La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cécile Poussard Département détudes anglophones Université Paul-Valéry Montpellier 3 Équipe EMMA, EA 741 1 C. Poussard – Journée académique Reims – 23.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cécile Poussard Département détudes anglophones Université Paul-Valéry Montpellier 3 Équipe EMMA, EA 741 1 C. Poussard – Journée académique Reims – 23."— Transcription de la présentation:

1 Cécile Poussard Département détudes anglophones Université Paul-Valéry Montpellier 3 Équipe EMMA, EA C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre 2012

2 Comment guider, comment aider lapprenant à améliorer sa compréhension de loral en langue étrangère ? C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre 20122

3 1. Introduction 2. Interroger la recherche Psychologie cognitive Constructivisme Psycholinguistique Linguistique 3. Quelques propositions La mobilisation des connaissances préalables Lanticipation Linférence La discrimination auditive Lactivité métacognitive Bibliographie C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre 20123

4 Pourquoi cette question ? - Compréhension de loral et CECRL - Difficultés de compréhension - Perfectionnement / Premier apprentissage de la LV C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre 20124

5 Psychologie cognitive - Comprendre : décoder et activer Comprendre résulte : dune interprétation logique dinformations sensorielles, qui sont décodées, et dune confrontation automatique ou consciente à une structure de connaissances acquises et mémorisées, qui sont activées. (Sabiron, 1996). C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre 20125

6 Psychologie cognitive - Interaction entre processus de haut niveau (plan sémantique, pragmatique et textuel) et de bas niveau (plan graphique ou phonologique, lexical et syntaxique) C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre 20126

7 Psychologie cognitive - Automatisation dopérations Coût cognitif, charge et surcharge cognitive "lautomaticité peut alors être conçue comme la possibilité de traiter quelque chose à un niveau donné, alors que lattention active est portée sur un autre traitement à un autre niveau" (D. Gaonach 1987) C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre 20127

8 Constructivisme - Processus dassimilation Comprendre consiste à intégrer une connaissance nouvelle aux connaissances existantes en sappuyant : sur les paroles ou le texte, ou ce quon appelle aussi entrée ou stimulus, et sur lensemble des capacités et des connaissances linguistiques, sémantiques et pragmatiques qui existent dans la mémoire du sujet (Sabiron, 1996). C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre 20128

9 Constructivisme - Rôle des connaissances préalables C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre 20129

10 Psycholinguistique - Les schémas « Pour appréhender le sens, l'auditeur de L2 relie ce qui est entendu à ses schémas internes (schemata) - structures mentales dans la mémoire à long terme » (Oxford, 1993). On distingue trois types de schémas : des schémas de contenu (connaissances et croyances sur le monde) ; des schémas formels (connaissance des différents types de textes, de leur organisation et structure typiques) ; des schémas linguistiques (connaissances linguistiques). (Carrell, 1990) C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre

11 Psycholinguistique - Insuffisances linguistiques et « court-circuit » En situation de LE, "les insuffisances linguistiques ont pour effet de court-circuiter la mise en œuvre de processus de haut niveau. Le faible degré dautomatisation dun certain nombre de processus en LE conduit le sujet à une attention plus importante que dans le cas dune LM et le coût cognitif de la situation en LE est plus élevé". (Gaonac'h 1990) C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre

12 Psycholinguistique - Les schémas - Insuffisances linguistiques et « court-circuit » - Anticipation et inférence : stratégies cognitives générales à lœuvre en compréhension C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre

13 Linguistique - La compréhension est affaire de construction de sens, elle consiste à identifier l'intention du locuteur, en reconstruisant (partiellement au moins) les opérations par où a été produit l'énoncé. Il n'y a pas de "récepteur passif". - Genres de discours : discours oral / discours écrit ? - Association de loral et de lécrit ? C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre

14 Une perspective didactique stratégique pour aider lapprenant à développer des capacités autour de : - la mobilisation de connaissances - lanticipation et linférence - la discrimination auditive C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre

15 La mobilisation des connaissances préalables Elle fait appel à la mémoire, les connaissances pouvant être déclaratives ou procédurales. Elle est à relier au processus dassimilation piagétien : partir du connu pour découvrir linconnu. Connaissances linguistiques, culturelles, textuelles à apporter ou rappeler. M2 GEFNUM - V33SLG8 - C. Poussard - Séquence 415

16 Lanticipation Repose sur lémission dhypothèses et leur vérification. Elle intervient dans des traitements descendants ou top-down. Anticiper cest prédire, émettre une hypothèse pour, à lépreuve des faits, la valider ou linfirmer. Fonctionne aussi bien au plan global quau plan détaillé. C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre

17 Linférence Cest une « opération de raisonnement logique par laquelle, à partir dun fait, dune proposition…, on tire une conséquence » (Bailly, 1999, p. 132), opération qui sappuie sur une prise dindices multiples, à différents niveaux, et permet la reconstruction ou la compensation. C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre

18 Différents types dinférence inférence grammaticale reposant sur des connaissances linguistiques, inférence sémantique établissant des liens entre le sens de plusieurs éléments du texte ou du contexte, donc aussi inférence contextuelle, situationnelle et pragmatique, inférence culturelle, etc. C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre

19 La discrimination auditive - Ce qui ne sentend pas car caractéristique de la langue orale - Ce qui est mal perçu par les apprenants - Travailler lhorizon découte Un exemple : montp3.fr/macao/ réalisé dans le cadre de lUOH, en collaboration avec Laurence Vincent-Durrouxhttp://meticebeta.univ- montp3.fr/macao/ C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre

20 Lactivité métacognitive Stratégie dauto-questionnement : - prise de distance - réflexion sur les actions à mener C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre

21 Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues. Conseil de lEurope (2000). consulté en juillet CARRELL, P. (1990). "Culture et contexte dans la lecture en langue étrangère : rôle des schémas de contenu et des schémas formels" in Acquisition et utilisation dune langue étrangère, Gaonach, D. (coord.). Collection Le français dans le monde. Paris : Hachette. pp FLÉCHON, J.-M. (1994). "Lactivité de compréhension écrite". Supports, pratique contextualisée de la langue et conceptualisation : lapprentissage des savoir-faire. Actes de la journée détude du GEPED. UFR dEtudes Anglophones, Université Paris 7. pp GAONACH, D, (1987). Théories dapprentissage et acquisition dune langue étrangère. Collection LAL. Paris : Crédif-Hatier. GAONACH, D. (1990). "Les stratégies attentionnelles dans lutilisation dune langue étrangère". Dans Acquisition et utilisation dune langue étrangère, GAONACH, D. (coord.). Collection Le français dans le monde. Paris : Hachette. pp HALFF, W. (1987) "Loral et lerreur grammaticale". pp Les langues modernes, 5. C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre

22 LHOTE, E. (1995) Enseigner loral en interaction. Collection autoformation. Paris : Hachette. LUND, R. L. (1991). "A comparison of Second Language Listening and Reading Comprehension". The Modern Language Journal, 75. pp OXFORD, R. (1993). "Research Update on Teaching L2 Listening". System, vol. 21, 2. pp POUSSARD, C. & VINCENT-DURROUX, L. (2010). "Construire / reconstruire une grammaire de l'oral quand on est non-débutant en anglais". Actes du colloque de l'ACEDLE (Association des chercheurs en Didactique des Langues étrangères) : "Les langues tout au long de la vie". (Lille, 12 décembre 2009). POUSSARD, C. ET VINCENT-DURROUX, L. (2002). "Phonologie et morpho-syntaxe de l'anglais dans un produit SIC : le premier module de MACAO".". ALSIC, vol. 5, 2. pp Consulté en juillet 2012 : SABIRON, J. (1996). Langue anglaise et étudiants scientifiques. Thèse de doctorat. Université Bordeaux II. WENDEN, A. (1991). Learner Strategies for Learner Autonomy. Prentice Hall International. C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre

23 Merci pour votre attention ! C. Poussard – Journée académique Reims – 23 octobre


Télécharger ppt "Cécile Poussard Département détudes anglophones Université Paul-Valéry Montpellier 3 Équipe EMMA, EA 741 1 C. Poussard – Journée académique Reims – 23."

Présentations similaires


Annonces Google