La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La DAAC pour les nuls! Cest quoi, D – A – A – C ??? D iplôme a cadémique d a rts plastiques et de c hinois? D ocument a dministratif a cadémique c onfidentiel?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La DAAC pour les nuls! Cest quoi, D – A – A – C ??? D iplôme a cadémique d a rts plastiques et de c hinois? D ocument a dministratif a cadémique c onfidentiel?"— Transcription de la présentation:

1 La DAAC pour les nuls! Cest quoi, D – A – A – C ??? D iplôme a cadémique d a rts plastiques et de c hinois? D ocument a dministratif a cadémique c onfidentiel? D éfense d a ccueillir les a mis et les c opains? Délégation Académique de lAction Culturelle Monsieur Cyril BOURDOIS, IA-IPR arts plastiques, Délégué académique de laction culturelle Madame Odile MALAVAUX, professeur agrégé danglais, Aide IA-IPR anglais, Adjointe DAAC Madame Laurence CONRY, secrétaire

2 POURQUOI UNE DAAC? Circulaire n° du 22 juillet 1998 L'éducation artistique et culturelle de la maternelle à l'université Le ministère de l'Éducation nationale, de la Recherche et de la Technologie et le ministère de la Culture et de la Communication affirment ensemble l'enjeu majeur que constitue une véritable éducation artistique et culturelle dès le plus jeune âge, continue et cohérente tout au long de la scolarité et redisent ici leur volonté commune d'œuvre concrètement pour la démocratisation culturelle qu'ils considèrent comme l'une des missions fondamentales du service public d'éducation. Bulletin officiel n° 32 du 28 août 2008 Organisation de l'enseignement de l'histoire des arts à l'école primaire, au collège et au lycée La formation artistique et culturelle des jeunes à lÉcole sinscrit aujourdhui dans un contexte marqué par la diversité des formes dart, des démarches pédagogiques et des publics. Cette formation artistique fondée sur lexercice dune pratique effective, éclairée par la rencontre avec des œuvres, et associée à des apprentissages techniques, senrichit désormais dune nouvelle dimension avec lintroduction dun enseignement continu, progressif et cohérent de lhistoire des arts, tout au long de la scolarité de lélève

3 Circulaire de rentrée : bulletin officiel n° 11 du 18 mars 2010 Cinq principes directeurs Principe directeur 1: Améliorer les fondamentaux et ancrer léducation artistique et culturelle la mise en place dun enseignement obligatoire dhistoire des arts de lécole primaire au lycée, auquel contribue lensemble des disciplines, garantit cet ancrage. laccompagnement éducatif offre loccasion dune pratique artistique aux collégiens volontaires. Au lycée, lart et la culture devront être parties intégrantes de la vie scolaire ; les actions spécifiques permettant la pratique artistique, le contact direct avec les œuvres, la rencontre avec les artistiques, et plus généralement, la découverte culturelle sous toutes ses formes devront être développées. La proximité de résidences dartistes dans des structures culturelles fournit des opportunités de rencontre avec les artistes et les projets de résidence dartistes au sein même du lycée, voire du collège, seront recherchés.

4 Le socle de compétenceS 1. Maîtrise de la langue française 2.Parler une langue étrangère 3.Acquérir des savoirs de base en mathématique et en culture scientifique 4.Maîtriser les technologies de la communication 5.Développer une culture humaniste 6.Acquérir des compétences sociales et civiques 7.Développer lautonomie et linitiative

5 La réforme des lycées Les enseignements dexploration ont été conçus, non pour préfigurer une orientation dans une série donnée, mais pour permettre aux élèves de découvrir un domaine intellectuel, d'en identifier les méthodes et les exigences, d'affermir ou non l'intérêt qu'ils suscitent. Création et activités artistiquesCréation et activités artistiques (domaines : arts visuels, arts du son, arts du spectacle, patrimoines) Sciences économiques et sociales Principes fondamentaux de l'économie et de la gestion Santé et social Biotechnologies Sciences et laboratoire Littérature et société Sciences de l'ingénieur Méthodes et pratiques scientifiques (version actualisée) Création et innovation technologiques (version actualisée) Création et activités artistiques (domaines : arts visuels, arts du son, arts du spectacle, patrimoines) Langue vivante 3 Éducation physique et sportive Création et culture designSciences économiques et sociales Principes fondamentaux de l'économie et de la gestion Santé et social Biotechnologies Sciences et laboratoire Littérature et société Sciences de l'ingénieur Méthodes et pratiques scientifiques Création et innovation technologiques Création et activités artistiques Langue vivante 3 Éducation physique et sportive Création et culture design

6 Creation et activite artistique Arts visuels Lieu observé : Ateliers de créateurs dart (verriers, orfèvre, etc.) ou de restaurateurs. Question : La relation art/artisanat le statut de lobjet, entre décor et expression artistique ; la question des choix stylistiques. La restauration, la préservation des œuvres. La matérialité des objets et les contraintes de fabrication. La production artisanale face à la production industrielle… Réalisation : Production visuelle documentaire/ atelier de pratique et décriture. Arts du spectacle Lieu observé : Salle de spectacle (théâtrale, chorégraphique ou circassien). Question :Type de scène, type de salle et œuvres proposées au public. Les conditions de réception dun spectacle et leurs incidences sur le jeu des artistes. Réalisation : Recherches sur les dispositifs scéniques, les lieux de spectacle et leur histoire. Transposition dun spectacle dans un autre contexte : conception dautres jeux de scène et analyses de leurs effets. Conférence dansée sur les effets du lieu, sur les modes décriture chorégraphique ou du spectacle de cirque.

7 Comment ça Marche? DES POLES,DES DOMAINES, des charges de domaine Pôle arts visuels Architecture : Viviane Lalire Arts plastiques : Rachel Verjus Photographie: Rachel Verjus Pôle arts vivants Théâtre : Marc Sénéchal, Rodrigue Simon, Gilles Scaringi Danse : Marie Dampenon, Rolande Blondeau Arts du cirque: Thierry Escot Musique: Claire Dolibeau, M- Thérèse Corbat, Dominick Deloffre, Claire Planty Pôle arts et communication Lecture écriture : Gérard Oustric Éducation aux médias : Michel Prieur Pôle patrimoine Patrimoine : Jean-Pierre Costille Archives : Jean-Pierre Costille Pôle culture scientifique et technique EDD : Max André Culture scientifique et technique: Jean-Pierre Mourat

8 Des professeurs relais sur site educatif Musée de Pontarlier Anne BICHET Musée des Beaux-Arts Viviane LALIRE, Frédéric PRUVOST FRAC Charlotte BEL Fonds courbet Pascale JACQUIN Musée de lAbbaye Laurence BOUHAN Musée Garret Gisèle DEPERY Musée de Belfort René BERNAT Donation Jardot Véronique ELACHMAWI Musée des Maisons Comtoises P. Yves LOMBARDOT Pavillon des Sciences Montbéliard Anne-Laure MOREY Muséum de Montbéliard Thierry FRIOT Musée du Temps Jean-Pierre MOURAT Musée de la Lunette Stéphane ROMANET François PAILLER Muséum La Citadelle Jean MONNET Bruno PEQUIGNOT Saline Royale Damien BARBE La fraternelle Laurence BOUHAN Archives de la Fraternelle Véronique HUGON Archives Départementales Belfort Emmanuel DIVO Archives Départementales du Doubs En attente Archives Municipales de Montbéliard Mathieu KALYNTSCHUK Archives Départementales Haute- Saône Didier ROUX Archives Municipales de Dole Christelle ROUGE Archives Départementales du Jura Emmanuel PAULY Musée Archéologique Serge DAVID Musées Départementaux M. BEURAUD

9 QUEL LIEN AVEC LES ENSEIGNEMENTS? Un exemple : Le socle de compétences Pilier 1 : Maîtrise de la langue : L'élève doit maîtriser suffisamment les outils de la langue que sont le vocabulaire, la grammaire et l'orthographe pour pouvoir lire, comprendre et écrire des textes dans différents contextes.

10 Écomusée du pays de la cerise à Fougerolles : salle des alambics © Musées des techniques et cultures comtoises/Cl. G. Benoit à la Guillaume

11

12

13 Le socle de compétences Pilier 7 : Développer lautonomie et linitiative :La motivation, la confiance en soi, le désir de réussir et de progresser sont des attitudes fondamentales

14 Le cirque, une activité acrobatique, déquilibre…

15 Quels dispositifs? Les projets ayant obtenu avis favorable lors des commissions dexpertise doivent être budgétés sur les moyens attribués au titre du BOP 141 (2 nd degré) en heures et en euros. Atelier: Atelier artistique Atelier scientifique Classe culturelle et classe patrimoine Résidence d'artiste en milieu scolaire Jumelage Classe à projet artistique et culturel (PAC) Actions pédagogiques et éducatives Autre projet culturel Résidence de territoire Participation des collectivités territoriales : Le conseil général du Jura : 950 euros pour la création dun projet, et de 770 euros pour leur renouvellement. Le conseil général du Doubs :920 euros pour les créations dateliers et 610 euros pour leur reconduction. Le conseil général de Haute-Saône : 17 euros par élève. Les projets du Territoire de Belfort sont subventionnés au titre du dispositif Culture Collège.

16 Quest-ce quune fiche action? Identifiant Administratif ANNÉE SCOLAIRE FICHE ACTION Volet artistique, culturel et scientifique (UNE FICHE PAR ACTION) Domaine(s) artistique(s), culturel(s) et scientifique(s) concerné(s) : Architecture Arts plastiques / Photographie Arts du cirque Cinéma / audiovisuel Danse Musique Lecture / Ecriture Patrimoine Théâtre EDD Culture Scientifique et Technique

17 Quel calendrier? 1)Fin février : lappel à projet est envoyé à tous les établissements scolaires du second degré public et privé, le chef détablissement est chargé de la diffusion 2) Fin avril : retour des projets (fiches action) -Au service de laction culturelle - Au chargé de domaine concerné par le projet -A la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) : Monsieur C. Chemin -A la DIREN : pour tous les projets denvironnement -A la Direction de lenseignement catholique pour les établissement privés -Période de réajustement des projets avec laide des chargés de domaine 3) Fin mai : Avis des IA-IPR et IEN-ET- Commission de validation des projets 4) Juin : envoi des notifications de validation ou de non validation aux établissements qui ont présenté des projets Attention : Territoire de Belfort : culture collèges : trois commissions par an.

18 Quels sont les partenaires? Les partenaires institutionnels CRDP et CDDP DRAC 7 rue Charles Nodier Besançon Cédex tél : Christian CHEMIN : DREAL : Direction régionale de lenvironnement et du logement : 5 rue du général Sarrail Besançon DRRT : Direction régionale à la recherche et à la technologie Monsieur James DAT 21 bis rue Alain Savary Besançon tél : LES CONSEILS GENERAUX DES QUATRE DEPARTEMENTS LE CONSEIL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE

19 les structures partenaires les structures partenaires Le CDN : Accompagner lélève au théâtre Le CRL : Séminaire dans le cadre des Petites Fugues : à la rencontre des écrivains contemporains, lopération Lycéens en librairie

20 Les JMF : en partenariat avec le conseil Régional les quatre salles La Poudrière, le Moulin de Poncey, La Rodia, le Moulin de Brainans : concerts pour les lycées dun groupe de Musiques actuelles. Lannée dernière, le groupe LO JO

21 Cette année, YOANNA

22 Le Festival de musique de Besançon : un artiste en résidence : Michael JARRELL Né à Genève en 1958, Michael Jarrell étudie la composition au Conservatoire de Genève et aux Etats-Unis. Il complète sa formation à la Staatliche Hochschule für Musik de Freiburg im Brisgau. Depuis 1982, son œuvre a reçu de nombreux prix. Entre 1986 et 1988, il séjourne à la Cité des Arts à Paris et participe au stage dinformatique musicale de lIrcam. Il est pensionnaire de la Villa Médicis à Rome en 1988/89. Depuis 1993, il est professeur de composition à la Hochschule für Musik de Vienne. En 1996, il est accueilli comme "compositeur en résidence" au festival de Lucerne, puis est célébré lors du festival Musica Nova à Helsinki, qui lui est dédié en mars En 2001, le festival de Salzbourg lui passe commande dun concerto pour piano et orchestre intitulé Abschied. La même année, il est nommé Chevalier des Arts et des Lettres. En 2004, il est nommé professeur de composition au conservatoire supérieur de Genève. une participation toujours plus accrue au concours de jeunes chefs dorchestre (400 élèves en 2009)

23 LE CONSEIL REGIONAL -Lycéens et apprentis au cinéma -Le prix interrégional des jeunes auteurs -Lycéens au spectacle vivant

24 CINE LYCEE

25 LE SITE /

26

27

28


Télécharger ppt "La DAAC pour les nuls! Cest quoi, D – A – A – C ??? D iplôme a cadémique d a rts plastiques et de c hinois? D ocument a dministratif a cadémique c onfidentiel?"

Présentations similaires


Annonces Google