La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Modèles de choix discrets (III) Mirta B. Gordon Laboratoire Leibniz-IMAG Grenoble Dynamique des systèmes complexes et applications aux SHS : modèles, concepts.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Modèles de choix discrets (III) Mirta B. Gordon Laboratoire Leibniz-IMAG Grenoble Dynamique des systèmes complexes et applications aux SHS : modèles, concepts."— Transcription de la présentation:

1 Modèles de choix discrets (III) Mirta B. Gordon Laboratoire Leibniz-IMAG Grenoble Dynamique des systèmes complexes et applications aux SHS : modèles, concepts méthodes

2 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III2 plan introduction modèles en physique modèles en sciences sociales encore un modèle de Schelling ! critical mass (p104) un modèle général modèle dun marché à bien unique modèle des acheteurs détermiation du prix par le monopoliste transitions de phases

3 modèle général dune population devant des choix discrets sous influence sociale

4 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III4 définitions de base N agents (i=1,2,…,N) i : choix de chaque agent :oui ( i = 1) non ( i =0) suivant le contexte, « oui » et « non » veulent dire : acheter ou pas, participer ou non, adopter un standard ou non,.... etc.

5 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III5 population inhomogène au lieu des seuils de Schelling : des préférences individuelles H i R : envie du « oui » chez lindividu i distribution (gelée) des H i dans la population H : valeur moyenne des H i dans la population : variance de la distribution f i : distribution des préférences autour de la moyenne support compact ou infini

6 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III6 influence sociale on peut traiter nimporte quel type de voisinage : réseau de conexions ocales, régulier ou non réseau aléatoire, petit monde réseau global la préférence de lindividu i est représentée par la somme poids attrtibué par i aux choix de ses « voisins » nombre de voisins de i voisinage de i choix du voisin k = 0 ou 1

7 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III7 choix chaque individu maximise son utilité ou surplus : où P est un seuil global, ou le prix dune unité (peut être nul) prix de réserve

8 hypothèses simplificatrices permettant des calculs analytiques

9 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III9 choisir « comme les autres » procure avantages ou plaisir : J ik > 0... et encore plus simple : terme social homogène (J ik =J) la préférence de lindividu i poids attrtibué aux choix des « voisins » nombre de voisins de i modèle dinteractions positives fraction des voisins de i qui achètent

10 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III10 voisinage global : « champ moyen » on peut traiter nimporte quel type de voisinage remarque : si fini : terme social très sensible au changement davis dun seul voisin voisinage global et N très grand : limite des grands nombres : insensible aux fluctuations : les agents ne peuvent pas influencer individuellement le terme de choix collectif J poids des « voisins » nombre de voisins de i

11 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III11 modèle de « consommateur » interactions homogènes positives : J ik =J voisinage global : préférence « privée » i tiré dune distribution f( i ) de moyenne nulle prix de réserve de lindividu i : maximisation individuelle du surplus si V i > P alors i =1 et le surplus est V i – P si V i < P alors i =0 et le surplus est 0 surplus de lindividu i :

12 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III12 commentaires comparaison avec les modèles de Schelling : P=0, J=1 i a un support borné (0 H i =H+ i 1) suivant le modèle : voisinage local (segregation) champ moyen (dying seminar, bounded neighbourhood) plus riche : préférences plus générales effet social pondéré par J en variant P on peut modéliser des effets externes (loffre, …)

13 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III13 méthode générale on suppose que chaque agent i connaît son i (information privée) et aussi (par apprentissage, expérimentation, des enquêtes,...) probabilité que i choisisse i =1 ou i =0 : loi des grands nombres

14 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III14 fraction dacheteurs fraction de voisins de i qui achètent : loi des grands nombres : il faut résoudre : -> équivalent à chercher les attracteurs dans le modèle du « dying seminar »

15 analyse du modèle : deux distributions des i

16 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III16 distribution uniforme distribution des préférences autour de la moyenne H

17 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III17 utilités des consomateurs rappel : Z=P-(H+J ) -a < H i < a si JJ B =2a : solutions multiples pour a P-H J-a il y a deux solutions P>H+J P< H+J

18 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III18 diagramme de phases du consommateur représentation des résultats dans le plan P-H, J H < P H > P J> J B : deux solutions

19 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III19 distribution logistique distribution des préférences autour de la moyenne H

20 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III20 fraction dacheteurs en fonction de H-P, et J

21 mars - Ecole CNRS Agay Systèmes Complexes SHS - choix discrets III21 diagramme de phases du consommateur H < P JBJB solution unique deux solutions H > P grand petit continue P=H

22 fin du deuxième cours


Télécharger ppt "Modèles de choix discrets (III) Mirta B. Gordon Laboratoire Leibniz-IMAG Grenoble Dynamique des systèmes complexes et applications aux SHS : modèles, concepts."

Présentations similaires


Annonces Google