La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La mise en oeuvre de la réforme de lécole primaire LES PROGRAMMES Animation pédagogique 20 septembre 2008 Arras 3.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La mise en oeuvre de la réforme de lécole primaire LES PROGRAMMES Animation pédagogique 20 septembre 2008 Arras 3."— Transcription de la présentation:

1 La mise en oeuvre de la réforme de lécole primaire LES PROGRAMMES Animation pédagogique 20 septembre 2008 Arras 3

2 Finalités Réduire léchec scolaire : 15% des élèves quittent lenseignement primaire en situation déchec diviser ce nombre par 3 en 5 ans 18% dune classe dâge a redoublé au moins une fois à lécole élémentaire faire baisser sensiblement ce taux

3 Finalités Réduire le poids des déterminismes sociaux : le redoublement à lécole élémentaire touche 41% des enfants de ménages inactifs 20% des enfants douvriers et demployés 7% des enfants de cadres 3% des enfants denseignants

4 Finalités Rehausser la place de lécole française dans les comparaisons internationales PISA (enfants de 15 ans) la France est passée sous la moyenne de lOCDE PIRLS (enfants de 9 à 10 ans) la France se situe en dessous de la moyenne de lOCDE.

5 La réforme de lécole primaire : Composantes Nouveaux programmes Nouvelle organisation du temps des élèves et du service des enseignants Régulation par les résultats

6 Les nouveaux programmes Principes ayant présidé à leur élaboration 1. Concision Texte énonçant les objectifs et contenus denseignement. Pas de considérations épistémologiques ou psychologiques. Pas de prescriptions relatives aux modalités didactiques ou pédagogiques. 2. Lisibilité par tous Usage dun vocabulaire simple, accessible aux non spécialistes.

7 Les nouveaux programmes Principes ayant présidé à leur élaboration 3. Valorisation des fondamentaux : français et mathématiques Un temps préservé voire renforcé ( Français au C3 )malgré la diminution globale de lhoraire Des programmes un peu plus ambitieux : certains apprentissages jusque là renvoyés au collège sont abordés dès lécole Des progressions annuelles : Des repères partagés à léchelle du territoire Une meilleure régulation des enseignements Des repères qui ne sont pas un carcan mais une aide

8 Les nouveaux programmes Principes ayant présidé à leur élaboration 4. Liberté pédagogique et responsabilité renforcées : Le choix des méthodes et démarches relève de la responsabilité des enseignants. Implique lobligation de sassurer et de rendre compte régulièrement des acquis des élèves Liberté des méthodes pour Sadapter aux besoins des élèves Reconnaître la diversité des cheminements des apprentissages Précision accrue sur les résultats à obtenir : le S3C comme référence 5. Des équilibres entre : Entraînements systématiques et acquisition de solides repères culturels, et : réflexion, raisonnement, imagination, questionnement, mobilisation des connaissances dans des contextes plus complexes Acquisition des automatismes et accès au sens, de pair

9 Les nouveaux programmes Bilan de la consultation sur les projets du 29 février 1. Les enseignants Ont approuvé : La lisibilité La précision des contenus et des objectifs Les progressions Ont souhaité : Une meilleure visibilité des cycles et du socle Des adaptations de contenus en français et en mathématiques

10 Les nouveaux programmes Bilan de la consultation sur les projets du 29 février 1. Les parents Ont approuvé à 81% Le recentrage sur les fondamentaux La précision et la concision

11 Les nouveaux programmes et les CYCLES Les repères annuels ne sont pas en contradiction avec les cycles : Les repères ne sont pas à considérer comme des contenus dun examen de passage « Pour chaque niveau, les connaissances et compétences acquises dans la classe antérieure sont à consolider.»

12 Les nouveaux programmes et les CYCLES -2 Les repères : des aides pour le maître pour sassurer quil conduit tous ses élèves dans la maîtrise des compétences de chaque palier. Les repères : une aide à la « navigation » : Pour aller, en 3 ans, de Brest à New-York en voilier : quelles étapes, quelles pauses, quelles accélérations, quelle vitesse selon les étapes, quels incontournables …? Des balises donc pour être certain de ne pas « manquer les bornes de passages importantes en restant dans les temps ».

13 Des repères pour la progressivité des apprentissages CP : « Rapporter clairement un événement ou une information… » –Nombre de faits; –Différentes étapes dans le temps ; –Nombre de personnages ; –Difficultés du lexique ; –Appui du maître ; CE1 « Faire un récit structuré et compréhensible pour un tiers ignorant les faits. » –Situation de communication différée; –Appui sur images ; –Axe chronologique ; –Plan, carte ; –Récit à plusieurs voix …

14 Lécole maternelle « Aider chaque enfant, selon des démarches adaptées, à devenir autonome et à sapproprier des connaissances et des compétences afin de réussir au cours préparatoire les apprentissages fondamentaux » La GS, partie intégrante de lécole maternelle Insistance sur lacquisition dun langage oral « riche et organisé » Sur limportance des situations de jeux, de recherche, de production Sur léveil culturel Des repères pour organiser la progressivité des apprentissages tout en évitant les apprentissages prématurés

15 Lécole maternelle Une présentation des programmes différente des cycles 2 et 3 : Les compétences de fin décole maternelle sont précisées à la fin de chaque domaine; Des repères spécifiés uniquement pour « Sapproprier le langage » et « Découvrir lécrit » Des progressions qui restent donc à spécifier pour les autres domaines

16 Lécole maternelle Percevoir, sentir, imaginer, créerLa sensibilité, limagination, la création Découvrir le monde Agir et sexprimer avec son corps Devenir élèveVivre ensemble Sapproprier le langage Découvrir lécrit Le langage au cœur des apprentissages Programme 2008Programme 2002/2007

17 Lécole maternelle Les fondamentaux - 1. Langue et langage Pas dordre strict entre les volets langue et langage Revalorisation du travail sur la langue : enrichissement du vocabulaire, acquisition de la syntaxe Progressivité tout au long des trois sections : Sexprimer, dire des comptines très simples, chanter devant les autres (PS) / Dire ou chanter une 10aine de comptines, chanson et poèmes avec une bonne prononciation ( MS) / Dire des comptines, poèmes ou autres textes, en adoptant un ton approprié. Chanter une 10aine de chansons (GS) Des objectifs mesurés, des priorités mieux cernées * On commence à comprendre comment fonctionnent les relations entre loral et lécrit à partir de quelques cas, on napprend pas à lire de manière systématique. * On commence à apprendre les gestes de lécriture ; on ne copie pas une ligne entière.

18 Lécole maternelle Les fondamentaux - 1. Langue et langage Deux sous-domaines : Sapproprier le langage Echanger, sexprimer; Comprendre; Progresser vers la maîtrise de la langue française. Découvrir lécrit Se familiariser avec lécrit; Se préparer à apprendre à lire et à écrire

19 Lécole maternelle Les fondamentaux - 2. Devenir élève Une finalité essentielle en vue du CP Lenfant construit progressivement son identité délève. On garde lidée du vivre ensemble mais davantage dans une perspective du vivre ensemble pour apprendre (respect et spécificités du lieu école, de ses acteurs, prise en compte des autres et coopération)

20 Lécole maternelle les autres composantes Agir et sexprimer avec son corps Découvrir le monde Percevoir, sentir, imaginer, créer Des composantes peu modifiées par rapport aux textes antérieurs, une présentation condensée,des objectifs resserrés. Approcher les quantités et les nombres (précisions) : Découvrir et comprendre les fonctions du nombre; Nombres utilisés dans des situations où ils ont un sens ; Pas de symbolisme introduit => au CP; TOUS les élèves sont engagés dans les premières correspondances entre désignation orale et écriture chiffrée

21 Lécole élémentaire Horaires CP-CE1 24 h864 hTotal 81 hDécouverte du monde 81 hPratiques artistiques 54 hLangue vivante* 9 h Horaire annuel décliné en fonction du projet pédagogique de lenseignant 108 hEPS 5 h180 hMathématiques 10 h360 hFrançais Durée hebdomadaireDurée annuelleChamps disciplinaires

22 Lécole élémentaire Horaires CE2 – CM1 – CM2 24 h864 hTotal 78 h Culture humaniste Pratique artistique et histoire des arts HG-éducation civique 78 hSciences expérimentales et technologie 54 hLangue vivante 11 h Horaire annuel décliné en fonction du projet pédagogique de lenseignant 108 hEPS 5 h180 hMathématiques 8 h288 hFrançais Durée hebdomadaire Durée annuelle Champs disciplinaires

23 Lécole élémentaire Une réorganisation du temps : Pour sassurer des fondamentaux ; Permettre la démarche de projets et les approches transdisciplinaires : Cf les compétences du S3C : « coopérer avec un ou plusieurs camarades », « simpliquer dans un projet individuel ou collectif »

24 Lécole élémentaire Articulation contenus- compétences Une typologie différente : exemple au cycle 2, le domaine « découverte du monde » sinscrit dans le pilier « Culture Humaniste »du Socle Commun Un domaine « disciplinaire » peut concerner différents piliers : exemple, le « français » au cycle 2 développe des compétences en « maîtrise de la langue française » mais aussi en « culture humaniste » ( dire de mémoire, sexprimer par lécriture…)

25 Lécole élémentaire Articulation contenus- compétences Des contenus de connaissances ou des savoir- faire ponctuels au service de lacquisition de compétences élargies. Exemple au cycle 3 : les connaissances en grammaire concourent à la maîtrise des compétences telles que « réfléchir sur un texte », « rédiger un texte », « inventer et réaliser des textes » Il sagit donc déviter un enseignement émietté mais de référer les acquis aux compétences du S3C

26 Lécole élémentaire Français de manière générale Des finalités énoncées pour les fins de cycles considérées comme « paliers » du socle commun. Une approche intégrative des acquisitions qui suppose des connaissances-ressources sûres. Les composantes et les objectifs précisés pour tous les domaines. La précision et donc la longueur des chapitres ne sont pas proportionnelles aux priorités ( voir rapport entre ELF et rédaction, par exemple)

27 Lécole élémentaire Français de manière générale Des progressions qui explicitent un ordre dans le temps, et le niveau des attentes La transversalité de la maîtrise de la langue réaffirmée Une pratique quotidienne, des horaires à respecter.

28 Lécole élémentaire Français - Cycle 2 Les apprentissages de la lecture et de lécriture se renforcent mutuellement Ils sappuient sur la pratique de loral et lacquisition de vocabulaire Ils saccompagnent dune première initiation à lorthographe et à la grammaire

29 Lécole élémentaire Français - Cycle 2 Lecture Supports manuel de qualité ; lecture de textes du patrimoine et dœuvres destinés aux jeunes enfants, dont la poésie. Constituants Déchiffrage (maîtrise du code et de la combinatoire). Identification / reconnaissance de mots. Compréhension (traitement des phrases et des textes).

30 Lécole élémentaire Français - Cycle 2 Écriture Maîtrise du geste graphique. Copie : techniques, soin, vitesse. Rédaction : rechercher et organiser des idées, choisir du vocabulaire, construire et enchaîner des phrases, prêter attention à lorthographe. Écriture au clavier

31 Lécole élémentaire Français - Cycle 2 Les appuis La pratique de loral Production dun langage progressivement plus structuré et précis Compréhension, en particulier de textes lus par ladulte. Modèles décrits mémorisés et restitués (récitation). Le vocabulaire Mobilisation et extension des acquis. Structuration des acquis : classements ; relations de sens : synonymes, antonymes ; familles de mots. Familiarisation avec le dictionnaire.

32 Lécole élémentaire Français - Cycle 2 Une première initiation à 1. Lorthographe Orthographe phonétique (liens avec lapprentissage de la lecture). Valeur des lettres s, c, g selon lenvironnement. Mémorisation de mots (mots références ; mots invariables ; mots fréquents). Formes conjuguées (verbes et temps étudiés). Accords : verbe / sujet (cas simples) ; dans le groupe nominal, accords en genre et en nombre (cas simples). Usage correct du point et de la majuscule.

33 Lécole élémentaire Français - Cycle 2 Une première initiation à 2. La grammaire Ponctuation : connaissance des marques et de leur usage. Identification : phrase ; verbe, nom, article, adjectif qualificatif, pronom personnel (sujet). Repérage dans une phrase simple du verbe et de son sujet. Marques du genre et du nombre ; conditions de leur utilisation. Distinction du présent, du passé et du futur (sens des temps verbaux) Conjugaison : Verbes du 1 er groupe ; Être - Avoir Indicatif présent, futur, imparfait, passé composé Verbes faire, aller, dire, venir Indicatif présent

34 Lécole élémentaire Français – Cycle 3 Contribution de tous les champs disciplinaires à la maîtrise de la langue, base de la culture commune. Enseignement précisément défini, en extension. Six volets : langage oral, lecture, écriture, vocabulaire, grammaire, orthographe ; Appui sur un manuel de qualité pour chacun des volets.

35 Lécole élémentaire Français – Cycle 3 (suite) Le langage oral une attention permanente à sa qualité En réception / compréhension - écouter le maître - tenir compte des points de vue des autres En production / expression - Prendre la parole devant les autres - Poser des questions - Sexprimer (points de vue, sentiments) - Reformuler, résumer, raconter, décrire, expliciter un raisonnement, présenter des arguments. - Dire de mémoire des textes en prose et des poèmes

36 Lécole élémentaire Français – Cycle 3 (suite) La lecture Un apprentissage systématique qui se continue, en interaction avec celui de lécriture Acquisitions et perfectionnements «techniques » Compréhension - des textes variés (forme, longueur) - manifestations de la compréhension : reformuler, répondre à des questions Étude des textes - pour développer les capacités de compréhension - pour soutenir lapprentissage de la rédaction autonome

37 Lécole élémentaire Français – Cycle 3 (suite) La littérature Pour soutenir l'autonomie en lecture et en écriture des élèves Contribution à la culture humaniste Lecture intégrale douvrages relevant de genres divers Cultiver le plaisir de lire Affiner et approfondir la compréhension Interprétations, expressions des points de vue, réactions Aider à lélaboration dune première culture littéraire

38 Lécole élémentaire Français – Cycle 3 (suite) La rédaction priorité du cycle des approfondissements Apprentissage régulier et progressif rédiger, corriger, améliorer les productions, en utilisant le vocabulaire acquis, les connaissances grammaticales et orthographiques ainsi que les outils mis à disposition (manuels, dictionnaires, répertoires, etc.). Situations décriture variées narrer des faits réels, décrire, expliquer une démarche, justifier une réponse, inventer des histoires, résumer des récits, écrire un poème, en respectant des consignes de composition et de rédaction.

39 Lécole élémentaire Français – Cycle 3 (suite) Vocabulaire, orthographe, grammaire Principes communs : séances et activités spécifiques ; mémorisation indispensable ; acquisition du vocabulaire lié aux notions étudiées ; mobilisation des connaissances acquises pour mieux comprendre et mieux sexprimer à loral et à lécrit ; vigilance constante de lenseignant sur la précision et la correction.

40 Lécole élémentaire Mathématiques de manière générale (cycles 2 et 3) la pratique des mathématiques développe limagination la rigueur et la précision le goût de la recherche et du raisonnement les capacités dabstraction (cycle 3). On est loin dune vision purement « mécaniste » de lactivité mathématique

41 Lécole élémentaire Mathématiques de manière générale (cycles 2 et 3) Les objectifs de la formation mathématique conjointement acquérir des connaissances acquérir des outils acquérir des automatismes apprendre à résoudre des problèmes Pour « agir dans sa vie quotidienne et se préparer à la poursuite détudes au collège »

42 Lécole élémentaire Mathématiques de manière générale (cycles 2 et 3) Un programme découpé en quatre domaines nombres et calcul géométrie grandeurs et mesures organisation et gestion de données La résolution de problèmes est intégrée à chacun de ces quatre domaines

43 Lécole élémentaire Mathématiques de manière générale (cycles 2 et 3) La résolution de problèmes joue un rôle essentiel dans lactivité mathématique Elle fait lobjet dun apprentissage Elle est présente dans tous les domaines Elle sexerce à tous les stades des apprentissages « faire des mathématiques pour apprendre comment résoudre des problèmes » (A.Mercier)

44 Lécole élémentaire Mathématiques de manière générale (cycles 2 et 3) Q uentend-t-on par automatismes en mathématiques ? Des techniques et des raisonnements élémentaires disponibles immédiatement pour des tâches simples indispensables pour lélaboration de raisonnements complexes qui sacquièrent dans la durée en « automatisant » certaines procédures ou raisonnements courants, utiles, ayant valeur de méthode

45 Lécole élémentaire Mathématiques de manière générale (cycles 2 et 3) Des exemples dautomatismes En calcul Sens des opérations Tables Procédures de calcul mental En géométrie Dessin à main levée des principales figures Disponibilité immédiate de leurs principales propriétés Utiliser léquerre, le compas, …

46 Lécole élémentaire Mathématiques principales évolutions : le cycle 2 Certains apprentissages sont avancés dans le domaine numérique addition et soustraction posées tables de multiplication par 2,3,4,5 du partage à la division En géométrie Utilisation de la règle et de léquerre Insistance sur les problèmes de reproduction et de construction

47 Lécole élémentaire Mathématiques principales évolutions : le cycle 3 Les progressions suggèrent un abord plus précoce de certaines notions dans le domaine numérique Les tables de multiplication dès le CE2 Une technique de la division dès le CE2 ( avec le diviseur à 1 chiffre) Les nombres décimaux dès le début du CM1 en géométrie Le cercle et lusage du compas dès le CE2 Le triangle rectangle au CE2 Laire du triangle Donner des outils pour mieux résoudre des problèmes

48 Lécole élémentaire Langues Vivantes Un enseignement référé au cadre européen pour les langues Le niveau A1 est visé en fin de CM2 Au CP : une première familiarisation Au CE1 : on associe oral et écrit en favorisant la compréhension et lexpression orale Au cycle 3 : l'oral reste une priorité

49 Lécole élémentaire La culture humaniste La littérature, l'histoire, la géographie, les pratiques artistiques et l'histoire des arts ont pour finalités : d'ouvrir l'esprit des élèves à la diversité et à l'évolution des civilisations, des parties du monde, des sociétés, des religions et des arts et donner des repères temporels, spatiaux, civiques et culturels communs

50 Lécole élémentaire La culture humaniste Histoire Identifier et caractériser simplement les grandes périodes Traitées dans lordre chronologique Connaître pour chacune des événements, des personnages représentatifs ( dont la liste de repères est précisée) Géographie Décrire et comprendre comment les hommes vivent et aménagent leurs territoires à partir d'exemples. Eduquer au développement durable Acquérir des repères spatiaux à l'échelle de la France dans lEurope et dans le monde ( également précisés) Une PROPOSITION de découpage pour le cycle

51 Lécole élémentaire La culture humaniste P ratique artistique et histoire des arts Eduquer à la sensibilité et développer la capacité d'expression par la pratique et la rencontre d'oeuvres Porter à la connaissance des élèves des oeuvres de référence ( liste précisée) Un enseignement articulé sur les six périodes du programme d'histoire et sur les six principaux domaines artistiques.

52 Lécole élémentaire lenseignement scientifique Objectifs de comprendre et décrire le monde réel, celui de la nature, celui du monde créé par lHomme; dagir sur lui et de maîtriser les changements induits par lactivité humaine La démarche dinvestigation est confortée : observation, questionnement, expérimentation et argumentation Une approche de léducation au développement durable complémentaire de celle proposée en géographie La place et la valeur de lécrit sont rappelés : carnet dobservations, cahier dexpérience

53 Lécole élémentaire linstruction civique et morale Un enseignement de valeurs, de principes, de savoirs et de pratiques Une instruction Étude des principales institutions françaises dans son contexte européen Apparition dun enseignement de la morale Découverte et apprentissage des valeurs de la démocratie, de la République et d' un comportement responsable Importance de la règle de droit

54 Lécole élémentaire Les Techniques Usuelles de lInformation et de la Communication ( TUIC) Une référence aux 5 domaines du B2i (cycle 3) Au Cycle 2, sil nest pas fait mention des TUIC, la compétence commencer à sapproprier un environnement numérique est visée en fin de CE1 Leur utilisation dans la plupart des situations denseignement.

55 La nouvelle organisation du temps de l'école En cohérence avec les Programmes : Des réponses renouvelées aux besoins des élèves qui rencontrent des difficultés Une redéfinition des missions des enseignants et de leur service

56 La nouvelle organisation du temps répondre aux besoins des élèves A côté des aides organisées dans la classe et des aides spécialisées : une aide personnalisée de deux heures par semaine ; des stages de remise à niveau ; des temps d'accompagnement éducatif ( écoles en RRS et en RAR).

57 La nouvelle organisation du temps de nouvelles missions pour les enseignants 108 heures pour la concertation, la formation et l'aide personnalisée : un temps de travail globalisé;

58 Les évaluations bilan fin de CE1 fin de CM2

59 Les évaluations bilan fin de CE1 et fin de CM2 annoncées dans la circulaire de rentrée qui en définit les modalités et les objectifs au mois de janvier (ou début février) 2009 pour le CM2, et au mois davril (ou de mai) pour le CE1. Les connaissances et capacités visées sont référées aux programmes 2008

60 Les évaluations bilan fin de CE1 et fin de CM2 Les maîtres seront entièrement responsables de la passation des épreuves, de leur correction (et du codage), de la saisie des résultats Ces évaluations pourront contribuer à lévaluation du socle Les parents seront informés des résultats de lécole de leur enfant

61 Accompagnement de la mise en oeuvre des Programmes Un temps d'animation augmenté d'un tiers : 6h dédiées à la réflexion et à la production doutils professionnels notamment pour accompagner les enseignants dans leur recherche de solutions pour aider les élèves en difficulté : Les aides personnalisées; Les stages de remise à niveau, Les MACLE; Travailler avec le RASED; Lexploitation des évaluations CE1 et CM2;

62 Accompagnement de la mise en oeuvre des Programmes Et pour approfondir la réflexion sur des thèmes spécifiques : LELV Lhistoire des arts, Lenseignement des mathématiques. Des ateliers pour renforcer la formation : Lapprentissage du lexique (C1et2 / C3) Approche des quantités et des nombres (EM) Lenseignement des mathématiques

63


Télécharger ppt "La mise en oeuvre de la réforme de lécole primaire LES PROGRAMMES Animation pédagogique 20 septembre 2008 Arras 3."

Présentations similaires


Annonces Google