La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BIODIVERSITE et JEUX et JEUX Animation pédagogique au CPIE Val dAuthie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BIODIVERSITE et JEUX et JEUX Animation pédagogique au CPIE Val dAuthie."— Transcription de la présentation:

1 BIODIVERSITE et JEUX et JEUX Animation pédagogique au CPIE Val dAuthie

2 Définition La Biodiversité : (Bio=vie et diversité=variété) elle regroupe la totalité du vivant. DIVERSITE Cest la DIVERSITE AU SEIN DES ESPECES -AU SEIN DES ESPECES -ENTRE LES ESPECES -DES ECOSYSTEMES Article.2 de la Convention sur la diversité biologique, 1992, Rio

3 4,5 milliards dannées 3,5 milliards dannées 600 MA500 MA350 MA La vie sur terre…. Précambrien ( à – ) Ere primaire ( à – ) Apparition de la vie sur terre Diversification de la vie : invertébrés et algues 95% des espèces marines disparaissent et 70% des espèces terrestres 245 MA540 MA

4 La vie sur terre…. Ere secondaire ( à – ) 220 MA Apparition de lHomme il y a 2 millions dannées Ere tertiaire ( à – ) Ere quaternaire ( – à de nos jours) Lhylonomus: premier reptile Cynodontes premier reptile mammalien Premières plantes à fleurs 320 MA200 MA2 MA36 MA 65 millions dannées, disparition du dinosaure Archæoptéryx: premier oiseau 150 MA Basilosaurus ancêtres de la baleine Eosimias Sinensis, premiers primates 45 MA

5 Causes des disparitions? Les extinctions sont toujours suivies dexplosion dune vie nouvelle: les mammifères ont profité de la disparition de grands reptiles de lère secondaire… Chutes dastéroïdes Changements climatiques Courants océaniques Collisions de plaques Cataclysme géologique

6 La théorie de lévolution Face à un monde changeant et divers, la vie a dû sadapter dans une course sans fin à la diversité. Théropodes

7 En 1859, Charles DARWIN, naturaliste anglais publie un livre sur lorigine et lévolution des espèces. « Les nouvelles espèces descendent despèces ancestrales qui se sont modifiées… » La théorie de lévolution

8 Un exemple de sélection naturelle La Phalène du Bouleau

9 Ladaptation résultat de la sélection naturelle Pinson des arbresGros-bec Pinson du nord

10 La sélection sexuelle Le cerf

11 Des classifications qui évoluent Aristote (384 av. JC- 322av. JC) Répartissait les êtres vivants en deux règnes: animal et végétal. Carl Von Linné ( ) Répartissait les êtres vivants en 3 règnes: animal, végétal, champignons.

12 Des classifications qui évoluent En 2001 Hervé Le Guyader et Guillaume Lecointre publie La Classification phylogénétique du vivant. « qui est plus proche de qui ? ».

13 Diversité entre les espèces…. Champignons Bactéries (Êtres vivants microscopiques 4000 espèces) Protistes (Êtres vivants de – dun millimètre comme les algues) Animaux Végétaux

14 Diversité entre les espèces…. Végétaux + de espèces Algues, fougères, plantes à fleurs Leur taille varie de quelques millimètres à + de 100m de hauteur Champignons espèces Dépourvus de feuilles, de racines et de chlorophylle, ils ne réalisent pas de photosynthèse Animaux espèces Vertébrés espèces Mammifères-Oiseaux-Reptiles Amphibiens – Poissons Mollusques espèces Gastéropodes-Lamellibranches Céphalopodes Arthropodes Crustacés-insectes-mille pattes- arachnides Annélides vers

15 Diversité au sein des espèces….

16 Diversité des écosystèmes….

17 Des espèces dans les écosystèmes Aucune espèce ne vit isolée. Toutes les espèces jouent un rôle.

18 Menaces Surexploitation des ressources, pollutions, destruction des habitats … Pollution agricole Déchets Médicaments Commerces despèces sauvages Espèces envahissantes Réchauffement climatique Pêche non durable Déforestation Assèchement de zones humides Artificialisation

19 Liste rouge des espèces Sur espèces répertoriées en liste rouge de lUnion Internationale de la Conservation de la Nature sont menacées dextinction. 1 mammifère sur 5 1 oiseau sur 8 1 tiers des amphibiens et reptiles 2 poissons sur 5 4 plantes connues sur 10

20 Conclusion Peut-on imaginer les cultures sans insectes pollinisateurs comme les abeilles, la pêche sans poissons, lexploitation forestière sans forêts…? Peut-on imaginer lécureuil sans arbres et ses fruits, une grenouille sans zones humides, des plantes sans matières minérales, un sol sans vers de terre…?

21 Eduquer à lenvironnement! Préoccupation grandissante de lhomme devant lévolution du milieu dans lequel il vit. Lécologie science qui étudie « la maison de la vie » apparaît en Oikos (maison)- Logos (la science) Catastrophes qui mettent en évidence certains déséquilibres: Seveso – Amoco - Cadiz- Blève de Mexico - Bopal - Three Mile Island…

22 Eduquer à lenvironnement! Essor démographique… Risque daboutir à une dégradation de lenvironnement et à lépuisement des ressources naturelles. En 1971, première conférence des Nations Unies sur lEnvironnement à STOCKHOLM

23 Eduquer à lenvironnement! 1971, création en France du 1 er Ministère de lEnvironnement Circulaire n° du 29 août 1977 qui peut être considérée comme la charte constitutive de léducation à lenvironnement dans le système éducatif français.

24 Eduquer à lenvironnement! Elle précise que lenvironnement ne peut en aucun cas, constituer une nouvelle discipline et souligne limportance et la nécessité de projets pluridisciplinaires. Elle esquisse un projet détude qui sinscrit dans lesprit dune pédagogie par objectif (acquisition de connaissances, méthodes de travail, dattitudes et de comportements) tenant compte de lâge et des connaissances des élèves.

25 Eduquer à lenvironnement! Elle insiste sur la confrontation directe avec les milieux de vie. LEducation Relative à lEnvironnement se présente comme une méthode qui met en scène toutes les disciplines balayées dans le champ éducatif et les activités qui sy rapportent. Il ny a pas séparation entre les disciplines mais complémentarité.

26 Eduquer à lenvironnement! LObjectif de lERE est damener les individus et les collectivités à saisir la complexité de lenvironnement, tant naturel que créé par lhomme. Acquérir des connaissances, des valeurs, des comportements et compétences pratiques pour participer de façon responsable et efficace à la prévention et à la résolution des problèmes denvironnement.

27 Eduquer à lenvironnement! Six objectifs fondamentaux retenus: Prise de conscience: conscience environnement global et problèmes connexes. Savoir: acquérir une compréhension et un rôle de responsabilité critique. Comportement: contribuer par des actes à la protection ou valorisation de lenvironnement. Compétence: acquérir les savoirs-faire nécessaires à la résolution de problèmes environnementaux. Evaluer: évaluation en fonction de facteurs dordre écologique, économique, social… Participation: reconnaissance de la responsabilité et nécessité dagir.

28 Eduquer à lenvironnement! Protocole daccord du 15 février 1983: Ce protocole est signé entre le Ministère de lEducation Nationale et le Ministère de lEnvironnement. Il vise à développer et à approfondir une politique cohérente et durable déducation à lenvironnement dans lensemble du système scolaire et universitaire.

29 Eduquer à lenvironnement! Le protocole rappelle les perspectives de cette éducation: Ouverture de lécole sur la vie, rendre chacun conscient de sa place dans le milieu, de son action et donner à tous les moyens dun comportement responsable. Ce nest plus seulement le milieu que lon étudie, mais limplication de lhomme dans ce milieu.

30 Eduquer à lenvironnement! Dix ans plus tard, un nouveau protocole entre Ministère de lENC et ME est signé le 21 janvier note de service n°93151 du 10 mars Les sujets denvironnement engagent toutes les disciplines, toutes à titre dinstruments nécessaires pour éclairer le problème. Certains aspects des contenus disciplinaires sont plus spécifiquement aptes à résoudre les problèmes denvironnement ; Sciences Naturelles, Histoire, Géographie, Physique-Chimie…

31 Eduquer à lenvironnement! La pédagogie de lenvironnement revêt un caractère pluridisciplinaire, une méthode opératoire dinvestigation. On évoque une approche systèmique qui sappuie sur une approche globale des problèmes et des systèmes. Elle se concentre sur le jeu des interactions entre leurs éléments. Rentrée 2004 Généralisation dune éducation à lenvironnement pour un développement durable (EEDD) - NOR : MENE C RLR : CIRCULAIRE N° DU

32 Eduquer à lenvironnement! La présente circulaire remplace celle du 29 août 1977 (n° ) et vise à donner une dimension pédagogique nouvelle à léducation à lenvironnement en lintégrant dans une perspective de développement durable. Seconde phase de généralisation de léducation au développement durable (EDD) NOR : MENE C RLR : CIRCULAIRE N° DU Éducation au développement durable Troisième phase de généralisation NOR : MENE C circulaire n° du

33 3 eme phase EEDD: La finalité de l'éducation au développement durable est de donner au futur citoyen les moyens de faire des choix en menant des raisonnements intégrant les questions complexes du développement durable qui lui permettront de prendre des décisions, d'agir de manière lucide et responsable, tant dans sa vie personnelle que dans la sphère publique.

34 Jouer et éduquer à lenvironnement! Défendre limportance du jeu dans un cadre éducatif, cest prendre le parti de considérer lactivité ludique comme une activité de haut niveau sur le plan cognitif et social. Cela revient à intégrer le jeu comme vecteur dapprentissage.

35 Jouer et éduquer à lenvironnement! Le jeu en milieu scolaire nest jamais central, il est même remis en cause. On ne le perçoit pas comme un processus dapprentissage contrôlé, le produit est difficilement évaluable, on ne pas avouer aux parents quon a joué à lécole. Le jeu est pourtant une activité vitale, présent dans nos sociétés, réunissant les hommes et permettant le partage dune expérience. Jouer est un choix volontaire, Accepter de jouer, cest accepter certaines contraintes nouvelles imposées par les règles. Le plaisir du jeu repose sur le caractère imprévisible des évènements. Quel serait lintérêt dun jeu dont on connaît déjà lissue du vainqueur? « Jouer sert à jouer » et la cause finale du jeu est le jeu lui-même. La cause, lobjet, et la finalité sont confondus.

36 Jouer et éduquer à lenvironnement! Les jeux dits « éducatifs » sont probablement utiles pour grandir, mais leur instrumentalisation ne doit pas aboutir à la disparition de la finalité ludique. Un objectif dapprentissage, une intention dutilité assignée peut rentrer en contradiction avec la nature du jeu. Lexpérience du jeu est éducative si: -Elle permet un vécu commun partagé -Elle génère des rapports sociaux -Elle permet un apprentissage de lautonomie -Elle produit une connaissance originale, mobilise des savoirs, permet lélaboration dune stratégie, par tâtonnement et raisonnement conjoncturel.

37 Jouer et éduquer à lenvironnement! Ce qui fait la spécificité du jeu, ce qui le différencie de toutes les autres activités, cest quil intègre des règles, tant dans son déroulement que dans ses objectifs, ce qui fait que nous avons besoin de jouer. Le jeu nest pas une évasion, cest un repli. Il ne cherche pas à reproduire la complexité du réel, il cherche au contraire à y échapper par sa simplification. Ce nest pas « pour de faux » mais une mise à distance de la réalité. Ce nest pas nécessairement un défi!

38 Jouer et éduquer à lenvironnement! Du jeu ou pas du jeu? Le jeu est une activité … Le jeu en classe est une activité… LibreContrainte Séparée du reste de lactivité quotidienne Reliée IncertainePrévisible ImproductiveProductive Réglée FictiveSimulée

39 Jouer et éduquer à lenvironnement! Le jeu éducatif est un produit fini, vendu dans le commerce aux mécanismes connus, reprises des jeux de loie ou Trivial Pursuit. Le jeu pédagogique est souvent créé par lenseignant en fonction des besoins de classe. Le but est de concilier les deux avantages, motivation et simulation, avec des objectifs pédagogiques.

40 Jouer et éduquer à lenvironnement! Le rendement pédagogique: Le jeu est-il plus efficace quune autre méthode moins coûteuse en temps? En conclusion: Le jeu nest pas une pierre philosophale, il est un moyen pédagogique parmi dautres. Il a ses vertus et ses défauts. Il est nécessaire de les identifier avant de lutiliser. On ne fait pas cours puis on joue si on a le temps. On joue à la place dun cours car on estime que le jeu est la meilleure situation dapprentissage à un moment donné avec une classe donnée.

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52 Éteint (EX) Éteint à l'état sauvage (EW) Éteint (EX) Éteint à l'état sauvage (EW) En danger critique d'extinction (CR) Espèce en danger (EN) Espèce vulnérable (VU) Espèce quasi menacée (NT) Préoccupation mineure (LC) Données insuffisantes (DD) Non-Évalué (NE) Les différentes catégories utilisées par l'UICN (UICN 2001 vers.3.1). Liste rouge des espèces

53 La vipère péliade (LC)

54 Le hibou moyen duc ( LC)

55 Languille dEurope (CR)

56 LOrchis bouc (LC)

57 La noctule commune (NT)

58 -us, -a, -um, -is, -os, -ina, -ium, -ides, -ella, -ula, -aster, -cola, -ensis, -oides, -opsis…Genre -ina-inae Sous-tribu -ini-eae, ae-eae Tribu -inae-oideae Sous-famille -idae-aceaeFamille -oidea...-acea... Superfamille... -aria... Infra-ordre...-ineae Sous-ordre...-alesOrdre... -anae... Superordre... -mycetidae -phycidae-idae... Sous-classe...-mycetes-phyceae-opsida...Classe...-mycotina-phytina... Sous-embranchementSous-embranchement, Sous-division ou Sous-phylumSous-divisionSous-phylum...-mycota-phyta...EmbranchementEmbranchement, Division ou PhylumDivisionPhylum Animal 4 Animalia Champignon Fungi Algue Algae Plante Plantae BactérieBactérie et Archée Bacteria et ArchaeaArchée BacteriaArchaea RangRang \ RègneRègne EucaryoteProcaryoteEmpire


Télécharger ppt "BIODIVERSITE et JEUX et JEUX Animation pédagogique au CPIE Val dAuthie."

Présentations similaires


Annonces Google