La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Troubles de la statique rachidienne D.U. dOrthopédie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Troubles de la statique rachidienne D.U. dOrthopédie."— Transcription de la présentation:

1 Troubles de la statique rachidienne D.U. dOrthopédie

2 Le rachis 7 vertèbres cervicales, 12 thoraciques, 5 lombaires Normalement rectiligne dans le plan frontal Lordoses cervicale et lombaire, cyphose thoracique dans le plan sagittal

3 Mobilité à chaque étage inter- vertébral Dans les 3 plans, surtout en F/E Modérée aux étages cervicaux et lombaires Faible dans le segment thoracique Plus importante aux « charnières » (zones dinversion de courbure) Mobilité globale = somme des mobilités élémentaires

4 Mouvements du tronc Flexion Exagération de la cyphose thoracique Effacement de la lordose lombaire Extension réduction de la cyphose thoracique exagération de la lordose lombaire Rôle du tonus musculaire sur la position du tronc, adaptation en fonction des mouvements du corps, de ladaptation posturale…

5 En position assise Tonique –Axe frontal rectiligne –Cyphose conservée –Lordose lombaire variable Hypotonique –Cyphose globale Positions de travail…

6 En station debout « tonique »… Existence possible de « troubles de la statique » Dans le plan sagittal –Hypercyphose thoracique –Dos plat –Hyperlordose lombaire –Hypolordose lombaire Dans le plan frontal –Scolioses –Attitudes scoliotiques

7 Dos plat et hypercyphose Dos plat, parfois inversion de courbure –Parfois constitutionnel –Peuvent accompagner une scoliose thoracique (ou apparaître au cours de son traitement…) Hypercyphose –Mesure à laide dun fil à plomb : flèche cervicale, flèche lombaire –Souplesse? Réductibilité ? –Harmonieuse ou « angulaire »?

8 Causes dhypercyphose thoracique « attitude cyphotique » réductible, souple, –par sous-utilisation des muscles spinaux, –par insuffisance de ces muscles (maladie neuro- musculaire, vieillissement) Hypercyphose raide et douloureuse –de lado : maladie de Scheuerman –Acquise de ladulte : rhumatisme axial (SPA) Hypercyphose angulaire après fracture tassement dun ou plusieurs corps vertébraux thoraciques

9 Traitements? Rien (ou kinésithérapie?) si « attitude comportementale » Parfois redresse dos, si HC souple et insuffisance musculaire modérée Corset si –déficit moteur franc, – cyphose douloureuse de lado (pour prévenir déformation cunéiforme, ici), – maladie inflammatoire axiale (spondylarthrite Rh)

10 conséquences Tête projetée en avant Compensation par une hyperlordose cervicale, parfois à lorigine de douleurs (cervicalgies, névralgies cervico-brachiales…) Réduction de la capacité ventilatoire (syndrome restrictif)

11 Lombes plates et hyperlordose Mesurées par la flèche lombaire Souplesse? Réductibilité ? Étiologie? Conséquences?

12 Hypolordose Tassement antérieur de corps vertébral? Bascule post du bassin (« rétroversion ») par rétraction des fléchisseurs de hanche Camptocormie de la personne âgée Scoliose associée Souvent indication à MK, parfois à contention si douleurs

13 Hyperlordose Fréquente Souvent constitutionnelle et asymptomatique Parfois secondaire à flessum de hanche ou à hypercyphose thoracique* Lyse isthmique ? Insuffisance de la sangle abdominale? Dystrophie musculaire ?

14 Traitements « Rien » Kinésithérapie si simple insuffisance musculaire des abdominaux Traitement dun flessum de hanche Parfois contention baleinée Plus rarement corset rigide (lyse isthmique en phase douloureuse, déficit prononcé de la sangle abdominale et peu amélioré par MK)

15 Diagnostics différentiels Stéatopygie Bascule postérieure du tronc

16 Attitude scoliotique Induite par inégalité de longueur des membres inférieurs, réelle ou induite par un troubles de la statique des membres inf. Attitude antalgique Réductible, disparaît en décubitus Pas de gibbosité TTT surtout étiologique et kinésithérapique

17 Scolioses Déformation tridimensionnelle : plan frontal + plan sagittal + rotation des CV 1 à 3 courbures Primitives (pas de cause identifiée) ou secondaire (anomalie vertébrale, affection neurologique ou neuro- musculaire) Souple ou raide? Régulière ou angulaire? Évolutive ? ++ Terrain : ado? Adulte? (rôle de la croissance)

18 Clinique Rarement douloureuse au début Souvent diagnostic « fortuit », parfois bilan orienté par une pathologie connue, ou des antécédents familiaux Risque évolutif : surtout pendant la croissance, mais aussi chez ladulte au delà de certaines valeurs angulaires Expose à des lombalgies (Sc lombaire) ou des troubles respiratoires (sc thoracique) Examen neurologique sytématique

19 Traitements Le plus souvent kinésithérapique, mais pas seulement… Parfois orthopédique (corsets), si évolutive Quelquefois chirurgical (sc secondaires, sc très évolutives ou très évoluées)

20 Divers types de corsets « passifs » ou actifs Hauteur selon niveau des courbures –Lombaires : Boston, Saint Etienne, … –Thoracique : Milwaukee, Passifs : C garchois, … Importance dune surveillance de ladaptation et de lefficacité, notamment au cours de la croissance

21 Au total Tous les troubles de la statique rachidienne nont pas une origine rachidienne… Dans les causes rachidiennes, les formes évoluées ou évolutives justifient un traitement orthopédique souvent prolongé (et parfois une chirurgie)


Télécharger ppt "Troubles de la statique rachidienne D.U. dOrthopédie."

Présentations similaires


Annonces Google