La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cette case est destinée pour identification locale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cette case est destinée pour identification locale."— Transcription de la présentation:

1 Cette case est destinée pour identification locale.

2 Quoi de neuf en Éducation physique et Éducation à la santé? Les cinq composants pour « Vivre actif et en santé » Manitoba Physical Education Supervisors Association

3 Vision Modes de vie actifs physiquement et sains pour tous les élèves But Fournir aux élèves un programme équilibré dactivités planifiées leur permettant dacquérir des connaissances et de développer des habiletés et des attitudes propices à ladoption dun mode de vie sain intégrant lactivité physique

4

5 Raisons dêtre Élucider le renouvellement du programme détudes en Éducation physique et Éducation à la santé Expliquer les changements apportés par le nouveau programme détudes Identifier les exigences pour assurer lefficacité de la mise en œuvre du nouveau programme

6 le pourquoi…

7 SONDAGE 1995 (Physical Activity Monitor) Un nombre imposant de parents reconnaissent que lactivité physique contribue au bon développement et à la croissance, au développement de lestime et limage de soi, à lamélioration de la capacité de se concentrer et dapprendre, ainsi quà lapprentissage du partage et du sens de la coopération de leurs enfants.

8 Risques à la santé Activité physique et santé : Rapport du directeur de la santé publique 1996 Les effets positifs de lactivité physique sur le corps humain sont très importants. Le développement des systèmes musculaire, squelettique, cardiovasculaire, respiratoire, et endocrinien en sont tous avantagés. Lactivité physique régulier réduit le risque de mortalités prématurées et lincidence, entre autres, de maladies de cœur, dhypertension, de cancer du colon, et du diabète type II.

9 Cinq principaux problèmes de santé pour les jeunes Le programme détudes du Manitoba se penche sur ces cinq facteurs de risque : Le manque dactivité physique Les mauvaises habitudes alimentaires La toxicomanie, lalcoolisme et le tabagisme Les comportements sexuels qui favorisent la propagation des maladies transmises sexuellement et les grossesses non désirées Les comportements qui entraînent des blessures intentionnelles ou non

10 Selon la recherche 25% des enfants de plus de 8 ans passent 4 ou plus dheures par jour devant un écran de télévision

11 Recherche en neurosciences De la naissance à lâge de 10 ans, les expériences sensorielles et motrices contribuent de façon importante au développement des liens entre les neurones. Après lâge de 10 ans, le cerveau se restructure et retient moins les fonctions qui ne sont pas régulièrement utilisées. Cest avant lâge de 18 ans que le cerveau est le plus réceptif aux changements motivés par les expériences motrices. Les années scolaires constituent clairement la période la plus propice pour lapprentissage des habiletés motrices fondamentales et de la plus grande gamme possible dhabiletés motrices plus complexes.

12 Recherche en neurosciences (suite) Les exercices daérobie servent à augmenter la circulation doxygène et de glucose qui, en retour, peut aider à maximiser le processus dapprentissage et la performance académique. Les mouvements bi-latéraux augmentent la capacité des deux côtés du cerveaux à communiquer lun avec lautre. Lactivité physique réduit la production de produits chimiques qui sont le résultat du stress et qui encombrent lapprentissage.

13 Facteur de risque à la santé : le manque dactivité physique Lobésité infantile a augmenté de 5% depuis 1981 à 16.6% ( pour les garçons) et 14.6% ( pour les filles) en (CMAJ Nov. 2000) Le pourcentage denfants qui font de lexercice deux fois ou plus par semaine (hors des heures scolaires) a diminué dans toutes les catégories dâge de 1990 à (Santé Canada 1999) Les filles sont moins actives que les garçons : filles: 30% et garçons : 50% pour les ans filles: 25% et garçons : 40% pour les ans (Physical Activity Monitor 2000)

14 Facteur de risque à la santé : les mauvaises habitudes alimentaires Les enfants mangent moins de fruits et légumes crus quotidiennement. (Santé Canada 1999) Garçonsfruits 77% 69% légumes 52% 35% Fillesfruits 84% 59% légumes 77% 44% Les restaurants offrent de plus en plus de « portions excessives ». Les liqueurs douces constituent plus de 90% des ventes par les dispositifs automatiques. (Manitoba Council on Child Nutrition and Health 2001)

15 Facteur de risque à la santé : la toxicomanie, lalcoolisme et le tabagisme En secondaire 4, presque 80% des élèves admettent avoir consommé de lalcool. Lâge moyen pour la première consommation dalcool : 13.5 Utilisation de drogues autre que lalcool : 40% Âge moyen pour lutilisation dautres drogues : 14.3 (25.9% à moins de 13 ans) Utilisation courante des produits du tabac : 46.4% des élèves. (2001 AFM sondage des élèves)

16 Facteur de risque à la santé : blessures intentionnelles ou non Les coûts liés aux blessures non intentionnelles au Canada sélèvent à environ 8.7$ milliards par année. Pour chaque mortalité due à une blessure, on compte 40 hospitalisations et on estime à 670 le nombre de visites durgence aux centres dhospitalisation. En 1996, les blessures non intentionnelles étaient la cause de près de 70% des mortalités liées à des blessures chez les enfants. Les blessures non intentionnelles sont la cause la plus importante de mortalité chez les jeunes âgés de moins de 20 ans. Le suicide est la deuxième cause la plus importante des décès chez les adolescents, après les accidents routiers. (Santé Canada 1999)

17 Facteur de risque à la santé : comportements sexuels 26% des filles et 20% des garçons âgés de ans révèlent avoir eu des rapports sexuels avant lâge de 15 ans. Parmi les jeunes sexuellement actifs, 51% des filles et 29% des garçons admettent navoir jamais ou rarement utilisés un condom lors de relations sexuelles. On compte 6 grossesses par jour chez les adolescentes du Manitoba. La plus importante incidence de chlamydia et de gonorrhée au Canada se manifeste chez les filles âgées de ans. (1996 Enquête nationale sur la santé de la population) )

18 Quoi de plus important que la santé et le bien-être de vos enfants?

19 Hier et aujourdhui! Quest-ce que vos enfants apprendront et feront qui est différent de votre expérience en Éducation physique et Éducation à la santé.

20 Curriculum combiné Un document Éducation physique axé sur la santé Éducation à la santé axé sur le bien-être Cinq résultats dapprentissage généraux (RAG) inter-reliés : 1. MOTRICITÉ 2. GESTION DE LA CONDITION PHYSIQUE 3. SÉCURITÉ 4. GESTION PERSONNELLE ET RELATIONS HUMAINES 5. HABITUDES DE VIE SAINES

21 Changements clés : Éducation physique et Éducation à la santé Temps partagé Mise en œuvre partagée Résultats dapprentissage partagés Responsabilité partagée

22 Temps partagé Éducation et Jeunesse Manitoba recommande les allocations de temps (au minimum) suivants: 11% en M-6 dont 150 min en ÉP et 48 min en ÉS 9% en 7-8 dont 134 min en ÉP et 44 min en ÉS 2 crédits en S1-S2, 1 crédit = 110 heures ÉP et ÉS Selon un sondage des écoles manitobaines en 1998, 55-70% des écoles M-8 ne rencontraient pas les recommandations de temps alloué pour ÉP et ÉS. Plus de temps peut être consacré à lÉducation physique et Éducation à la santé à la discrétion des administrations locales.

23 Mise en œuvre partagée Certains enseignants et enseignantes auront besoin dune formation relative à des domaines particuliers tels que : le développement moteur, la physiologie, la nutrition, la sécurité, la gestion du risque, la sexualité, la gestion du conflit… Quels sont les besoins de votre école?

24 Résultats dapprentissage partagés Intégration et liens curriculaires entre matières La transmission des renseignements sur le progrès et le rendement des élèves est une responsabilité locale. Une approche par résultats dapprentissage axée sur le rendement et le progrès des élèves et lacquisition de connaissances et dhabiletés.

25 Responsabilité partagée Le foyer, lécole et la communauté participent pour que se développent et se maintiennent de saines habitudes de vie. Comment faire?

26 Quel est notre rôle? Questions et actions pour appuyer la mise en œuvre!

27 Défis de la mise en œuvre Assurer ou dépasser les allocations de temps recommandées (ÉPQQ = 150 minutes / cycle de jours) Maintenir ou augmenter le temps pour lÉP et lÉS Programmes dÉducation physique obligatoires pour M à S4 Éducatrices et éducateurs physiques qualifiés Distribution des tâches : qui enseigne et qui transmet les renseignements sur les progrès relatifs aux résultats dapprentissage? Programmes dappui (p. ex. Sautons en cœur) Plans scolaires (Approche globale de la santé) Décisions relatives au contenu délicat Sécurité et responsabilité civile (Lignes directrices sur la sécurité en Éducation physique)

28 Plans annuels scolaires Un plan scolaire qui intègre dans ses buts lÉducation physique et lÉducation à la santé de qualité établit une direction salutaire pour lécole. (Approche globale de la santé en milieu scolaire) Exemples daspects à considérer : temps alloué, code de comportement, sécurité scolaire, programmes dactivités physiques extra-curriculaires, nutrition, programmes de santé spéciaux ( e.g. tabagisme, substances, alcool).

29 Parents et tuteurs Les Conseils consultatifs pour la direction des écoles (ou comités de parents) peuvent appuyer la mise en œuvre du nouveau programme dÉducation physique et Éducation à la santé. En collaboration avec lécole, les parents peuvent promouvoir un style de vie actif et sain pour leurs enfants.

30 Ressources pour les parents ou tuteurs Le guide dactivité physique canadien (Santé Canada) Le guide alimentaire canadien (Santé Canada) Information pour parents (Éducation et Jeunesse Manitoba) Information curriculaire à lintention des parents (Site web : Éducation et Jeunesse Manitoba)

31 Quel beau cadeau que doffrir à nos enfants lhabileté de faire des choix sains!


Télécharger ppt "Cette case est destinée pour identification locale."

Présentations similaires


Annonces Google