La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le socle commun des connaissances et des compétences Agnès Lobier IA IPR Lettres modernes Thérèse Pagès IA IPR mathématiques Marie Hélène Vangrundenbek.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le socle commun des connaissances et des compétences Agnès Lobier IA IPR Lettres modernes Thérèse Pagès IA IPR mathématiques Marie Hélène Vangrundenbek."— Transcription de la présentation:

1 Le socle commun des connaissances et des compétences Agnès Lobier IA IPR Lettres modernes Thérèse Pagès IA IPR mathématiques Marie Hélène Vangrundenbek Narbonne le 25 avril 2007

2 La définition selon les textes La loi dorientation et de programme du 25 avril 2005 (loi Fillon) fixe les grands principes. Le décret du 11 juillet 2006 (Décret De Robien) décline les principes.

3 Que dit la loi dorientation et de programme du 25 avril 2005 ? Article 9 « La scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à lacquisition dun socle commun constitué dun ensemble de connaissances et de compétences quil est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société. » Article 2 « La nation fixe comme mission première à lécole de faire partager aux élèves les valeurs de la république. »

4 Que dit le décret du 11 juillet 2006 ? Il définit les sept compétences que les élèves doivent maîtriser à l'issue de la scolarité obligatoire. Il fixe les repères culturels et civiques qui constituent le contenu de l'enseignement obligatoire.

5 Que décline le décret ? Lexplicite du texte Un engagement Sept compétences Trois paliers dévaluation

6 Quimplique le décret ? Limplicite du texte La transversalité des apprentissages. La continuité des apprentissages de lécole élémentaire jusquaux lycéeS et à la formation professionnelle. Un accompagnement personnalisé de lélève dans ses apprentissages.

7 Décryptons lexplicite. Le socle …ce nest pas / cest …

8 « Le socle ne se substitue pas aux programmes. » Ce nest pas Un nouveau programme. Un programme allégé. Un résumé des programmes.

9 Donc le socle … Ne remplace pas les programmes. Nest pas un formatage des élèves. Nest pas lunique préoccupation des enseignants.

10 Le socle … cest … Un engagement. Une organisation autour de sept compétences. Une combinaison de connaissances, de capacités et dattitudes. Une évaluation en trois paliers

11 Un engagement LÉducation nationale sengage vis-à-vis de lélève et de sa famille : elle définit ce que nul nest censé ignorer en fin de scolarité obligatoire.

12 Une organisation autour de sept compétences Maîtrise de la langue française. Pratique dune langue vivante étrangère. Principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique. La maîtrise usuelle des techniques de linformation et de la communication. La culture humaniste. Les compétences sociales et civiques. Lautonomie et lesprit dinitiative.

13 Quest-ce quune compétence ? Chacune des sept compétences est une combinaison de : Connaissances fondamentales Capacités à les mettre en oeuvre dans des situations variées Attitudes indispensables tout au long de la vie.

14 Une évaluation en trois paliers Fin de CE1 : acquisition de la lecture courante et de lécriture. Fin de CM2 : acquisition des usages fondamentaux de la langue et du calcul. Brevet des collèges : il atteste de la maîtrise des sept compétences.

15 Ce qui est prévu … Un livret de compétences qui suivra lélève à partir de lécole élémentaire. Des livrets dévaluation pour les deux paliers de lélémentaire. Une relecture des programmes pour mettre en évidence ce qui relève du socle (Certaines disciplines ont commencé). Des dispositifs (PPRE, études dirigées...)

16 Décryptons limplicite Le socle … cest aussi ….

17 La transversalité des apprentissages Quelques exemples Une connaissance : les connecteurs logiques. Une capacité : extraire lidée essentielle dun texte lu ou entendu. Une attitude : « se prendre en charge ».

18 La continuité des apprentissages La construction des apprentissages est progressive. Les acquisitions commencent à lécole élémentaire et se poursuivent au collège, aux lycéeS et dans la vie. Chacun à son niveau y contribue et en est responsable.

19 Laccompagnement personnalisé Lacquisition progressive de ce que nul nest censé ignorer nécessite un accompagnement personnalisé de lélève pour que soient traitées ses difficultés dacquisition. Laccompagnement répond à ses besoins particuliers. Certains dispositifs sont déjà en place à cet effet.

20 Le socle implique une réflexion sur … Les progressions disciplinaires par niveau. La transversalité des compétences. Les liaisons inter-degrés. École/collège/LycéeS Le traitement de la difficulté scolaire. Lorganisation et la mise en œuvre dun accompagnement individualisé. Lévaluation. Les pratiques pédagogiques à garder, à réviser, à inventer.

21 ET DES QUESTIONS … accompagnement et traitement de la difficulté scolaire : en quoi le socle peut-il être un outil de travail ? socle et projet d'établissement : comment ?

22 Trois axes de réflexion et déchange La continuité des apprentissages. La transversalité des compétences. Lévaluation.

23 Pour chaque axe, à vous de trouver Trois points positifs Trois questions


Télécharger ppt "Le socle commun des connaissances et des compétences Agnès Lobier IA IPR Lettres modernes Thérèse Pagès IA IPR mathématiques Marie Hélène Vangrundenbek."

Présentations similaires


Annonces Google