La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rhumatisme infectieux C. ALBERT Service de Rhumatologie Pr EULLER-ZIEGLER.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rhumatisme infectieux C. ALBERT Service de Rhumatologie Pr EULLER-ZIEGLER."— Transcription de la présentation:

1 Rhumatisme infectieux C. ALBERT Service de Rhumatologie Pr EULLER-ZIEGLER

2 Rhumatisme infectieux Polyarthrite dorigine infectieuse: Endocardite Germe (MST): gonocoque Polyarthrite septique : rare Maladie de lyme: liée à une piqûre de tique Brucellose: notion de contage alimentaire par des fromages de chèvre… Polyarthrite parasitaire Polyarthrite virale : rubéole, hépatite B ou C, ou A…

3 Les arthrites virales Manifestations articulaires le plus souvent à la phase initiale de linfection virale: Virus hépatite A,B,C Parvovirus B19 Rougeole, oreillons CMV, varicelle-Zona, EBV Entérovirus…..

4 Quand faut-il lévoquer? Devant un tableau doligo arthrite ou polyarthrite fébrile Éruption cutanée Éventuelle cytolyse hépatique Notion de contage dans lentourage

5 Pronostic Sauf exception régression clinique spontanée en quelques semaines voire des mois Possibles complications avec manifestations systémiques dans les hépatites virales

6 Traitement exclusivement symptomatique Surveillance de lévolution jusquà régression des arthrites

7 RAA/ Rhumatisme post-streptococcique

8 RAA Arthrites post-streptococciques: aseptiques déclenchées par une infection ORL provoquée par un streptocoque β-hémolytique du groupe A RAA Rhumatisme streptococcique de ladulte, plus volontiers vers 40 et 50 ans

9 RAA/ Rhumatismes post- streptocoque Exceptionnelles dans les pays industrialisés (RAA) Affecte plutôt lenfant Diagnostic évoqué devant (RAA et rhumatisme post-streptococcique): Survenue darthrites 3 à 4 semaines après une angine non traitée Tableau de polyarthrite, fugace, migratrice (enfant) Tableau oligo-articulaire chez ladulte

10 RAA Fièvre constante Myalgies fréquentes Cardite rhumatismale (péricardite, myocardite, endocardite mitrale ou aortique) Manifestations cutanées Chorée de Sydenham: mouvements involontaires, disparaissant pendant le sommeil

11 RAA/ Rhumatisme post- streptococcique Biologie: Syndrome inflammatoire biologique Anomalie polyarthrite rhumatoïde Anticorps anti-streptococciques Traitement: Traitement préventif par traitement des angines streptococciques Traitement curatif: antibiothérapie Anti-inflammatoire non stéroïdien (rhumatismes post-streptococciques) Corticothérapie (rhumatismes post-streptococciques) Éradication des foyers streptococciques

12 Arthrite septique

13 Prolifération intra articulaire dun germe Urgence thérapeutique Pronostic fonctionnel de larticulation Mode de contamination: Voie hématogène Inoculation directe Par contiguïté à partir dun foyer infectieux

14 Arthrite septique Germes responsables: Staphylocoque Bacilles gram négatif Streptocoque Autres germes: mycobactérium tuberculosis.. terrains favorisants: Diabète, alcoolisme, corticothérapie prolongée, immunodépression, toxicomanie, polyarthrite rhumatoïde…

15 Arthrite septique Signes locaux: monoarthrite brutale, grosse articulation, douleur, impotence fonctionnelle, rougeur, chaleur Fièvre Rechercher une porte dentrée cutanée: Geste chirurgical récent, infection cutanée, … Syndrome inflammatoire biologique Radiographie normale au début, puis 10 à 15 jours: déminéralisation épiphysaire, pincement global de linterligne, puis érosions articulaires (lésions irréversibles)

16 Arthrite septique Autres examens complémentaires parfois utiles: Scintigraphie osseuse au Tc IRM échographie Diagnostic posé devant: Isolement du germe lors de la ponction articulaire

17

18

19

20

21

22

23

24

25 Arthrite septique Traitements: antibiothérapie adaptée durée prolongée jusquà 3 mois (IV ou directement oral selon la diffusion articulaire et osseuse des antibiotiques) Lavage articulaire Immobilisation et décharge de larticulation (sur les articulation portantes, mise en décharge de 3 à 8 semaines) Exercices musculaires isométriques Puis mobilisation passive prudente des disparition des signes inflammatoires locaux Mobilisation active : dès que larticulation est guérie

26 Spondylodiscite

27 Infection du disque intervertébral et des corps vertébraux adjacents Urgence diagnostique Germes responsables: staphylocoque, bacille gram négatif, streptocoque, candida (heroїnomane) Terrain: facteurs favorisants identiques à ceux des autres infections ostéo-articulaires

28 Spondylodiscite Localisation: rachis lombaire ou lombosacré (70% des cas) rachis dorsal (20%) et rachis cervicale (moins de 10%) Clinique: Douleur rachidienne segmentaire, douleur radiculaire, raideur vertébrale, fièvre, frissons Syndrome inflammatoire biologique Radiographie: décalage radio-clinique de 3-4 semaine

29

30

31 Spondylodiscite Autres examens paracliniques: Scintigraphie osseuse au Tc, TDM, IRM lombaire Diagnostic: Isolement du germe par la ponction-biopsique disco- vertébral Traitement: Antibiothérapie prolongée (minimum 3 mois) Immobilisation par corset plâtré (effet antalgique et lutte contre langulation en cyphose) Réeducation après la phase aigue

32 Tuberculose ostéo- articulaire Arguments cliniques: Monoarthrite subaigue ou chronique (genou, hanche), peu de signes inflammatoires locaux Spondylite, spondylodiscite Ostéite (douleur, epaississement osseux palpable, abcès froid dans les parties molles, fistules)

33 Tuberculose ostéo- articulaire Arguments biologiques: Syndrome inflammatoire biologique modéré

34 Tuberculose ostéo- articulaire Arguments radiographiques: Radiographie standard TDM IRM

35 Tuberculose ostéo- articulaire

36

37 Comment faire le diagnostic ? Prélèvements articulaires ou osseux ou disco-vertébrales: Culture du bacille tuberculeux longue (3 à 8 semaines) Analyse histologique (granulome epitéloide et giganto-cellulaire avec nécrose caséeuse) Prélèvements: ECBC, ECBU, tubage gastrique

38 Traitement Antibiothérapie anti-tuberculeuse De 6 à 12 mois Drainage dun abcès froid Maladie à déclaration obligatoire Enquête de lentourage

39 Ostéite/ Ostéomyélite Infection de los (ostéite): Quelque soit la nature du germe Quelque soit le mode de contamination Infection de los (ostéomyélite): Contamination par voie hématogène Plus fréquent chez lenfant Plus fréquent en Afrique quen Europe

40 Mode de contamination Voie hématogène Inoculation directe: Plaie Ulcère Fracture ouverte Chirurgie osseuse Implantation dun matériel dostéosynthèse

41 Physiopathologie Voie hématogène: Embole septique provoque locclusion dun vaisseaux osseux Séquestres du tissu osseux nécrosé, non vascularisés Possible extension de linfection Formation dun abcès sous- périosté, puis sous-cutané Fistulisation Possibilité dextension à larticulation

42 Germes impliqués Staphylococcus aureus dans plus de 60 % des cas Les streptocoques Les bactéries Gram négatives Bacille tuberculeux Aucun germe identigié dans 10 à 15 % des cas

43 Facteurs favorisants Drépanocytose (fréquence des ostéomyélites à Salmonelle) Diabète Immunosuppression Immunosuppression iatrogénique Matériel prothétique…

44 Comment faire le diagnostic ? Clinique: douleurs osseuses localisés signes inflammatoires locaux fièvre, AEG. Forme chronique: tableau plus insidieux, abcès des parties molles, fistulisation à la peau Biologie Imagerie: Radiographie (ostéolyse, zone de condensation, appositions périostés)

45 Comment faire le diagnostic ? Imagerie: Radiographie (ostéolyse, zone de condensation, appositions périostés) Scintigraphie osseuse TDM: étude des corticales et abcès des parties molles IRM: examen clé car signal inflammatoire de la médullaire osseuse avant les images radiographiques

46 Comment faire le diagnostic ? Biopsie osseuse: examen clé avec étude bactériologique, histologique Ponction dun abcès profond Ponction dun épanchement articulaire Hémocultures Prélèvement dune porte dentrée éventuelle

47 Traitement Antibiothérapie, adapté au germe isolé et à lantibiogramme Traitement chirurgical: Drainage abcès Ablation dun séquestre Ablation de tout corps étranger, prothèse articulaire…


Télécharger ppt "Rhumatisme infectieux C. ALBERT Service de Rhumatologie Pr EULLER-ZIEGLER."

Présentations similaires


Annonces Google