La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COXARTHROSE. LISTE DES PRE REQUIS GENERALITES - coxo fémorale ENARTHROSE qui joue un double rôle 1. Sustentat° du poids du corps = arti qui W en compression.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COXARTHROSE. LISTE DES PRE REQUIS GENERALITES - coxo fémorale ENARTHROSE qui joue un double rôle 1. Sustentat° du poids du corps = arti qui W en compression."— Transcription de la présentation:

1 COXARTHROSE

2 LISTE DES PRE REQUIS GENERALITES - coxo fémorale ENARTHROSE qui joue un double rôle 1. Sustentat° du poids du corps = arti qui W en compression 2. permet la locomotion ce double rôle exige : - SOLIDITE+++ ce double rôle exige : - SOLIDITE+++ - MOBILITE - MOBILITE

3 - la stabilité de la H donc sa solidité est assurée par : - la capsule - la stabilité de la H donc sa solidité est assurée par : - la capsule - les ligts très puissants f. ant - les ligts très puissants f. ant - les m lg bi arti, m c & lg mono - les m lg bi arti, m c & lg mono - ces m ont une direct° transversale - MOYEN & PETIT FESSIER - PELVI-TROCHANTERIENS - (psoas iliaque) force COAPTATRICE (T2) force COAPTATRICE (T2) - m à direct° longitudinale - ADDUCTEURS LUXATION de la tête au dessus du cotyle.

4 ANATOMIE FONCTIONNELLE DE LA H - la statique articulaire : 1. les systèmes assurant la statique : coxométrie H 1. les systèmes assurant la statique : coxométrie H. profondeur de lacétabulum (T2). bourrelet acétabulaire. la zone orbiculaire. le centrage de la tête fémorale. ligaments et muscles périarticulaires 2. les contraintes subies par larticulation. le poids du corps (T3). les m périarticulaires. la protection de lusure

5 PHYSIOLOGIE DE LA H - la dynamique articulaire - flexion : axe, plan, définit°, amplitude, limitat°, m moteurs : - PSOAS ILIAQUE - SARTORIUS - SARTORIUS - DROIT ANT - DROIT ANT - accessoires: PECTINE - accessoires: PECTINE MOY AD MOY AD - extension - abduction - adduction - rotations

6 - La stabilité de la hanche dans les # plans - plan frontal : balance de PAUWELS (T4) tient compte : - du poids du corps tient compte : - du poids du corps - du moyen fessier (MF) - du moyen fessier (MF) le calcul permet de connaître les P° qui sont égales au rapport de la résistance et de la surface le calcul permet de connaître les P° qui sont égales au rapport de la résistance et de la surfaceP=R/SPhysiopathologie 1. + le Poids du sujet est imp + les contraintes vont être imp 2. Si le sujet a un bassin large, il présente un risque coxarthrosique + imp 3. Si valga : bras de levier du MF va dim + le MF devra W Tte perturb° des forces en présence entraînera trouble. Tte perturb° des forces en présence entraînera trouble.

7 - plan sagittal : fonctionnement du complexe lombo-pelvien. le flexum qui est un signe de la coxarthrose va être à la fois cause de coxarthrose et signe de coxarthrose.(T5) le flexum qui est un signe de la coxarthrose va être à la fois cause de coxarthrose et signe de coxarthrose.(T5) position : flexum + hyperlordose lombaire position : flexum + hyperlordose lombaire - plan transversal: (T2) la rot int impossible lors du passage du pas chez le coxarthrosique la rot int impossible lors du passage du pas chez le coxarthrosique

8 BIOMECANIQUE DE LA MARCHE LES # TYPES DE BOITERIE - Trendelenbourg - Duchenne de Boulogne - boiterie desquive - diminution du pas pelvien SIGNES CLINIQUES DE LARTHROSE - signes fonctionnels - signes physiques - signes radiologiques - signes arthroscopiques

9 1. Signes fonctionnels : - la douleur :. symptôme essentiel de larthrose.. elle est dapparition progressive de type MECANIQUE càd :. calmée par le repos. exacerbée par le mvt ou la MEC. rarement nocturne. nécessite un dérouillage très bref - la gêne fonctionnelle : elle résulte de la douleur et de lenraidissement. Au mb inf elle se traduit par une BOITERIE INVALIDANTE

10 2. Signes physiques - limitation des mvts : - survient rapidement - sauto entretient - et favorise lattitude vicieuse - attitude vicieuse : - variable en f° des arti - se fait ds la posit° antalgique spécifique à chaque arti - amyotrophie : elle est réflexe ou conséq de - la douleur, - de la limit° damplitude (palpat° met en évid fibres contracturées génératrices de nvl doul)

11 3. Signes radiologiques Ils sont tardifs et objectivent les modificat° osseuses et cartilagineuses. Ils sont tardifs et objectivent les modificat° osseuses et cartilagineuses. - pincement de linterligne : témoin de la dégénérescence cartilagineuse des 2 SA en contact - ostéo condensation : témoin de la densification de los sous chondral ds les zones dhyperpression - ostéophytose : prolonge la surface cartilagineuse au niv° de la jonction chondrosynoviale ds les zones en décharge - les géodes : siègent ds los sous chondral

12 COXARTHROSE NON OPEREE

13 INTRODUCTION - « la coxarthrose résulte de la disproport° entre limportance des sollicit° musc auxquelles la H est soumise et dautre part, la capacité de résistance à leffet des tissus osseux et cartilagineux » PAUWELS - Maladie des contraintes avec existence - syndrome douloureux - déformations, raideurs entraînant une impotence fonctionnelle - H subit des contraintes élevées de P° et frottement du fait de larchitecture en porte à

14 faux de lextrémité sup du fémur - Rhumatisme dégénératif et non inflammatoire localisé à la H = atteinte dégénérative de la tête fémorale et de lacétabulum. - Pathologie qui touche 2 à 4% de la pop de 40 à 70 ans et qui aug avec lâge. - Elle peut entraîner une impotence fnelle grave, entraîne rapidement des attitudes vicieuses : - FLEXION - ADDUCTION - ADDUCTION - ROT EXT - ROT EXT

15 - La masso-kinésithérapie a une place imp ds le ttt pour son rôle préventif et freiner lévo. La MK nintervient pas sur las causes mais les conséquences fonctionnelles en :. soulageant la douleur. soulageant la douleur. prévenant linstallat° attitudes vicieuses.. prévenant linstallat° attitudes vicieuses.. en luttant contre lamyotrophie,contractures et limit° de mvt. en luttant contre lamyotrophie,contractures et limit° de mvt - Il sagit d1 ttt à long terme qui devra éviter toute précipita° et tout espoir de récupér° rapide.

16 - On ne guérit pas un coxarthrosique : la maladie évolue inexorablement. - le MK en suggérant des aides techniques cherche à pallier la gêne fonctionnelle.

17 LES # FORMES CLINIQUES - La coxarthrose destructive rapide, en général sans ostéophytes (la chondrolyse est totale en – d1 an et labrasion de los sous chondral rend la tête ovale ou irrégul et le cotyle rehaussé, de sorte que lascens° de la tête fémorale est de 10 à 15 mm en moins dun an. - Les coxarthroses ostéophytiques pures. - Les coxarthroses : primitives 2ndaires 2ndaires

18 Les coxarthroses secondaires –Naissent sur dysplasies et luxat° de H. Elles ont tendance EXPULSIVES dans 2 cas : - insufce de couverture ext du cotyle - angle cervico diaphysaire en valga Ces coxarthroses expulsives sont typiquement à pincement polaire ant et sup -A lopposé, il existe des coxarthroses PROTRUSIVES sur coxa-vara à pincement polaire interne

19 Physiopathologie (T6) - Cette aug des contraintes va dvper un phéno douloureux - Les douleurs sont dues à une surcharge du tissus cartilagineux et du tissus osseux. - Les douleurs sont dues à une surcharge du tissus cartilagineux et du tissus osseux.

20 - le tissu cartilagineux :. sérode - le tissu cartilagineux :. sérode. perd ses caractéristiques bio méca car il a été trop écrasé. Il ne joue plus son rôle déponge.. perd ses caractéristiques bio méca car il a été trop écrasé. Il ne joue plus son rôle déponge. - les tissus osseux : souffrent du fait de labsence de cartilage. A la radio on retrouve une condensat° osseuse. La douleur va engendrer une contracture musc. Cette contracture va avoir plusieurs effets : 1. Ralentir la circulat° de retour : particulièrt région int de la cuisse va induire 1 contracture. La contracture sauto entretient. 2. Dim du mvt, des amplitudes coxo-fé qui va induire

21 une fibrose muscul et capsulaire attitude vicieuse FLEXUM (en flex° les 3 ligts de la H sont détendus 3. Politique déconomie de larti. 3. Politique déconomie de larti.

22 LES 3 CAUSES POSSIBLES LES 3 CAUSES POSSIBLES il y aura coxarthrose sil y a perturb° il y aura coxarthrose sil y a perturb° - des forces de coaptat° : - hypertension des haubans muscul ou du manchon capsulo-ligamentaire - hypertension des haubans muscul ou du manchon capsulo-ligamentaire - surcharge pondérale - surcharge pondérale - surmenage sportif ou professionnel - surmenage sportif ou professionnel - des formes : - dysplasies de H - troubles statiques - troubles statiques - des structures : - résistance amoindrie du cartilage et de los

23 Le mécanisme de la coxarthrose(T7)

24 Mécanisme objectifs MK (T8)

25 LE DIAGNOSTIC KINESITHERAPIQUE - reconnu par le décret des compétences du4/10/04 Relaté: - les plaintes sont toujours les mêmes - siège des douleurs - siège des douleurs - gène fnelle - gène fnelle Observé:examen physique se fait en charge et décharg debout : - examen ds les # plans de lespace & marche debout : - examen ds les # plans de lespace & marche Pied Genou Hanche Pied Genou Hanche - boiterie - boiterie - examen morphostatique - examen morphostatique P° allongée : - DD = asymétrie de rot de la H RE P° allongée : - DD = asymétrie de rot de la H RE - attitude vicieuse - attitude vicieuse

26 Mesuré :- palpation peau muscles & insert° - bilan articulaire - bilan articulaire - bilan musculaire mesures obj & subjecti - bilan musculaire mesures obj & subjecti - Evaluat° fnelle de H de Merle dAubigné - Evaluat° fnelle de H de Merle dAubigné - autres éva° fnelle indice algo fnel & WOMAC - + examens rachis lombaire++; force musc MS ; autre H; long des 2MI; bilan radiologique - + examens rachis lombaire++; force musc MS ; autre H; long des 2MI; bilan radiologique Les conclusions de notre bilan vont nous permettre la mise en place des techniques et ttt mk. Les conclusions de notre bilan vont nous permettre la mise en place des techniques et ttt mk. Soigner les # aspects de la pathologie : Soigner les # aspects de la pathologie : - articulaire - périarticulaires - la douleur - la gène fonctionnelle

27 Le traitement masso-kinésithérapique (t10) - buts : - éviter laggravat° et protéger le rachis du patient - antalgique et décontracturant - tonifier pour lutter contre les amyotrophies - lutter contre lattitude vicieuse et prévenir lenrai- dissement articulaire - précautions : - puisque patho dusure limiter les tech qui vont aug les P°-> techn statique car mvt provoque des frottements qui va aggraver le processus dusure - kiné doit être infra douloureuse; patiente - utilisat° de techniques lentes


Télécharger ppt "COXARTHROSE. LISTE DES PRE REQUIS GENERALITES - coxo fémorale ENARTHROSE qui joue un double rôle 1. Sustentat° du poids du corps = arti qui W en compression."

Présentations similaires


Annonces Google