La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ACR / 2006 Juin 2006 – IBOD Stéphane Villiers - Saint Louis.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ACR / 2006 Juin 2006 – IBOD Stéphane Villiers - Saint Louis."— Transcription de la présentation:

1 ACR / 2006 Juin 2006 – IBOD Stéphane Villiers - Saint Louis

2 Délai secours spécialisés (minute) Survie (%) Lorsque la réanimation est débutée par le témoin Survie = Délai

3 massage cardiaque a thorax ouvert défibrillation ventriculaire par CEE 1960 MCE à " thorax fermé " : AHA - Etudes cliniques et expérimentales -Le risque de transmission virale - La place de la défibrillation précoce Historique

4 LE DIAGNOSTIC?

5 Arrêt des fonctions circulatoires Arrêt cardiaque Anoxie cérebrale Perte de conscience Arrêt respiratoireAnoxie Diagnostic ? Physiopathologie CLINIQUE +++ INCONSCIENCE ABOLITION DES POULS ( CAROTIDE +++ ) MOUVEMENTS RESPIRATOIRES ABSENTS

6 FACTEURS PRONOSTIQUES DE L'ACR 20% à 30% survie sans sequelle Délai de la mise en œuvre des gestes de survie Physiopathologie de l'AC : FV/TV > ASYSTOLE > DEM Précocité de la défibrillation Absence de maladie mortelle à court terme Hypothermie, surdosage, ACR asphyxique 20% à 30% survie sans sequelle Délai de la mise en œuvre des gestes de survie Physiopathologie de l'AC : FV/TV > ASYSTOLE > DEM Précocité de la défibrillation Absence de maladie mortelle à court terme Hypothermie, surdosage, ACR asphyxique

7 ARRET CARDIAQUE : 3 ETAPES GESTES DE SURVIE ABC DEFIBRILLATION 2 ALERTE + ALERTE EVALUATION CLINIQUE 1 RELANCE CIRCULATOIRE TRAITEMENT SPECIALISE Technologie Choix diagnostic et thérapeutique 3

8 Evaluer

9 GESTES DE SURVIE A - B - C - D

10 LES GESTES DE SURVIE 0A irway - B reathing - C irculation - D éfibrillation 0Enseignement large 0Temps 0Temps = Facteur clé pronostique

11 REANIMATION DE LARRET CARDIORESPIRATOIRE PERFORMANCE DE LEQUIPE SOIGNANTE PERFUSION COEUR ET CERVEAU TEMPS SUCCES

12 A - LIBERTE DES VOIES AERIENNES Evaluation Langue +++ Aspiration Subluxation Canule de GUEDEL

13 Libérer les voies aériennes supérieures

14 Subluxation maxillaire inférieure Hyperextension de la tête

15 B - VENTILATION METHODES - Bouche à bouche (FIO2=14%) - Bouche - nez - Bouche trachéotomie - Dispositifs masque façial Insufflateur Manuel - Insufflateur Manuel RECOMMANDATIONS OXYGENE 2 ventilations lentes 1/1,5s Vt = 500ml Expiration complète F = 10 à 12/mn : 2 insuffl. pour 15 Compressions Contamination - HIV et HBS en théorie : risque minime - Hèrpès, méningocoques, tuberculose, risque théorique + important

16

17 O2 L/min FIO2 O2 délivré par linsufflateur manuel Vt = 500ml - Fr = 12/min SANS RESERVOIR AVEC RESERVOIR

18 C - CIRCULATION Méthode de référence : MCE 1960 KOUWENHOVEN (JAMMA ) Théorie de la pompe cardiaque et de la pompe thoracique Efficacitée modéree : 30% du débit cardiaque Les déterminants fondamentaux: PP Cérebrale & Coronaires Incidence des variations morphologiques ++

19 C - CIRCULATION Modalités d'un MCE optimal F = 80 / 100 par mn Force produisant un déplaçement de 3,8 à 5 cm Compression = 50% du cycle Téte à plat dans l'axe du corps +++

20

21 POMPE THORACIQUE

22 COMPLICATIONSCOMPLICATIONS Total Thoracique F cotes F sternum Viscérale Cardiaques n = 705 autopsies Etude prospective de Jeffrey - Chest 1987

23 COMPLICATIONSCOMPLICATIONS LIEES A LA VENTILATION Distension gastrique +++ Régurgitations ++ LIEES A LA COMPRESSION THORACIQUE Fractures costales Fracture sternale Disjonctions sternocostales Pneumothorax - hémothorax - contusion pulmonaires Hémopéritoine ( Foie, Rate ) Embolie graisseuse

24 RELANCE D'UNE ACTIVITE CIRCULATOIRE OPTIMISER LA VENTILATION OPTIMISER LA VENTILATION - Oxygenotherapie - Contrôle des voies aeriennes supérieures - Intubation endotrachéale - KT transtrachéal / cricoidotomie - Systémes de ventilation : - masques, - insufflateur (réservoir+++) -ventilateurs S'ASSURER D'UNE VOIE D'ABORD S'ASSURER D'UNE VOIE D'ABORD LES MEDICAMENTS UTILES AU TRAITEMENT LES MEDICAMENTS UTILES AU TRAITEMENT

25 QUELLES VOIES D'ACCES POUR LES MEDICAMENTS PERIPHERIQUE Jugulaire externe / antecubitale - Bolus/ rinçage/ membre surélevée CENTRALE INTRACARDIAQUE = DANGER ENDOTRACHEALE ENDOTRACHEALE Lidocaine - Adrénaline - Atropine - Lidocaine - Adrénaline - Atropine - X 2 à 2,5 la dose IV - diluée ( 10ml eau distillée ) INTRAOSSEUSE ++ CHEZ L'ENFANT

26 QUEL FLUIDE CHOISIR?

27 LES MEDICAMENTS UTILES FLUIDES Remplissage si hypovolémie vraie Sinon, Serum physiologique

28 SCOPE ECG +++ MONITORAGEMONITORAGE SPO2 ETCO2

29 AMELIORER LE DEBIT CARDIAQUE ET LA PRESSION ARTERIELLE L'ADRENALINE - Médicament clé de la « ressucitation » - Dose standard ( 0,03mg/kg ) et Dose élevée ( 0,1mg/kg ) - Indications: ASYSTOLIE - RYTHMES NON PERFUSANTS - Voie I V ET ENDOTRACHEALE: 1mg/ml et 5mg/ml LES MEDICAMENTS UTILES

30 ARYTHMIES LIDOCAINE - 1ère intention - 1,5 à 3 mg/kg, relai SAP 2 à 4 mg/min - TV/FV après CEE et Adrénaline - demi dose après 24 h; dosage. XYLOCAINE 1% 20ml = 200mgBRADYCARDIE ATROPINE - Bolus 1 mg/ 5min pour l'asystoplie ou bradycardie extrème - maximum : 3mg : saturation, augmente la MVO2

31 Fibrillation ventriculaire

32 FIBRILLATION VENTRICULAIRE Gestes de survie Scope & défibrillateur DEFIBRILLATION / J TV FV Intubation IV DEFIBRILLATION 360 J TV FV ASYSTOLE ACTIVITE ELECTRIQUE INEFFICACE CIRCULATION EFFICACE USI Lidocaine - Brétilium Bicarbonate de Sodium ? Anomalies electrolytiques ? Adrénaline

33 La Défibrillation semi-automatique (DSA)

34 DEFIBRILLATIONDEFIBRILLATION RAPIDITE RAPIDITE = DETERMINANT MAJEUR DE SURVIE DANS LES FV - Energie nécessaire: choix de / joules - Facteurs déterminant l'impédance transthoracique : nombreux - Position des électrodes : + grand axe - Taille des électrodes: 8 à 12cm - Technologies nouvelles : Défibrillation semiautomatique

35 ASYSTOLEASYSTOLE CEE Gestes de survie Intubation IV Confirmer l'asystolie Rechercher une cause Hypoxie Hyperkaliemie Hypokaliemie Acidose préexistante Toxicité médicamenteuse Hypothermie EES Adrénaline doses plus fortes Atropine décharge vagale

36 RYTHMES NON PERFUSANTS Gestes de survie Intubation IV Flux Doppler Dissociation electromécanique Rythme idioventriculaire ( post def. ) Echappement ventriculaire DIAGNOSTIC ETIOLOGIGUE Hypovolémie > Remplissage Tamponnade > Ponction/drainage Pneumothorax > drainage E. Pulmonaire > Thrombolytique, Chirurgie.. Hyperkaliemie, Toxiques, IDM massif, Hypothermie Adrénaline doses élevées ( 5mg ) Atropine

37 ETCO2 (mmHg) MCE ACTIVITE CIRCULATOIRE SPONTANEE REPRISE

38 gestes de survie < 4 minutes Défibrillation < 8 minutes Relance circulatoire < 12 minutes SURVIE

39 D1 D2 D3

40 Arrêt cardiocirculatoire au bloc opératoire

41 Etude SFAR INSERM

42 Réflexe vagal Erreur d intubation Troubles du rythme Collapsus Anaphylaxie Médicaments anesthésiques inotropes négatifs Erreur de posologie Reventilation Accident de la ventilation mécanique: panne Pneumothorax suffocant problème d intubation lié à la chirurgie Arrêt circulatoire et anesthésie générale A l induction Au décours de l intervention

43 Diagnostic de l ACR sous AG Perte de conscience ? Arrêt respiratoire NON INTERPRETABLE Abolition du pouls carotidien OUI, mais

44 Mydriase = élément tardif du diagnostic Chirurgien : - sang noirâtre dans le champs opératoire - pulsatilité des gros vaisseaux = 0 ==> surveillance clinique et monitorage: Médecin et IADE Éléments du diagnostic

45 ECG PA non invasive Oxymètre de pouls Monitorage du CO2 expiré : signe précoce PETCO2 < 10mmHg = inefficacité circulatoire RCP Monitorage standard

46 Ventilation efficace Résistances ventilatoires? Conduite à tenir: Arrêt des gaz anesthésiques ventilation en O2 pur oui Ventilation manuelle en O2 pur Non CONTROLER Respirateurs (circuits, valves) Évaporateurs d halogénés normales Bronchospasme Obstruction, déplacements ou anomalies de la sonde d intubation Pneumothorax élevées EXTUBER Ventiler au masque en O2 pur Ré-intuber PONCTION PLEURALE Bronchodilatateurs


Télécharger ppt "ACR / 2006 Juin 2006 – IBOD Stéphane Villiers - Saint Louis."

Présentations similaires


Annonces Google