUR LES INTERACTIONS ENTRE INFECTION VIH PARASITOSES Oliver Bouchaud CHU Avicenne & U P13, Bobigny et IMEA

2 protozooses

3 paludisme

4 Les différentes interactions Impact du VIH sur le paludisme Impact du paludisme sur le VIH Impact VIH et paludisme sur la grossesse Impact pharmacologiques des antipaludiques et anti-rétroviraux Efficacité croisée Interactions pharmacocinétiques

5 Epidémiologie Prévalence : 40 millions PVD : 95% Incidence : 4,3 millions/an Mortalité : 3 millions Afrique sub-Sahara : 60% Enfants <15 ans : (UNAIDS 2006) Incidence : millions/an Afrique sub-saharienne : 90% Mortalité : 1 à 2,5 millions/an Afrique sub-Sahara : 80% Enfants <5ans : 75% (WORLD MALARIA REPORT 2005) VIH/SIDAPALUDISME

6 paludisme Réponse immunitaire complexe humorale et cellulaire (Ly T4) 2 faciès de transmission Stable endémique Prémunition –Fragile et difficile à acquérir –Portage asymptomatique –Clairance parasitaire Instable épidémique Pas de prémunition Morbi-mortalité

7 1. Impact du VIH sur le paludisme Premières études : avant 2000 La plupart : absence de lien significatif, discordances Nombreux biais

8 études avant 2000

9 Impact du VIH sur le paludisme Etudes après 2000 Moins de biais Tendance à un lien significatif Etudes pivots : zone endémique (faciès stable Ouganda) –Whitworth, Lancet 2000 – French, AIDS 2001 zone épidémique (faciès instable Afrique du Sud ) –Grimwade Ped Infect Dis J 2003, Grimwade AIDS 2004, Cohen CID 2005,

10 études pivots

11 WHITWORTH 2000 : Ouganda VIH+ vs VIH-

12 FRENCH 2001 : Ouganda (endémique), cohorte VIH+ Patients asymptomatiques Patients symptomatiques Densité parasitaire en fonction des CD4 et des manifestations palustres

13 Grimwade 2004 : Afrique du Sud (épidémique), VIH+ vs VIH-

14 Impact du VIH sur le paludisme : effet sur la réponse au traitement Efficacité des traitements antipaludiques Diminuée ? femmes enceintes VIH + vs VIH- Parise ME, Am J Trop Med Hyg 1998 Réinfections plus fréquentes après TTT efficace Kamya JID 2006 Résistance Moins bonnes réponses en faciès stable sur souches de Pf résistantes (?) Hewitt AIDS 2006, Shah JID 2006 Impact de la surconsommation en antipaludiques chez VIH+ (plus d épisodes fébriles) ?? Impact du CMX sur la résistance au Fansidar® ??

15 Impact du VIH sur le paludisme : effet des TTT VIH sur le paludisme CMX quotidien fréquence des épisodes fébriles (Ouganda) Mermin Lancet 2006 HAART fréquence des accès palustres Mermin Lancet 2006 Impact négatif des IP ?? récepteurs CD36 (impliqués dans limmunité antipalustre) par diminution de la clairance des GR infectés Nathoo Lancet 2003

16 Impact du VIH sur le paludisme synthèse Une des premières causes de morbi-mortalité du sujet VIH : TB, infections bactériennes, paludisme (Seyler, Antivir Ther 2003; Holmes, CID 2003 Parasitémie Plus fréquente faciès instable/ épidémique Plus élevée faciès stable/ endémique Inversement corrélée au taux de CD4 Accès cliniques Plus sévères faciès instable/ épidémique jeunes enfants et adultes Plus fréquents faciès stable/ endémique Effet réversible sous HAART

17 2. Impact du paludisme sur le VIH Pourquoi se poser la question ? Charge virale : augmentée en cas d'IO (HSV, TB…) (Goletti, J Immunol 1996) Paludisme : stimule l'inflammation (Th1, TNFα) et la réplication virale dépend des cytokines inflammatoires Pronostic du VIH/SIDA : dépend de la charge virale

18 Impact du paludisme sur le VIH : a. effet sur la charge virale Etudes in vitro : culture cellulaire VIH-1 stimulée par Antigène de P. falciparum Élévation de la charge virale Médiation TNF α +++, +/- IL 6 Xiao, J Infect Dis 1998

19 Impact du paludisme sur le VIH : a. effet sur la charge virale Etudes cliniques : charge virale augmentée jusqu'à 7 fois de façon stable mais transitoire réversible sous antipaludique en lien avec les taux de TNFα, IL6 Mais impact clinique et sur la transmission inconnu Hoffman, AIDS 1999; Freitag, J Infect Dis 2001; Kublin, Lancet 2005

20 HOFFMAN 1999 : Malawi (endémique) Patients avec paludisme vs donneurs de sang (aparasitémique)

21 Impact du paludisme sur le VIH : b. effet sur le diagnostic du VIH Risque de faux positifs des sérologies VIH Watt CID 2000

22 3. impact VIH paludisme sur la grossesse Chez la mère Parasitémie Plus fréquente Plus élevée : sang / placenta / cordon Bloland, AIDS 1995; Steketee, AJTMH 1996; Verhoeff TMIH 1999 Manifestations cliniques du paludisme Moins de formes asymptomatiques Plus de formes sévères Van Eijk, AIDS 2003

23 impact VIH paludisme sur la grossesse Chez la mère Le risque de paludisme n'est plus dégressif avec la parité si co-infection VIH Van Eijk, Am J Trop Med Hyg 2001; Ladner, Am J Trop Med Hyg 2002 Le traitement présomptif intermittent moins efficace? nombre de prises ? : 3 voire mensuelle ? quelle molécule ? : fansidar, méfloquine, dérivés artémisinine? Verhoeff, Trop Med Int Health 1999

24 impact VIH paludisme sur la grossesse Chez la mère anémie gravidique Van Eijk, Am J Trop Med Hyg 2001 Charge virale : dans le sang jusqu'à 7 mois en post-partum sur placenta (liée à la parasitémie placentaire) Kapiga, J Acquir Immune Defic Syndr 2002; Mwapasa, AIDS 2004

25 impact VIH paludisme sur la grossesse Chez l'enfant RCIU Petits poids de naissance, prématurités Mortalité post néonatale Bloland, AIDS 1995; Ayisi AIDS 2003; ter Kuile, AJTMH 2004 transmission verticale du VIH : données discordantes Parasitémie faible activation immunitaire protecteur ? Parasitémie élevée altération barrière HP délétère ? Ayisi, Emerg Infect Dis 2004 ; Meshnick JID 2006 risque transmission VIH transfusionnel c/° lenfant Greenberg, JAMA 1988

26 Efficacité croisée antipaludiques antirétroviraux Effet antirétroviral des antipaludiques (chloroquine…) Sperber, Clin Ther 1997; Boelaert J Clin Virol 2001; Savarino, AIDS 2001 Effet antipaludique des médicaments utilisés les patients VIH+ : cotrimoxazole, atovaquone… IP Iyer, Lancet 2001

27 conclusion Recoupements épidémiologiques : risque co- infection Afrique sub-saharienne +++ Population à risque : Adultes avec peu de CD4, Femmes enceintes, Enfants Preuves d'interactions physiopathologiques parasitémie & manifestations cliniques inversement corrélées CD4 charge virale VIH en cas d'accès palustre Influence délétère sur la grossesse : mère / fœtus / nouveau-né Impact sur la transmission ???

28 Conclusion Recherche complémentaire urgente !!! Impact clinique du paludisme sur le VIH ? Traitement Présomptif Intermittent antipaludique Femme enceinte (régime, séquences) Extension dindications ? Interactions thérapeutiques +++

29 Autres protozooses

30 babésiose Très peu de données Qq cas isolés Plus sévères, durée dévolution > > recrudescence TTT plus long Cyclines, clinda, quinine, azithro

31 leishmanioses 2èm protozoose IO après toxo L infantum ++ L donovani (Asie SE), L chagasi (Am sud) Leishmanies à tropisme cutanée < 200 CD4 ++ Impact surtout sur L viscérale (LV) mais Dissémination cutanée ds LV et viscérale ds LC Primo inf ou réactivation (IO au sens strict) Y penser qd T° au lg cours si séjour en Z dendémie même ancien

32 Leishmanioses (2) Tableau clinique idem IC (T° + HSPM + pancytopénie + AEG) Tableaux atypiques Clinique : atteinte peau et (presque) tous les organes décrits : poumon, GI, sérites Parasito : « septicémie » (> 50% / rare c/° IC) sérologie NEG (50%)

33 Leishmanioses (3) Diagnostic Idem IC (sf sérologie) Culture + : 55 à 88% PCR + : 82 à 98% Intérêt hémoconcentration TTT Efficacité très liée à immunité TTT standard moins efficace (40= 65%) + rechutes++ Pentamidine / ampho B & ampho B liposomal miltéfosine ? Prophylaxie II indispensable tant que ID perisiste seuil darrêt ?

34 Maladie de Chagas IO reconnue (Amérique sud !!) < 200 CD4 Impact sur réactivation surtout Méningo-encéphalite ++ (substance blanche ++) Nécroses +/- hémorragiques +/- pseudo tumoral Dtic : toxo Myocardite : trbles rythme +/- IC T cruzi présents ; svt nombreux culture /PCR / biopsies +/- xénodiagnostic TTT : nifurtimox / benznidazole Peu de données chez VIH : schéma ? Intérêt association itraco ou fluconazole ? Intérêt HAART ++ !!

35 Trypanosomose africaine Très peu de données Rien d évident 1 étude (Congo) 14 non VIH guéris 4 VIH : 3 DC + 1 aggravation

36 Autres protozooses Qq cas de tableaux de LV chez VIH+ dus à des trypanosomes habituellement non pathogènes chez lhomme Infections à amibes libres Qq cas chez VIH évolution + rapide (encéphalite granulomateuse) Formes cutanées disséminées Protozooses intestinales microsporidioses : IO reconnue / Z tropicale giardiose : impact pas évident sf échecs aux TTT plus fréquent cryptosporidiose, isosporose : IO reconnues Cyclosporose : idem

37 helminthoses

38 schistosomoses granulome CD4-dépendant impact limité praziquantel moins efficace moindre réduction charge parasitaire réinfection plus facile risque de transmission du VIH si schisto urogénitale (femmes ++, homme ?)

39 cestodoses cysticercose très peu de données kystes géants + fréquents ? 4 cas de cysticercose dus à Taenia crassiceps 1 évolution « fulminante » déchinococcose alvéolaire c/° VIH

40 strongyloidose impact attendu formes invasives par hyperinfection si déficit immunitaire mais pas retrouvé !! 1 étude montrant moins de production de larves dans le TD (auto-infestation) c/° VIH+

41 filarioses onchocercose : pas dimpact retrouvé épidémio efficacité du TTT lésions cutanées plus importantes ? filariose lymphatique plus fréquente c/° VIH (2 études) ?? loase : ??

42 conclusion peu de données impact surtout avec les protozooses paludisme : impact réciproque mais de découverte tardive leishmaniose maladie de Chagas protozooses intestinales

43 Conclusion 2 pas grand chose avec les helminthoses schistosomose : impact sur transmission dordre « mécanique » (inflammation) ? strongyloidose : impact attendu non retrouvé filariose lymphatique : inattendu à confirmer 1 article de synthèse (2 parties) : Karp CL et al. CID 2007; 45 : et


Télécharger ppt "LE POINT SUR LES INTERACTIONS ENTRE INFECTION VIH PARASITOSES Oliver Bouchaud CHU Avicenne & U P13, Bobigny et IMEA."

Présentations similaires


Annonces Google