La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Personnaliser? Parcours? ANIMATION PEDAGOGIQUE Circonscription dAndolsheim Fabienne SCHLUND, IEN Anne HERRMANN-BARAD, PEMF Catherine MASSON, PEMF Steve.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Personnaliser? Parcours? ANIMATION PEDAGOGIQUE Circonscription dAndolsheim Fabienne SCHLUND, IEN Anne HERRMANN-BARAD, PEMF Catherine MASSON, PEMF Steve."— Transcription de la présentation:

1 Personnaliser? Parcours? ANIMATION PEDAGOGIQUE Circonscription dAndolsheim Fabienne SCHLUND, IEN Anne HERRMANN-BARAD, PEMF Catherine MASSON, PEMF Steve BLAZEK, PRI Personnaliser le parcours scolaire de l'élève

2 Vers une définition La personnalisation et la réforme de l'école primaire de 2008 Personnaliser renvoie à la personne, à l'enfant, au delà de l'individu élève. Personnaliser répond aux besoins et à la prévention des difficultés par des mesures s'adressant à l'élève dans l'ensemble des dimensions de sa personnalité mises en jeu dans le cadre de lECOLE du SOCLE.

3 Ce qui concerne lélève: 3 mesures éducatives phares : 1. Le Programme Personnalisé de Réussite Éducative 2. LAide personnalisée 3. Le Livret personnel de Compétences du Socle commun

4 Ce qui concerne linstitution: Des mesures nouvelles: 1.Les commissions de liaison école – collège; 2.Le PPRE passerelle; 3.Le Livret personnel de compétences du socle numérisé corrélé au livret scolaire. Comment tout sarticule? Classeur de cycle

5 Rappel: les finalités de la réforme de l'école primaire Réduire l'échec scolaire 15% des élèves quittent l'enseignement primaire en situation d'échec (échec qui n'est pas compensé ensuite). 18% d'une classe d'âge a redoublé au moins une fois à l'école élémentaire.

6 La réforme de l'école primaire Ses finalités Réduire le poids des déterminismes sociaux Ex: le redoublement à l'école élémentaire touche 41% des enfants de ménages inactifs 20% des enfants d'ouvriers et d'employés 7% des enfants de cadres 3% des enfants d'enseignants Écarts importants entre les élèves, fortement corrélés à leur « origine. »

7 La réforme de l'école primaire Ses finalités Rehausser la place de l'école française dans les comparaisons internationales PIRLS (lecture / enfants en 4ème année de scolarité obligatoire – CM1 en France) : la France se situe en dessous de la moyenne de l'OCDE, avec une surreprésentation du groupe le plus faible. Son score a baissé entre 1991 et 2001, puis entre 2001 et 2006.

8 Les difficultés des élèves à l'entrée en 6ème Fragilité en lecture dans sa dimension de compréhension implicite; Manque d'aisance dans la production d'écrits; Connaissances sur la langue insuffisantes en orthographe et grammaire; Difficultés en résolution de problèmes.

9 Que dit la circulaire de rentrée? Circulaire n° du Garantir l'application pleine et entière des programmes dans toutes les classes de l'école primaire; 2. Mener chaque élève au maximum de ses possibilités; 3. Donner sa pleine mesure à l'aide personnalisée; 4. Améliorer la fluidité du parcours scolaire.

10 1. Garantir l'application pleine et entière des programmes dans toutes les classes La mise en œuvre systématique des programmes et des progressions dans chaque classe garantit l'équité due à tous les élèves dans le service public d'éducation. Leur strict respect, comme celui des rythmes d'acquisition, dans le cadre de programmations de cycle définies par les équipes pédagogiques, favorise la réussite de tous les élèves, dans tous les domaines d'enseignement dont aucun ne saurait être négligé. Les programmes de l'école primaire sont la première phase de l'acquisition des compétences du socle commun. Leur application garantit à tous les élèves la maîtrise des compétences attendues aux deux premiers paliers du socle. Ces programmes de 2008, font une place renforcée à la maîtrise des automatismes de base en français comme en mathématiques qui permettent daccéder rapidement à des savoirs complexes dans tous les domaines de connaissance pour une réussite durable au-delà de l'école élémentaire.

11 Des repères de progressivité dans de nouvelles disciplines Ce qui est déjà disponible: -Français ; -Mathématiques. Ce qui est à venir: -Histoire des arts; -EPS; -LV; -Histoire, géographie, sciences; -Instruction civique et morale. LSIN / LPC

12 2. Mener chaque élève au maximum de ses possibilités Les programmes fixent le cap pour tous les élèves, les progressions en fixent le rythme d'acquisition. Leur mise en œuvre dans la classe est indissociable d'une exigence d'évaluation rigoureuse. À chacun des deux premiers paliers du socle commun, les enseignants, en prenant appui sur l'évaluation qu'ils conduisent, valident les compétences acquises par leurs élèves. Le livret personnel de compétences, de l'école au collège, favorise la continuité des apprentissages.

13 Les professeurs des écoles et les professeurs en collège valident désormais les compétences acquises par les élèves aux différents paliers du socle dans le livret personnel de compétences. À l'école, palier 1 puis palier 2. Au collège, acquisition du palier 3. Néanmoins, ils continuent de renseigner les items du palier 2 qui n'auraient pas été évalués positivement par le conseil des maîtres et valident alors le palier 2 du socle commun. Le livret personnel de compétences reflète le parcours de l'élève tout au long de la scolarité du socle. Les évaluations nationales apportent, pour le français et les mathématiques, un complément d'information sur les compétences acquises qui serviront d'appui aux progrès futurs, mais aussi sur les lacunes constatées à des moments-clés de la scolarité. Le livret personnel de compétences, outil de liaison et de continuité pour un suivi des progrès des élèves

14

15

16

17

18 PEDAGOGIE DIFFERENCIEE Quelles sont les pratiques majoritaires des enseignants? Sondage Tableau récapitulatif

19 Le P.P.R.E, une obligation légale Loi du 23 avril 2005 – article 16 « Art A tout moment de la scolarité élémentaire, lorsqu'il apparaît qu'un élève risque de ne pas maîtriser les connaissances et les compétences indispensables à la fin du cycle, le directeur d'école propose aux parents ou au représentant légal de l'enfant de mettre conjointement en place un programme personnalisé de réussite éducative. » Les élèves qui redoublent doivent bénéficier d' un P.P.R.E.

20 Les P.P.R.E Un programme intensif: pour atteindre les compétences du socle: qui passe par différents partenaires, différents temps, différents canaux; sur une période définie avec un bilan; sappuie sur laction principale du maître dans la classe : « A l'école, les aides sont mises en œuvre par une équipe pédagogique dont le premier acteur est le maître de la classe.»; reste, par définition, centré sur des objectifs pédagogiques définis en référence aux programmes; intégrant et coordonnant un ensemble d'autres aides : aide personnalisée, aides spécialisées, stages de remise à niveau, aides extérieures, etc.

21 Les P.P.R.E Personnalisé : Le programme s'adresse à l'élève dans lensemble des dimensions de sa personnalité mises en jeu dans le cadre scolaire. D'où la mobilisation nécessaire des parents et le recours potentiel à tout intervenant susceptible de jouer un rôle dans la mise en œuvre du programme (le directeur de l'école, les enseignants des autres classes, les enseignants du RASED, les AVS, les partenaires extérieurs éventuels, etc.).

22 Les P.P.R.E de Réussite Éducative : Cette dénomination renforce la volonté de prendre en compte la globalité de l'environnement de l'enfant confronté à ses difficultés d'ordre scolaire : Implication des parents (signature d'un document) Coopération entre les intervenants du temps scolaire Collaboration éventuelle avec les partenaires extérieurs Implication de l'enfant dont la participation active est une condition de réussite évidente

23 Les P.P.R.E De la méthodologie : Se concerter pour faire part de ses observations lors d'un conseil des maîtres de cycles Contractualiser une démarche partagée et formalisée dans un document présenté aux parents Agir selon des objectifs ciblés Repérer des réussites et des difficultés à partir des évaluations et des observations Évaluer pour réguler et ajuster en fonction de l'évolution de l'élève

24 Le PPRE exemple:

25 Des outils différenciés: le plan de travail

26 2. Donner sa pleine mesure à l'aide personnalisée La première mesure de personnalisation du parcours scolaire à l'école est la pédagogie différenciée mise en œuvre par le maître au quotidien dans la classe. Cette différenciation implique l'engagement du maître de la classe ainsi que la mobilisation d'une équipe pédagogique animée par le directeur de l'école. Elle doit rendre très exceptionnel le recours au redoublement. Le Programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) est le cadre de mise en cohérence des actions d'aide. Il s'appuie sur des objectifs précis, des évaluations régulières, une participation active de l'élève et de sa famille. La personnalisation ne s'oppose pas aux interactions qui favorisent les apprentissages dans le groupe, pas plus qu'elle ne s'oppose à la dynamique collective que crée le maître dans son enseignement avec tous les élèves de la classe.

27 L'aide personnalisée Une nouvelle organisation du temps des élèves à l'école : L'aide personnalisée, un dispositif d'aide qui repose sur : un repérage des réussites et des difficultés des élèves ; l'organisation de l'aide au sein de l'école ; les modalités d'évaluation de l'effet de cette aide en termes de progrès des élèves.

28 L'aide personnalisée Les enjeux du dispositif : Placer l'élève en situation de réussite Favoriser la verbalisation des élèves, la réflexion sur les stratégies utilisées Développer l'autonomie dans les apprentissages Amener l'élève à comprendre ses erreurs Cadre de référence : Projet d'aide cohérent 2 h hebdomadaires (maximum) Projet personnalisé

29 L'aide personnalisée Cest... la poursuite de la différenciation; une aide aux difficultés « ordinaires » qui s'appuie sur une analyse à priori des obstacles à l'apprentissage et une analyse à postériori des erreurs; pour sécuriser les enfants « fragiles », leur redonner confiance; une reprise différenciée des activités échouées en classe. Quels types daide apportez-vous?

30 L'aide personnalisée Sept familles d'aides fondées sur une analyse des difficultés des élèves les plus fréquentes (Roland GOIGOUX) 1.Exercer : systématiser (travail intensif), automatiser 2.Réviser : synthétiser, préparer une évaluation commun 3.Soutenir : accompagner / observer l'élève au travail sur les tâches ordinaires, étayer leur réalisation ; verbaliser les objectifs, les contenus, les procédures 4.Préparer : réunir les conditions de la compréhension de la future séance collective (différenciation en amont)

31 L'aide personnalisée 5. Revenir en arrière : reprendre les bases, combler les lacunes 6. Compenser : enseigner des compétences requises mais non enseignées (procédures et stratégies transversales ou spécifiques) 7. Faire autrement : enseigner la même chose, autrement (ou par quelqu'un d'autre).

32 Des outils différenciés: le cahier de suivi individuel

33

34

35

36

37

38

39 Des outils différenciés: le journal des apprentissages

40 Des outils différenciés: le portfolio

41 Aide à lanalyse des évaluations CM2 Mission Évaluation du Bas-Rhin Document en ligne sur le site de la circonscription dAndolsheim andolsheim.ac-strasbourg.fr/ Aide à lanalyse des évaluations CM2

42 4. Améliorer la fluidité du parcours scolaire Les passages inter cycles sont des moments importants de la scolarité; ils sont gérés dans le cadre des conseils de maîtres à partir de deux principes : - l'évaluation, et notamment les évaluations nationales, servent de base au repérage des élèves qui risquent d'éprouver des difficultés et les aides adaptées sont prévues pour être mises en œuvre dès leur arrivée dans la classe supérieure ; - le redoublement constitue un recours ultime ; il est donc tout à fait exceptionnel, précisément justifié et accepté par la famille. En tout état de cause, il comporte des aménagements particuliers qui le différencient de la simple reprise à l'identique d'une année scolaire. Le passage de l'école au collège est une étape importante dans la maîtrise du socle commun. Des contacts directs entre les maîtres de CM2 et les professeurs de 6ème doivent garantir une continuité pédagogique entre l'école et le collège, au-delà du traitement de la difficulté scolaire.

43 La continuité école-collège vers l'école du socle commun Les rencontres entre les enseignants de l'école et les enseignants de sixième sont organisées de manière systématique avant la fin de l'année de CM2 afin d'assurer la continuité de la prise en charge des élèves dès leur arrivée au collège. Elles prennent le nom de commissions de liaison elles centrent leurs travaux sur la continuité pédagogique, l'articulation des programmes et des apprentissages ainsi que sur les élèves, repérés par les maîtres de l'école primaire, qui devront faire l'objet d'un suivi particulier S'appuyant sur les constats du livret personnel de compétences au palier 2, ces rencontres permettent de formaliser dès la fin du CM2 des « PPRE passerelles » conçus dans le cadre des commissions de liaison par le professeur des écoles et les professeurs de français et de mathématiques du collège. Ce PPRE passerelle définit les objectifs d'apprentissage prioritaires et les modalités de poursuite des aides engagées dès le début de la sixième.

44 Les commissions de liaison Des commissions de liaison, co-présidées par lIEN et le principal du collège, sont créées afin de garantir la continuité du parcours scolaire des élèves. Elles sont composées des maîtres des classes de CM2 des écoles du secteur du collège, des professeurs principaux, de français et de mathématiques des classes de 6ème. Les membres des commissions de liaison sont soumis à une stricte exigence de confidentialité. La mission de ces commissions: -définissent les modalités des aides qui pourront être apportées aux élèves entre leur sortie de l'école primaire et la fin de la classe de sixième; -suivent leur mise en œuvre et en évaluer les effets; -se prononcent sur les besoins en matière de modules de remise à niveau en classe de sixième. -étudient les situations afin que les outils de suivi des élèves et de personnalisation de leurs parcours soient mis en place le plus rapidement et le plus efficacement possible.

45 Programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) Certains élèves en difficulté à l'école bénéficient déjà d'un PPRE dont la continuité doit être assurée au collège. La continuité des aides apportées peut se concrétiser dans un PPRE-passerelle, dans le cadre de ces commissions, par un travail commun des professeurs des écoles, des professeurs de français, de mathématiques et les professeurs principaux de sixième. Il doit être présenté aux parents qui pourront ainsi mieux comprendre les mesures prises pour aider leur enfant et y participer.

46 Le PPRE passerelle (RASED)

47 Stages et modules de remise à niveau Les stages de remise à niveau d'été peuvent être recommandés à cette occasion. La dernière session gagnerait à s'effectuer dans les locaux du collège d'affectation. Dès la rentrée et tout au long de la classe de sixième, des modules de remise à niveau peuvent être organisés sur quelques objectifs limités en nombre et adaptés aux besoins identifiés des élèves. La participation des professeurs des écoles à la mise en œuvre des PPRE dans les classes de sixième, par exemple par la prise en charge de modules de remise à niveau, ne peut qu'enrichir la qualité de la liaison école-collège.

48 Calendrier Une fois la liste des élèves entrant en sixième établie, dès que les résultats individuels des élèves à l'évaluation de fin de CM2 sont disponibles, la commission de liaison est convoquée conjointement par l'IEN et le chef d'établissement dans le courant du mois de juin de l'année scolaire. Cette première réunion permet d'établir la liste des élèves pour lesquels un PPRE-passerelle est nécessaire, de fixer les besoins en matière de stages de remise à niveau et de modules pour le premier trimestre de la sixième.

49 Favoriser le travail en commun des enseignants Pour une meilleure connaissance des attendus, des contenus et des programmes respectifs, il est indispensable que les professeurs qui enseignent en classe de 6ème soient informés de la pédagogie de l'école primaire et des programmes du CM2. De même, les professeurs des écoles doivent connaître les méthodes de travail utilisées généralement dans les collèges, les programmes du cycle d'adaptation ainsi que les connaissances et compétences nécessaires à leur mise en œuvre. De tels échanges sont utiles pour que les représentations des uns et des autres fassent place à une connaissance de la réalité des objectifs et des exigences de chaque niveau.

50 Mise en place de projets inter degrés pour partager les cultures pédagogiques Les cultures pédagogiques se partagent en se rencontrant. Pour renforcer la cohérence nécessaire entre l'école et le collège, il est nécessaire de travailler en commun sur les évaluations de CM2, élaborer des objectifs ou des méthodes communes pour l'apprentissage et l'évaluation, effectuer un suivi des élèves en difficulté, participer à des stages conjoints premier et second degré, à des rencontres au moment de la prérentrée. L'élaboration et la réalisation de projets communs (travail de liaison en expression écrite ou orale, défis, expositions, sorties) sont à encourager, ainsi que les activités qui, tout au long de l'année, prennent appui sur les ressources pédagogiques du collège (salles de sciences, CDI, gymnases, etc.).

51 Formation des enseignants Afin de favoriser le travail mutuel, il est souhaitable d'organiser, pour les enseignants nouvellement nommés, un stage d'une demi-journée au minimum, au sein de l'école (s'ils sont titulaires en collège) ou du collège (s'ils sont titulaires en école). Ce stage pourra permettre d'échanger sur les pratiques mais aussi d'assister à une situation de classe pour comprendre les différences et ressemblances des activités pédagogiques. Une attention particulière sera portée à la formation des directeurs d'école et des personnels de direction pour la mise en place de la continuité école-collège et de l'accompagnement personnalisé.

52 Conclusions Personnaliser c'est : tout en mettant en œuvre les programmes d'enseignement de l'école primaire, respecter les rythmes d'acquisition des élèves - notion de cycle réaffirmée - progressions annuelles pour le CE2, le CM1 et le CM2 ; assurer la continuité des enseignements et la cohérence des apprentissages entre le CE1 et le CE2 et tout au long du cycle 3 - progressions et programmations de cycle - évaluations nationales CE1 et CM2 - livret scolaire et livret personnel de compétences.

53 D'autres conclusions La personnalisation du parcours scolaire de l'élève repose : sur la mise en œuvre de la pédagogie différenciée ; sur la mise en œuvre de moyens adaptés : APE, Stages de remise à niveau, aide des enseignants spécialisés des RASED ; Le PPRE est le cadre de mise en cohérence des actions daide. La personnalisation ne soppose : ni aux interactions qui favorisent les apprentissages dans le groupe ; ni à la dynamique collective que crée le maître avec tous les élèves de la classe.


Télécharger ppt "Personnaliser? Parcours? ANIMATION PEDAGOGIQUE Circonscription dAndolsheim Fabienne SCHLUND, IEN Anne HERRMANN-BARAD, PEMF Catherine MASSON, PEMF Steve."

Présentations similaires


Annonces Google