La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DEFICITS Immunitaires Module 8 Octobre 2009 Quelles Investigations biologiques? Pour quels déficits?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DEFICITS Immunitaires Module 8 Octobre 2009 Quelles Investigations biologiques? Pour quels déficits?"— Transcription de la présentation:

1 DEFICITS Immunitaires Module 8 Octobre 2009 Quelles Investigations biologiques? Pour quels déficits?

2

3 Principes Les investigations immunologiques seront entreprises en concertation avec un immunologiste clinicien expérimenté pour assurer une sélection appropriée des examens Les investigations dépendent de létat clinique, le but étant de Définir le déficit immunitaire sil existe Etablir le risque du malade vis-à-vis dinfections opportunistes, pour les éviter, les prévenir ou les traiter précocément

4 Investigations de base Hémogramme et différentiel leucocytaire (formule), à la recherche dune Lymphopénie Neutrophilie Dosage des Ig sériques Marqueurs lymphocytaires de surface (sous populations lymphocytaires) CD3, 4, 8, CD19, CD16

5 Déficits en anticorps (1) Taux dIg sériques, particulièrement IgA Si normaux ou modérément bas Taux dAc anti-pathogènes communs (S. pneumoniae) et anti-vaccinaux (tétanos, diphtérie, H. influenzae type b) Si bas Immuniser avec vaccins tués ou anatoxine/toxoide (tétanos, pneumovax, Hib) et vérifier Acs semaines + tard Les Dosages de sous-classes IgG sont peu utiles

6 Danger Un taux normal dIg nexclut pas une déficience en anticorps significative Les vaccins vivants doivent être évités en cas de suspicion de déficit immunitaire, car Risque de pathologie induite ex poliomyélite causée par vaccin oral

7 Déficits en anticorps (2) Etablir la cause Si absence de cellules B matures, rechercher les mutations Bruton tyrosine kinase (X-linked) Essentielle pour le développement des cellules B XLA (X-linked agammaglobulinemia) Chaine lourde mu (autosomal récessif) Chaine légère lambda5 (autosomal récessif) Igalpha CD79a Si masculin, hypogammaglobulinémie, IgM élevées, ……exclure déficit CD40 ligand

8 Schémas P2/D1 sIg, smu; CD79

9 Synapse immunologique schémas

10 Anomalies lignée B

11 Déficits lymphocytaires T Taux de lymphocytes et sous populations habituellement bas HLA class I et II Prolifération mitogènes : PHA Prolifération antigènes : PPD, tetanus toxoid IDR Chercher la cause Analyse chromosomique Dosages enzymes ADA, PNP (hypouricémie)

12 Déficits phagocytaires Neutropénie cyclique Neutrophiles 3 fois par semaine pendant 1 mois Test NBT Déficit molécules dadhésion CD18 Tester chimiotactisme neutrophiles

13

14 Tableau molécules gènes

15 Déficits en complément Vérifier activité hémolytique CH50 et AH50 Évoquer cause secondaires: C3Nef

16 Ressources internet En anglais: families/about-pi/ (Baxter) families/about-pi/ En français orials/ISpathology/_FR/ (MPLefranc) orials/ISpathology/_FR/ nement/seminaires_desc/2009- janvier/deffimmun-descjanv09-Picard.pdf (Cap Picard) nement/seminaires_desc/2009- janvier/deffimmun-descjanv09-Picard.pdf e (démarche générale) e

17 Quand consulter? Eight or more new ear infections within one year Two or more serious sinus infections within one year Two or more months of antibiotics with little effect Two or more pneumonias within one year Failure of an infant to gain weight or grow normally Recurrent, deep skin or organ abscesses Persistent thrush in mouth or elsewhere on skin, after age one Need for intravenous antibiotics to clear infections Two or more deep-seated infections such as meningitis, osteomyelitis, cellulitis or sepsis A family history of primary immunodeficiency

18 Détermination du risque infectieux Probabilités dinfections Histoire clinique complète, avec antécédents: voyages et immunisations Les tests sérologiques ne seront pas fiables dans le contexte Cultures, biopsies, détection dantigènes (IF)

19 Grands cadres infectieux Anticorps/C B: S pneumoniae, H influenzae, N Meningitidis, Mycoplasma V: Enterovirus Cellulaire B: Salmonella, Listeria, Nocardia, Mycobacteria V: Herpes (HSV, CMV, EBV), Papilloma, F: Candida, Pneumocystis P: Toxoplasma, Cryptosporidium, Microsporidium Phagocytes B: S Aureus, E coli, Klebsiella, Pseudomonas F: Candida, Aspergillus

20 Chez ladulte Les déficits immunitaires les plus fréquents Déficit immunitaire commun variable Prévalence US 1/ Déficit en IgA (1/800) Prévalence US 1/ Noirs américains 1/6000 France 1/3000 indétectable IgA sérique <5 mg/dL (0.05 g/L). Partiel IgAD = taux dIgA détectables mais diminués IgA (plus de 2 déviations standard en dessous de la normale en fonction de lâge).

21 DICV Clinique 5 phénotypes Pas de complications, Auto-immunité, Infiltration lymphocytaire polyclonale Entéropathies Pathologies lymphoïdes malignes 3 complications: Infections récidivantes, Pathologies auto-immunes Pathologies cancéreuses.

22 DICV: Quand y penser? Cliniquement, nimporte quand, de lenfance à lâge adulte. Pics de fréquence Enfants 1-5 ans Adultes jeunes ans. Deux tiers âgés de 21 ans ou plus. Délai diagnostic, encore x années!

23 DICV clinique Lancet

24 DICV: Infections récidivantes Tractus respiratoire supérieur Otite moyenne, Sinusites Pneumopathies Tube digestif Diarrhées chroniques sévères Malabsorption Giardia lamblia. Chez lenfant… retard de croissance

25 DICV Pathologies autoimmunes Très polymorphes Articulaire: polyarthrite Dermatologique: vitiligo, alopécies, granulomes like Hématologique: anémie hemolytique, thrombocytopénies, neutropénies Digestif: anémie Biermer, gastrite atrophioque, hépatites autoimmunes, Cirrhose bilaire, hyperplasies lymphoïdes, MICI

26 DICV: Cancers Risque élevé Lymphomes B +++. Association probable avec le virus dEpstein-Barr. Carcinomes gastriques 50 fois plus élevé. Melanomes malins.

27 Diagnostic différentiel? Agammaglobulinemiae SCID: Severe Combined ImmunodeficiencySevere Combined Immunodeficiency Syndrome dOmenn Hypogammaglobulinémie liée à lX Entéropathies avec fuite protéique Thymome Hypogammaglobulinémie secondaire à une infection Déficits en IgA

28 Déficits IgA Arabian peninsula - One in 142 persons. Spain - One in 170 persons Eastern Nigeria - One in 255 persons Finland - One in 396 persons Czech Republic - One in 408 persons Basque regions of Spain and France - One in 521 persons Iceland - One in 533 persons England - One in 875 persons Brazil - One in 965 persons France - One in 3040 persons China (Han) - One in 2600 persons China (Zhuang) - One in 5300 persons Japan - One in 14,850-18,500 persons Sweden - Approximately 20,000 persons affected United Kingdom - Approximately 120,000 persons affected (Gustafson, 1997)

29 Déficit en IgA: Clinique asymptomatique. En fait 80% des individus porteurs dIgAD développent des symptômes Otites moyennes, Sinusites, Bronchites, Pneumonies Infections du tube digestif Réactions allergiques sévères après transfusions ou administrations Ig Enfants: retards de croissance.

30 Déficit en IgA Infections récidivantes ORL et pulmonaires +++ pathogènes bactériens et viraux (community-acquired pneumonia) + déficits IgG2 sous-classes à risque dinfections récidivantes S pneumoniae, H influenzae, M catarrhalis, ou Staphylococcus aureus. Infections digestives sous forme de diarrhées chroniques(virus, bactéries, et G lamblia parasites). Allergie alimentaire Atopie: conjonctivite allergique, rhinite, urticaire, dermatite atopique et asthme % ont des anticorps anti-IgA pouvant entraîner des réactions aux produits contenant des IgA (sang, plasma, ou immunoglobulines).

31 Diagnostic différentiel Déficits immunitaires primaires agammaglobulinemia, hypogammaglobulinemia, selective deficiency of IgG subclasses with or without IgAD, X-linked agammaglobulinemia, autosomal recessive agammaglobulinemia, impaired polysaccharide responsiveness, B-cell disorders, T-cell disorders, combined B- and T-cell disorders, CVID, severe combined variable immunodeficiency, transient hypogammaglobulinemia of infancy, Wiskott-Aldrich syndrome. Déficits immunitaires acquis Hypogammaglobulinémia médicamenteuse (anticonvulsivants et stéroïdes), AIDS Hypogammaglobulinémie post infectieuse

32 Suivi? Infections récidivantes… bronchectasies Otites moyennes… surdités Diarrhées chroniques… malabsorption Retard croissance Réactions anaphylactiques sévères aux produits sanguins

33 Prise en Charge Délai de diagnostic (DEFI) Exploration d.pdf (CP) d.pdf Thérapeutique Antibiothérapie Curative Préventive Traitement de remplacement par Immunoglobulines (IVIG) goni.pdf goni.pdf …. Greffe de cellules souches hématopoiétiques

34 Références DICV le/ overview le/ overview The Lancet, Volume 372, Issue 9637, Pages , 9 August 2008Volume 372, Issue 9637 IgAD le/ overview

35

36 Sémiologie Hématologique et Immunologique Ex Tissus lymphoïdes et sanguins, Ex APP, suite P2 Immunologie Physiologie intégrée Le ganglion Immunité muqueuse Immunité anti-infectieuse (MNI, VIH) Classification de Gell et Coombs Mécanismes physiopathologiques Choc anaphylactique Bases de lauto-immunité Auto-immunité clinique (LES)


Télécharger ppt "DEFICITS Immunitaires Module 8 Octobre 2009 Quelles Investigations biologiques? Pour quels déficits?"

Présentations similaires


Annonces Google