La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

04/03/20141 Formes et grandeurs au cycle 1 Martine LANGLET CPC Roubaix-Est.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "04/03/20141 Formes et grandeurs au cycle 1 Martine LANGLET CPC Roubaix-Est."— Transcription de la présentation:

1 04/03/20141 Formes et grandeurs au cycle 1 Martine LANGLET CPC Roubaix-Est

2 04/03/20142 Les grandeurs

3 04/03/20143 Programmes 2008 Découvrir le monde en manipulant des objets variés, les enfants repèrent dabord des propriétés simples (petit/grand, lourd/léger) Progressivement, ils parviennent à distinguer plusieurs critères, à comparer et à classer selon la forme, la taille, la masse, la contenance

4 04/03/20144 A la fin de lécole maternelle Lenfant est capable de reconnaître, nommer, décrire, comparer, ranger, et classer des matières, des objets selon leurs qualités et leurs usages. Dessiner un rond, un carré, un triangle.

5 04/03/20145 Formes et grandeurs Différencier et classer des objets en fonction de leur caractéristiques liées à leur forme Reconnaître, classer et nommer des formes simples Reproduire un assemblage dobjets de formes simples à partir dun modèle Comparer, classer et ranger des objets selon leur taille, leur masse ou leur contenance

6 04/03/20146 A lécole maternelle Grandeurs : Longueur Taille Masse Rarement la contenance De l observation directe vers lobservation indirecte (étalon)

7 04/03/20147 Quelques rappels …. La grandeur est une qualité attribuée à un ou des objets. Elle est définie par une relation déquivalence : avoir même … que Il est possible dassocier diverses grandeurs à un objet

8 04/03/20148 Pour un objet cubique Une contenance (un volume), qui correspond à la quantité deau qui pourrait le remplir Une masse : celle dun solide va dépendre de la matière dont il est constitué Des aires : celle dune face ou laire totale de toutes ses faces (qui correspondrait à laire de la surface minimale de carton nécessaire pour en faire un patron) Des longueurs : celle dune arête ou la longueur totales de ses arêtes (qui correspondrait à la longueur minimale de fil de fer nécessaire pour en faire un « squelette »

9 04/03/20149 La mesure Pour une grandeur donnée, lunité principale de mesure a fait lobjet dune convention sociale. Lunité est définie par un étalon Une mesure est constituée dun nombre et dune unité MESURER, cest déterminer combien il y a dunités de mesure dans la grandeur de «lobjet»

10 04/03/ Grandeurs et mesure. Quelle démarche ? Donner du sens à la grandeur : Estimation perceptive Comparaison directe des objets Comparaison indirecte des objets à laide dun objet intermédiaire

11 04/03/ Quelle démarche ? Donner du sens à la mesure de la grandeur Mesurage avec un étalon arbitraire puis universel Construction dune graduation Mesurer Mesurage avec un instrument usuel Mesure : résultat dun calcul, utilisation des abréviations usuelles Conversion dune unité à une autre de la mesure dune grandeur (système métrique décimal) Estimation de lordre des grandeurs

12 04/03/ Donner du sens à la grandeur 1° étape Estimation perceptive : Longueur : « transport visuel » comparer la longueur parcourue par des pas. Masse : perception kinesthésique. La sous pesée, dabord deux objets consécutivement dans la même main puis chaque objet simultanément dans chaque main Contenance : la hauteur de leau, de sable. Cest une lente acquisition de la conservation des volumes. Lélève sattache à la hauteur du récipient au dépens de la contenance Aire : estimer quil est possible de coller une feuille sur une autre

13 04/03/ Donner du sens à la longueur 2° étape Comparaison directe quand la perception ne suffit plus. Comparaison physique directe si les objets sont déplaçables. Longueur : en juxtaposant (comme mettre dos à dos 2 enfants ou 2 objets côte à côte) Aire : en superposant Masse : en utilisant la balance de Roberval Contenance : en transvasement du contenu dun récipient dans un autre.

14 04/03/ Donner du sens à la grandeur 3° étape Comparaison indirecte des objets à laide dun objet intermédiaire si les objets sont non déplaçables : Longueur : recours à un objet intermédiaire (gabarit : ficelle, bande de papier) ou transformation de lun des objets pour le rendre comparable à lautre (ex : déroulement dune ligne non rectiligne) Masse : recours à une masse fixée servant de référent Contenance : transvaser des contenants à laide dun 3° récipient intermédiaire Aire : découpage et recomposition dune surface pour les aires.

15 04/03/ Donner du sens à la mesure Mesurage avec un étalon Mesurer une grandeur avec un étalon arbitraire (létalon mesure une unité arbitraire) Construire une graduation arbitraire et lutiliser pour mesurer Prendre conscience de la nécessité dune unité légale (étalon commun, universel). Utilisation des unités de mesure usuelles. Construire une graduation universelle et lutiliser pour mesurer : Longueur : toise, mètre pliant Contenance : verre gradué

16 04/03/ Mesurer Mesurage avec un instrument usuel Mesure : résultat dun calcul Utilisation des abréviations usuelles Conversion dune unité à une autre (système métrique décimal) Estimation de lordre de grandeur À lœil à partir de longueur connue Entre 1 et 2 m : taille dune personne Entre 10 et 25 cm : empan dune main Entre 4 et 5 m : dimension dune pièce usuelle Par gestes : parcourir le gymnase pour en estimer la longueur.

17 04/03/201417

18 04/03/ Séance : Les masses lourd/léger Comparaison directe : Il sagit de classer des objets de masses, de tailles, de densités différentes sans balance Proposition dune progression sur le cycle Matériel : 10 cerceaux R/J 40 objets de densités de tailles et de masses différentes, appariés de manière sensible, du simple au double, 2 par cerceaux. Ex : une grande plaque de polystyrène avec une petite plaque de métal, un petit objet en fonte et un gros en alu, des boites identiques mais lestées différemment.

19 04/03/ PS Compétence : savoir estimer des quantités continues : MASSE (différences sensibles du simple au double) par comparaison directe Comprendre et utiliser un vocabulaire lié à la masse Lourd/léger MS Compétence : savoir estimer des quantités continues : MASSE (différences aisément perceptible) par comparaison directe Comprendre et utiliser un vocabulaire lié à la masse GS Compétence : savoir estimer des quantités continues : MASSE (différences sensibles du simple au double par comparaison directe Comprendre et utiliser un vocabulaire lié à la masse Consigne : A vous de trouver lourd. Placez-le lobjet le plus sur la feuille rouge Ajouter quelques paires assez proches pour permettre un questionnement : « comment être sûr ? » Utilisation dun outil spécifique : la balance

20 04/03/ Comparaison indirecte de masse MS : savoir opérer un rangement croissant ou décroissant selon la masse Savoir utiliser une balance de Roberval supposée fiable et juste GS: Idem + Savoir communiquer le résultat dune mesure par un ou des nombres

21 04/03/ Comparaison indirecte de masses MS Matériel : 5 sachets transparents et hermétiques grand modèle (20x12) Différents objets et matières de taille, masse et densités diverses à peser pour que les masses des sachets soient bien différenciées (billes de polystyrène remplissant le sachet, une bille de plomb un gros objet léger en plastique une collection de vis, 1 seule vis….) Une balance de Roberval GS Matériel 10 sachets transparents et hermétiques grand modèle (20x12) Les enfants se rendent comptent que cest impossible de ranger 10 sachets sans balance. Une balance de Roberval Une balance à aiguille

22 04/03/ MS Travail en binôme GS travail en binôme Consigne : rangez les sachets du plus léger au plus lourd. idem Rangement par estimation perceptive Restitution au groupe classe Les élèves saperçoivent vite de la nécessité de lutilisation dune balance Comment être sûr ? Et comment faire ? Un groupe avec la balance de Roberval et lautre avec une balance électronique Vérification avec la balance. Nécessité de laisser les enfants trouver une stratégie Découvrent que la balance électronique permet de ranger les objets de façon plus fiable. Avec la Roberval le rangement est plus long et délicat. Vérification du rangement avec la balance électronique

23 04/03/ Pause

24 04/03/ ° partie : Travail en groupe Consigne : « Choisir une grandeur, élaborer une séquence dapprentissage de 4 ou 5 séances ou + en progressivité pour comparer des objets » Le but est de mutualiser ces séquences et de les mettre en place dans chaque école. Restitution par groupe en séance 2 de lanimation pédagogique.

25 04/03/ Animation pédagogique (2° séance) Plan : Restitution de différents groupes : intérêts/inconvénients de chaque proposition Pause Présentation de la « bataille des masses » Présentation de « fabriquer un avion »

26 04/03/ La bataille des masses

27 04/03/ Fabriquer un avion


Télécharger ppt "04/03/20141 Formes et grandeurs au cycle 1 Martine LANGLET CPC Roubaix-Est."

Présentations similaires


Annonces Google