La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prof. Andreas Ladner Cours à choix 2012 Démocratie et formation de lopinion La communication et les médias.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prof. Andreas Ladner Cours à choix 2012 Démocratie et formation de lopinion La communication et les médias."— Transcription de la présentation:

1 Prof. Andreas Ladner Cours à choix 2012 Démocratie et formation de lopinion La communication et les médias

2 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

3 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Drei Gründe, sich mit Medien und politischer Kommunikation zu befassen (Marcinkowski 2006) (1) Jede Form der politischen Beteiligung an kollektiv verbindlichen Entscheidungen setzt ein Mindestmass an politischem Wissen und politischer Informiertheit voraus. Daraus ergeben sich demokratietheoretisch begründbare Soll- Forderungen an Medien: Information über konkurrierende Sichtweisen, Artikulation von Forderungen aller gesellschaftlicher Gruppen, Sichtbarmachen von Fehlleistungen, Kritik an Machtmissbrauch usw., mit denen sich auch die demokratische Performanz der Medien gemessen werden kann.

4 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Drei Gründe, sich mit Medien und politischer Kommunikation zu befassen (Marcinkowski 2006) (2) Medien sind nicht nur Durchlauferhitzer, noch geben sie alles genau so wieder, wie es gesagt wurde. Medien werden zu politischen Akteuren, unabhängig ob sie dies aus ökonomischen Zwängen, publizistischem Selbstverständnis oder aus politischen Motiven tun

5 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Drei Gründe, sich mit Medien und politischer Kommunikation zu befassen (Marcinkowski 2006) (3) Medien sind die zentrale Vermittlungsinstanz zwischen Staat und Gesellschaft Massenattraktivität gewinnt auch in der politischen Medienlogik an Bedeutung (mediatization of politics)

6 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Littérature: Jarren/Donges 2006: Politische Kommunikation in der Mediengesellschaft Rickenbacher: 1995: Politische Kommunikation Donges 2005: Politische Kommunikation in der Schweiz Blum 2006: Wes Land ich bin, des Lied ich sing? Medien und politische Kultur. Imhof/Schulze 1996: Politischs Raisonnement in der Informationsgesellschaft Jarren/Lachenmeier/Steiner 2007: Entgrenzte Demokratie Windisch, Uli 2005: Dans les médias et la cité. Marcinkowski, Frank 2006: Mediensystem und politische Kommunikation, in Klöti et al. Handbuch der Schweizer Politik.

7 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Travail de groupe: Parlons des médias en Suisse! Quantité? Qualité? Couverture? Indépendance? Diversité?

8 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Sources: Recherche: FÖG (http://jahrbuch.foeg.uzh.ch/Broschren/Broschueren/finale%20Broschue ren/Broschur_Jahrbuch_foeg_franz.pdf)http://jahrbuch.foeg.uzh.ch/Broschren/Broschueren/finale%20Broschue ren/Broschur_Jahrbuch_foeg_franz.pdf Statistique: OFS (http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/16/03.html )http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/16/03.html Publicité: WEMF/REMP (http://www.remp.ch/f/etudes_media.php )http://www.remp.ch/f/etudes_media.php

9 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Annales 2011: Qualité des médias Schweiz Suisse Svizzera « Les Annales ont pour but de renforcer la prise de conscience à légard de la qualité des médias. Source de renseignements pour tous ceux qui, travailleurs dans les arts médiatiques, acteurs de la politique et de léconomie, chercheurs scientifiques et autres milieux intéressés, souhaitent réfléchir à lévolution des médias et de leurs contenus, les Annales sont nées de limpulsion donnée par la constatation que la qualité de la démocratie dépend de la qualité de la communication publique transmise par les médias. Les Annales veulent contribuer à faire de la qualité des médias un sujet important de la communication publique. »

10 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Les Annales 2011 sont élaborées et publiées par le fög – Forschungsbereich Öffentlichkeit und Gesellschaft / Université de Zurich (www.foeg.uzh.ch).www.foeg.uzh.ch Les auteurs suivants y ont contribué: Roger Blum (auteur invité), Pascal Bürgis, Urs Christen, Mark Eisenegger, Patrik Ettinger, Angelo Gisler, Lucie Hauser, Florent Heyworth, Kurt Imhof, Esther Kamber, Jens Lucht, Sibylle Oetiker, Colin Porlezza (auteur invité), Stephan Russ-Mohl (auteur invité), Jörg Schneider, Mario Schranz, Linards Udris, Bartosz Wilczek (auteur invité), Marta Zanichelli (auteur invité), Sarah Zielmann. Elles sont soutenues par la Fondation Öffentlichkeit und Gesellschaft (www.oeffentlichkeit.ch) dont le conseil de fondation se compose de Christine Egerszegi- Obrist, Gabriele M. Paltzer-Lang, Kurt Imhof, Yves Kugelmann et Oswald Sigg.

11 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Raison dêtre des Annales Au V e siècle avant notre ère déjà naquit, dans la cité dAthènes, lune des utopies les plus influentes de lhumanité, à savoir quune société libre présuppose la liberté de communiquer publiquement, pour permettre au meilleur argument de simposer. En effet, lhistoire montre que sans une opinion publique de bonne qualité, la démocratie décline. Lopinion publique sert à percevoir les problèmes, à les discuter et à les résoudre de façon obligatoire pour tous (fonction de forum). Elle remplit une fonction de légitimation et de contrôle vis-à-vis des autorités de lÉtat et de ceux qui revêtent le pouvoir dans la société. Sans elle, impossible de créer entre les citoyennes et les citoyens la loyauté indispensable à une communauté de droit autorégulatrice (fonction dintégration). La qualité de la démocratie est donc indissociable de la qualité de lopinion publique tel quelle résulte des prestations fournies par les médias dinformation.

12 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Toutefois, depuis le déclin des journaux de partis et depuis la dualisation des médias audiovisuels dans les années 1980, le système médiatique sest différencié pour devenir une sphère autonome et a perdu sa distance critique dobservateur qui retrace les changements de ce système médiatique et de la qualité de a communication publique et les soumet au discours public.

13 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Critique du premier rapport 2010 Constat de la perte de qualité confirmé mais tout nétait pas pour le mieux dans le passé linfluence des relations publiques (PR) sur les contenus rédactionnels na pas été étudiée.

14 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Recul de la consommation des médias dinformation: Parmi les principaux titres dinformation des trois catégories de médias concernées, à savoir la presse, la radio et la télévision, la couverture potentielle de la population résidente des régions linguistiques à partir de 15 ans a connu un recul souvent prononcé au cours de la dernière décennie. Cela signifie que, par rapport à la population résidente, le tirage ou la consommation des titres dinformation baisse. Les émissions dinformation de la télévision sont les plus touchées. Les sites de nouvelles et les portails en ligne qui nous intéressent ici ont clairement gagné en importance de 2007 à 2009, en partant dun très bas niveau.

15 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Presse dinformation sous pression Malgré la grande importance que la presse continue à revêtir en Suisse, la presse dinformation a connu les plus grands changements de ces dix dernières années. En tant que catégorie de médias organisée selon les principes de léconomie privée, elle est fortement exposée aux fluctuations conjoncturelles. Du côté des médias gratuits hors ligne, après la consolidation du marché en 2010, le nombre de titres gratuits sest réduit à trois, mais leur taux de couverture atteint le chiffre élevé de 30% de la population résidente. De ce fait, les sociétés Tamedia et Ringier AG contrôlent désormais le marché des quotidiens gratuits.

16 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Approvisionnement de base par la radio des régions linguistiques et locale Le secteur de la radio connaît un approvisionnement de base stable dans les trois régions linguistiques grâce aux chaînes publiques. Toutefois, la couverture de la population baisse, surtout par la télévision publique, sous leffet dun déplacement de la consommation vers lInternet. Le taux de couverture des émissions dinformation des émetteurs privés est faible comparé à celui de la SRG SSR.

17 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Autres résultats: La croissance des sites en ligne des journaux par abonnement saffaiblit. Concentration des marchés de linformation (SRG/SSR, Tamedia AG, Ringier AG et NZZ Groupe)

18 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Validation de la qualité Perte de qualité partielle par rapport à lannée précédente Augmentation de linfodivertissement dans les médias en ligne et les journaux gratuits Moins de mise en perspective Moralisme et émotions en ligne et dans les médias à sensation Rôle central de la presse dominicale et gratuite dans le lancement de sujets politiques conflictuels Radio publique et journaux par abonnement avec la plus grande pertinence Gains de qualité des radios publiques et journaux par abonnement suprarégionaux Une Suisse désécurisée et polarisée

19 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

20 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

21 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

22 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

23 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Contenu La communication Les médias Relation entre les médias es la politique Typologies et développement Communiquer dans la « media society »

24 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Communication du type émetteur - message - récepteur

25 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Des modèles de plus en plus complexes « Un émetteur, grâce à un codage, envoie un message à un récepteur qui effectue le décodage dans un contexte perturbé de bruit. »

26 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Le modèle de Lasswell Qui ? : correspond à l'étude sociologique du ou des milieux et des organismes émetteurs. Dit quoi ? : se rapporte au contenu du message, à l'analyse de ce contenu. Par quel média ou canal ? : il sagit de l'ensemble des techniques utilisées pour diffuser l'information à un instant donné dans une société donnée. A qui ? : vise l'auditoire, ou audience, soit les publics récepteurs avec des analyses selon des variables Avec quels effets ? : il s'agit d'analyser et d'évaluer les influences du message sur l'audience.

27 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

28 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Communication de masse Un émetteur (ou un ensemble d'émetteurs liés entre eux) qui sadresse à tous les récepteurs disponibles Rarement une rétroaction immédiate Standardisation, le Fordisme, le taylorisme et la publicité... « MassMedia »: la radiocommunication, la radiodiffusion et la télévision L'apparition de l'internet rend la rétroaction possible (!?).

29 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

30 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Pas de démocratie sans communications politique, Le Monde, (…) Au-delà, il faut réfléchir au rôle essentiel de la communication politique, véritable moteur de la démocratie. La communication politique ce n'est ni les paillettes, ni le marketing, ni la publicité. C'est au contraire l'espace symbolique, constitué par le jeu des acteurs politiques, des médias, de l'opinion publique, et la circulation de leur discours. Pas de démocratie avec un grand nombre d'acteurs, le suffrage universel, beaucoup d'informations, de médias, de sondages, sans une réflexion sur le rôle essentiel de ce triangle de la communication politique. Son risque ? Se refermer, perdre le contact avec la réalité, rétrécir le jeu politique et arriver au découplage auquel on a assisté lors de ce référendum. Dominique Wolton

31 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | LEurope nest pas encore un espace publique « Quant à l'opinion publique, l'Europe est sans doute le secteur où la tentation de la réduire aux sondages est la plus forte et la plus dangereuse. Ne sachant pas comment se forment les opinions sur cet immense Far West, on y transcrit les méthodes existant aux plans nationaux. L'Europe est à la fois un espace commun fait d'économie et un espace politique qui s'élargit lentement. Mais ce n'est pas encore un espace public nécessitant un minimum de langue, représentations, idéologies, enjeux communs. » Dominique Wolton

32 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | En réalité, les médias sont le moteur de la communication politique, mais à deux conditions. « D'abord éviter d'être trop liés aux élites et conserver la fonction de médiation entre les différents milieux de la société. Ils doivent refléter l'hétérogénéité de celle-ci. C'est leur rôle démocratique. D'autant qu'en haut les dirigeants n'ont souvent plus de rapports avec la réalité et n'y accèdent qu'à travers les médias. Si les médias ne reflètent pas mieux la diversité, le risque d'incommunication augmente. Et le nombre de supports ne suffit pas à rendre plus transparente et compréhensible la société, car tous parlent de la même chose, au même moment. Pas assez ouverts, pas assez pluralistes, trop conformistes. L'espace médiatique ne transcrit pas assez l'hétérogénéité culturelle et sociale. Ensuite, les médias doivent éviter de devenir simples commentateurs de sondages. Il y a trop de sondages commandés ou commentés. On serait effaré, tous médias confondus, de voir sur une seule journée le nombre d'informations qui se réduisent à un commentaire de sondage. » Dominique Wolton

33 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Lespace public de Habermas Pour Habermas, après son essor au XVIIIe siècle, l'espace public « gouverné par la raison » sera en déclin, puisque la publicité critique laissera peu à peu place à une publicité « de démonstration et de manipulation », au service d'intérêts privés. -> vue pessimiste! L'enjeu de la démocratie délibérative ou participative : la création dun débat prescrit par l'usage public de la raison, et non par des intérêts particuliers Habermas, Jürgen: Strukturwandel der Öffentlichkeit. Untersuchungen zu einer Kategorie der bürgerlichen Gesellschaft (Habil.), Neuwied 1962

34 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Herrschaftsfreier Diskurs = situation du discours idéal Die "ideale Sprechsituation: 1.Kein äußerer Zwang darf das Gespräch behindern. 2.Geltung hat das beste Argument. 3.Jeder hat die gleiche Chance zur Beteiligung am Gespräch. 4.Jeder muss zur "ungekränkten Selbstdarstellung" fähig sein und sich den anderen transparent machen. 5.Jeder muss die Grundentscheidungen seines Lebens thematisieren und kritisieren lassen. (Hierzu dient ein ausgeklügeltes System von Rede und Gegenrede, Begründungspflicht für alle Aussagen und Behauptungen usw.). 6.Keiner hat Vorrechte aufgrund von Alter, Erfahrung, Autorität usw. 7.Jeder muss bereit sein, mit jedem die Verhaltenserwartungen zu tauschen. Jeder soll jederzeit mit jedem zum Rollentausch bereit sein. 8.Diskutiert wird so lange, bis ein Konsens erreicht ist. Ist die neue Wahrheit angenommen, bestimmt sie von da an das Leben und Verhalten der Teilnehmer.

35 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Contenu La communication Les médias Relation entre les médias es la politique Typologies et développement Communiquer dans la « media society »

36 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Histoire des médias Gutenberg ( ) novateur dans l'usage des caractères métalliques mobiles, il est considéré comme l'inventeur de l'imprimerie typographique en Europe. Début des années 1990 naissance de lInternet tel que nous le connaissons aujourd'hui. La norme TCP/IP permet à des ordinateurs différents de communiquer aisément entre eux.

37 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | 1605 gibt Johann Carolus in Straßburg erstmals die Relation aller fürnemmen und gedenckwürdigen Historien heraus, die der Weltverband der Zeitungen als erste Zeitung der Welt anerkennt.Johann CarolusStraßburgWeltverband der Zeitungen

38 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Printland Schweiz In der Schweiz erscheinen mehr als 500 Zeitungen und Anzeiger... ca. 70 Publikumszeitschriften... ca. je 1'000 Fach- und Spezial- /Hobbyzeitschriften. 75% der Schweizer lesen täglich Zeitung! 89% der Schweizer lesen wöchentlich Zeitschriften! Lopinion publique politique

39 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Utilisation de tous les médias (la veille) en % Réponse à la question: « Lesquels de ces médias avez-vous utilisé hier? » Source: étude 2008 de publisuisse sur l'utilisation des médias, indications en % des sondés. Base N=7309 cas.

40 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | UTILISATION DE TOUS LES MÉDIAS (En Minutes) Source: étude 2008 de publisuisse sur l'utilisation des médias, indications en % des sondés. Base N=7309 cas

41 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

42 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

43 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

44 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

45 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

46 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Journaux

47 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Typologie der Printmedien Informations- und serviceorientierte Forumszeitungen mit lokaler und regionaler Reichweite (Tages-Anzeiger, Berner Zeitung, St. Galler Tagblatt, Tribune de Genève (1879) Überregionale Qualitätszeitungen (NZZ seit 1780), Le Temps) Wochenzeitungen (Weltwoche, Hebdo, Wochenzeitung) Sonntagszeitungen (NZZ am Sonntag, Sonntagszeitung, Blick am Sonntag, Zentralschweiz am Sonntag, Le Matin Dimanche) Boulvardpresse (Blick, Le Matin) Gratiszeitungen (20 Minuten, Blick am Abend) Fach- und Unterhaltungszeitschriften (Bilanz, Schweizer Illustrierte)

48 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Les médias suisses: titres et tirage depuis 1939 Quelle:Verband SCHWEIZER PRESSE, Januar 2005, Durchschnittliche Tagesauflage 2005: 2.3 Mio.

49 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | et

50 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Titres par région linguistique

51 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Titres par cantons

52 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Les quotidiens

53 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

54 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Les hebdomadaires

55 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

56 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Radio et télévision (CF)

57 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

58 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Projekt Medienkonvergenz

59 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

60 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Actualité: (OFCOM) Les programmes de radio et de télévision de la SRG SSR idée suisse sont très fortement liés à une région linguistique; les comptes-rendus consacrés aux autres régions de la Suisse sont rares. Ces constatations ressortent des différents rapports sur l'analyse des programmes de radio et de télévision de la SRG SSR. Globalement, l'analyse et le sondage mené auprès du public lattestent : les programmes de la SRG SSR sont de qualité, conçus avec professionnalisme, qui réservent une large place à la politique tout en offrant une représentation diversifiée et actuelle d'autres thèmes. (NZZ: « zu diesen Schlüssen wäre auch der unwissenschaftliche Medienbeobachter gekommen ») Certaines faiblesses ont toutefois également été mises au jour.

61 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | (Suite) Télévision: formats différents L'analyse révèle en outre que les programmes de télévision de la SRG SSR présentent un format différent selon la région linguistique. Alors que les chaînes de Suisse romande (TSR1, TSR2) et de Suisse italienne (RSI LA1, RSI LA2) offrent un mélange équilibré d'information, de divertissement, de sport et de culture, les chaînes suisses alémaniques SF1, SF zwei et SF info mettent l'accent sur l'un ou l'autre aspect de manière différente: SF1 avant tout sur l'information et le divertissement, SF zwei sur le divertissement et le sport, et SF info sur l'information, en diffusant en boucle principalement des émissions d'information produites par les chaînes principales. Publication des sources Dans le domaine de la radio, les trois premiers programmes – DRS1, RSR La Première et Rete Uno – se sont particulièrement distingués par la diversité des contenus et de la forme, la qualité de l'information et la conception professionnelle des émissions. L'analyse relève toutefois un certain manque de transparence concernant les sources d'information. En outre, dans les émissions ou les magazines d'information, la présentation dopinions ou de perspectives différentes sur un même sujet est plutôt rare. NZZ : « Kritische Worte zu DRS 1 » -> Berichterstattung erfolgt nach einem universell bekannten Muster. Man verlässt sich auf gouvernementale Informationsquellen. In einem Fünftel der Fälle werden die Informationsquellen nicht offengelegt.)

62 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

63 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

64 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Linternet

65 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Les maisons déditions

66 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

67 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Récapitulation: Les médias Quantité? Qualité? Couverture? Indépendance? Diversité?

68 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Contenu La communication Les médias Relation entre les médias es la politique Typologies et développement Communiquer dans la « media society »

69 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Travail de groupe Décrivez la relation entre les médias et les acteurs politiques (partis politiques) Qui est-ce qui domine? (Exemples)

70 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Relation entre les médias et le politique Le paradigme de la séparation des pouvoirs (4ème pouvoir: les médias; autonomie et distance) Le paradigme de linstrumentalisation (dominance des médias ou dominance de la politique) Le paradigme de linterdépendance et de la symbiose (information contre publicité) Vgl. Jarren/Donges 2006: 24 ff.

71 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Remarques générales: fonctions des médias pour lopinion politique publique et pour la démocratie Contribution à la formation de lopinion (par ex. par des prestations de sélection, agenda-setting) Contribution à la constitution de lopinion publique par la communication politique

72 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | La communication politique en Suisse jusquaux années 1960 Lien direct entre les médias et les partis politiques (Parteipresse) Discours entre des voix libérales, radicales, démocrates, conservatrices et socialistes (= Aussenpluralismus) Radio et télévision sous la tutelle de lEtat

73 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Un grand nombre de journaux partisans Au milieu des années 1960, on comptait 370 journaux politiques. Seuls 237 se considéraient comme organes dun parti politique. Mais parmi les 133 qui se disaient neutres et indépendants, seuls 5 létaient vraiment (Gruner 1964). Beaucoup de journalistes étaient actifs dans un parti politique.

74 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | La presse partisane et lorganisation des partis. Thèse : Jusquau milieu des années 1960, limportance de la presse partisane se reflétait dans des liens étroits avec les lecteurs pour empêcher les partis politiques de créer des organisations basées sur le principe de membres (Gruner 1964).

75 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | La fin de la presse partisane Emancipation des journaux face aux partis politiques à partir de 1968 (relativement tard si on compare avec les autres pays en Europe (Marcinkowski 2006: 401) Fusions: des quotidiens partisans sont remplacés par des quotidiens indépendants. Parfois même, certains ennemis politiques fusionnent. => Binnenpluralismus

76 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Exemples Die Südostschweiz ("Neue Bündner Zeitung" (demokratisch), "Freie Rätier" (freisinnig) und "Bündner Tagblatt) "National-Zeitung" (freisinnig, dann non-konform) und die "Basler- Nachrichten" (liberalkonservativ, dann liberal) zur "Basler Zeitung" "Vaterland" (christlich-demokratisch) und das "Luzerner Tagblatt" (freisinnig) zuerst zur "Luzerner Zeitung", dann die "Luzerner Zeitung" und die eher etwas progressiven parteiunabhängigen "Luzerner Neusten Nachrichten" zur "Neuen Luzerner Zeitung Le Temps aus dem Journal de Genève et Gazette de Lausanne et Nouveau Quotidien Aus Blum (1996: 203):

77 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Aujourdhui La symbiose classique de la politique et des médias est remplacée par la symbiose de léconomie et des médias

78 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Les médias se détachent des acteurs politiques Les acteurs doivent se battre/payer pour être présents dans les médias Orientation vers les aspects commerciaux: les rédactions essayent de se protéger avec des statuts internes contre les maisons dédition. Problèmes des grandes maisons déditions (Ex. TA-Media: TA – TV3/Tele Züri)

79 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Que signifie la séparation des médias pour les partis? Ils perdent une plateforme importante pour se faire entendre. Ils perdent un moyen important pour créer des liens avec leurs sympathisants. Ils dépendent de la publicité coûteuse et se voient obligés de se faire remarquer par des événements spectaculaires (Pseudoereignisse).

80 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Positionnement politique des journalistes Überdurchschnittlich viele Parteimitglieder Eher links-liberal (Nyffeler 2000) so wie in anderen westlichen Demokratien (Patterson und Donsbach 1996) sieht sich der Schweizer Presserat genötigt, die Trennung von politischem Amt und journalistischer Tätigkeit als Regel einzufordern (Marr 2001).

81 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Prof. Uli Windisch, Université de Genève « Je suis davantage préoccupé par la représentativité des journalistes. » « Je militerai donc plutôt pour la diversité des titres et des journalistes. Il est notamment dommage quil nexiste pas en Suisse romande un quotidien clairement de droite, afin douvrir davantage le débat public. »

82 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Facts 04/30

83 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 |

84 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Typologie de journalistes

85 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Professionnalisation 1965 erste Schweizer Journalistenschule in Lausanne, ähnliche Einrichtungen in der deutsch- und italienischsprachigen Schweiz folgen in den 1970er Jahren, d.h. drei Jahrzehnte später als in Deutschland und Frankreich (Blum 2002). Seit den 1970er Jahren gibt es auch anwendungsorientierte Studiengänge an den Hochschulen Auswirkungen der Professionalisierung?

86 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Contenu La communication Les médias Relation entre les médias es la politique Typologies et développement Communiquer dans la « media society »

87 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Typologie des systèmes de médias (Hallin/Mancini 2004) The Polarized Pluralist Model found in the Mediterranean area of Southern Europe (France, Greece, Italy, Portugal, and Spain), is characterized by low levels of newspaper circulation and journalistic professionalization, as well as by high levels of political parallelism (links between media and society) and state intervention. The Democratic Corporatist Model of Central and Northern Europe (Austria, Belgium, Denmark, Finland, Germany, Netherlands, Norway, Sweden, and Switzerland) is characterized by high levels of the four dimensions (newspaper circulation, parallelism, professionalization, and state intervention). The Liberal Model of the North Atlantic region (Britain, Canada, Ireland, and United States), which presents medium levels of newspaper circulation, strong professionalization, and low levels of parallelism (with the exception of Britain) and state intervention.

88 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | La Mediengesellschaft –Diversification, intensification, actualisation de la communication –Médiatisation de la communication –Plus dautonomie pour les médias du système politique et plus de dépendance du système économique

89 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | La médiatisation Les différences entre les réalités des médias et les réalités politiques et culturelles diminuent. La politique existe de plus en plus que par les médias Le comportement et les activités politiques sadaptent de plus en plus aux exigences des médias. Sarcinelli 1998: 678 ff.

90 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | La politique dans la société médiatique La lutte pour lhégémonie dans linterprétation des enjeux politiques!

91 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Antonio Gramsci ( ) Membre fondateur du Parti communiste italien, écrivain et théoricien politique L'hégémonie culturelle comme moyen du maintien de l'État dans une société capitaliste: « La bourgeoisie domine par la force mais aussi par le consentement, notamment par son hégémonie culturelle qui fait que le prolétariat adopte les intérêts de la bourgeoisie. » Die herrschenden Gedanken sind immer die Gedanken der Herrschenden.

92 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Uli Windisch: comment définir la politique? « La communication politique est une lutte acharnée pour imposer sa définition et sa solution des problèmes. »

93 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Le mot devient le programme politique Waldsterben Ozonloch Treibhauseffekt Erneuerbare Energien Nachhaltigkeit Verursacherprinzip Restrisiko Schweinegrippe Sonderfall Teilautonomer Nachvollzug Rosinenpicker Scheininvalide Asylmissbrauch Standortwettbewerb heimatmüde

94 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Populisme - Populismus Le populisme désigne un courant politique qui critique les élites et prône le recours au peuple. Il sincarne souvent dans une figure charismatique soutenu par un parti. Il suppose l'existence d'une démocratie représentative quil critique. Le leader populiste propose des solutions simplistes, mais ignore complètement les réalités de la décision politique (notamment le fait qu'elles doivent être inscrites dans un agenda, qu'elles doivent tenir compte des avis parfois contradictoires de la société civile), comme la complexité des situations décrites (wikipedia). Politik: meist polemisch gebrauchtes Schlagwort für eine um »Volksnähe« bemühte Politik, die Stimmungen der Unzufriedenheit und akute Konfliktlagen aufgreift und oft an eine charismatische Persönlichkeit gebunden ist. Historisch trat der Populismus u. a. in Brasilien (G. D. Vargas) und Argentinien (J. D. Perón) als diktatorische Herrschaftsform in Erscheinung. Neuere populistische Bewegungen (häufig Rechtspopulismus genannt) sind besonders durch Mobilisierung fremdenfeindlicher Tendenzen (bei programmatischer Unschärfe und taktischer Flexibilität) gekennzeichnet. (Meyers Lexikon)

95 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Lopinion publique et le populisme Jacques Juillard, journaliste, La reine du monde: « Lopinion publique est le partenaire de Sarkozy » « (…) il sest condamné à en épouser les méandres (…). » « (…) lopinion est plus capricieuse quune assemblée délus (…). » « La France est devenue une démocratie populiste. » -> Blair, spin doctors, sondages etc. Le Temps, , p. 5

96 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Contenu La communication Les médias Relation entre les médias es la politique Typologies et développement Communiquer dans la « media society »

97 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Le pouvoir des médias L'ACTUALITE EN CONTINU Le Temps I Nouvelles suisses I Article Le TempsNouvelles suisses La municipale verte zurichoise Monika Stocker jette l'éponge Monika Stocker, responsable municipale des affaires sociales de Zurich, démissionne à fin juillet. Elle aura alors 60 ans et aura siégé pendant 14 ans à l'exécutif de la ville. Elle est sous pression depuis plusieurs mois en raison de cas d'abus à l'aide sociale. Mardi 5 février :46 ATS La politicienne verte a donné sa démission le 1er février, indique-t-elle dans une lettre à son parti, datée du lundi 4 février et rendue publique mardi par la radio alémanique DRS. "Le 1er juillet, je fêterai mes 60 ans et aurai 40 ans de vie politique derrière moi. C'était bien, mais c'est assez", écrit Monika Stocker. La responsable des affaires sociales ne cache pas que les affaires d'abus à l'aide sociale ont pesé dans sa décision. "Je regrette beaucoup que les deux premières années de cette législature aient été dominées par les thèmes de l'aide sociale, des abus et du renforcement des contrôles. Cela m'a profondément atteinte". La politicienne a été hospitalisée le week-end des janvier pendant quelques jours pour des problèmes cardio-vasculaires. Elle est en congé maladie jusqu'au 25 février. La rumeur de son retrait a déjà été propagée dimanche par la "NZZ am Sonntag" et figurait en première page du "Tages-Anzeiger" de mardi

98 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Aus Ausgabe 05/08 / Diese Woche Aus Ausgabe 05/08 –Sozialhilfe Zunehmende Verzweiflung Von Alex Baur Die Zürcher Sozialvorsteherin Monika Stocker ist auch in ihren eigenen Reihen unter Druck geraten. Während die Chefin im Spital liegt, proben Sozialarbeiter den Aufstand. mehr...mehr... Aus Ausgabe 02/08 / Diese Woche Aus Ausgabe 02/08 –Sozialmissbrauch Die Gefälligkeitskommission Von Alex Baur Die Geschäftsprüfungskommission des Zürcher Gemeinderats stellt der Vorsteherin des Sozialdepartements, Monika Stocker, Aus Ausgabe 44/07 / Diese WocheAus Ausgabe 44/07 –Sozialmissbrauch Plötzlich greift Monika Stocker knallhart durch Von Philipp Gut Die Zürcher Sozialvorsteherin geht gegen interne Kritiker vor. Aus Ausgabe 35/07 / Magazin Aus Ausgabe 35/07 –Monika Stocker «Wir zahlen doch nicht einfach» Von Alex Baur und Markus Somm Die meistkritisierte Sozialpolitikerin der Schweiz nimmt in der Aus Ausgabe 34/07 / Magazin Aus Ausgabe 34/07 –Zürcher Sozialvorsteherin Stockers Alptraum Von Alex Baur Die skandalgeplagte Zürcher Sozialvorsteherin Monika Stocker möchte eine härtere Gangart in ihrem Amt einführen. Doch das grosszügige Verteilen von Fürsorgegeldern lässt sich nicht so leicht bremsen.Die grüne Politikerin ist gefangen im System, das sie jahrelang mitgeprägt und gepredigt hat. mehr...mehr... Aus Ausgabe 34/07 / Diese Woche Aus Ausgabe 34/07 –Kommentar Unsanftes Erwachen Von Alex Baur Erst auf anhaltenden, monatelangen Druck der Medien will Zürichs Sozialvorsteherin, Monika Stocker, ihr Amt aufräumen. Andere Politiker hätten nicht so lange überlebt. mehr...mehr... Aus Ausgabe 28/07 / Diese Woche Aus Ausgabe 28/07 –Sozialhilfe Risse im Packeis Von Alex Baur Überraschend anerkennt der Zürcher Stadtrat die bislang bestrittenen Missstände in Monika Stockers Sozialamt. Die angekündigten Massnahmen bleiben nebulös. mehr...mehr...

99 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Kommunikationsfehler führten zur Medienkampagne (Daniel Schwarz, TA ) Was rückblickend wie ein Serienfeuer vor allem der «Weltwoche» gegen Stocker aussieht, war so nicht geplant. Zürich. – Vor knapp einem Jahr, am 15. Februar 2007, erschien in der «Weltwoche » der Artikel «Frau Zaki braucht ein Dienstmädchen». Reporter Alex Baur schilderte am Beispiel eines Falles, dass das System der Sozialhilfe in Zürich und anderen Städten falsche Anreize schaffe. Arbeit lohne sich weniger als der Bezug von Fürsorgegeldern, meinte Baur und kritisierte namentlich Monika Stocker: Die Sozialhilfe werde «von einem System zur Überbrückung von Notfällen zu einer Art Volksrente umgebaut». Nach diesem Artikel wollte die «Weltwoche» mit Monika Stocker ein Interview führen. Doch nachdem der Reporter ihr die Fragen geschickt hatte, zog die Sozialvorsteherin ihr Gesprächsangebot zurück.

100 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Das war wohl ein entscheidender Fehler. Monika Stocker beging ihn nicht zum ersten Mal. Schon in früheren Fällen hatte sie Kritiker auf diese Weise ins Leere laufen lassen. Diese Form der Gesprächsverweigerung, gepaart mit einem offensiv zur Schau getragenen Selbstbewusstsein, hatte häufig etwas Provozierendes. Der «Weltwoche»-Reporter blieb am Thema, länger und verbissener, als er es sich je vorgestellt hatte. Und nach einer kürzeren Flaute flossen ihm immer neue Informationen über ältere Pannen bei der Sozialhilfe zu. Offenbar gab es innerhalb der Abteilung Soziale Dienste einige Leute, die ihrem Unmut über ihre Arbeitssituation und über ihre Vorgesetzten mit solchen Indiskretionen Luft verschafften. Bei naiven Lesern konnte der Eindruck entstehen, in der Fürsorge herrsche ein grosses Chaos. Dabei ging zum Teil vergessen, dass es sich hier um einzelne Fälle von Sozialhilfemissbrauch handelte, die von Sozialarbeitern und nicht etwa von den Medienleuten aufgedeckt worden waren. Als Monika Stocker sich Ende August 2007 endlich bereit fand, der «Weltwoche » Rede und Antwort zu stehen, war es zu spät. Sie war in die Rolle der verstockten Angeklagten versetzt. Entsprechend gewunden lasen sich ihre Antworten. Natürlich konnte und durfte sie nicht intime Details von Sozialhilfebezügern an die Öffentlichkeit tragen. Doch ihre Arbeit und die ihrer Leute hätte sie schon viel früher erklären können und müssen, statt nur zu mauern. (DS)

101 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Kommunikationsberater: Sieben Grundregeln der politischen Kommunikation (vgl. Christian Bretscher, Vortrag ZPRG) 1. Mediation statt Verkaufen Nie funktioniert es in der Polit-PR die Botschaften zu «verkaufen». Vielmehr geht es darum, einen Ausgleich der Interessen zu erreichen und im besten Fall eine Diskussion zu lenken, zu prägen. 2. Solide Faktenbasis als Muss Kein Erfolg mit Wischiwaschi-Infos und brüchigen Argumenten. Politisch sind die Dialogpartner noch engagierter, informierter und streitlustiger als anderswo. 3. Klares strategisches Ziel Erst wenn sich Kommunikations-Fachmenschen und Auftraggeber bezüglich strategischem Fernziel einig sind, können die taktisch richtigen Massnahmen starten und greifen. 4. Beweglich in der Taktik Das politische Terrain kann jederzeit ändern. Ein vorgegebener Weg für die Kommunikation führt darum mit grosser Sicherheit ins Nichts. So stur langfristige strategische Ziele anvisiert werden, so beweglich muss man in der taktischen Ausführung bleiben. 5. Zeit und Ausdauer Aufträge die «raschen politischen Einfluss» oder ähnliches als Zielgrösse nennen, sind abzulehnen. Politkommunikation ist immer langfristig anzugehen. Auch eine Abstimmungskampagne kann kaum kurzfristig gewonnen werden, wenn die Grundlagenarbeit nicht sauber geleistet wurde. 6. Vertrauen und Verlässlichkeit Sowohl zwischen Auftraggeber und Berater, aber auch zwischen allen Projektpartnern ist 100%-ge Transparenz unerlässlich. Falsche, fehlende oder mangelhafte Informationen sind kurzfristig schädlich und langfristig «tödlich». Welcher Parlamentarier/Politiker vertraut noch einem Lobbyisten, der ihn einmal «versetzt» hat. 7. Persönliches Engagement «Wessen Brot Du isst, dessen Lied du singst» – auch bei bezahlter Mandatsarbeit: Können Sie hinter den Zielen und Anliegen der Auftraggeber stehen? Alles andere untergräbt Glaubwürdigkeit und damit die Wirksamkeit jeder Kommunikation.

102 | ©IDHEAP – | | 30/04/2014 | Die 10 gröbsten Fehler in der politischen Kommunikation (nach Christian Bretscher) 1.Überheblichkeit 2.Aggressivität 3.Realitätsverlust 4.Eitelkeit 5.Kopieren 6.Patentrezepte 7.Verkaufen statt verhandeln 8.Auf schnelle Veränderungen setzen 9.Die Umsetzung abgeben 10.Ausschweifende Theorien


Télécharger ppt "Prof. Andreas Ladner Cours à choix 2012 Démocratie et formation de lopinion La communication et les médias."

Présentations similaires


Annonces Google