La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CLINIQUE DE TIR TIR AVEC LA CARABINE A AIR COMPRIMÉ Développé par Capt Guylaine Valois Adapté par Ens1 David Dupuis.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CLINIQUE DE TIR TIR AVEC LA CARABINE A AIR COMPRIMÉ Développé par Capt Guylaine Valois Adapté par Ens1 David Dupuis."— Transcription de la présentation:

1 CLINIQUE DE TIR TIR AVEC LA CARABINE A AIR COMPRIMÉ Développé par Capt Guylaine Valois Adapté par Ens1 David Dupuis

2 Bloc 1  L’oeil dominant  La position couchée et La prise de la carabine

3 Section 1 DÉTERMINER L’OEIL DOMINANT

4 Déterminer l’oeil dominant Chaque personne a un oeil dominant qui est le plus fort des deux. Voilà l’oeil qui devrait être utilisé pour tirer. L’oeil dominant est celui qui envoi la principale source d’information visuelle au cerveau. L’autre oeil ajoutera des infos secondaires tel que la perception des distances et points de référence. Notez que l’oeil dominant n’est pas toujours du même côté que la personne écrit.

5 Comment déterminer l’oeil dominant Sélectionner un petit objet ou une marque sur un mur à une certaine distance de vous, Faire face à l’objet et étendre les 2 mains devant soi, Formez un petit triangle en joignant les 2 pouces et les 2 index et centrer l’objet choisi dans le triangle en gardant les 2 yeux ouverts. Fermer un oeil, puis l’autre; vous trouverez l’oeil avec lequel l’objet est toujours centré. Il s'agit de votre oeil dominant.

6 Déterminer l’oeil dominant Si un tireur d’expérience réalise qu’il n’utilise pas le bon oeil, il aura une décision importante à prendre dans son développement: l’habitude versus l’habileté naturelle. Gardez en tête que la vue est le facteur le plus critique dans le tir.

7 Section 2 POSITION COUCHÉE ET LA PRISE DE LA CARABINE

8 Position couchée L’objectif d’une bonne position est d’obtenir une plate-forme stable et uniforme permettant une visée et une prise de la carabine avec peu de mouvements et peu de tension musculaire. Afin de tirer un coup parfait, il n’est pas suffisant d’avoir une bonne carabine ou d’avoir une attitude positive, il faut également une excellente position.

9 Position couchée Une bonne position doit être: Stable; Confortable; Naturelle; Sans tension; Constante; Réglementaire.

10 Caractéristiques d’une bonne position (inverser les détails pour un tireur gaucher) Le corps devrait former un angle de 5 à 20 degrés avec la ligne de visée; Le côté gauche devrait former une ligne droite; Le corps ne devrait pas être tordu; et la colonne vertébrale devrait être droite; Le pied gauche devrait être placé de la façon la plus confortable possible pour le tireur;

11 Caractéristiques d’une bonne position Le genou droit devrait être remonté afin que la cuisse forme un angle de 45 degrés avec la jambe gauche; - plus stable - facilite la respiration Le mollet droit doit être parallèle à la jambe gauche et devrait reposer sur son côté intérieur; Le bout du pied droit devrait être tourné vers la droite;

12 Caractéristiques d’une bonne position Le coude gauche devrait être positionné presque sous la carabine, et pour demeurer constant tout au long du tir, il ne devrait jamais bouger, même lors du pompage de la carabine; Le bras gauche devrait former un angle d’au moins 30 degrés avec le sol; Les épaules devraient être le plus possible à la même hauteur et former un triangle avec le bas du dos;

13 Prise de la carabine  La carabine doit reposer dans la paume de la main gauche, à mi- chemin entre l’index et le pouce;  La main gauche doit être fermement appuyée sur l’attache de la bretelle, tout en étant insérée sous la bretelle. On s’assurera que la bretelle est bien à plat;  Les doigts de la main gauche sont ouverts et n’exercent aucune pression sur la carabine;  La main droite doit prendre la carabine pour que l’index soit bien positionné sur la détente. Cette main ne doit pas forcer ni supporter le poids de la carabine;

14 Prise de la carabine  Le pouce droit devrait être placé directement derrière la mire arrière ou autour de la poignée de la crosse;  La position du coude droit est déterminé une fois que toutes les autres composantes sont en place. Le coude devrait être déposé sur le sol de façon naturelle;  La plaque de couche est fermement maintenue en place dans le creux de l’épaule, le plus possible dans le muscle situé juste sous la clavicule. Elle devra toujours être appuyée au même endroit d’un coup à l’autre.

15 Prise de la carabine  La joue droite doit reposer sur la crosse de la carabine, juste sous l’os de la joue, mais sans exercer une pression trop grande;  L’œil droit doit être bien centré dans la mire arrière;  La bretelle doit être bien installée en dessous ou au dessus du bicep du bras gauche. On devra s’assurer qu’elle ne glissera pas et qu’elle soit bien tendue.

16 Position couchée et Prise de la carabine Ces caractéristiques ne sont que des points de référence, ils représentent ce que devrait être une position idéale. Chaque tireur ayant une physionomie différente, nous aurons donc évidemment des variations pour une question de confort ou de stabilité. Cependant, afin d’obtenir les meilleurs résultats possible et d’améliorer ses chances de progresser dans le sport, le tireur devra tenter de rester le plus près possible des caractéristiques énumérées.

17 Bloc 2  L’alignement naturel  La visée  La respiration  La détente  Le suivi du coup

18 Section 1 L’ALIGNEMENT NATUREL

19 Position stable et confortable dans laquelle le tireur pointe naturellement la carabine vers sa cible. Si le tireur est dans une position naturelle et confortable, il ne forcera pas pour viser sur sa cible et aucune tension musculaire ne sera ressentie. Cet alignement naturel peut également prévenir que le groupement des coups ne se déplace un peu partout sur la cible Alignement naturel

20 Préparez-vous à faire votre coup comme vous le faites normalement, mais juste avant de presser sur la détente: Fermez vos yeux Prenez une respiration profonde Relaxez Sentez votre position et assurez-vous qu’elle est la même que lorsque vous avez fermé vos yeux Ouvrez vos yeux Où êtes-vous en train de viser? –Trop haut ou trop bas: vous devrez glisser votre bassin vers l’avant ou vers l’arrière pour corriger votre point de visée –A gauche ou a droite: vous devrez déplacer l’angle de votre corps avec votre bassin en utilisant le coude gauche (pour les droitiers) comme pivot Comment faire l’alignement naturel

21 Alignement naturel X X Alignement naturel = correction horizontale + correction verticale

22 Alignement naturel Pour la correction horizontale, le tireur doit déplacer son bassin vers la gauche ou la droite, afin de déplacer le point d’impact sur la cible. On peut faire un parallèle entre la ligne de tir du tireur et une aiguille d’horloge où le pivot serait le coude gauche du tireur. Pivot = coude avant Ligne de tir Point d’impact Bassin Vue de dessus: Petit déplacement Grand déplacement

23 Alignement naturel En résumé, voici comment bouger votre bassin dans le cas où vous visez : Trop à gauche  Déplacer la bassin vers la gauche Trop à droite  Déplacer la bassin vers la droite Trop haut  Déplacer la bassin vers l’avant Trop bas  Déplacer la bassin vers l’arrière

24 Section 2 LA VISÉE

25 Visée En apprenant comment utiliser ses yeux de façon appropriée, nous pouvons mieux voir sans qu’ils ne se fatiguent trop rapidement.

26 Visée Deux yeux ouverts Les yeux travaillent toujours ensemble et si l’un est fermé, l’autre doit forcer affectant ainsi la vision. Si le cadet éprouve des difficultés à viser convenablement avec les 2 yeux ouverts, l’utilisation d’un cache œil peut aider à faire le focus et atténuer la fatigue oculaire.

27 Visée Position appropriée de la tête Le tireur devrait garder la tête dans une position qui permet à ses yeux de regarder directement vers l’avant, sans forcer. Meilleure est cette position, moins les muscles de ses yeux seront tendus. ll est normal d’incliner la tête légèrement vers l’avant, mais il doit éviter de l’incliner vers la gauche ou la droite.

28 Visée Distance entre l’oeil et la mire arrière La distance dépend de la constitution physique et de la position du tireur. Généralement elle varie entre 5 et 15 cm. Elle doit permettre une position confortable et naturelle. Une bonne distance permet de voir un cercle de lumière autour de la mire avant. Une distance trop petite augmentera ce cercle de lumière rendant ainsi l’alignement plus difficile à faire. Il est important de conserver la même distance d’un coup à l’autre

29 Visée Alignement des mires Un des éléments les plus importants du processus de visée. La visée consiste à aligner parfaitement l’oeil, la mire arrière et la mire avant, en rapport avec la cible. Un alignement adéquat des mires inclut le fait de centrer la mire avant dans la mire arrière. La mire avant avec le couvert de l’oeilleton ne sera pas parfaitement superposé sur la mire arrière; un cercle de lumière les séparera.

30 Visée

31

32 Section 3 LA RESPIRATION

33 L’oxygène inspiré alimente les muscles et leur assure un rendement optimal. Ces muscles sont ceux sollicités pour tenir la carabine et ceux des yeux. Afin que le tireur puisse tirer un coup de la façon la plus stable possible, il doit arrêter de respirer durant quelques secondes. Il est très important de ne pas arrêter la respiration pour plus de 5 à 7 secondes, après cette période de temps, les muscles commencent à manquer d’oxygène et la vision peut être affectée. Respiration

34 En appliquant les informations présentées par le graphique suivant, le tireur s’assure d’avoir une séquence de respiration adéquate:

35 Section 4 LA DÉTENTE

36 Une pression constante de la détente assurera au tireur que le plomb a la trajectoire voulue. Une fois combinés, la respiration et le contrôle de la détente s’effectuent comme un réflexe. Le contrôle de la détente doit s’effectuer de manière à ce qu’il n’y ait pas de dérangement ou de mouvement en lien avec la visée. Appuyer sur la détente devrait toujours se faire de manière constante, contrôlée et lente. Contrôle de la détente

37 Pour appuyer sur la détente, le tireur devrait utiliser le bout de son index, tout près de la première articulation. Cette partie du doigt nous permet de mieux sentir la pression qui est faite sur la détente. Le tireur devrait appuyer sur la détente en ligne droite vers l’arrière. On peut positionner le pouce en ligne droite derrière la mire, de cette façon la pression sur la détente peut se faire en serrant le poing.

38 Section 5 LE SUIVI DU COUP

39 Pourrait être défini comme l’action de rester en position quelques secondes après le départ du plomb. 1.Conserver l’image de visée 2.Noter le point d’alignement au moment où le coup est parti 3.Garder la tension sur la détente, puis relâcher tranquillement Suivi du coup

40 Le suivi du coup est essentiel afin de toujours tirer de bons coups. Il permet aussi de développer une prise de la carabine adéquate, un maintien stable et une assurance que la carabine n’est pas en mouvement au moment où le coup est tiré. Permet aussi de déterminer l’emplacement probable du coup. Suivi du coup

41 Bloc 3  Ajustement des mires  Centrer le groupement  Classifications de tir des cadet

42 Section 1 Ajustement des mires

43 L’ajustement des mires Le principal rôle de l’ajustement de la mire est de centrer le groupement ou le point d’impact du tir d’application le plus près possible du centre du diagramme.

44 L’ajustement des mires La mire possède 2 vis d’ajustement:  La vis d’élévation et  La vis de dérive On utilisera la vis d’élévation pour monter ou descendre Et la vis de dérive pour se déplacer de gauche à droite

45 L’ajustement des mires L’ajustement de la mire se mesure par le nombre de clics sentis lorsque les vis sont tournées. Chaque clic correspond à un déplacement d’un peu plus de 1mm sur la cible. 2 clics vous déplaceront environ la largeur d’une ligne de pointage à l’autre. 3 clics vous déplaceront environ la largeur du point d’impact d’un plomb. 4 clics vous déplaceront d’un côté à l’autre du 9.

46 L’ajustement des mires L’ajustement d’élévation: Tourner dans le sens horaire pour monter; et anti-horaire pour descendre le point d’impact. L’ajustement de dérive: Tourner dans le sens horaire pour aller vers la droite; et anti-horaire pour aller vers la gauche. Vous devrez utiliser une combinaison des deux ajustements si votre coup est placé de façon diagonale par rapport au centre.

47 L’ajustement des mires Notes spéciales à l’entraîneur: Lorsque les ajustements de la mire changent de direction, le livret du manufacturier nous avise d’un décalage de 3 clics avant de rattraper la position normale. Vérifier que le contrepoids est bien centré sur la carabine. S’il n’était pas bien centré, la visée du cadet et le centre du groupe seraient affectés.

48 Section 2 CENTRER LE GROUPEMENT

49 Centrer le groupement Sur les cibles de groupement, il peut parfois être nécessaire d’ajuster les mires de façon à s’assurer que tous les coups sont sur la cible.

50 Centrer le groupement On imagine le centre du groupe (pour la majorité des coups), et on effectue la correction sur la mire en conséquence. x x

51 Centrer le groupement On se souvient qu’un clic équivaut à environ 1 mm. Exercice 1: Donc pour tasser le groupement vers le centre, quelle serait selon-vous la correction à apporter?

52 Centrer les coups Sur les cibles de précision, les ajustements devraient être basés sur une tendance de quelques plombs, et non à chaque coup.

53 Centrer les coups Exercice 2: Quel ajustement devrait- on faire pour centrer ce coup?

54 L’ajustement des mires Correction approx. normale: 5 en haut – 4 à gauche Correction approximative avec ‘canting’: 3 en haut – 6 à gauche Notes spéciales à l’entraîneur: Le ‘canting’ en soi n’est pas dramatique, mais ce qui est plus difficile c’est d’évaluer les conséquences lors des corrections sur la mire. NON

55 Bloc 4  La séquence d ’un coup

56 Section 1 LA SÉQUENCE D’UN COUP

57 La séquence d’un coup POSITION TIR ALIGNEMENT NATUREL SUIVI DU COUP CONTROLE DE LA DÉTENTE VISÉE RESPIRATIONPAUSE STOP

58 Section 2 LA SÉQUENCE DE TIR D’UNE CIBLE

59 Séquence de tir d’une cible Lors du tir, il est important de limiter les déplacements le plus possible, c’est pourquoi l’ordre dans lequel on tire les diagrammes de notre cible est important.

60 Séquence de tir d’une cible Moins de déplacement Alignement naturel plus facile Plus grande zone de sécurité lors de l’ajustement Retour facile à l’ajustement Les cibles sont ici démontrées dans la position que nous recommandons pour les raisons suivantes:

61 Séquence de tir d’une cible Voici la séquence que nous recommandons pour tirer les diagrammes:

62 Bloc 5  Les règlements  Le programme de tir des cadets  La correction des cibles

63 Section 1 LES REGLEMENTS

64 Règlements Boîte de tir 5 tireurs Par équipe Bris d’équipement Appuis Équipement Position Cross-Fire 2 plombs Même diagramme Communication 2 premiers ajustements Nombre de Plombs Cessez le feu / Temps limite

65 Règlements SALLE DE TIR POINTAGE CIBLES DÉFIS ET PROTETS JURY CARABINES ÉLIGIBILITÉ COACHINGCOMPÉTITION INFRACTIONS ET PÉNALITÉS

66 Section 2 LE PROGRAMME DE TIR DES CADETS

67 Programme de tir des Cadets Ressources –Manuel de référence –Aide-Mémoire –Plan d’entraînement –Livre de règlements –Vidéo d’instruction –OAIC 14-41

68 Tir de classification MARINE ARMÉE AVIATION

69 Série de championnats de tir

70 ZONENATIONALPROVINCIAL

71 Programme récréatif ASSOCIATION TIR PROVINCE DE QUÉBEC FORCES CANADIENNES

72 Section 3 CORRECTION DES CIBLES

73 Correction des cibles Groupements à l’aide d’un acétate: Tous les coups doivent être entièrement à l’intérieur du cercle

74 Correction des cibles Pointage à l’aide de la loupe Le coup peut simplement toucher (frôler) la ligne du plus haut pointage pour qu’il soit accordé Attention de bien utiliser le cercle simple pour la carabine à air Le cercle double sert à la carabine.22

75 Correction des cibles Pointage à l’aide de la jauge Le coup ne peut être jaugé qu’une seule fois Il devra fois être identifié comme étant jaugé Plug

76 Correction des cibles Si le temps le permet, nous procéderons à la correction des cibles de vos cadets à la fin de ce bloc. Certaines décisions seront difficiles à prendre, particulièrement lors de perforations inégales ou lorsqu’il y a une déchirure.

77 Tir de classification TIR DE CLASSIFICATION DES CADETS 2 groupements de 5 plombs dans un diamètre de 3 cm et moins sur chaque cible 2 groupements de 5 plombs dans un diamètre de 2.5 cm et moins sur chaque cible 2 groupements de 5 plombs dans un diamètre de 2 cm et moins sur chaque cible 2 groupements de 5 plombs dans un diamètre de 1.5 cm et moins sur chaque cible Numéro de commande des écussons selon l’élément

78 Correction des cibles ASSOCIATION DE TIR DE LA PROVINCE DE QUÉBEC 4 cibles de plus de 80% 4 cibles de plus de 85% 4 cibles de plus de 90% 4 cibles de plus de 95% Voir feuille de commande dans votre documentation

79 Correction des cibles PROGRAMME DE TIR RÉCRÉATIF DES FORCES CANADIENNES 10 cibles de plus de 50% Numéro de commande cibles de plus de 80% Numéro de commande cibles de plus de 90% Numéro de commande cibles de plus de 97% Numéro de commande


Télécharger ppt "CLINIQUE DE TIR TIR AVEC LA CARABINE A AIR COMPRIMÉ Développé par Capt Guylaine Valois Adapté par Ens1 David Dupuis."

Présentations similaires


Annonces Google