La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MIGRAINE DE LENFANT Epidémiologie Pathologie méconnue mais fréquente 1ère cause de céphalée primaire de lenfant Prévalence : –5 -10 % chez lenfant –15.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MIGRAINE DE LENFANT Epidémiologie Pathologie méconnue mais fréquente 1ère cause de céphalée primaire de lenfant Prévalence : –5 -10 % chez lenfant –15."— Transcription de la présentation:

1 MIGRAINE DE LENFANT Epidémiologie Pathologie méconnue mais fréquente 1ère cause de céphalée primaire de lenfant Prévalence : –5 -10 % chez lenfant –15 % chez ladolescent Age moyen de début : 6.5 ans Ratio sexe : –avant puberté : F = G –après puberté > F

2 MIGRAINE DE LENFANT Clinique de la céphalée Bilatérale, frontale Sévère : –50 % des enfants pleurent –70 % évoluent la céphalée au niveau maximal (EVA) –96 % ont un retentissement sur leurs activités Pulsatile : – coups de marteau –bruits du cœur

3 MIGRAINE DE LENFANT Clinique : symptômes associés Nausées et vomissements : au premier plan Photophobie et phonophobie Pâleur du visage Sensations vertigineuses Douleurs abdominales

4 MIGRAINE DE LENFANT Clinique : les auras (1) Fréquentes : % des cas Plus fréquentes chez lenfant que chez ladulte Rarement signalées spontanément Surviennent volontiers pendant la céphalée

5 MIGRAINE DE LENFANT Clinique : les auras (2) Aura visuelle : –les plus fréquentes –scotome scintillant –tâches colorées –phosphènes –illusions visuelles –hallucinations visuelles

6 MIGRAINE DE LENFANT Clinique : les auras (3) Aura sensitive : –paresthésies –distales des membres –cheiro-orales Aura auditive : –fréquente : 1/3 des aura –voix familières (la mère, la maitresse) –son nom

7 MIGRAINE DE LENFANT Pronostic Amélioration avec lâge : –étude de suivi sur 40 ans, 73 enfants : 62 % : pas de migraine entre ans 54 % : pas de migraine après 40 ans Environ 2/3 des enfants saméliorent entre ans Bille.B A 40 year follow-up of school children…Cephalalgia 1997;17:

8 MIGRAINE DE LENFANT Clinique : les facteurs déclenchants Souvent accusés comme cause Nécessité thérapeutique de les identifier Toutes les stimulations sensorielles : –lumière vive, châleur, froid, bruit, odeurs… mais aussi les efforts, lagitation, les émotions, le stress, les contrariétés et autres Interroger sur : –manque de sommeil ou excès –hypoglycémie –hyperactivité (agenda de ministre)

9 MIGRAINE DE LENFANT Critères diagnostiques de migraine sans aura de lIHS A- Au moins 5 critères répondant aux critères B à D B- Crise dune durée de 1 à 48 heures C- La céphalée présente au moins deux des caractéristiques suivantes : –localisation bilatérale –pulsatile –intensité modérée ou sévère –aggravation par lactivité physique D- Durant la céphalée, au moins une des caractéristiques suivantes est présente : –nausée ou vomissement –photophobie ou phonophobie E- Exclusion par lanamnèse, lexamen clinique et neurologique, éventuellement par des examens complémentaires, dune maladie organique pouvant être la cause des céphalées

10 EQUIVALENTS MIGRAINEUX Vomissements cycliques Attaques récurrentes épisodiques, stéréotypées de vomissements sèvères Associées à une pâleur, une asthénie et une hypotonie diffuse Absence de symptômes entre les crises Durant de 1 h à 5 jours 4 vomissements par heure pendant 1 heure Ne pouvant pas être dus à une autre pathologie

11 EQUIVALENTS MIGRAINEUX Vertiges paroxystiques bénins de lenfant Crises récurrentes et épisodiques de vertiges vrais survenant de façon inopinée Cessant spontanément après quelques minutes Episode bref : quelques minutes Avec examen neurologique, audiométrique et vestibulaire normal

12 EQUIVALENTS MIGRAINEUX Migraine abdominale Douleurs abdominales épisodiques durant de 1 à 72 heures Douleurs modérées à sévères associées à des symptômes vasomoteurs, des nausées et des vomissements Critères diagnostiques : Au moins 5 crises comportant Douleur abdominale durant de 1 à 72 h Douleur abdominale médiane, péri-ombilicale ou mal localisée Associée à anorexie, nausées, vomissements, pâleur Ne pouvant être dues à une autre pathologie

13 EQUIVALENTS MIGRAINEUX Torticolis spasmodique Episodes récurrents d inclinaison de la tête d un côté peut être avec une légère rotation qui se réduit spontanément Durant de quelques minutes à plusieurs jours Avec des rémissions spontanées et tendances à des récurrences mensuelles Durant les crises : paleur, irritabilité, malaise, vomissements, ataxie Examen neurologique normal entre les crises Ne pouvant être attribué à une autre pathologie

14 IMAGERIE Trop souvent demandée Quand ? céphalée enfant moins de 6 ans céphalée inhabituelle chez un migraineux connu modification des crises cassure courbe de croissance baisse résultats scolaires et céphalée examen neurologique anormal Données obtenues avec une anamnèse détaillée, prendre le temps... I Abu-Araefh Arch Dis Child 2005;90:

15 Les symptômes qui égarent Les formes inhabituelles Perte de connaissance, coma (syndrome de Panoyotopulos) Confusion Troubles végétatifs, régulation thermique Ataxiques Hémiplégiques Si la symptomatologie est inaugurale, nécessité dexplorations approfondies

16 TRAITEMENT I)RIRE / REIR II)DE CRISES III)DE FOND

17 TRAITEMENT REIR ADNES SUFPON SQOSA UURBI REMLI ERESERR

18 INDISPENSABLE Nature bénigne de la migraine / héréditaire Nos connaissances actuelles Les facteurs déclenchants Distinguer une M / CT Les moyens thérapeutiques : de crise et de fond Demander la tenue dun agenda

19 TRAITEMENT DES CRISES Le traitement de la crise Particularités sémiologiques crises courtes : action rapide troubles digestifs (sévères) : voie d administration adaptée

20 LES MEDICAMENTS DE LA CRISE Antalgiques simples Paracétamol per os (15 mg/kg) 1 Ibuprofene per os (10 mg/kg ou 7.5 mg/kg) 2 Aspirine 1 Hämäläinen ML, neurology 1997 ; 48 : tableau atelier migraine n°4 2 Lewis DW, Headache 2002 ; 42 : 780-6

21 TRAITEMENT DES CRISES Les triptans Par voie orale Sumatriptan mg Rizatriptan 5 mg Eletriptan 40 mg Zolmitriptan mg Par voie nasale Sumatriptan mg

22 TRAITEMENT DES CRISES Triptans oraux Pas de différence significative / placebo % d efficacité similaire à l adulte dépendante de la rapidité d accès au traitement Triptans spray nasal % denfants soulagés à 30 minutes % denfants / disparition à 2 heures Ueberall Winner P, Pediatrics 2000 ; 106 : Winner P, Headache 2003 ; 43 : Ahonene K, Neurology 2004 ; 62 : 883-7


Télécharger ppt "MIGRAINE DE LENFANT Epidémiologie Pathologie méconnue mais fréquente 1ère cause de céphalée primaire de lenfant Prévalence : –5 -10 % chez lenfant –15."

Présentations similaires


Annonces Google