La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Radioprotection dans les centrales nucléaires EDF Yves GARCIER Directeur Délégué Radioprotection EDF – Branche Énergies Division Production Nucléaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Radioprotection dans les centrales nucléaires EDF Yves GARCIER Directeur Délégué Radioprotection EDF – Branche Énergies Division Production Nucléaire."— Transcription de la présentation:

1 La Radioprotection dans les centrales nucléaires EDF Yves GARCIER Directeur Délégué Radioprotection EDF – Branche Énergies Division Production Nucléaire

2 Électricité de France Entreprise Nationale de salariés 6 branches et 25 divisions La Branche Énergies est en charge de la Production et de la vente dÉlectricité La Division de la Production Nucléaire est une des 6 divisions de la Branche Énergies 80% de lélectricité est produite par lénergie nucléaire

3 La Division Production Nucléaire ou DPN 2O centres nucléaires de production 4 entités nationales dappui 58 réacteurs employés salariés dentreprises extérieures

4 Les centrales nucléaires dEDF 58 réacteurs en service, 9 en démantèlement Y. GARCIER

5 Introduction Rapport CURIEN Management de la radioprotection Plan Propreté Plan de réduction des doses Conclusion

6 La Radioprotection à EDF La Radioprotection a été introduite dès la phase détudes et de projet dans le programme nucléaire dEDF A partir de 1985, laugmentation des doses reçues est due à laccroissement des activités de maintenance et des programmes de contrôles non destructifs Au même moment, les règles de radioprotection ont été renforcées et EDF lance le programme ALARA

7 En 1998 et 1999, plusieurs événements marquèrent la radioprotection Contamination des convois de combustible usé Bilan complet de l organisation, du contrôle et de la communication en sûreté nucléaire et radioprotection demandé à Hubert CURIEN Incident à la Centrale de TRICASTIN : un agent du service de radioprotection exposé dans un local « zone rouge ».

8 Le rapport CURIEN constate le très haut niveau de sûreté aussi bien à l échelon central que dans les centres de production et relève la faiblesse du dispositif dans le domaine de la radioprotection. préconise d arriver en matière de radioprotection à un niveau d efficacité du contrôle égal à celui qui existe pour la sûreté nucléaire

9 La radioprotection dans lEntreprise Elle est organisée en 3 niveaux Au niveau de la Présidence Au niveau de la Division Production Nucléaire en charge des 20 Centres Nucléaires de Production dÉlectricité Et au niveau des autres divisions comme la Division Ingénierie Services (Nouvelles installations et déconstruction), la Division Combustible Nucléaire (transports et combustible) de la Branche Énergies Au niveau de chaque CNPE

10 ORGANISATION DE LA RADIOPROTECTION Niveau de la Présidence : Le Président dEDF préside le Conseil de Sûreté Nucléaire et de Radioprotection avec son Conseiller Scientifique LInspecteur Général pour la Sûreté Nucléaire contrôle aussi la radioprotection. Niveau national : Directeur délégué à la radioprotection Comité de Radioprotection en Exploitation Renforcement de l ingénierie Niveau local : Cadre de direction en charge de la radioprotection Instance de débats et de conseils Renforcement de l ingénierie locale

11

12 La radioprotection en centrale nucléaire Des résultats en progrès mais des hétérogénéités entre sites Des travaux qui se situent dans les suites des actions engagées les années passées Les nouveautés et les perspectives pour le futur

13 DOSE COLLECTIVE (EDF+Entreprises)

14 Dose collective moyenne dans le monde ( réacteurs à eau sous pression ) Homme Sv

15 DPN - Résultats des contaminations

16 Management de la radioprotection Renforcement des compétences Recrutement de 220 nouveaux spécialistes en RP formation et recyclage habilitation pour les intervenants et intégration : rigueur, prudence, attitude interrogative, communication organisation des services de radioprotection

17 Management de la radioprotection Renforcement des fonctions de contrôle Inspecteur Général de la Sûreté Nucléaire Rôle de vérification dédiée aux structures sûreté qualité et à l inspection nucléaire Contrôle des matériels et des personnes

18 Le renforcement de lanimation à la DPN Le management de la RP sest structuré et renforcé au niveau central avec le CRPE – réunion tous les 2 mois et le fonctionnement du processus « Améliorer et contrôler en permanence les résultats en radioprotection » au niveau local avec le réseau des cadres de direction en charge de la radioprotection

19 Plan Propreté Radiologique Objectifs Confiner la contamination au plus près de la source Contrôler rigoureusement les personnes et les objets Lancer une démarche danalyse de risques pour mieux connaître létat radiologique des locaux de travail Remédier aux anomalies en décontaminant et contrôlant

20 ORGANISATION DE LENTREE ET DE LA SORTIE DE ZONE CONTROLEE

21 Plan Propreté Radiologique Avancement installations de portiques de contrôle C3 en sortie de sites nucléaires amélioration des portiques de contrôle C2 en sortie de zone contrôlée refonte de la formation en radioprotection élaboration d une doctrine de propreté

22 PORTIQUES C3 ET SORTIE DE SITE

23

24 Les plans daction Les actions de renforcement de la barrière de sortie de zone contrôlée Les vestiaires Les portiques C2 Les entrées / sorties de matériel Le confinement à la source en zone contrôlée ZC Détermination dune cible pour que la zone contrôlée ne soit pas une zone contaminée Ambition forte de la direction de la DPN pour que 2 ou 3 sites permettent lentrée en ZC en tenue de ville Maîtrise de la dissémination à partir des chantiers

25 Plan Propreté La voirie Contrôle de lensemble des voiries sur chaque site nucléaire Diminution constante des anomalies mesurées

26

27 Plan de surveillance des doses individuelles et collectives Dialogue avec les prestataires pour échange de bonnes pratiques et progresser ensemble Suivi personnalisé des entreprises sensibles (calorifuge, soudage, logistique nucléaire…) et analyse des postes de travail Diminution de 10% par an du nombre de personnes avec une dose-12 mois supérieure à 16 mSv

28 DPN - Évolution des doses individuelles

29 Dose collective par CNPE (pour un réacteur moyennée sur 3 ans à fin 2002)

30

31 Le solde du dossier sources à la DPN Fin 2002, avec lapplication informatique MANON, toutes les unités ont adressé au Directeur Délégué RP leur inventaire. A fin 2002, 108 sources sont classées perdues et aucun effet sanitaire na été observé La DGSNR a confirmé cette situation dans les suites dinspection Un plan dactions spécifiques a été engagé pour les tirs gammagraphiques

32 Les voies de progrès Le partage des responsabilités et son explicitation La professionnalisation des métiers et le développement de la culture Mémento de la radioprotection Outil multimédia de formation avec tests de connaissances Fournir des outils informatiques pour la préparation et le suivi des chantiers sous langle de la dose et de la contamination.

33 Les nouveautés La nouvelle réglementation – décret du 31 mars 2003 Lévaluation prévisionnelle de dose et loptimisation Laffichage en zone contrôlée Les interfaces avec la médecine du travail Les relations avec les entreprises extérieures Maintien des liens avec lAutorité de Sûreté Nucléaire Préparation par l IRSN du 1er groupe permanent RP Multiplication des VDS (inspections) sur sites et au niveau central

34 La poursuite des grands dossiers Le projet ALARA oLÉvaluation Prévisionnelle des doses doit être généralisée oRéduction du terme source Injection de Zinc dans leau du circuit primaire Fourniture de spécifications chimiques pour la mise à larrêt Mise en place dune ingénierie dassainissement oMise en place dune démarche ALARA transports oLancement dune ingénierie ALARA au service des sites Compréhension de lorigine des doses Assistance au tranche à problèmes Ingénierie détudes UTO

35 Les perspectives davenir à la DCN Évacuation des combustibles irradiés, cest le projet REVAK Nettoyage par ultrasons de lemballage en fosse de chargement avec filtration tangentielle de leau de cette fosse Accroissement de la filtration de leau des piscines dentreposage Nettoyage des assemblages par ultrasons Réévaluation du risque de remise en suspension Livraison des combustibles MOX Réduction de moitié de la dose collective avec lemballage MX8

36 Les perspectives davenir à la DCN Intégrer le principe ALARA dans la préparation de lavenir Renforcement des combustibles pour le palier 1300 MW pour accroître leur fiabilité Nouveaux alliages pour le combustible

37 Les objectifs Dose collective moyennée 10 % de réduction par an (i.e hSv/réacteur/an. en 2004) Dose individuelle Réduction de 10% par an du nombre de salariés avec profession exposée. Transports de combustible Zéro contamination

38 CONCLUSIONCONCLUSION Amélioration notable Les voies de progrès aller vers la qualité totale dans les transports s appuyer sur les intercomparaisons entre sites et les partenaires du transport intégrer la démarche ALARA renforcer la qualité des contrôles vestimentaires et corporels

39 CONCLUSIONCONCLUSION RESULTATS TEMOINS DE LA QUALITE D EXPLOITATION Image d une industrie sûre, propre et compétitive gage de confiance et donc dacceptation de cette industrie par le public

40


Télécharger ppt "La Radioprotection dans les centrales nucléaires EDF Yves GARCIER Directeur Délégué Radioprotection EDF – Branche Énergies Division Production Nucléaire."

Présentations similaires


Annonces Google