La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La prévention des accidents barotraumatismes Cours Niveau 3 En me basant sur le cours dAlain Flour, les apports de Olivier Le Bihan & les présentations.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La prévention des accidents barotraumatismes Cours Niveau 3 En me basant sur le cours dAlain Flour, les apports de Olivier Le Bihan & les présentations."— Transcription de la présentation:

1 La prévention des accidents barotraumatismes Cours Niveau 3 En me basant sur le cours dAlain Flour, les apports de Olivier Le Bihan & les présentations du Docteur Benoît Brouant et du Docteur Josiane Arvieux

2 Programme de ce jour

3 Avant propos Objectif (pourquoi ce cours) La trame de ce cours (si vous vous perdez en cours de route) –Avant la plongée (avant le bateau et sur la bateau) –Puis la conduite à tenir durant la plongée A la descente Au fond A la remontée –Apres et Après Après la plongée

4 Objectifs : Prévention des barotraumatismes Baro : pression Traumatisme : Blessure Blessures dues à la pression Or la plongée est un sport où sexerce la pression Prévention & Intervention cest à dire connaître la conduite à tenir devant un accident (sur soi et sur ses coéquipiers)

5 Les accidents Biophysique, Biochimique & Toxiques (pas aujourdhui) Quelques rappels La prévention des Barotraumatismes Définition des accidents / comment les prévenir ? Le placage de masque Les sinus, Les oreilles, Les dents La surpression stomacale ou intestinal La surpression pulmonaire Résumé Plan du cours

6 Autonomie = Assurer soi-même La sécurité.Autonomie = Assurer soi-même La sécurité. Donc connaître les risques daccident afin de les prévenir et den détecter les symptômesDonc connaître les risques daccident afin de les prévenir et den détecter les symptômes Et ainsi permettre de déclencher un traitement le plus rapidement possible.Et ainsi permettre de déclencher un traitement le plus rapidement possible. Regardons le MFTRegardons le MFT Justification

7 Nous pouvons classer les accidents de plongées en 5 catégories principales : Les accidents mécaniques ou Barotraumatiques les accidents biophysiques, les accidents biochimiques ou toxiques, les accidents autres Syncope, Noyade … Les accidents liés à lenvironnement (faune et flore) Nous ne nous intéresserons dans le cadre de ce cours quaux premiers types daccidents. Introduction

8 Accident Mécaniques ou Barotraumatiques Ces types daccidents, sont liés aux variations de pression que subit notre corps dans le milieu aquatique. En effet, en plongée lors de la descente ou de la remontée les cavités creuses de notre corps en relation avec nos voies aériennes supérieures vont subir des distensions plus ou moins importantes.

9 Accident Mécaniques ou Barotraumatiques Si les canaux reliant ces deux parties ne sont pas encombrés le plongeurs peu facilement compenser de manière à obtenir une équi-pression. Dans le cas où les canaux sont obstrués ou obturés le mécanisme de compensation ne peut avoir lieu et nous parlons daccidents mécaniques ou encore Barotraumatiques. Avez-vous des exemples ?

10 Accident Mécaniques ou Barotraumatiques Ces accidents sont « les plus fréquents » en plongée et surviennent en règle générale dans la zone des 10 mètres Zone où la pression est multipliée par deux lors de la descente et divisée par deux lors de la remontée. Ca ne veut pas dire que les accidents arrivent tout le temps ! (Ouf) Pourquoi ?

11 Rappels Pression et volume Le volume varie inversement de la pression qui lui est appliquée et par conséquent de la profondeur. Loi de Mariotte P1 x V1 = P2 x V2 Attention : De 0 à 10 m nous avons la plus grande variation des volumes ( 100 % )

12 10m 20m 30m 40m 0m Pabs = 1b Vol = 12 l Pabs = 2b Vol = 6 l Pabs = 3b Vol = 4 l Pabs = 4b Vol = 3 l Pabs = 5b Vol = 2,4 l RAPPEL

13 Fiesta (la vieille) Que faire de mon régime ? Y é suis Malade (saison lac) Jai une Angoisse (peur du noir) Gla gla, jai Froid (ca arrive) Zut, je suis contrarié (la route) On na pas tous les jours 20 ans…(senior) Ma piscine au canada…(conditions physique) Au fait, mon matériel ? Et mon recyclage, Rifap & secourisme Briefing, please => Parlez en « entre vous » AVANT de plonger Le « Plan to Dive and Dive to Plan » Et le « What if » AVANT la plongée

14 Ca va ! Super ! Et les autres ? Ca va pas (mal de mer) Douleur Jai pris froid …pas de douleur mais … Mon matériel … (trop tard fallait y penser avant …) Allez Hop à leau Sur le bateau

15 Zones de barotraumatismes dits « bénins » (hum !) Les Oreilles Les sinus Le placage de masque Les dents Lestomac Les Poumons Les Oreilles

16 Loreille Barotraumatisme le plus fréquent 2 compartiments liquidiens en immersion: Oreille externe Oreille interne. 1 compartiment aérien : Oreille moyenne. Équilibre des pressions par la trompe dEustache

17 A la descente : Déséquilibre de pression entre loreille moyenne et la pression ambiante Déformation du tympan fissure rupture.

18 Causes : - obstruction tubaire (rhume,…), - équi-pression non/mal faite, - anatomie de la trompe dEustache. Symptômes : - gêne douleur de + en + violente hémorragie - acouphènes, bourdonnements graves, surdité, - eau dans oreille moyenne vertige

19 Barotraumatisme de loreille interne Surpression brutale de loreille moyenne : Oreille moyenne système tympano-chaine des osselets Oreille interne cochlée appareil vestibulaire. Coup de piston de létrier dans la fenêtre ovale : équilibrage forcé, Vasalva trop fort et trop tard. Coup de piston par Vasalva à la remontée. Symptômes : atteinte cochléaire : bourdonnements aigus, sifflements, acouphène. Risque de séquelles : surdité, acouphène permanent. atteinte vestibulaire : vertige, nausée, vomissement, nystagmus.

20 Conseils Ne pas plonger si vous êtes enrhumé ou malade (ORL) En cas de douleur, ne forcez pas. Si la technique du Phoque ne marche pas, pensez au Canard ! Ne jamais effectué une manœuvre déquilibrage brusque Pratiquer une autre technique de décompression que Valsalva Ne pas faire de Valsalva à la remontée

21 Conseils (Suite)

22 Où Quand Quoi Que faire Prévention Tympan, otite, otite barotraumatique Descente/Remontée. Douleur dans loreille, Percement du tympan Stopper ! Valsalva si descente. Déglutir, Toyenbee si remontée. Ne pas plonger enrhumé. Ne pas forcer Protéger ses oreilles du froid sur le bateau Vertige alternobarique Perte de léquilibre, nausées principalement lors de la remontée Stopper ! Redescendre légèrement Toyenbee si remontée. Déglutir Ne pas plonger enrhumé, éviter tout produit décongestionnant Retenez pour lOreille

23 Les Sinus Sinus communiquent avec les fosses nasales avec des petits canaux Si ces derniers sont bouchés cela va créer à la descente un dépression et la plongée doit être interrompue si les douleurs persistent Douleur violente au niveau du front Douleur au niveau de la mâchoire, Écoulement sanguin du nez.

24 Où Quand Quoi Que faire Prévention Le front et la face du visage A la descente ou à la remontée, douleur intense au front ou des pommettes. Ne pas descendre plus profond. Stopper la remontée, se moucher dans leau puis remonter doucement. Ne pas plonger enrhumé, pas de sinusite. Se protéger du froid durant le séjour. Retenez pour les Sinus

25 Dents, placage de masque et estomac Dents Constitue un risque en cas de carie mal soignée ou de couronne mal ajustée. De lair peut être emprisonné dans ces cavités et subir la loi de Mariotte : implosion de la dent lors de la descente, douleurs extrêmes et risque dexplosion de la dent ou couronne lors de la remontée Estomac ou intestin –De lair avalé ou des aliments en fermentation peuvent se dilater en remontant –Fortes douleurs au niveau du ventre –Évacuer les gaz et faire attention a ce que lon mange avant de plonger Placage de masque Constitue un risque en cas de masque trop serré Lair emprisonné dans le masque va a la descente créer un effet ventouse Cela va provoquer un œdème au niveau des yeux Prévention : il suffit de souffler de temps en temps dans son masque

26 Où Quand Quoi Que faire Prévention Les dents A la descente mal aux gencives ou à une dent cariée. A la remontée forte douleur à une dent, possibilité déclatement. Ne pas descendre plus profond. Stopper la remontée, Bien ventiler et déplacer la tête pour chasser les bulles coincée puis recommencer. Avoir une bonne hygiène dentaire et effectuer un contrôle en début de saison. Les dents

27 Où Quand Quoi Que faire Prévention Yeux, visage A la descente. Effet ventouse, marquage du masque sur le visage. Yeux rouges ou injectés de sang. Consulter un ophtalmologue Ne pas trop serrer son masque et expirer par le nez à la descente. Ne pas plonger avec des lunettes de nage. Plaquage du masque

28 RetenezpourlEstomac-Intestins Où Quand Quoi Que faire Prévention Estomac, Intestins A la remontée, douleur dans le bas-ventre ou estomac ballonné. Stopper la remontée et évacuer les gaz !!! Ne pas manger daliment à forte fermentation la veille ni boire de boisson gazeuse avant de plonger. Estomac / Intestins

29

30 Barotraumatismes La surpression pulmonaire est lun des accidents les plus grave en plongée. « Il peut être mortel ou peut entrainer un accident de décompression ! » «Tes pas mourru ? » Surpression Pulmonaire

31 Définition de la Surpression Les barotraumatismes Utilisation des connaissances du cours de physique (Loi de Mariotte sur linfluence de la pression sur un volume dair fermé) Lorsquune partie de notre corps emprisonne de lair, le risque est que ce dernier lors de la plongée fasse : Une dépression lors de la descente (Oreilles, sinus, dents, placage de masque) Une surpression lors de la remontée SURPRESSION PULMONAIRE et de loreille Ces différentes cavités vont subir des variations de pressions et cela peut entraîner un risque de déformation de ces cavités plus ou moins grave

32 Surpression Pulmonaire Nos poumons sont constitués de petits sacs qui se remplissent et se vident à chaque inspiration et expiration : Les Alvéoles Mais lélasticité de ces alvéoles a des limites et si elles sont distendues elles peuvent avoir de graves conséquences. On parle alors de SP surpression pulmonaire. Mécanisme en plongée Air en excès non expiré à la remontée. Pression augmente dans les alvéoles. Au-delà de lélasticité maximale les alvéoles sont écrasées puis lésées.

33 Les symptômes expriment la gravité de létat du plongeur. 1 er stade Ressent une tension pulmonaire, des douleurs à la poitrine, une sensation détouffement. A une gène respiratoire 2 nd stade Toux avec mousse rosée, Crachats sanglants, Difficulté respiratoire importante, Emphysème sous-cutané à la base du cou. 3 ème stade perte de connaissance coma, convulsions, perte de la vue, de laudition, de la parole, paralysie : hémiplégie, quadriplégie Prévention Ne jamais bloquer sa respiration en remontant à la surface surtout dans la zone des 10 m ??? N° Téléphone 1616 nexiste plus

34 BARTHELEMY A, SAINTY JM Centre Hyperbare Ph.OHRESSER Hôpital Ste Marguerite

35 Surpression pulmonaire Où Quand Quoi Que faire Prévention Alvéoles pulmonaires A la remontée, en cas de blocage ou dinsuffisance de lexpiration, les alvéoles sont endommagées : Crachats rosâtres, respiration déficiente, fatigue, pâleur. Pour info : Déclencher les secours, O2, aspirine si conscient (ADD), faire boire de leau plate. Expirer suffisamment lors de la remontée, ne jamais donner de lair à un apnéiste. Pas dapnée lors de la remonté. prévenir lessoufflement. Surpression Pulmonaire

36 Surpression pulmonaire Surpression Pulmonaire

37

38

39

40

41 Après Après la plongée Prévenez vos coéquipiers Idem pour le Club Attention en cas dappel « de proche » « Si je ne sais pas, je ninvente pas » Autres soucis … comme …constipation & FOP …

42 Conclusion Au cours de ce chapitre nous avons abordé les différents accidents barotraumatiques existant en plongée. => Ils peuvent arriver ! Cela reste donc Hypothétique ! Le respect des règles de prévention lors de la descente (ne pas forcer, descendre lentement tête en haut lors des premier mètres) et lors de la remonté (vitesse contrôlée, expiration durant toute la remontée) suffisent pour les éliminer presque Tous Se connaitre ; Pratiquer, savoir sentre tenir et savoir se limiter Participent aussi à éviter diminuer le nombre de ces accidents Emmenez avec vous au fond de leau une dose de « bon sens » Une plongée de perdue, 10 de plus à venir …

43

44


Télécharger ppt "La prévention des accidents barotraumatismes Cours Niveau 3 En me basant sur le cours dAlain Flour, les apports de Olivier Le Bihan & les présentations."

Présentations similaires


Annonces Google