La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Brevet dEtat 1 er degré Football 5 ème semaine LENTRAÎNEMENT AEROBIE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Brevet dEtat 1 er degré Football 5 ème semaine LENTRAÎNEMENT AEROBIE."— Transcription de la présentation:

1

2 Brevet dEtat 1 er degré Football 5 ème semaine LENTRAÎNEMENT AEROBIE

3 ANALYSE DE LACTIVITÉ Le football se caractérise par des efforts intermittents, cest-à-dire une succession defforts brefs et répétés, entrecoupés de période récupération, plus ou moins passives (une action intense environ toutes les 43 secondes). Parmi toutes ces accélérations et décélérations brutales, nous pouvons comptabiliser : 40 % de sprint de 0 à 5 m 30 % de sprint de 5 à 10 m 20 % de sprint de 10 à 20 m 10 % de sprint + de 20 m Le footballeur doit être rapide et puissant pour produire des actions brèves et intenses (70 % des sprints ont une durée de 2" à 3 " ) mais aussi endurant, pour être capable de répéter ses efforts très souvent dans le match. AEROBIE (Endurance/Puissance) VITESSE (Réaction / Démarrage / Vivacité / Puissance) FORCE (Explosivité / Renforcement musculaire) COORDINATION (Coordination Générale /Souplesse / Proprioception)

4 LE MATCH DE FOOTBALL Un match de foot cest une opposition, cest un rapport de force individuel et collectif. Cest le jeu qui commande les efforts et les repos (répartitions irrégulières sur le match). Cest le jeu qui conditionne les qualités physiques prioritaires sollicitées. Chaque match est unique au niveau de la durée (irrégulière) de récupération et deffort. Timing spécifique au football : avec ou sans ballon

5 La distribution irrégulière des sollicitations en football Le rythme des différents déplacements : 70.8% : Marche course lente = Filière aérobie 14.3% :Course intense = Filière mixte (aérobie et anaérobie lactique) 14.9 % :Sprint + actions intenses = Filière anaérobie alactique Ladaptation de lorganisme aux efforts football capacité à prélever, transporter et distribuer lO2 = effet combiné (adaptation cardiaque et musculaire) Les fréquences cardiaques moyennes relevées en match sont de 170 à 175 puls/min du match ( entraînement à Moyenne FC)

6 RAPPEL PHYSIOLOGIQUE

7 Lentraînement aérobie – Qualités à développer Endurance aérobie : Allure dendurance Foncière ou Fondamentale au seuil aérobie (ou seuil Lactique 1) : permet au joueur de mieux supporter les charges auxquelles il sera soumis tout au long de la saison. Allure au seuil anaérobie (ou seuil lactique 2) : permet aux joueurs de retarder le moment où lacide lactique sera trop importante pour poursuivre son effort à haute intensité. Puissance Aérobie : permet aux joueurs daugmenter sa Vo2max (ou VMA), donc de maintenir le plus longtemps possible et le plus élevé possible ses efforts, une meilleur récupération entre deux accélérations.

8 Importance de lentraînement aérobie La durée du match : être performant sur la totalité de la rencontre Les statistiques du match : être capable de parcourir jusquà 14km par rencontre (varie en fonction des postes et du niveau) La récupération des efforts : récupérer plus vite entre les efforts intenses grâce à une bonne VMA Les périodes de travail soutenus : être capable de maintenir une activité soutenue et quasi-ininterrompue pendant plusieurs minutes (pressing, phase de transition).

9 Lentraînement aérobie dun point de vue pratique Les exercices continus = endurance aérobie Les exercices intermittents (ou fractionnés) = puissance aérobie La VMA comme repère principal de la charge dentraînement Le contrôle de lentraînement La distance et le temps (tableau VMA et mesures) Le sensations (la fatigue, entraînement invisible) La fréquence cardiaque (cardio-fréquencemètres et FC de réserve) % de VMATravailFormeAppellation 100 à 120 %D+ de la VMAIntermittenteVMA courte 90 à 100 %D+ de la VMAIntermittenteVMA longue 75 à 85 %D+ de lenduranceContinue ou IntermittenteTravail au seuil anaérobie 65 à 75 %D+ de lenduranceContinueEndurance foncière 60 à 65 %D+ de lenduranceContinueFooting– récupération/échauffement

10 LES TESTS Les tests sont un moyen dévaluation, de mesure, de contrôle et de suivi du joueur : Les tests sont un moyen dévaluation, de mesure, de contrôle et de suivi du joueur : meilleure connaissances des joueurs un feedback pour les joueurs Source de motivation Aide pour la sélection de léquipe Récupération du joueur blessé Individualisation de lentraînement Tests dendurance : Tests dendurance : VAMEVAL : estimation de la VMA qui est la vitesse à laquelle on obtient la VO2Max. Cest la capacité optimale qua votre corps à filtrer puis à utiliser loxygène inspiré ( pour alimenter vos muscles) VO2max = Volume maximum doxygène (que le corps peut gérer). LUC LEGER ½ ou Cooper

11 Entraînement avec ou sans ballon PRÉPARATION PHYSIQUE ASSOCIÉE OU INTÉGRÉE = PRÉPARATION PHYSIQUE AVEC BALLON. Le travail aérobie dissociée au football est à priori plus facile à individualiser et à paramétrer. La travail aérobie avec ballon est moins contrôlable, moins quantifiable, mais il est plus motivant et plus proche de leffort intermittent irrégulier combiné et aléatoire spécifique à leffort football. Avec ballon : Abaisser le % de VMA souhaitée (distance réduite de 5 à 10%) Vérifier la continuité des exercices (arrêt ou accélération) = contrôle de la FC

12 LENDURANCE FONDAMENTALE - 1 Aptitude à se déplacer longtemps à un pourcentage de 60 à 75 % de la vitesse maximale aérobie. Sur le plan physiologique : on développera les mitochondries (stockage de lATP) Lendurance fondamentale correspond à un travail de récupération (lendemain de match), doxygénation mais surtout de préparation de début de saison. Préparer le travail de développement de la VMA et de récupérer de la fatigue. La durée de lexercice (15 à 20min ou 45 à 60min) Intensité de travail : 60 à 75 % de la VMA (FC ou distance)

13 LENDURANCE FONDAMENTALE - 2 Principes de travail : évaluer (test de 6, VAMEVAL, LUC LEGER), obtenir la VAM. Contrôler (pulsations) : puls/min Les efforts doivent être effectués près du seuil aérobie : 2x12 au seuil (récup 3 à 50% VAM) 3x12 2X15 2x20 En escalier ou e pyramide Moyens de travail : footing Jeux (ballon à proximité) circuits techniques

14 LENDURANCE AEROBIE - 1 Définition : aptitude à se déplacer longtemps à 80 à 85 % de la VMA (seuil anaérobie). Le football nest pas un sport principalement lactique, mais il est utile dhabituer le corps à éliminer lAL. Lendurance capacité correspond à la vitesse du fond de jeu, elle permet dhabituer le système cardiovasculaire à une charge de travail plus importante. Intéressant pendant la période de fin de préparation et pendant le championnat. Envisager ce travail par cycle + rappel dans lannée Traumatisant et épuisant : 48 à 72 h de récupération

15 LENDURANCE AEROBIE - 2 Principes de travail : évaluer (test de 6, VAMEVAL, LUC LEGER), obtenir la VAM. Contrôler (pulsations) puls/min Moyens de travail <15/25minutes : course par blocs sur un parcours balisé (3 à 6min X 3 ou 4 fois) et récupération inférieure –1min). Jeux (jouer sur la distance) Circuits techniques (pas de récupération, course continue)

16 LA PUISSANCE AEROBIE - 1 Définition : aptitude à se renouveler des efforts courts et intenses mais le plus longtemps possibles à un pourcentage de 90 à 120 % de la VMA. Développe la VO2 Max du joueur. Individualisation de lentraînement : connaître la VMA des joueurs permet de proposer un entraînement adapté à leurs moyens physiques du moment. Constitution de groupe de VMA. Utilisation des exercices intermittents : obligatoire, travail rythmé par des temps defforts et des temps de récupérations, fractionné = VMA COURTE OU VMA LONGUE.

17 LA PUISSANCE AEROBIE – VMA Courte Principes de travail : Efforts de Tps Travail /Tps Repos à % de la VAM 1min / 1min (65 à 100 % de la VMA) autour du terrain 30/30 (100 à 105 % de la VMA) autour du terrain 15/15 (105 à 110 %) 10/20 (110 à 115 % de la VMA) 05/25 (120% de la VMA, proche de la vitesse ou effort intense) Contrôler (pulsations) : puls/min Moyens de travail : Courses sur distances fixes avec récupération active. Exercices techniques ou course avec ballon (abattement 5%) Jeux à effectif réduit

18 LA PUISSANCE AEROBIE – VMA Longue Principes de travail (fatigue plus importante) : Efforts de type intermittent long de 90 à 95 % de la VAM Répétitions : entre 5 et 15 Séries : entre 2 et 3 Récupération (inférieure au tps de travail, 3 min entre les séries) 500 m (95%) sur un terrain, piste ou circuit 800 m (92%) sur une piste ou circuit 1000 m (90%) sur une piste ou circuit Contrôler (pulsations) : 170 à 190 puls/min Moyens de travail : Courses sur distances fixes avec récupération active.

19 QualitésENDURANCE EntraînementFondamentaleCapacitéPuissance Intensité 60 à 75% de la VMA75 à 90 % de la VMA100 à 120 % de la VMA FC >170 Durée 40 à 60 et +6 à 10 Court = 15 (100 à 100 %) Long = 3 (90à 95 %) Répétitions 4 à 5 Court = 10 à 20 Long = 4 à 6 Séries Court = 2 à 3 Long = 1 Volume 40 à 60 et +20 à à 30 avec la récupération Durée récup. Variable1t /1t Nature récup. Active (jonglage, travail technique, jeu) Active (jonglage, marche, travail technique simple) Place/match J+1J+2/3J-3 Place/saison Récupération (décrassage) Début de saison Préparation Pré-compétition Compétition Test VAMEVAL ½ Cooper VAMEVAL ½ Cooper VAMEVAL ½ Cooper


Télécharger ppt "Brevet dEtat 1 er degré Football 5 ème semaine LENTRAÎNEMENT AEROBIE."

Présentations similaires


Annonces Google